Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Avec Anis Amri, la Tunisie mérite le prix Nobel du terrorisme


21 Décembre 2016

Une fois de plus, le monde apprend que le terroriste de Berlin est de nationalité tunisienne. De pays exportateur d’étudiants, de médecins et d’ingénieurs avant la « révolution » dite du jasmin, la Tunisie est devenue depuis le premier pays exportateur de terroristes.


Anis Amri, de la révolution du jasmin au massacre de Berlin.
Anis Amri, de la révolution du jasmin au massacre de Berlin.
Comme le boucher de Nice qui a tué 86 innocents, l’auteur du massacre par camion de 12 Allemands à Berlin -13 si on compte le pauvre chauffeur Polonais exécuté- est un jeune Tunisien qui s’appelle Anis Ben Mustapha Amri. Cet individu qui n'a certainement pas agi seul pour dérober le camion, est né le 22 décembre 1992 à Oueslatiya dans le gouvernorat de Kairouan. Il fait partie des « jeunes révolutionnaires » qui, après avoir mis le feu en Tunisie en 2011, ont pris le large vers Lampedusa, où ils ont pourris la vie des Italiens.

D’Italie, le criminel Anis Ben Mustapha Amri s’est clandestinement introduit en Allemagne où il a demandé l’asile en 2015. Son dossier ayant été rejeté, les autorités allemandes ont voulu l’extrader en Tunisie, mais les services consulaires tunisiens ont prétendu qu’il n’était pas citoyen tunisien. C’est la consigne donnée à tous les consulats tunisiens en Europe : nier systématiquement que les extradables soient des Tunisiens. Le consulat de Tunisie en Allemagne a appliqué la consigne alors que ce terroriste était recherché en Tunisie pour vol et violence.  
      
Dès 2012, à une époque où nos compatriotes festoyaient encore leur glorieuse « révolution », nous avons été à TS les premiers à tirer la sonnette d’alarme (voir le lien ci-dessous). Nous avons dit et répété que les conséquences de la déstabilisation de la Tunisie seraient terribles pour les Tunisiens, pour leurs voisins et pour les Européens en général. Mais personne n’a voulu nous croire.
    
Nous avons en effet écrit qu’à la bourse du terrorisme international, les Tunisiens étaient bien cotés depuis le coup d’Etat islamo-atlantiste du 14 janvier 2011, et que la Tunisie était devenue premier exportateur, non point d’huile d’olive, de dattes ou de matière grise, mais de terroristes bien plus encore fanatisés que les Talibans d’Afghanistan. La plupart de ces « guerriers de l’islam » étaient des criminels connus de nos services de police qui ont été successivement libérés d’abord par Farhat Rajhi, à la demande expresse de Sihem Ben Sédrine, Radhia Nasraoui, Mohamed Abbou…, ensuite par Moncef Marzouki, sous l’injonction du chef des Frères musulmans locaux, Rached Ghannouchi.

Selon toutes les agences occidentales spécialisées, avec près de 11000 « combattants », les Tunisiens arrivent en tête des terroristes en Syrie et en Irak. Mais beaucoup ne comprennent pas encore ce phénomène. Il est pourtant très facile à comprendre. Avec l’Arabie Saoudite, la Tunisie est le seul pays dont les gouvernements successifs (de 2011 à 2014) sont directement impliqués dans l’expédition de terroristes en Syrie. On avait alors donné des passeports à toute la racaille, versé de l’argent qatari à leurs familles, et pris en charge leur voyage jusqu’en Turquie, d’abord par la compagnie Tunisair, ensuite par la compagnie aérienne Syphax, que les Frères musulmans ont spécialement crées pour remplir cette mission criminelle.

Nous savons que d’autres actions terroristes vont frapper les capitales européennes et nous sommes intimement convaincus que des Tunisiens seront en tête de l’affiche. En 2011 et jusqu’à présent encore, certains médias occidentaux célèbrent la « maturité » et le « civisme » des Tunisiens qui ont fait la plus belle « révolution » de l’histoire en provoquant le « printemps arabe ». Ils peuvent désormais appeler à ce que le prix Nobel du terrorisme leur soit décerné.

Lilia Ben Rejeb

A lire dans nos archives :   
http://www.tunisie-secret.com/Les-Tunisiens-classes-en-tete-des-peuples-qui-menaceraient-la-France_a144.html


           


1.Posté par sofiane le 21/12/2016 20:39
voyez vous depuis que notre président Ben ali a été chassé,le pére de la nation tunisienne n'est plus présent,ses enfants sont orphelin ,les agences de mercenariats profitent de cette situation pour se servir de nos enfants, qui eux n'ont plus de protection!!!entre la prostitutions de nos filles aujourd'hui exilé en Syrie,Irak et Yemen représentent plus de 60 000 femmes,quand à nos garçon eux ont remporté le palmares du nombre largement supérieur aux autre pays recrutant des djihadistes plus de 100 000!!d'après vous existe t'il des coupables??

2.Posté par stevejobs le 21/12/2016 22:28 (depuis mobile)
il faut réfléchir lilia avant de débiter tout et n'importe quoi ..ton article sur zouari est par exemple à refaire.
LBR : vous verrez dans quelque temps si mon article sur Zouari est à refaire.

3.Posté par Léon le 22/12/2016 10:00
Merci Lilia pour cet excellent article ainsi que pour l'article qui l'a précédé concernant Zouari. C'est que les patriotes voient toujours "juste" et ne se font pas avoir par les désirs de la propagande médiatique.
Votre journal est de la trempe du journal de Bourguiba lors de la résistance contre l'occupant.
Alors quid de cet n-ième énergumène tunisien? Ce terroriste prenant en otage notre belle religion pour assouvir ses pulsions criminelles. Mû d'une jalousie du même type que celle qui lui a fait détruire son propre pays. Bref, ces gens habités par tout type de haines; haines que j'arrive à lire en les tunisiens, mieux que dans un livre.
Quid aussi de la déferlante moraliste qui a pris les tunisiens après les événements de Nice et de Berlin. Ces gens propres sur eux et qui sont là juste pour faire la morale. Je m'adresse à eux dans ce qui suit, et non pas à toi Lilia, toi qui fait partie des rares JW, Léon, Salahtataouine, G&G, Mezri Haddad, Bsaies, qui ne se sont pas fait pendre au piège.
Tunisiens! Personne ne voit et ne regarde sa propre responsabilité dans ces malheureux faits et pointe les autres du doigt.
Et pourtant il est une responsabilité commune à 99% d'entre-vous; à savoir à tous ceux qui jubilaient le soir du 14 maudit. Tous ceux qui hier reprochaient à Ben Ali son manque d'égards envers les personnes qui pouvaient passer à l'acte.
Tous, disiez que le tunisien ne peut jamais passer à l'acte terroriste et même le Sebsi. Ce dernier avait publiquement dit à la télé que Ben Ali brandissait la menace terroriste pour se maintenir au pouvoir. Et ce, sous les signes de tête acquiesçant de la véracité de ces propos du Gal Ammar. C'était le jour où Ben Ali fut traité de voyou et de déserteur par ces deux hommes.
Voyou pour avoir tenu en respect les voyous qui vous hantent aujourd'hui?
Le même Sebsi affirmait haut et fort "Mé themmeche Qannassa" avant de poursuivre "illi ira qannas ijibhouli". On a dû voir des fantômes. Mais revenons à notre sujet.
Vous voyez aujourd'hui l'ampleur de la catastrophe terroriste en Tunisie. C'est à se demander si les pouliches en chaleur qui criaient "Dégage" le 12, 13 et 14 maudit n'ont pas vraiment ce qu'elles méritent. Ces mêmes pouliches et leurs maris eunuques qui, aujourd'hui, en appellent à un régime fort. Celui-là même qu'ils avaient "dégagé" par haine, par jalousie ou par régionalisme. Chacun son truc. Moi mon truc est "LaTunisie avant tout".
Alors que je recevais vos insultes sur le la toile pour vous avoir dit votre triste vérité dans vos yeux, je m'employai à vous expliquer votre trahison subconsciente que je qualifiai de "trahison collective". Tous les tunisiens montrent aujourd'hui les autres tunisiens du doigt, rejetant la faute sur autrui.
Vous me direz que moi aussi je le fais. Pas du tout! Je ne suis pas du tout dans cette optique car, MOI au moins, je n'ai jamais applaudi votre merdolution sionislamiste et n'ai jamais pris votre parti. J'avais même appelé à ne pas voter en pays occupé; mais qui pouvait alors comprendre jadis la menace souveraine qui planait sur notre pays. On se comptait sur les doigts d'une main.
Alors continuez à vous plaindre des autres aujourd'hui! C'est VOUS TOUS qui avaient applaudi la merdolution, qui êtes responsables de la situation aujourd'hui.
Si vous aimiez votre pays, vous n'auriez pas détruit toutes ses structures après le départ forcé de Ben Ali. Mais hélas; traitres vous êtes et traitres vous resterez.
Vous avez donné, sans vous en rendre compte, "carte blanche" à tous les nuisibles (en particulier aux terroristes) de notre société et Dieu seul sait combien sont-ils nombreux. Tout cela à cause de vos mauvais sentiments.
Certains, pour qui le système a le plus profité: Diplômes, argent, postes....., se sont dit "et pourquoi pas le pouvoir?". Ces petits prétentieux, politiquement stériles, mélangeant performances scolaires et intelligence politique, plus bêtes que leurs godasses, se sont essayé au pouvoir après leur trahison du 14 janvier, et ont enfin compris le miracle de l'ère Ben Ali qui a fait des imbéciles qu'ils sont des hauts diplômés.
L'Histoire ne pardonne pas les erreurs et les trahisons faites sur le compte d'une Nation.
Alors arrêtez de nuire à votre pays en montrant les autres du doigt. C'est par votre bénédiction que la catastrophe est arrivée. Cette merdolution qualifiée durant les deux années qui l'avaient suivie, par tous les intervenants (politiques, médias...), de "Al Thawra Al Moubaraka". Je vous en foutrai moi, de la baraka de ce type!
Souvenez-vous de tous ces vocables: Thawra moubaraka, Al Makhlou3, Ennidham al beyid, Dawlat al fassad, Al Azlem.....
Vous vous êtes TOUS trompés!
Game Over, bande de traitres! Et comme dit le proverbe que je viens de d'adapter pour la cause:: "Game-overa bien qui Game-overa le dernier!"
Pris au piège comme des cons! Comme le corbeau de la Fontaine, par les renards du monde sionislamiste qui vous avaient applaudi et raconté que vous étiez un grand peuple, vous avez ruiné votre pays.
Pendant ce temps là, Léon vous appelait à la raison récoltant vos insultes de gueux à diplômes.
Je me sens dans la peau d'un chef d'état major de la Tunisie pour l'avoir protégé contre les colons, rien que par ma plume (ou mon clavier). Cette plume qui leur a montré qu'il y avait en Tunisie des Hommes aguerris pouvant démasquer leurs plans colonialistes; ce qui, par conséquent, a atténué leur nuisances.

VIVE LA TUNISIE.

Léon, Min Joundi Tounis Al Awfiya;
Résistant Souverainiste.

VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.

4.Posté par ridha le 22/12/2016 10:58
Un candidat propice en 3 épisodes:
1- accident de circulation d'un camion conduit par un Polonais
2- après 24h: non c'est un pakistanais
3- après 48 h: on a remarqué une pièce d’identité d'un tunisien dans la cabine. le choix du tunisien pour 3 raisons: a- le tunisien est une nation sans propriétaire, aucun ne défends ses ressortissants
b- c'est un montage des renseignements :c'est un terrain propice pour le terrorisme, un jeune tunisien suivi de près par les renseignements à cause de sa barbe et sa fréquentation des mosquées, bref, l'agent de renseignement qui le suit va ramasser la pactole de 100 mille Euros promis à celui qui le livre à la police
c- éviter la droite nationaliste qui aurait pu s'élever contre l l'immigration et l'ouverture de Merckel

5.Posté par OTH 75 le 22/12/2016 16:46
EXCellence analyse MOI petit citoyen,JE REDIS il FAUT JUGER LES RESPONSABLES QUI ONT CONSEILLE D ALLER FAIRE LE JIHAD EN PREMIER RENDRE COMPTE DE LEUR IGNORANCE, DE LEUR CRIME ces djihadistes, je dois dire CES BARBARES LES MAINS PLEINS DE SANG , C EST UNE ABOMINATION CONTRE HUMANITe ,la secte des freres MUSULMANS ET LE WAHHABISME PAR LEUR MANQUE DE CONNAISSANCE SAVANTE ET LEUR IGNORANCE ONT PLONGE LE MONDE DANS HORREUR .

6.Posté par Sofiane le 23/12/2016 22:50 (depuis mobile)
Un très bon résumé de la situation actuelle le printemps arabe à avorter retour à la case départ le prix Nobel à bien été décerné à nous et cela continuera hélas il nous manque un vrai dictateur loyal pour nous

7.Posté par sofiane le 24/12/2016 21:04
malheureusement tout les tunisiens ayant mis les pieds en Syrie subiront le même sort que Anis Amri,leur tort!!le congloméra des clinton a décidé d'éliminer tout ceux qui en savent trop??des dizaine de milliers de djihadistes tunisiens se trouvent sur le bord du précipice!!les pétromonarchie,la grande bretagne,la france et la Turquie ont reçu l'ordre d'éliminer tout ces idiot utiles afin d'atténué les preuves de leur méfaits!!mr Trump prend ses fonction le 20 janvier,nous risquons de voir revenir sur nos terres des milliers de cercueils dans les jours et les semaines à venir!!il est claire qu'aujourd'hui nos responsables politiques ne peuvent plus ignorer leur leur propres responsabilité vis à vie de l'opinion international qui commence à gronder concernant notre nation!!partout ou se passe un attentat,il se trouve la trace d'un tunisien!!il serait temps d'attribué les responsabilité à qui de droit!!suivez mon regard...................................................;;;;;

8.Posté par Jean-Claude HADDAD le 27/12/2016 07:37
Ce virage dans l'extremisme n'est pas dans la nature des gens de ce pays.
Il est urgent qu'un mouvement populaire s'impose pour reduire le fanatisme de cette jeunesse égarèe qui fait honte à la Tunisie.
...ou alors "la révolution du jasmin" aura étè un truc bidon, juste fait pour ridiculiser les Arabes au printemps.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter