Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Après un long mutisme, Ben Ali décide de rompre l’omerta


19 Septembre 2014

C’est sur une chaîne de TV arabe que Ben Ali a décidé de parler après un long silence. Depuis le 14 janvier 2011, date anniversaire de la félonie, l’ancien président n’a parlé que deux fois. La première, c’était dans une interview accordée à Mohamed Boughalleb en janvier 2012. La seconde fois, c’était dans l’interview accordée une année plus tard à Tunisie-Secret, en janvier 2013. Cette fois-ci, c’est pour une chaîne de télévision arabe qu’il a décidé de faire quelques révélations compromettantes sur quelques opposants et sur certains anciens ministres qui ont déjà la trouille !


Ben Ali et son jeune fils Mohamed, de son exil à Djeddah.
Ben Ali et son jeune fils Mohamed, de son exil à Djeddah.
Ce sont nos confrères du quotidien tunisien Al-Chourouk, dans son édition du 18 septembre 2014, qui ont annoncé la nouvelle : Ben Ali va parler directement à une chaîne arabe, sans l’intermédiaire de son avocat libanais Akram Azoury. La nouvelle inquiète certains et hante d’autres. Et pour cause, l’ancien président qui va s’adresser au peuple tunisien compte faire des révélations explosives, notamment au sujet des circonstances de son départ forcé le 14 janvier 2011, ou des événements clefs qui ont jalonné ses 23 ans de pouvoir.

Selon des informations proches de son entourage restreint, Ben Ali a évoqué le cas d'un ex-opposant qu'il a nommé ambassadeur dans un pays européen afin qu'il s'occupe exclusivement des négociations avec Rached Ghannouchi, qui avait fait à l'éoque toutes les concessions pour rentrer en Tunisie sans fanfare ni trompette, comme cela fut le cas le 30 janvier 2011, deux semaines après le coup d'Etat déguisé en "révolution" du jasmin.     
     
Pour rappel, depuis ce coup d’Etat maquillé du 14 janvier 2011, Ben Ali ne s’est exprimé que deux fois via son avocat libanais Akram Azoury. La première fois, c’était dans l’interview qu’il avait accordée à notre courageux confrère Mohamed Boughalleb du journal Attounissia. Alors que le journaliste avait les réponses de Ben Ali depuis fin décembre 2011, cette interview a été publiée le 16 janvier 2012.

Dès sa parution, et compte tenu du grand succès qu’elle a eu, Mohamed Boughalleb qui est pourtant l’un des meilleurs journalistes tunisiens, a été lynché par ses « confrères » pour des raisons faciles à deviner. L’interview est devenue alors une affaire d’Etat, et sous la pression de certains milieux tunisiens et saoudiens, maitre Akram Azoury a dû se rétracter en déclarant sur les ondes d’une radio tunisienne, le 17 janvier 2012, que « Ben Ali n’a absolument donné aucune interview, ni directement ni à travers lui ».
 
La seconde interview a été publiée dans Tunisie-Secret une année plus tard, jour pour jour, soit le 27 janvier 2013, sous le titre de « Ben Ali affirme que jamais aucun ordre n'a été donné pour tirer sur les manifestants ». Là aussi, certains « confrères » ont tout fait pour semer le doute sur l’authenticité de notre interview, mais en vain. Le titulaire d’un site en France, ancien artisan en peinture et maçonnerie recyclé dans le « journalisme citoyen », a même contacté maître Akram Azoury à Beyrouth en espérant de lui un démenti. Mais ce dernier a fait cette réponse décevante pour nos adversaires et nous ne disons pas nos concurrents : « Je n'ai pas été informé que le Président Ben Ali ait donné une interview et je n'ai pas pu le contacter pour confirmer ou infirmer » (ci-dessous lien).

Avant même l’annonce par Al-Chourouk de l’entretien de Ben Ali sur une chaîne de télévision arabe, plusieurs figures de la « révolution » tunisienne, ainsi que d’anciens ministres et hauts responsables, essayent d’entrer en contact avec son avocat libanais pour supplier l’ancien président de ne pas évoquer leurs noms. D’autres harcèlent Kamel Eltaïef pour les mêmes raisons. Ils pensent naïvement que l’ancien affairiste qui a trahi Ben Ali en janvier 2014 et qui a, depuis 1995, activement contribué aux différentes campagnes anti-tunisiennes menées à partir de Paris, est toujours en relation avec le « reclus de Djeddah ».

Malheureusement pour eux, on croit savoir que l’enregistrement de l’interview a déjà été réalisé, que sa diffusion est imminente, et que le pire est dans le livre que Ben Ali a préparé et qui sera édité à Beyrouth et en France avant les élections législatives et présidentielles. Beaucoup de secrets et de révélations à l’horizon… au grand dam des traitres et des mercenaires et au grand bonheur des Tunisiens qui soutiennent encore Ben Ali et qui, naïvement, croient encore à son retour politique.

Ben Ali est une page de l'histoire qui est définitivement tournée. S'il a le droit de vivre paisiblement dans son pays, et d'y être jugé équitablement, qu'il ne rêve pas trop par contre de reconquérir le pouvoir. 23 ans, c'était déjà bien trop, et c'est parce qu'il a voulu s'y maintenir pour un mandat supplémentaire que le pays a implosé en 2011.    

Karim Zmerli
    
Interview de Ben Ali en arabe dans Attounissia du 16 janvier 2012 :
http://www.attounissia.com.tn/details_article.php?t=42&a=48375&temp=1&lang=

Interview de Ben Ali en français dans Tunisie-Secret du 27 janvier 2013 :
http://www.tunisie-secret.com/Ben-Ali-affirme-que-jamais-aucun-ordre-n-a-ete-donne-pour-tirer-sur-les-manifestants_a298.html

Précision de Tunisie-Secret, le 29 janvier 2013 :     
http://www.tunisie-secret.com/Tunisie-Secret-persiste-et-signe-l-interview-de-Ben-Ali-est-bien-reelle_a303.html

 
 


           


1.Posté par TRABELSI le 19/09/2014 09:49
Content que cet interview puisse paraître, il va permettre aux Tunisiens de mieux comprendre les dessous du soulèvement malheureux de 14 Janvier 2011.

2.Posté par chichi le 19/09/2014 09:56
il faut quil parle et divulguer des choses et des personnes, il faut que la vérité soit élucidée sur cette "révolte de jasmin" hhh quelle révolte

3.Posté par Léon le 19/09/2014 13:38
Ya Rabbi, Inchallah c'est vrai! Un rêve que j'avais toujours demandé à Dieu lors de mes prières afin que les traîtres soient mis à l'index et que le peuple de cons sache par qui il a été manipulé et surtout quelles étaient les raisons des pays ennemis (ou des faux amis).
Que le peuple comprenne que sa révolution soit remise à sa juste place: Une contestation légitime conjuguée à leurs sentiments de haineux, régionalistes et prétentieux.
Une chose utile et même très utile: QU'IL DONNE SES INSTRUCTIONS DE VOTE (un candidat) OU D'ABSTENTION DE VOTE AUX TUNISIENS.
La résistance des patriotes dont je prétends faire partie est en train de donner ses fruits, et ce, à un moment où je commençais à m'essouffler.
J'espère qu'ils n'interviendront pas pour l'empêcher par tous les moyens de parler. Si tel est le cas se sera quand même un message: "Il a des vérités à communiquer aux tunisiens et les nouveaux colons de la Tunisie l'empêchent de parler à son peuple".
Léon.
VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.

4.Posté par Révolution du jasmin le 19/09/2014 14:35
On s'en fou du dictateur ben ali, de sa famille de voleurs et de ses kafefa (vs en l’occurrence)
qu'il fasse ou pas une interview ne le ramènera pas et tant mieux!
Vous me donnez envie de v...

5.Posté par hichem boughaz le 19/09/2014 15:11
Curieux de savoir la vérité.mais les jeux sont faits on ne mise plus.le train est en marche

6.Posté par JOHN WAYNE le 19/09/2014 18:59
APPEL AU BOYCOTT DES ELECTIONS !

Peuple Tunisien,

Votre révolution a ouvert la porte à des forces ennemies à la Nation Tunisienne moderne de Bourguiba et de Ben Ali.
Celles-ci ont depuis le 14 Janvier 2011 procédé à un démantèlement sournois des structures vitales au fonctionnement de cette même Nation qu’en peuple ignare vous avez trahi.
Les islamistes Tunisiens financés par le Qatar et l’Arabie Saoudite ont infiltré les Ministères de Souveraineté et surtout ceux en charge de votre sécurité et de celle des frontières de la Tunisie souveraine.
La Tunisie est encerclée de Djihadistes ayant pour base la Libye, financés par le Qatar, et entrainés par la CIA et le MI6 en Jordanie et en Turquie.
Ces mêmes Djihadistes se retrouvent ensuite à nos frontières ou ils planifient des attaques sanglantes et même en ce moment, des attentats terroristes de grande envergure qui effondreront la Nation Tunisienne à jamais.
Ce même pays le Qatar et ses services secrets alliés la CIA se retrouvent ensuite au Palais de Carthage, a l’ANC, et aux sièges des différents partis politiques ou ils se transforment en conseillers pour la démocratie.
Peuple Tunisien, n’oubliez pas la doctrine de Bernard Lewis, Le Gourou du sionisme, qui disait :

«Les peuples Arabes sont maintenus en cohésion par des gouvernements centraux. Une fois ces gouvernements centraux détruits, les Arabes seront réduits à des tribus et à des sectes s’entretuant. Pour détruire le monde Arabe et protéger Israël, il faut renforcer l’Islam dans les pays Arabes ».

Ne tombez pas dans le piège historique de sionistes intelligents et machiavéliques aussi fanatiques que les hommes et les femmes de Rached Ghanouchi !
Regardez autour de vous !
Le monde Arabe est quasi détruit de la Syrie à la Libye en passant par le Yémen. Les plus anciennes capitales du Patrimoine culturel Arabe sont détruites ou pillées tandis que des milliers de citoyens Arabes meurent chaque jour au profit de la sécurité et de l’expansion d’Israël.
Votre seule défense aujourd’hui en attendant un nouveau 7 Novembre est de boycotter la mascarade de la démocratie que les bédouins sanguinaires du Golfe et d’Arabie financent pendant que ces forces sionistes que sont la CIA et le MI6 arment et entrainent des Djihadistes barbares !
Rejetez les élections !
Boycottez-les !
Et montrez au monde que vous êtes une Nation trois millénaire que l’on ne peut ni posséder, ni acheter, ni corrompre !
Réalisez enfin que ces élections ne sont autre que votre propre procession funèbre !

F.M. Alias JOHN WAYNE
Ancien Elève au Collège Sadiki
Diplômé d'Histoire et de Sciences Politiques de l'Université Paris-Sorbonne.
Ancien Fonctionnaire aux Ministères des Affaires Etrangères et de l'Intérieur Tunisiens des gouvernements d'Habib Bourguiba et de Zine El Abidine Ben Ali.
Diplomate de carrière et spécialiste de la sécurité et du renseignement


7.Posté par martin le 19/09/2014 21:46
La dernière phrase est vraiment nul... Contrairement a toi Karim..nous somme patriotes car nous sommes contre ce traitre de Ben Ali...voir toutes ses inculpations...

8.Posté par beni hilal le 20/09/2014 01:32
Vous croyez aux chimères. Son pays hôte ne lui permettra jamais de l'ouvrir à sa guise.

9.Posté par Dorra le 20/09/2014 03:02
@ K. Merlin; le traitre c'est celui qui soutient le grand traitre et escroc Ben Ali . Votre soutien est honteux et mesquin, Si content qu'un escroc nous parle? Pourquoi? Est ce que pour nous expliquer comment il a tout fait depuis 1987 pour rendre notre systeme d'education si lamentable? Pour nous justifier comment depuis 1987 la machine gouvernementale a été mise à la disposition de la conspiration? Comment des fleaux sociaux en envahit notre cher pays? Comment ""grace" a son oppression on a pu généré des extremistes? Je suis daccord qu'il n 'y a pas eu une vraie revolution, car s'il y en a eu tous ces rcdistes auraient dû être en prison et le premier aurait dû être ce salopard de Ben Ali ,, c'est vrai ce n'est pas une revolution mais au moins on a pu se debarsser dune mafia qui ne laisse plus rien au peuple. Je suis daccord que ça n'a pas été une revolution, mais au moins par respect á ceux qui ont sacrifié leurs vies parcequ'ils y croyaient, n'insinuez plus dans vos articles que votre Ben Ali était quel qu'un de "bien" par rapport à ceux qui detiennent le pouvoir maintenant. Parceque je suis une vraie patriote "d'apres la définition de Le petit Robert " et non pas la votre, je suis certaine que les tunisiens patriotes et non pas vous, ne feront jamais de votre Ben Ali un héros qu'on a trahit et auquel on do it donner la chance pour s"expliquer", s'il a le faire, il do it le faire deviant la justice! P.S: vous avez beau á chercher une photo de Lui qui reflète sa docilité, il restera toujours un monstres aux yeux des vrais patriotes, un monsttre qui a détruit notre pays!

10.Posté par Mesmar Djeha le 20/09/2014 11:14
Ben Ali n'était pas un enfant de cœur, il l'avoue lui-même. Il a fait du mal aux tunisiens, notamment aux plus défavorisés, mais en le diabolisant, comme ses ennemis l'ont fait, ils se sont révélés pire que lui. Il est maintenant clair, aux yeux de tous, que la Tunisie a été victime d'une trahison interne couplée à une conspiration externe, qui a instrumentalisé une colère populaire légitime pour la détourner et la transformer en complot contre le pays, comme cela s'est produit en Algérie en octobre 1988 qui a enfanté décembre 1991, le FIS, l'AIS, le GIA, puis l'AQMI, grâce à nos "frères" et à leurs pétrodollars.

11.Posté par Meddahi le 20/09/2014 11:17
JW :A lire vos propos on flaire un peu de réalisme, mais à qui livrer le pays dans le cas de boycotte de ces élections . Je me demande pourquoi le pays n'a pas e été immunisé des décades avant. Je pose la question qui a notre avis pourrait assurer toutes ces angoisses. N'a t’ont pas livré le pays aux sbires protecteurs d’Israël depuis une bonne lurette par l'ignorance du peuple et sa provocation. N'oublions pas la gestion macabre des deniers publique qui a ruiné le pays par la perpétuation de la concussion, de l'oligarchie et de l’opportunisme. Comment veut on restaurer la confiance dans ce salmigondis de dilapidation de nos ressources naturelles. Rien que de voir pratiquement qu'aucun homme publique de l'ancien régime n'a derrière lui une histoire de malversation et n'a été acquitté de manière limpide sème le doute sur l'intention de tous ces revenants. Même si l'on procède à la conciliation des différentes factions politique anciennes et nouvelles, que l'on procède à des compromis pour la gestion à nouveau du pays, il demeurera toujours une faille qui risque un jour ou l'autre de saboter un nouveau départ pour la construction du pays. De ce fait seul une conciliation avec le peuple demeure possible et garante pour commencer une nouvelle ère de construction et de travail. Cela ne peut être que par le retour des biens spoliés de la nation et l'acquittement équitable par la justice des souscripteurs de l'iniquité sociale. Autrement le processus a déjà prix son cour depuis l’ère "Novembriste " laissant jouer à leurs libre cours les calculateurs de mauvaise foi dans une marre nauséabonde truffée de sangsue . Des événement imprévisibles dévoileront ou accoster.

12.Posté par Léon le 20/09/2014 18:37
@Dorra: Hypocrisie quand tu nous tiens!!!! Maintenant Ben Ali n'aurait pas opprimé les intégristes mais les aurait supporté????????? Choisis vraiment et dis moi ta conviction dernière.
Ta haine est-elle due à un problème direct avec lui ou bien aux racontars des pays dans lesquels vous vivez et qui vous apprennent exactement comment penser et quoi dire.
Va dire aux tunisiens qui vivent en Tunisie que maintenant c'est bien mieux. Mais tires-toi à toute vitesse car ils risquent de le lyncher.
Maintenant que j'y pense, ton dictateur a oublié de mettre son nom sur une seule rue du pays et son effigie sur les billets de banque. Ton dictateur a fait une Tunisie que tu as détruit dans un élan de lâcheté et par ton appui à tes maîtres blancs.
Bourguiba avait raison quand il disait : "Pour la destruction de la Tunisie, je ne crains que les tunisiens".
Je m'en tiens à la consigne de John Wayne jusqu'à prochain ordre: Je ne voterai pas et tu auras les salafistes dans la tronche. Ils t'apprendront vraiment si Ben Ali avait raison ou pas et te donneront une vraie leçon de démocratie. Ou bien tu t'en fous! Après tout ceux qui vivent à l'étranger n'ont qu'une envie: Satisfaire leur égo, et ce, même au prix de la souveraineté de leur pays. Et ils appellent cela du patriotisme! Ton petit Robert te raconte bien ce que tu dois dire, petit perroquet (désolé Jacquot, je te compare à une écervelée)!
VIVE BEN ALI.
Léon.
VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.

13.Posté par :) le 20/09/2014 21:53
Wini laila ah hiya tsawar fihom ya3tiha essaha

14.Posté par khalil le 22/09/2014 10:40
@J.W. Ne comptez pas sur le peuple ... Faites votre travail SVP ... Vous avez des alliés certainement , peut être que si cette histoire d'interview ( si c est avéré juste) peut déclencher quelques choses .. Faites bouger les choses , vous êtes les maîtres du pays !quand même.

15.Posté par Samir jerjiss le 24/09/2014 00:17
Soyons réaliste chers amis!je ne pense pas que les ordures et les traîtres qui ont tout fait pour renverse un état et surtout l'histoire d'un pays comme la Tunisie qui date de 3000ans, vont croise les bras et ne rien faire face à ce soit disant cette fameuse interview, c'est IMPOSSIBLE!! la vérité n'éclatera jamais sur tout que Ben Ali est toujours "emprisonné chez ces bédouins takferistes"ils le laisseront jamais ouvrir sa bouche pour éclaircir quoi que ce soit, s'il veut vraiment reste en vie bien évidement, sa fait partie des conditions qui étaient mis en place par les sionistes et les américains.Maintenant à mon sens l'erreur fatale commise par "ezzine"c'est son discourt envers les tunisiens, il a perdu le charisme d'un homme fort et ferme,je l'ai trouve trop naïf et perdu,c'est la goutte d'eau qui a fait débordée le vase. Dommage on le regrette vraiment mais face a ce nouveau ordre mondial on y peut rien malheureusement .

16.Posté par id le 05/01/2015 00:25
On les attends toujours les ""révélations explosives" de ben ali !

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter