Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


3 septembre, date d’anniversaire du dernier Président patriote


3 Septembre 2016

Zine el-Abidine Ben Ali est né le 3 septembre 1936 à Hammam Sousse, soit deux années après l’emprisonnement du combattant suprême Habib Bourguiba à Borj Le Bœuf, le 3 septembre 1934. Le 3 septembre 1948 est aussi la date des funérailles d’un troisième illustre patriote, Moncef Bey. C’est enfin la date de l’évasion de Mohamed Mzali, le 3 septembre 1986.


Né dans une famille pauvre du Sahel tunisien, le 3 septembre 1936, le dernier Président patriote, Zine el-Abidine Ben Ali a aujourd’hui 80 ans. Il les fête dans son exil forcé en Arabie Saoudite, loin du peuple auquel il avait tout donné et qui le lui a bien rendu le 14 janvier 2011, à la suite d’un plan de déstabilisation américain dont l’émirat islamo-mafieux du Qatar a été le fer de lance.
 
Depuis Hannibal, c’est dans la nature du peuple tunisien « d’honorer » de cette façon ses héros et ses meilleurs enfants. Ce n’est pas un hasard si Hannibal avait laissé dans son testament cette phrase terrible et mémorable : « Terre ingrate, tu n’auras jamais mes cendres ». Autrement dit, même mort, je ne voudrai pas que ma dépouille retourne à Carthage. Et pour cause, c’est par les siens et par ses plus proches qu’Hannibal a été trahi.

Après six années de régime « démocratique » et hyper-révolutionnaire, les Tunisiens sont aujourd’hui conscients du mal qu’ils ont fait à leur propre pays et infligé au monde arabe, particulièrement à la Libye et à la Syrie. Beaucoup d’entre eux, la quasi-majorité, regrette Ben Ali et souhaite son retour. Mais les mercenaires qui sont au pouvoir et les affairistes véreux qui ont fait fortune à l’époque de Ben Ali s’y opposent. On peut les comprendre ! Après Ben Ali, il y a eu trois "présidents": le traître Foued Mebazza, le mercenaire du Qatar Moncef Marzouki, et l'avocat d'affaire, Béji Caïd Essebsi. Qui sera le prochain ?
 
En quittant la Tunisie dans des conditions qui restent mystérieuses pour beaucoup mais pas pour nous, Ben Ali a laissé un pays moderne et paisible, à l’abri du terrorisme islamiste, économiquement prospère et socialement civilisé. Tout pour être une démocratie responsable, un Rubicon que Ben Ali n’a pas osé franchir, tout comme Bourguiba avant lui. Peut-être eurent-ils raison lorsqu’on voit à quel point d’incivilité, de sous-développement et d’anarchie sont arrivés les Tunisiens.

Bourguiba, précisément, a été jeté en prison à Borj Le Bœuf le 3 septembre 1934, à la suite de la création du Néo-Destour, le 2 mars 1934. A cette époque, les tunisiens n’étaient pas si nombreux à s’élever contre les exactions des colons et l’emprisonnement de celui qui deviendra leur leader dans la longue marche vers l’indépendance. La plupart s’accommodait bien du protectorat français et de la compromission de certains Beys. Exactement comme aujourd’hui, où le président règne, le « cheikh » gouverne et le néo-colonisateur ordonne.

Parmi ces Beys, il y eut un grand, qui n’était pas comme les autres, raison pour laquelle les colons français l’avaient exilé à Pau, le 17 octobre 1945, où il est décédé le 1er septembre 1948. C’est le 3 septembre 1948 qu’avaient eu lieu ses funérailles à Tunis. Beaucoup de ceux qui avaient oublié le Bey nationaliste dans son exil sont sortis pour l’accompagner jusqu’à sa dernière demeure.

Le 3 septembre 1986, un homme qui avait aussi consacré toute sa vie au service de sa Patrie la quittait par les frontières algériennes. Il s’agit du défunt Mohamed Mzali, le premier-ministre de Bourguiba du 23 avril 1980 au 8 juillet 1986. Son exil en France avait duré près de seize années…inutilement et injustement. Mohamed Mzali est décédé le 23 juin 2010, soit six mois avant la destruction de la Tunisie et l’arrivée au pouvoir des Frères musulmans.

Moncef Bey, Bourguiba, Ben Ali, Mohamed Mzali, chacun a eu le destin qu’il n’a pas choisi. Ils n’étaient pas des hommes parfaits, mais leur attachement à leur Patrie était exemplaire. Leur culte était la Souveraineté et leur mission, l’élévation de la Nation dans la pérennité de l’Etat. Six année après la « révolution » bouazizienne, il ne reste plus de la Nation qu’une populace, une poussière d’individus, comme disait Bourguiba ; et il ne reste plus de l’Etat qu’une apparence et un hymne quotidiennement trahi.

Nebil Ben Yahmed    


           


1.Posté par Jalel Ben Yedder le 04/09/2016 10:05
Nous sommes tous tombé dans le piège occidental et nous avons commi le péché d'obéir aux mécréants contre nos dirigeants. Allah a puni les tunisiens dont les générations à venir vont encore subir la malédiction pour longtemps. en plus par notre faute des milliers de libiens et de syriens sont morts. qu'Allah nous pardonne.

2.Posté par Amina Zakour le 04/09/2016 10:12
Bon anniversaire monsieur le PRESIDENT et Pardon pour le Mal qu'on t'a fait et qu'on a fait contre notre pauvre Tunisie. Nous avons été des ingrats et des Traitres. Alla yihlik lamaricain Alla yahrak kibdit kleb Qatar.

3.Posté par Kamel Ben Hassine le 04/09/2016 10:20
Lahbib Bourguiba et Zine Alabidine Ben Ali sont les 2 seul Présidents que l'Histoire retiendra. tous les autres et surtout le Tartour sont des minables traitres que les colons ont imposé à la tunisie soit disant de façon démocratique. Tfooooooouh alikom Ya oumalaa. Vive le Président Ben Ali.

4.Posté par Tahar Ben Aïssa le 04/09/2016 10:38
Ils ont empoisonné Nasser, Boumedienne et Arafat. Ils ont tué Saddam et Kaddafi. Ils ont kidnappé Ben Ali pour l'enfermer en Arabie Séoudite. Sarko a dit qu'il n'a pas voulu de Ben Ali en France, un gros mensonge que les cons tunisiens on cru. Ben Ali n'a jamais eu l'intention de se réfugier en france. il a été drogué puis forcé de monter dans un avion avec sa femme et ses enfants et qui étaient déjà des otages. Ammar, Seriati et Ltaïef sont dans le coup parce que chacun de ses traitres croyait devenir roi à la place du roi. Pour moi Ben Ali reste le seul président légitime de la Tunisie. Point Barre.

5.Posté par mounir le 04/09/2016 13:41
Bon Anniversaire Monsieur le PRÉSIDENT Zine el-Abidine Ben Ali

6.Posté par Léon le 04/09/2016 19:37
Une fois n'est pas coutume, mais je vais commencer par quoi j'ai l'habitude de finir en guise de signature, à savoir le verset que je n'ai eu de cesse de vous citer sur BN et TS; le
VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.
Un verset qui, à lui seul, résume le comportement des gueux, et que tout tunisien se doit de lire au moins trois fois avant de dormir afin que cet épisode colonialiste ne se répète pas par les propres mains des tunisiens. Verset que je n'ai eu de cesse de rappeler depuis la révolution atlantiste que vous applaudîtes jusqu'à ensanglanter vos mains.
Mais il ne s'agit pas de m'auto-encenser, alors que ce jour du 3 Septembre, à l'instar du 3 Aout, a vu la naissance d'un Grand Homme Tunisien. Un Homme qui avait fait les plus beaux jours de la Tunisie. Peut-être que jamais dans notre Histoire, notre pays s'était retrouvé si haut.
Routes, autoroutes (quasiment toutes), Ponts, Universités, Écoles et Lycées, classe moyenne imposante, diplômés de très haut niveaux à gogos, hommes d'affaires de pointure internationale, droits nouveaux pour la femme, stades, dinar fort (sur le point d'être convertible en 2012), projets scientifiques d'envergure, positions internationales archi-souveraines (guerre du Golfe en 91 contrairement à tous les arabes), sécurité et services secrets archi-performants,........ et j'en oublie, et j'en oublie, et j'en oublie.......
Voilà celui à qui les tunisiens avaient dit "Dégage" au grand bonheur des sionistes et des ennemis de la Tunisie. Voilà à qui le grand peuple (sic!) a dit "Dégage". Ce peuple de footeux, de viragistes de stades, d'INGRATS, d'ignares à diplômes, aigris et ne connaissant rien à la vie pour avoir plongé leur vie durant dans leurs livres et cahiers, non pas avec conscience ou par amour à la connaissance, mais juste pour un tremplin social, afin d'écraser, de dominer,..., de gouverner.
Mais l'Histoire leur a montré que leur gouvernance ne vaut absolument RIEN devant celle des Patriotes comme Ben Ali, et j'estime faire partie de ces patriotes-là comme JW, Salhtataouine, G&G, Mezri Haddad et quelques autres (désolé je m'encense encore, c'est plus fort que moi).
Vous voulez que je vous dise à qui votre révolution a le plus profité? Êtes-vous bien assis? Je vais vous surprendre! Ehhh bien mes grands, votre révolution a profité à Ben Ali. En effet, elle a eu le mérite de montrer aux tunisiens, comment il a bien gouverné le pays, comment il a pu réussir avec le peuple de bras-cassés et de haineux que l'on a découvert après la révolution, comment son OEUVRE tenait du miracle. Comment il aimait son pays, comment il aimait l'histoire de son pays, comment il vous aimait, VOUS les gueux ingrats.
Alors que voulez-vous que je dise de plus à la Victime de votre injustice que fut le meilleur dirigeant dont la Tunisie a enfanté un 3 Septembre? Que voulez-vous que je lui dise? Que si tous les tunisiens aimaient leur pays comme NOUS, rien de tout cela ne serait arrivé? Ou tout simplement,
BON ANNIVERSAIRE MONSIEUR LE PRÉSIDENT
BON ANNIVERSAIRE, et sachez que l'HISTOIRE, au grand Dam des traitres et des aigris qui avaient joué main dans la main avec les ennemis de la Tunisie, ÉCRIRA VOTRE NOM EN LETTRE D'OR.
Et surtout un message aux quatre merdolutionnnaires au pouvoir qui continuent à vouloir te garder loin de TON PAYS: S'il vous arrivait malheur le peuple leur en voudra à mort. Leur seule chance de salut aujourd'hui (et celle du pays) c'est que vous rentriez faire un discours d'apaisement et de réconciliation. Vous l'Homme de la réconciliation, Vous le JUSTE, qui avez sauvé la tête de plusieurs islamistes et opposants, VOUS le vrai Homme d'état,
Encore Bon Anniversaire, Votre Excellence, Monsieur le Président.

Léon, Min Joundi Tounis Al Awfiya;
Résistant Souverainiste,

VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES,
VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES,
VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.

7.Posté par Troudi le 04/09/2016 21:13
Il va ainsi des révolutions téléguidées de l'extérieur, sachez que quand les Etats unis et l'Occident en général applaudissent aux révolutions arabes, ce n'est certainement pas pour le bien être des populations concernées, visiblement le peuple tunisien 'en a été une victime expiatoire de ce printemps et il en a peut être pas fini d'en patiner, sachez en fin que comme le disait Voltaire" il y a pas plus dangereux que l'intolérance et l'ignorance quand ils sont armées de pouvoir" fin de citation.

8.Posté par Jawhar le 05/09/2016 15:07
On peut dire tout et n'importe quoi sur la révolution tunisienne, sur l'ancien régime et sur la situation catastrophique d'aujourd'hui...
Mais souhaiter un Bon anniversaire au président déchus ZIne EL Abidine Ben Ali !!?? C'est de la naïveté ! si c'est pas du... ! (vous avez tout compris)

9.Posté par sofiane le 12/09/2016 18:59
je voudrais remercier le peuple syrien et son président (notre président à tous Bashard Al assad,grâce à son courage ni l'otan ni israel n'ont réussi à établir les frères musulmans dans les capitales arabes comme cela était prévu!!ce prétexte qui devait servir à bombarder toutes les capitales arabes afin de nous maintenir pendant mille ans sous le joug d'israel,s'est effondré devant la résistance Arabe!!

ps:je considère le président syrien Bashard Al Assad,comme le président de tout les arabes,en tant que tunisien,j'ai choisi mon camps!!vive la nation arabe,vive l'islam,dehors les étranger!!!!!!

10.Posté par Morched .JE le 10/10/2016 19:59 (depuis mobile)
JE vous souhaitez bon anniversaire Que Dieu vous protège vous êtes un vrais Président dans histoire vous 2 personnes Habi Bourguiba ,et Vous Monsieur BEN Ali . Vive BEN ali

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter