Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Assez de mensonges Monsieur Sarkozy ! (vidéo)


16 Janvier 2015

Nicolas Sarkozy continue à défendre ses amis Qataris alors que la classe politique et l’opinion publique française découvrent finalement le vrai visage de cet émirat islamo-mafieux qui soutient et finance le terrorisme islamiste mondial. Invité sur RTL, l’ex président français a défendu le Qatar de façon aussi fanatique que Tariq Ramadan ou Youssef Qaradaoui. Décryptage d’un discours mensonger.


Mon bien généreux émir !
Mon bien généreux émir !
A la suite de la vague terroriste-islamiste qui vient de frapper la France, l’actuel président de l’UMP était l’invité, le 12 janvier 2015, de Jean-Michel Aphatie sur RTL. A la question relative au financement du terrorisme par le Qatar, Nicolas Sarkozy a eu l’outrecuidance de répondre : « Le Qatar est un pays ami de la France, pas depuis moi, monsieur Aphatie, c’est François Mitterrand. Est-ce que vous croyez que M. Mitterrand, que M. Chirac, que moi-même hier, ou que M. Hollande aujourd’hui, vous croyez qu’on aurait cette politique d’amitié avec le Qatar si nous pensions que le Qatar c’était uniquement le financeur du terrorisme ? euh, c’était le financeur du terrorisme ».

Le lapsus est révélateur et il n’a pas échappé à la sagacité des journalistes du Figaro. En d’autres termes, Sarkozy admet involontairement ou inconsciemment que le Qatar n’est pas uniquement le financeur du terrorisme ! Passons.

Ce que dit Nicolas Sarkozy au sujet de ses illustres prédécesseurs à l’Elysée est totalement faux, et Jean-Michel Aphatie, qui n’est pas plus historien que son interviewé aurait pu le confondre. Primo, François Mitterrand entretenait des relations d’Etat à Etat avec le Qatar. Secundo, durant sa présidence qui s’est achevée le 17 mai 1995, l’émir du Qatar s’appelait Khalifa Ben Hamad al-Thani, qui a été renversé par son fils, Hamad Ben Khalifa al-Thani, le 27 juin 1995. Jusqu’à cette date, le Qatar était un émirat non-islamiste, soumis au wahhabisme saoudien et tout à fait fréquentable, comme l’ensemble des émirats du Golfe.

Par rapport à Jacques Chirac, il est vrai qu’il a été le premier chef d’Etat occidental à reconnaître la « légitimité » du fils putschiste, Hamad Ben Khalifa al-Thani. Il est vrai aussi que depuis, il avait tissé des liens personnels avec cet oligarque qui a fait de l’idéologie des Frères musulmans la doctrine officielle de son émirat. Mais pas au point de brader au Qatar les plus beaux édifices parisiens, ni d’exonérer ces richissimes bédouins de toutes taxes immobilières, une loi qui a été faite sur mesure pour les amis qataris de M. Sarkozy.

Jean-Michel Aphatie insiste, le Qatar financeur du terrorisme, « il l’est ou pas ? » Sans avoir froid aux Yeux, Sarkozy répond : « Je n’en ai aucune preuve ». Jean-Miche Aphatie : « C’est le Département américain qui le dit ? » Sarkozy, se la jouant De Gaulle : « Vous savez, moi je suis partisan de l’indépendance de la France » ! Non apathique, Aphatie poursuit : « C’est quand même une source autorisée, le Département américain ? » Et à Sarkozy de continuer dans sa comédie pseudo-gaulliste : «Moi, je suis partisan de l’indépendance de la France et sur bien des sujets, il m’arrive d’être en désaccord y compris avec nos amis américains… »

S’enchaine alors une série de mensonges éhontés : « Moi, j’observe les faits : lorsque nous avons interdit la burka, quel est le pays arabe qui nous a soutenu ? Le Qatar. Lorsque nous sommes intervenus en Libye, quel est le pays arabe qui était à nos côtés ? Le Qatar » Il aurait pu ajouter, lorsque je me suis improvisé conférencier pour me faire un peu d’argent de poche, quel est le pays arabe qui s’est montré généreux à mon égard ? Le Qatar.

Pour l’invasion et la destruction de la Libye, le Qatar n’était pas à vos côtés M. Sarkozy, il était à l’origine et aux commandes de cette campagne néocolonialiste dont les Français ont depuis compris les raisons et les intérêts. Pour la burka, c’est vraiment pitoyable. Aviez-vous besoin du soutien du Qatar pour décider souverainement l’interdiction de ce linceul noir ? Vous reconnaissez par conséquent que vos amis Qataris ont de l’influence sur vos compatriotes de confession musulmane ! Non seulement les Qataris n’ont jamais dénoncé le port de la burka, comme du voile en France, mais ils ont tout fait pour galvaniser la communauté musulmane française par le biais de leur chaîne de propagande islamiste, Al-Jazeera et en arrosant à coup de millions de dollars les différentes associations qui ont fait du port du voile et de la burka une revendication « citoyenne ».

« Mais vous ne pensez pas qu’il y a des financements du terrorisme par le Qatar ? » insiste Jean-Michel Aphatie, qui aurait pu au passage lui signaler le livre accablant de Vanessa Ratignier et Pierre Péan. Et à l’ex émir de la France de répondre : « Si j’en avais les preuves, je vous garantis qu’à ce moment là, on reverrait complètement les choses, en tout cas lorsque j’étais en fonction » !!! Autrement, dit, il se pourrait très bien qu’avec les socialistes au pouvoir, les Qataris aient pu faire des choses pas très orthodoxes.

Nicolas Sarkozy prend vraiment les Français pour ce qu’ils ne sont pas. Aussi bien sur la question du voile que sur l’organisation de l’islam de France, ou le plan de financement des banlieues par le Qatar, ou encore la transformation de la Libye en champ de ruine partagé entre différentes factions islamo-terroristes, les socialistes gèrent ce lourd héritage que vous leur avez légué. Alors, si vous n’avez pas le courage d’assumer vos erreurs qui coûtent si cher à la France, aillez au moins la décence de vous taire.

Nebil Ben Yahmed

A lire dans nos archives :
http://www.tunisie-secret.com/Un-livre-explosif-sur-les-relations-consternantes-entre-le-Qatar-et-Sarkozy_a1251.html
 



           


1.Posté par M. Gh. le 16/01/2015 20:56
ayez au moins la décence de vous taire. Tout à fait juste, mais Mr Sarkozy ne peut pas se taire, il va de gaffe en gaffe, tout comme son ami américain bush. S'il y avait un minimum de justice dans ce monde, ces deux là seraient passés depuis longtemps devant la cour pénale internationale pour crimes de guerre et ingérence dans les affaires de pays indépendants, mais hélas, il n y a pas et il n y aura jamis de justice dans ce sens.
Tout le monde le sait maintenant et si on cherche bien on trouve les preuves irréfutables, le qatar finance et encourage le jihadisme et tue dans le monde entier. Cela , les USA et la France le savent ainsi que tous les pays occidentaux. Mais les intérêts des nations et personnels, passent avant tout.

2.Posté par Père Grognon le 18/01/2015 10:06
Plus démago que Le Pen père et fille réunis, Monsieur Paul Bismuth al-Qatari, ancien émir de France, vient d'inventer le «crime d'indignité nationale». (Discours devant les nouveaux adhérents de l'UMP, samedi 17 janvier).
Dans son délire, il a ajouté que «Le Gouvernement doit mettre en place une interdiction de retour pour les djihadistes étrangers et français binationaux». Chiche ! On le prend au mot. La prochaine fois qu'il ira à Doha le gouvernement mettra en place une interdiction de retour. Paul Bismuth al-Qatari n'est-il pas un binational ?
http://www.grognon.net

Nouveau commentaire :

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter