Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Ayachi Ajroudi, nul n’est prophète en son pays


3 Septembre 2014

Au moment où il était reçu par François Hollande à l’Elysée, à Tunis, la HAICA prononçait son « verdict » en refusant d’accorder à sa chaîne de TV Al-Janoubia la licence d’exploitation ! Ces deux événements résument, à eux seuls, pas tant l’histoire exceptionnelle d’un tunisien qui à l’oreille des puissants de ce monde, que le paradoxe d’un pays qui a besoin de sortir d’une crise extrêmement grave, sans se donner les moyens humains d’éviter le pire en écoutant les rares personnes encore capables de relever le défi, ou tout au moins de stopper le déclin.


Mohamed Ayachi Ajroudi avec François Hollande, à l'Elysée le 2 septembre 2014.
Mohamed Ayachi Ajroudi avec François Hollande, à l'Elysée le 2 septembre 2014.
A croire que certains tunisiens n’aiment pas l’excellence, encore moins leurs compatriotes qui réussissent. Curieuse attitude que cette mentalité faite d’envie, de concupiscence, de jalousie et parfois même de haine. C’est sans doute la différence avec nos frères sémites : lorsqu’un juif se distingue par sa réussite professionnelle ou intellectuelle, ses coreligionnaires sont solidaires pour le porter encore plus vers les cimes en essayant d’imiter son exemple et d’en solliciter le soutien ou le conseil pour les tirer vers le haut à leur tour; lorsqu’un arabe réussit, ses « frères » se coalisent soit pour le dépouiller, soit pour le culpabiliser et le dénigrer, non sans le désir irrépressible de le tirer vers le bas. Les premiers se reconnaissent dans la réussite et l’émulation, et les seconds s’identifient à l’échec et au nivellement par le bas.

Ayachi Ajroudi possède déjà ce que nos politicards désirent 

La réussite attire la convoitise et attise la haine. Dès qu’il a décidé en 2011 de s’investir personnellement et politiquement en Tunisie, après avoir longtemps contribué à l’attrait des investisseurs étrangers dans son pays, Mohamed Ayachi Ajroudi a été l’objet d’attaques systématiques et de dénigrement. « Serais-tu aussi chaste que la glace et aussi pure que la neige, tu n’échapperas pas à la calomnie » disait Shakespeare. Qui n’a pas d’ailleurs échappé aux basses calomnies et aux campagnes les plus infâmes ? Les hommes d’affaires dits de l’ancien régime, les anciens ministres, les hauts commis de l’Etat…Tous y sont passés, mais le cas de Mohamed Ayachi Ajroudi reste particulièrement symptomatique en ce que l’homme ne doit précisément rien à l’ancien régime, ni même à la Tunisie, pour laquelle il dit pourtant être redevable, « parce que c’est la terre natale sans le creuset et les valeurs desquels on n’est rien » !
   
Mohamed Ayachi Ajroudi n’oublie donc pas son ancrage national et ses origines sociales. Il souhaite rendre beaucoup du peu que son pays lui a donné! Originaire de Gabès, orphelin et parti de rien à l’âge de 14 ans vers la France, il est aujourd’hui à la tête de plusieurs multinationales, de l’immobilier et de l’hôtellerie jusqu’aux secteurs les plus vitaux du dessalement des eaux, du traitement et recyclage des déchets ménagers, ou les secteurs les plus sensibles et stratégiques de l’énergie nucléaire.

Ce grand patron et créateur d’entreprises, par ailleurs homme de confiance de certains princes saoudiens, a tout pour être un homme heureux. En tout cas tout ce que peut souhaiter un homme : le pouvoir, l’argent, l’influence, les honneurs, le prestige et, ce qui lui tient le plus à cœur, le bonheur familial.

Pourquoi donc s’encombre t-il de cette politique tunisienne qui ressemble de plus en plus à un champ de guerre latente et à un champ de ruine patente ? Pourquoi se lance t-il dans une aventure qui l’expose à l’adversité des médiocres, à la jalousie des envieux et à la bassesse des sans foi ni loi ? Ce sont des questions d’autant plus troublantes que la quasi majorité des ambitieux charriés par la « révolution du jasmin » et des nouveaux politicards candidats aux prochaines élections sont à la recherche de ce que Mohamed Ayachi Ajroudi possède déjà, à savoir l’argent, le prestige du pouvoir et les honneurs. Lorsqu’on a tout dans la vie, pourquoi s’embarrasser de politique tunisienne au risque d’en subir la petitesse, les calamités, les épreuves et les calomnies ?

Marzouki utilise la HAICA pour écarter ses riveaux 
   
Et des calomnies, Mohamed Ayachi Ajroudi en a bien subies, comme beaucoup d’autres. Mais pas avec la même insistance et intensité. Depuis trois semaines, certains blogs insignifiants le pourchassent de leur haine. Tantôt c’est un escroc déguisé en victime qui l’accuse de tous les péchés d’Israël, tantôt c’est un professionnel du chantage et du racket qui tente de lui soutirer quelque argent, sinon…. !  

Mais le plus révoltant, c’est la récente décision de la fameuse et très « souveraine » Haute autorité indépendante de la communication audiovisuelle (HAICA), qui a refusé à Mohamed Ayachi Ajroudi la  licence d’exploitation pour sa chaîne de télévision Al-Janoubia. Une décision arbitraire et bassement politique dans un pays qui a fait de la liberté d’expression le slogan de sa fausse « révolution ». Il a dû apprendre la nouvelle, le mardi 2 septembre, lorsqu’il était au palais de l’Elysée en compagnie de l’élite financière et politique saoudienne venues signer avec le gouvernement français des contrats historiques !

C’est dans un communiqué rendu public le mardi 2 septembre 2014, que le Conseil de la HAICA, « après étude des différents dossiers présentés », a décidé l’octroi de la licence aux chaînes de télévision Attassiâa (la 9) de Moez Ben Gharbia, Telvza TV de Zouheir Latif, TNN qui appartient à Lotfi Zitoune, et Al Moutawassit qui est la chaîne de propagande d’Ennahda. Mais pas à Al-Janoubia, qui est pourtant la seule chaîne financièrement autonome, ayant recruté le plus grand nombre de jeunes journalistes et réalisé les reportages et les dossiers les plus audacieux et les plus politiquement incorrects. Et c’est sans aucun doute dans cette audace, professionnalisme et indépendance que réside la cause du refus de la très « objective » HAICA dont l'ensemble des membres sont des sympathisants du CPR, c'est-à-dire des larbins du Tartarin de Carthage !

Ce n'est pas avec de l'argent et une télévision que Bourguiba a gagné la confiance des Tunisiens 

C’est que Mohamed Ayachi Ajroudi n’est pas seulement un entrepreneur prospère. Il est aussi à la tête du « Mouvement du Tunisien pour la Liberté et la Dignité », qu’il a fondé le 8 juillet 2013 et qui a rejoint Al-Moubadara de Kamel Morjane, comme le parti de la Troisième voie, de Salah Chouaïeb, le parti de la Tunisie de demain, le parti de la Liberté pour la justice et le développement et le parti de l'Indépendance, pour constituer ensemble une coalition baptisée « L'initiative nationale destourienne tunisienne », en vue des prochaines élections présidentielles et législatives.

C’est cette coalition dont Mohamed Ayachi Ajroudi et Mohamed Jegham sont les vice-présidents, et Kamel Morjane la figure emblématique, qui dérange certains partis engagés dans la course au pouvoir. Accorder à la télévision  Al-Janoubia la licence d’émettre, c’est permettre à « L'initiative nationale destourienne tunisienne » de se doter d’un atout médiatique majeur, lui permettant de rivaliser avec les deux autres rivaux, Nida Tounes « propriétaire » occulte de Nessma TV, et Ennahda possesseur déclaré d’Al-Moutawassit TV, outre d’autres télévisions, y compris nationales où elle a placé ses hommes de main !
 
Interrogé par un journaliste français présent à l’Elysée qui a bien voulu nous communiquer l'information, Mohamed Ayachi Ajroudi a eu ce commentaire très révélateur et hautement significatif au sujet de la décision arbitraire et politicienne de la HAICA : « Ce n’est pas avec une télévision, ni avec de l’argent que Bourguiba a gagné la confiance des tunisiens un demi-siècle durant, mais au contact direct avec la population, avec un discours pragmatique et patriotique. C’est notre but au sein de L'initiative nationale destourienne tunisienne qui regroupe des compétences et des hommes de grandes valeurs ».

Un message que Kamel Morjane est capable d’entendre et un défi qu’il est en mesure de relever, s’il met un peu moins de diplomatie dans son discours et un peu plus d’ardeur bourguibiste, c’est-à-dire nationaliste !

Nebil Ben Yahmed   
  
   

Kamel Morjane et Mohamed Ayachi Ajroudi, le diplomate à l'envergure internationale et le bâtisseur d'entreprises à l'échelle mondiale. Lequel portera l'Initiative nationale destourienne tunisienne vers la victoire ?
Kamel Morjane et Mohamed Ayachi Ajroudi, le diplomate à l'envergure internationale et le bâtisseur d'entreprises à l'échelle mondiale. Lequel portera l'Initiative nationale destourienne tunisienne vers la victoire ?

Vidéo de l'interview de Mohamed Ayachi Ajroudi au sujet d'Al-Janoubia TV :


 
 


           

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

23.Posté par Ben Jannet Kaouther le 13/09/2014 17:34
Avant le 14 janvier on ne connaissait pas cet homme , son nom ne figurait pas sur les listes des hommes d'affaires véreux appuyés par les Trabelsi, Ben Ali ou les autres mafieux , rien que pour cela il mérite le respect, je l'ai entendu parler, aucune nuance d'hypocrisie, l'homme est sain d'esprit, honnête et aime son pays pour le quel il veut encore investir de sa personne et de sa fortune ! La racaille du CPR, HAICA, Ghannouchi et même rcdiste qui veut l'abattre n'a rien trouvé de mieux que les calomnies ! un homme comme lui dérange :) il est clean et super riche , sa chaine tv il l'aura même s'il doit émettre de l'étranger

22.Posté par Tunisie-Secret le 11/09/2014 22:34
Nous tenons à remercier vivement D.Skandrani pour son conseil et pour son assistance technique amicale. Grâce à lui, nous avons pu rétablir le nombre de "J'Aime" sur cet article. Il s'agissait effectivement d'une attaque qui ciblé uniquement cet article. On peut en deviner les raisons et les commanditaires. Encore grand merci à D.Skandrani.

21.Posté par D. Skandrani le 11/09/2014 12:18
Conseil amical. cet article a subi une attaque cybernétique. Hier, il comptabilisait près de 600 partages sur Facebook et 6000 et quelques lus. Depuis ce matin, le compteur Facebook affiche 1 partage et 6268 lus. Il s'agit donc d'une attaque et d'un sabotage, ce qui prouve que votre article a énervé certains. Equipez-vous donc de meilleurs logiciels anti-virus et anti-attaque. Je suis un homme du métier et je pourrai vous conseiller en privé et bénévolement car j'aime votre façon de faire du journalisme et je suis des tout premiers fidèles lecteurs. Je vais vous laisser mes coordonnés sur votre messagerie privée. Bon courage à toute l'équipe.

TS- Merci beaucoup D.Skandrani. Nous nous sommes en effet rendu compte de l'attaque, pas ce matin mais depuis hier soir. Nous savons que nous dérangeons beaucoup certains milieux et certaines personnes jalouses et malveillantes. Merci de nous proposer votre aide technique que nous acceptons bien volontier. A plus tard en privé.

20.Posté par Slim Ben Ayed le 10/09/2014 07:59
Il y a 3 ans, je menais une vie oisive et misérable dans mon bled de Menzel Témime, malgré mon diplome de l'ENIT obtenu en en juin 2006. Aujourd'hui, je suis américain et je bosse pour une grosse entreprise à 60 Km de New York. Je suis un homme heureux et comblé. C'est ça le miracle américain qui donne sa chance à tout le monde. C'est pour cette raison que ce que vous avez écrit sur Monsieur Mohamed Ayachi Ajroudi m'a beaucoup touché car j'ai trop souffert du mépris et de la haine des autres, jusqu'à présent d'ailleurs de la part de mes compatriotes et même de ma proche famille. J'espère un jour devenir comme lui et j'appelle tous les jeunes de ma génération à suivre son exemple. Avec la volonté et le travail on arrive toujours. Aux Etats-Unis, la réussite suscite l'émulation alors qu'en Tunisie elle attise la haine. Je salue le courage, la patience et la philanthropie de Monsieur Ajroudi et j'espère que les tunisiens reconnaitront sa vraie valeur.

19.Posté par Hasna Loukhil le 09/09/2014 12:39
FRanchement je crois que M.Ajroudi se trompe de peuple et de pays. A sa place je laisserai tomber ces tunisiens jaloux et ingrats qui ne méritent pas des hommes comme ce Monsieur. Tout ce qui leur faut c'est un Ghannouchi et même un Brahim Kassas.

18.Posté par Adel Kammoun le 09/09/2014 12:35
Monsieur Ayachi Ajroudi n'a pas besoin de conseils mais je vais quand même me permettre un. Ne faites pas attention aux minables qui veulent ternir votre réputation et aux racketteurs qui vous poursuivent de leur haine. Les chiens aboient et la caravane passe.

17.Posté par Malika Ben Slimane le 09/09/2014 12:32
Je m'appelle Malika Ben Slimane épouse Jerad et je veux publiquement présenter mes excuses à Monsieur Mohamed Ayachi Ajroudi. Je me suis trompé sur vous en lisant des torchons et en les partageant. Maintenant je connais la vérité. Bon courage Monsieur et mil merci pour tout ce que vous faites pour la Tunisie.

16.Posté par lotfi ben mabrouk le 08/09/2014 12:34
Je n'aime pas trop cet article. Il est redigé avec haine et mépri, Hollande n'est pas vraiment une réference, rien que de lire le livre de son ex amie. Je ne parle pas de si Ayachi car je ne connais pas beaucoup de lui mais il n'a qu'a travailler et avoir le souffle. c'est une salle période ou le bon se mélange au mauvais, il faut du souffle et endurence.

15.Posté par Moncef Réjiba le 08/09/2014 00:23
Comme les gens sont mauvais et médisants. Et dire que j'ai cru en ce que j'ai lu sur ce monsieur Ayachi Ajroudi sur facebook. Comment peut-on être si menteur et méchant ? Je ne connais pas ce monsieur et je ne cherche pas à le défendremais quand je dans cet article qui il est réellement, je ne peux qu'admirer son parcours et sa réussite et me sentir fiers en tant que tunisien qu'un tunisien ai réussi internationalement. Vous avez raison de dire que nul n'est prophète en son pays.
Docteur Moncef Rejiba

14.Posté par Abdelkrim Mhenni le 07/09/2014 12:21
j'avais une idée négative sur Ayachi Ajroudi mais maintenant que j'ai compris la véritéje lui tire mon chapeau pour son patriotisme et je le soutiens dans sa volonté de redresser notre pauvre pays. Rabbi est avec Lui.

13.Posté par Moez belhadj le 05/09/2014 11:15
C'est un homme à saluer certes, pour ses efforts à donner une bouffée d'oxygène pour l'économie Tunisienne et ramener des investisseurs de ce type devenus rares de nos jours. Mais je n’oublierais pas d'épingler le site TS, que je respecte et estime beaucoup leur partie prise pour la TUNISIE, et ce pour une éventuelle compagne en faveur du candidat à la présidentielle Mr AJROUDI qui est connu pour sa générosité. Amicalement.

12.Posté par Farid Ben Salah le 05/09/2014 09:24
Arrêter de dire n'importe quoi avec vos conseils pessimistes. Il y a en Tunisie des hommes travailleurs et patriotes. C'est eux qu'il faut convaincre. Je conseille donc à Mohamed Ayachi Ajroudi de ne pas laisser tomber, de résister de se battre pour gagner. Pour le bien de notre cher pays et l'avenir de nos enfants n'abandonner pas SVP.

11.Posté par Henda Maatoug le 05/09/2014 09:19
Ne perdez pas votre temps monsieur Ajroudi avec ces gueux, vous risquez d'y laisser des plumes. Malgré tout ce que Ben Ali a fait pour eux, vous avez vu ce qu'ils ont fait contre lui ????

10.Posté par mourad G. le 04/09/2014 12:35
Bon courage Mr Ajroudi. Vous ne connaissez pas bien les Tunisiens à priori. Vous vous êtes tellement occupé de vos affaires loin de la Tunisie, que vous en avez oublié la mentalité. Les Tunisiens dans leur majorité sont des ingrats et des envieux, ils n'aiment pas travailler et adorent l'argent facile, surtout s'il est gagné à force de magouilles. J'en ai payé les frais et j'en sais donc quelque chose depuis 30 ans. Mondher znaidi, afif chelbi et bien d'autres grands hommes et femmes issus des grandes écoles de ce monde et qui ont contribué à façonner et bâtir ce pays ont été purement et simplement écartés en faveur d'un groupe de repris de justice tels le tartour national, khriji dit ghanouchi de son faux nom, mourou, samir ben amor le fameux panda antipathique et j'en passe, bref un ensemble de grands malades mentaux et de truands, qui en l'espace de 2 ans seulement ont réussi à détruire un pays 3 fois millénaire. Que feraient ces bandits commerçants des religions et des droits de l'homme, s'ils devaient prendre le pouvoir pour 5 ans ou plus.... Je vous laisse deviner, vous les adeptes et funs d'ennahdha, du CPR et autres partis radicalisés et néfastes, je vous laisse réfléchir aux lourdes conséquences néfastes et irréversibles pour ce pays jadis heureux et en voie de développement. (N.B.: je déteste le RCD autant qu'ennahdha, donc n'essayez pas d'interprétyer d'une façon erronée mes propos, je suis simplement un patriote qui veut sauver son pays pour le bien de ses enfants et des générations Tunisiennes futures.)

9.Posté par Abdelaziz Djaït le 04/09/2014 11:13
La HAICA est une association de malfaiteurs entre les mains du Tartour, de Sihem Ben Sédrine et des islamistes. Donc pas surprenant qu'ils refusent à Ajroudi la licence de TV.

8.Posté par Lamia Sioud le 04/09/2014 11:10
Tout à fait d'accord avec toi Moncef, les tunisiens sont ingrats et traitre. La preuve Ben Ali et et tout ce qu'il a fait pour son pays. M. Ajroudi va vite comprendre que ces gens là ne valent pas un clous, à part 10% des tunisiens.

7.Posté par Jacqueline Bahri le 04/09/2014 11:06
Je voterai pour lui.

6.Posté par Moncef Khélil le 04/09/2014 11:02
Si j'était à la place de monsieur Ayachi Ajroudi, je laisserai tout tomber et je n'aiderai pas les tunisiens qui ne le méritent pas car ils sont ingrats et des traitres. A sa place je m'occuperai de mes affaires et c'est tout. Avec les arabes et les tunisiens en particulier la politique c'est de la merdes.

5.Posté par Brahim Arfaoui le 04/09/2014 10:59
si monsieur Ayachi veut etre un vrai homme politique, il doit foncer droit et se boucher les oreilles aux médisances et calomnies des conards. Les chiens aboient et la caravane passe. Les tunisiens ne sont cons pour croire aux histoires des sites intégristes pour discréditer leurs adversaires. Au contraire plus ils les attaquent et plus on les soutient.

4.Posté par Karima Ben Yedder le 04/09/2014 10:47
Ajroudi et Morjane sont complèmentaires, ils peuvent faire quelque chose de bien pour la Tunisie. Ce que fait Kamel Morjane, Ayachi Ajroudi ne peut pas faire. Et ce que fait Ayachi Ajroudi, Kamel Morjane ne peut pas faire. Il faut espèrer que leur alliance dure et qu'elle ne soit pas saboté par les ennemis. Bon courage, suis avec vous. Karima Ben Yedder, architecte.

1 2
Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter