Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Appel à la concorde civile et à l’unité nationale, par Mohamed Ayachi Ajroudi


30 Novembre 2014

A la suite des dernières manifestations dans le sud tunisien, lors desquelles certains ont scandé l'autonomie de leur région, le président fondateur du « Mouvement du Tunisien pour la Liberté et la Dignité », lui-même fils du sud, lance un appel vibrant à tous les Tunisiens pour résister aux tentations séparatistes qui sont porteuses des guerres civiles.


Mohamed Ayachi Ajroudi chez lui à Gabès
Mohamed Ayachi Ajroudi chez lui à Gabès
Cela n'a pas suffi de ruiner une Tunisie autrefois prospère, de détruire une Libye jadis paisible qui constitue aujourd’hui une menace majeure sur les 476 Km de nos frontières, d’envoyer des milliers de nos jeunes compatriotes dans l’enfer syrien, dont certains sont de retour pour mener le djihad local, de désespérer une jeunesse qui a fait et a cru à une révolution dont elle attendait la liberté et la dignité par le travail, d’appauvrir une population qui criait déjà famine, de dilapider l’argent public dans la mauvaise gestion et la corruption, de brocanter les fleurons de nos entreprises à des holdings douteuses, de brader nos ressources énergétiques à des prédateurs étrangers, d’offrir nos banques, nos usines, nos hôtels et notre désert a de nouveaux maîtres étrangers dont le Qatar, de laisser se métastaser le cancer de l’intégrisme et du terrorisme , de sacrifier nos vaillants soldats, qui ont été enlevés à la vie par les criminels qu’on a amnistiés…

Ne cherchez pas maintenant à allumer le feu de la discorde nationale après avoir soufflé sur les braises de la haine de classe et réveillé les vieilles querelles fratricides entre les Bourguibistes et les Youssefistes. Irresponsabilité, démagogie et opportunisme, tout a été fait pour diviser les Tunisiens entre révolutionnaires et réactionnaires, entre riches et pauvres, entre patriotes et traitres, entres laïcs et fondamentalistes, entre islamistes et salafistes, entre démocrates et théocrates…

Pour  s’accrocher ou accéder à la présidence de la République, ne jouez  pas maintenant sur la corde scélérate et meurtrière du régionalisme, les uns en dénigrant le Sud « intégriste » et « terroriste », les autres en ameutant le Sud contre le Nord et le Sahel. Il faut se rendre compte qu’une fois satisfaites les obsessions du pouvoir, il n'y aura  bientôt  plus une République à présider, ni une Nation à gouverner, mais des émirats à apprivoiser et une « poussière d’individus » à pacifier.

Frères du Sud, compatriotes de toutes les villes et villages de Tunisie, ne tombez pas dans le piège des imposteurs qui cherchent à vous diviser pour mieux vous dominer. Ne vous laissez pas entrainer par les tentations mortelles du régionalisme, du clanisme, du tribalisme et, plus grave que tout, du séparatisme. N’écoutez pas la propagande d’Al-Jazeera. Ne vous laissez pas emporter par le « démon des Numides », que le père de la Nation, Habib Bourguiba craignait plus que tout autre fléau, pour avoir tiré des leçons de l’Histoire et discerné la psychologie du peuple.

Depuis notre indépendance chèrement acquise, nous avons toujours vécu dans la fraternité et la solidarité nationale au sein d’un Etat républicain et patriotique. Malgré un développement social et économique inégal, dont on a surestimé la volonté politique et exagéré les méfaits, le ressentiment du Sud n’a jamais atteint la ligne rouge du sécessionnisme. Même au plus fort des crises tuniso-libyennes dans les années 70, lorsque Kadhafi cherchait des mercenaires de Benguerdène jusqu’à Gafsa, la population authentique du Sud ne jurait que par le drapeau tunisien et le nom de son « combattant suprême ».

Dans ses différents gouvernements de 1957 à 1987, ce dernier a sans doute toujours choisi ses ministres et proches collaborateurs au sein des élites sahéliennes et tunisoises. Mais en 23 ans de pouvoir et malgré tout ce qu’on peut reprocher à Ben Ali et surtout à son entourage corrompu, ses ministres et gouverneurs étaient pour la plupart du Sud. Même s’il l’a oublié les dix dernières années de son règne, il savait que l’Etat avait manqué de justice sociale et d’équité économique à l’égard des régions du Sud.

La révolution devait remédier à ces inégalités en termes de développement, d’investissement et de mobilité sociale. Mais, au bout de quatre ans d’amateurisme, de mensonges et de spoliation, les usurpateurs de tout bord n’ont fait qu’aggraver la situation, trahissant ainsi leurs promesses et oubliant les aspirations populaires, Sud, Nord, Centre, Sahel tous confondus.

Je comprends aujourd’hui votre colère et votre exaspération, vous qui venez de manifester à Médenine, Gabès et Benguerdène. Mais le fils du Sud que je suis et que j’ai toujours été, dont certains avaient dénigré la couleur de peau et l’accent, en appelle à votre loyalisme ancestral et à votre patriotisme jamais démenti.

Parce que j’ai fait le choix, en mon âme et conscience, de ne pas me présenter aux élections, je n’ai pas à vous dire pour qui voter et contre qui vous prononcer au second tour des élections présidentielles qui ont fait perdre aux protagonistes le peu de raison qui leur restait. Je ne vous dis qu’une seule chose : vous êtes tous les enfants de la mère Patrie dont l’avenir ne dépend aujourd’hui que de vous ; ne sombrez pas dans la haine mortifère et ne soyez pas le charbon de l’incendie criminel que certains veulent allumer et dont vous pouvez constater les ravages en Syrie, en Irak et en Libye. Dans la vie des Nations, rien n’est pire que la guerre civile. Et si celle-ci est aujourd’hui un péril bien réel, faites qu’elle n’en soit pas le destin de notre chère Tunisie car, « Dans une guerre civile, la victoire même est une défaite » (Lucain).

Mohamed Ayachi Ajroudi, Président du « Mouvement du Tunisien pour la Liberté et la Dignité ».                     


           


1.Posté par Sonia Metoui le 30/11/2014 01:41
j'en ai les larmes aux yeux. comment est-ce possible d'en arriver là ? mais où va t-on ? Que les Tunisiens et particulièrement les mafias qui se disputent le pouvoir vous écoutent cher Monsieur. Pour être très rare aujourd'hui, je salue votre patriotisme monsieur Ajroudi.

2.Posté par lotfi le 30/11/2014 09:49
Un grand homme! Plus patriote que ce monsieur, c'est rare. Puisse Dieu ramener à la raison les concitoyens du sud de Mr Ajroudi, . Heureusement que la Tunisie a des hommes pareils, cela prouve que parmi les Tunisiens , il y en a beaucoup qui sont intelligents. Ce message s'adresse en particulier à John Wayne qui traite tous les Tunisiens de gueux. Honte à lui.

3.Posté par Nejib Temimi le 30/11/2014 10:50
Mes respects Monsieur.

4.Posté par R. Boukhari le 30/11/2014 11:17
Si Ajroudi n'a pas malheureusement bien lu ou entendu les déclarations de BCE. Il n'a nullement dénigré les gens du sud en les traitant ''d'intégristes'' et de ''terroristes''. C'est une vraie diffamation et une manipulation de MMM pour discréditer son rival aux élections. Je suis originaire du sud et je ne me considère pas concerné par cette déclaration.Les manifestants n'ont ni lu ni entendu les déclarations de BCE. Ils ont été totalement manipulés. Pour le reste de l'article de Si Ajroudi, j'y adhère totalement.

5.Posté par Ghazi Benzarti le 30/11/2014 15:26
Cet Appel est remarquable par son patriotisme, son courage et sa véracité. Il n'y a pas un mot de moins ou de trop. Chaque phrase est lourde de sens. Finalement ceux qu'on a moqué et méprisé se sont avérés les plus patriotes et les plus fins politiques. Les autres c'est de la merdes, même si le mot est vulgaire. Mais il y a de quoi s'arracher les cheveux.

6.Posté par Najoua Driss le 30/11/2014 15:31
Ça fait chaud au coeur d'entendre un vrai patriote lancer cet appel afin de calmer les esprits et de couper cours aux traitres qui veulent semer la panique dans le pays, nous sommes tous tunisiens et la Tunisie est la patrie de nous tous, merci

7.Posté par Mohamed Dridi le 30/11/2014 15:32
Je ne connais pas cet homme... Mais en tant que politique... Il doit prendre parti et dire clairement pour qui il appelle à voter au second tour... Il ne suffit pas de faire des analyses... aussi pertinentes soit elles... Ça c'est le boulot des journalistes.... Et des citoyens....

8.Posté par Mohamed Dridi le 30/11/2014 15:33
Bravo... pour cette analyse... et pour cet appel a l union...nos frères du sud ont subi beaucoup d injustes.... mais ils ne sont pas les seuls.... beaucoup d autres regions aussi.... ont eu le même traitement... Maintenant qu' on a une occasion historique de changer pacifiquement le destin de notre pays... on serait mal inspiré de le diviser! Regardez ce qui se passe tout pres... en lybie...et essayons d en tirer des leçons.

9.Posté par Fatma Dhrif le 30/11/2014 15:34
La voie de la raison: L'unité nationales. Bravo!

10.Posté par Timo Reinhold le 30/11/2014 15:36
لا بدّ من إعادة النّظر و البحث في مفاهيم العروشيّة و القبليّة، الشمال و الجنوب، الشّرق و الغرب، قفصي و بنزرتي، الرجولية و الرّجولة و الشّجاعة و الكرم و "أحنا أولاد كذا و مَا أدراك!" إلخ. كلّ من لا يملك شيئا صار يبحث عن مرجعيّة مدمِّرة اندثرت منذ وقت طويل و هي التي جاءتنا بالاستعمار الفرنسي المقيت. نعرات و جهويّات عادت لتطفو على السّطح لأنّ الجهل عاد إلى مستوى ما قبل الاستقلال، لأنّ طفرة من الرّجعيّة استولت على العقول و لأنّ الشّعب المفقّر أصلا ضاق بالواقع المرير ذرعا و صار لا يتحكّم في نفسه و يبحث عن أوهام تعوّض له عن حياته اليوميّة الكأداء . مركّبات ما بعدها مركّبات لا تقود إلاّ إلى الدّمار وجب الخوض فيها و في جميع أسبابها دون تأخير!!!!ْ كذب كلّ الذين يتشدّقون و يقولون إنّ التّونسيين شعب مثقّف متعلّم... نعم كذبوا كلّهم!!!

11.Posté par PETITDEMANGE Françoise le 30/11/2014 19:31
Merci à toute l'équipe de Tunisie Secret qui apporte des articles édifiants dans une époque où les médias mainstream colportent mensonges après mensonges.
En tant que Française, simplement je dirai ceci : l'Algérie, la Tunisie, la Libye, l'Egypte... qui sont juste de l'autre côté de la Mer Méditerranée, et qui étaient, à l'époque de Houari Boumediene, de Habib Bourguiba, de l'équipe révolutionnaire de 1969 et de Muammar Gaddhafi jusqu'à 2011, de Gamal Abdel Nasser, des pays phares permettant d'éclairer le continent africain, sont restés inconnus en France par l'immense majorité des citoyens et des citoyennes.
Faisant front à la barbarie européenne et anglo-saxonne causée par des décennies, voire des siècles de colonisation du continent africain, les hommes cités ci-dessus ont permis à leurs pays respectifs d'acquérir une véritable indépendance, et d'atteindre un développement considérable. Avec la création des Etats-Unis d'Afrique, le continent allait retrouver le pouvoir de vivre en paix. Puissent les peuples de ce continent poursuivre la voie tracée par, notamment, Kwame Nkrumah, Patrice-Emery Lumumba, Muammar Gaddhafi, et le travail effectué par leurs ascendant(e)s, très souvent au prix de leur sang versé, et ne pas se laisser recoloniser par les chefs d'Etats occidentaux belliqueux - d'autant plus sanguinaires qu'ils sont aux abois - qui ne visent encore et toujours qu'à piller les richesses africaines pour relancer et développer un capitalisme, un impérialisme, un colonialisme dont ils profitent au maximum, avec leurs amis des multinationales. Ces chefs d'Etat occidentaux tuent, massacrent les peuples - hommes, femmes, enfants - au nom des droits de l'homme qu'ils ne respectent pas même dans leurs propres pays.
Cordialement, Françoise Petitdemange

12.Posté par Tounssia Hourra le 30/11/2014 22:40

13.Posté par helara13 le 02/12/2014 13:22
J'ai écouté en direct l'intervention de M. BCE sur RMC. Jamais il n'a mentionné dans ses propos les Tunisiens du Sud. je suis tunisien tout court et je délivre ce témoignage à ceux qui n'ont pas écouté la dite intervention.
Pour le reste, je sais ce que représente les régions du sud en Tunisie, son histoire, sa culture, ses traditions,... Ils sont bien au dessus de tout ça. Il faut toujours se rappeler que les drames te les déchirement que vivent les populations arabes en Syrie, en Libye, en Irak, sont initiées par la Fitna. Cherchez toujours la vérité et posez vous la question : à qui profite le crime ?!

14.Posté par mouhaned socrate le 06/12/2014 09:09
bravo si ajroudi vous avez ete toujours nationaliste avec une vision clairvoyante et constructive,vous avez ete rassembleur ,altruiste et positif,la tunisie et notamment le sud tunisien dont gabes ont besoin de votre soutien pour dissiper cette discorde malintentionnée,si beji caid essebsi est un grand homme d'etat et n'a jamais été régionaliste,il a milite et oeuvre pour une tunisie une et indivisible,il n'a aucune ambition personnelle,son seul souci est de sauver le pays de la crise

Nouveau commentaire :

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter