Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Allah est grand et BHL est son prophète, proclamait Mezri Haddad (vidéo)


24 Septembre 2013

Il avait employé cette formule dans l’interview qu’il avait accordée à France Soir le 23 novembre 2011. Une phrase incisive et à multiple interprétations, dont on mesure aujourd’hui la profondeur. Trois jours après, elle a été reprise par Thierry Ardisson, dans son émission sur Canal Plus.


L’émission de Thierry Ardisson s’appelle « Salut les Terriens ». Ce jour là, le 26 novembre 2011, il avait comme invités le philosophe Edgar Morin et l’écrivain Alexandre Adler. La synthèse faite par Thierry Ardisson sur le « printemps arabe » était d’une lucidité surprenante. C’est l’un des rares journalistes français à comprendre que l’éléphant révolutionnaire allait accoucher du cafard intégriste. Pour des « révolutions » qui se faisaient au nom de la liberté, de la démocratie et de la dignité, le moins qu’on puisse dire c’est qu’elles ont raté leur coup.

Surprenant aussi l’hommage que Thierry Ardisson rend au philosophe tunisien : On est passé du printemps arabe à l’hiver islamiste. Il y a quelqu’un qui s’appelle Mezri Haddad, qui représentait la Tunisie à l’UNESCO, qui a dit cette phrase formidable : Allah est Grand et Bernard-Henri Lévy est son prophète ».

On rappellera que cette formule, comme d’ailleurs celle du « printemps arabe à l’hiver islamiste », figurent dans le livre de Mezri Haddad, « La face cachée de la révolution tunisienne. Islamisme et Occident : une alliance à haut risque », qui a été édité en Tunisie un mois avant les élections du 23 octobre 2011, et réédité en France un mois après. Dans le même livre, le philosophe tunisien avait qualifié BHL de « nouveau Lawrence de Libye » et le printemps arabe de « nouveau plan Sykes-Picot », une expression que reprendra une année plus tard, le grand penseur égyptien Mohamed Hassanine Heykel, qui a été pourtant au début emballé par la « révolution du jasmin » !

On remarquera aussi dans cette vidéo le rire approbateur du philosophe Edgar Morin, ainsi que de tous les présents, à l’exception d’Alexandre Adler, un « ami » de Mezri Haddad ! Allah est grand et BHL est son prophète est, en effet, une formule comique, mais elle est aussi tragique pour ceux qui savent en saisir l’ironie et la douleur. Elle fait rire les gens qui ne sont pas concernés par l’orage dévastateur du « printemps arabe », mais elle fait pleurer ceux parmi les Arabes qui ont encore le sens de l’honneur et de la dignité.

Lilia Ben Rejeb

 
 


           

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter