Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Bachar Al-Assad compatit à la peine des victimes et dénonce la myopie des dirigeants occidentaux


15 Janvier 2015

Plutôt que de s’en réjouir, le président syrien, a eu la sagesse de condamner les dernières actions terroristes-islamistes en France, mais sans épargner les dirigeants occidentaux qui soutiennent ce même terrorisme en Syrie. Contrairement au Qatar, à l’Arabie Saoudite et à la Turquie, qui se sont également empressés à condamner le terrorisme en France, Bachar Al-Assad pouvait dire que « Ce qui s'est passé en France montre que nous avons eu raison ».


Bachar Al-Assad: c'est vous les responsables de ce qui vous arrive.
Bachar Al-Assad: c'est vous les responsables de ce qui vous arrive.
Dans une première réaction aux attentats islamistes qui ont frappé la France, le président Bachar Al-Assad a fait preuve de compassion à l’égard des victimes et de leurs familles, tout en dénonçant la « myopie » du monde occidental dans la crise syrienne et en critiquant cet Occident « pour son soutien au terrorisme ».

C’est dans une interview accordée au journal tchèque Literarni Noviny, dont la teneur a été publiée par l'agence officielle syrienne Sana, que le président syrien a affirmé que les attaques islamistes et terroristes dont la France a été la cible « démontrent que la politique européenne est à blâmer pour ce qui se passe dans notre région, en France récemment et peut être dans le passé dans d'autres pays ».

Depuis la début du complot contre son pays en mars 2011, sous le prétexte mensonger du « printemps arabe », Bachar Al-Assad a toujours qualifié de terroristes et d’intégristes les opposants que certains médias occidentaux présentaient comme « démocrates », « pacifiques » et « laïcs », en accusant l'Occident, le Qatar, l’Arabie Saoudite et la Turquie de les soutenir financièrement et militairement.

« Nous devons rappeler à beaucoup de gens en Occident que nous avons mis en garde depuis le début de la crise en Syrie sur le fait que de tels événements en Europe étaient prévisibles », a indiqué le chef de l'État syrien. « Nous avons toujours répété à l'Occident qu’il ne doit pas soutenir le terrorisme ou lui donner une couverture politique, sinon cela aura un impact sur vos pays et vos peuples », a-t-il ajouté.

Depuis quatre ans, sous l’influence pernicieuse de l’Arabie Saoudite et surtout du Qatar, la France était en tête des pays qui réclamaient l’armement des islamistes « modérés » en Syrie et le départ du président Bachar Al-Assad. François Hollande avait pourtant sous ses yeux les conséquences de la destruction de la Libye par son prédécesseur Nicolas Sarkozy.
 
Le président syrien a qualifié les politiciens en Occident qui ont soutenu l'opposition de « myopes et d'étroits d'esprit ». A juste titre, il a déclaré que « Ce qui s'est passé en France montre que nous avons eu raison ».

Les dernières attaques islamistes et terroristes en France, revendiquées par Al-Qaïda, ont fait 17 morts. En Syrie, depuis 2011, elles ont fait 200 000 morts, dont plus de la moitié sont des civils.
 
Lilia Ben rejeb


           


1.Posté par malahi le 15/01/2015 07:54
Sur cette analyse, je crois que BACHAR a raison, je n'ai jamais été pour les dictateurs dans le monde; mais je crois que l'intervention extérieur ne peut en aucun cas amené la démocratie. C'est l'éducation et la prise de conscience individuelle qui permettent à prendre le pouvoir. Au lieu d'aider les extrémistes , il fallait permettre aux syriens de progresser vers le monde moderne. L'exemple de la TUNISIE est la preuve qu'un peuple éduqué peut aller vers la démocratie de pas en pas. BOURGUIBA avait compris dés l'indépendance "L'éducation est l'avenir d'un peuple".

2.Posté par mourad G le 15/01/2015 08:58
Nous sommes tous contre l'attaque de bachar al assad. Les evenements aujourd'hui et l'histoire récente concernant l'Irak et la Libye, démontrent clairement qu'attaquer les dirigeants même dictateurs, pousse ces terroristes à profiter d'un vide politique afin de tuer des civilasations et s'accaparer du pays. A la france de faire son mea culpa, de reconnaitre ses fautes et d'aider bachar à se débarasser de ces islamistes, qui représentent le plus grand danger du siecle pour tous les pays du monde. Ne pas agir c'est faire l'apologie de ces crimes que tout le monde, juif, musulman, chrétien, ou athée, condamne. Un peu de sagesse et de raison, ne fait pas de mal.

Nouveau commentaire :

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter