Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Bassem Bouguerra, du cyber-collabos au super affairiste


8 Décembre 2014

Après la « révolution 2.0 », les cybers-collabos tunisiens formés par l’Open Society, Freedom House et Otpor, n’ont pas tous eu le même destin. Certains se sont suicidés, d’autres ont été contraint à l’exil, d’autres encore vivent comme des clochards en Tunisie, et une minorité, celle qui était déjà privilégiée sous le régime de Ben Ali, a pu conserver son rang social, voire même réussi à tripler sa fortune. Le cas de Bassem Bouguerra est à cet égard édifiant.


Le couple "révolutionnaire", Bassem Bouguerra, Emna Ben Jemaa.
Le couple "révolutionnaire", Bassem Bouguerra, Emna Ben Jemaa.
N’ayant pas réussi à se faire élire ni en octobre 2011, ni octobre 2014, comme tous les cybers-collabos qui rêvaient d’une carrière parlementaire et même ministérielle, certains se sont recyclés dans le monde des affaires, comme Bassem Bouguerra ou Slim Amamou, et d’autre dans le business des ONG financées par l’Occident, comme une certaine Amira Yahyaoui, qui vient d’ailleurs de toucher un chèque équivalent à 180 000 dinars de la Fondation Jacques Chirac, qu’elle va certainement partager avec les pauvres de Sidi Bouzid et de Kasserine !

Selon le très sérieux bulletin français « Maghreb Confidentiel » No1135 en date du 4 décembre 2014, Bassem Bouguerra, « Candidat malheureux d'Afek Tounes aux législatives d'octobre (il était tête de liste pour la circonscription Amérique du Nord), a tout de même eu une bonne raison de célébrer le début des travaux de la toute nouvelle Assemblée des représentants du peuple (ARP), le 2 décembre. C'est sa société Tunpixel, fondée en septembre, qui a été choisie pour installer le système de messagerie électronique de l'institution, au nez et à la barbe des géants du secteur ».

Société fondée en septembre 2014, marché public obtenu en décembre 2014 ! C’est du jamais vu au pays de la « révolution du jasmin ». Belhassen Trabelsi n’aurait pas fait mieux. Recette de ce miracle : un petit coup de fil de l’ambassade des Etats-Unis en Tunisie, le siège du Proconsul Jacob Walles, à Mustapha Ben Jaafar et à Mehdi Jomaa, le premier ministre Total du gouvernement dit des technocrates.

Toujours selon Maghreb Confidentiel, « Bassem Bouguerra est surtout l'une des figures tutélaires du petit monde des cyber-activistes tunisiens. Il préside l'Association tunisienne de réforme des institutions (Reform.tn), qu'il a cofondée en mai 2012 avec, entre autres, Slim Amamou (éphémère secrétaire d'Etat à la jeunesse et aux sports du premier gouvernement post-Ben Ali) et la militante Emna Ben Jemaa. Celle-ci plaide notamment pour une réforme des institutions sécuritaires. Reform.tn est financée, entre autres, par le département d'Etat américain via le US-Middle East Partnership Initiative (MEPI, voir MC nº936) et le réseau Open Society Foundations de George Soros. Bassem Bouguerra est par ailleurs non resident fellow du think-tank américain Atlantic Council ».

Mais nos confrères français ignorent que « la militante » Emna Ben Jemaa et Bassem Bouguerra sont mariés. Outre les sommes d’argent qu’ils perçoivent des Affaires étrangères américaines via le MEPI et le financement qu’ils touchent de l’Open Society de George Soros (selon Maghreb Confidentiel) dans le cadre de leurs associations respectives, Bassem Bouguerra et Emna Ben Jemaa-Bouguerra font donc jouer leurs relations auprès du Proconsul américain et au sein de l’actuel gouvernement pour obtenir des marchés publics. Pire encore, alors qu'il est sur le point de "dégager", Mustapha Ben Jaafar signe le contrat attribué à Tunpixel, obligeant ainsi la nouvelle Assemblée nationale d'avaliser un contrat qu'elle n'a pas vu ni étudié, et encore moins validée.

A l'un de ses amis sur Twitter qui lui demandait s'il y a eu un appel d'offre, Bassem Bouguerra a répondu que ce sont les Nations-Unies qui auraient lancé cet appel d'offre et que c'est une société italienne, avec laquelle il est associé, qui a remporté le marché. Appel d'offre de Nations-Unies ! Une histoire de cyber-collabos pour la consommation des supers-cons !

On rappellera ici que ce n'est pas la première fois que Bassem Bouguerra remporte un contrat avec l'Etat. Il a déjà mis son nez dans le domaine hautement sensible du ministère de l'Intérieur en se faisant attribuer la formation des agents de police en matière de "gestion de crise et de droit de l'homme"! L'ex ingénieur chez Yahoo, comme il le répète souvent, a ainsi des compétences dans le domaine policier et sécuritaire !    

Le marché que Tunpixel vient d’emporter est estimé à plusieurs millions de dinars. Les règles d’attribution de ce marché à Bassem Bouguerra ont-elles été rigoureusement respectées ? Y a-t-il eu au préalable un appel d’offre ? Mustapha Ben Jaafar avait-il le droit de signer ce contrat? Le gouvernement actuel devait-il l'autoriser? L’association Tunisienne pour la Transparence Financière que dirige Sami Remadi devrait se pencher sur cette affaire, qui n’est pas moins grave que les factures de dépenses de Moncef Marzouki récemment révélées par Anonymous.

Nebil Ben Yahmed     

Bassem Bouguerra par lui-même



           


1.Posté par kimdee le 09/12/2014 01:25
le pling plong du piano accompagnant la vidéo...
incroyable! ces deux devraient se retrouver en prison!
tous le monde sait ce qu'une carrière pareille veut dire: le MEPI, l'Open Society et l'Atlantic Council
tous au service de l'agenda atlantiste donc de destruction du monde arabo-musulman!
il n'est pas difficile de comprendre que les services de cette société servira l'espionnage américain!
bordel de bordel!
c'est quand qu'ils vont se réveiller???????????????????????

2.Posté par Léon le 09/12/2014 07:37
Et dire que Afek semblait être un parti de jeunes diplômés au profil efficace. Je m'y suis moi-même fait avoir avant de découvrir que l'une de ses militantes n'est autre qu'une amie de bush. Je parle bien sûr de Charchourette au Hachiche. Ce parti aux apparences dynamiques et d'un sang nouveau n'étais en fin de compte que cela. Quasiment comme tous les autres: Plein de traîtres!
Y aurait-il quelques patriotes dans ce pays? Des personnes qui ne soient pas prêtes à vendre leur pays. J'ai toujours parlé de trahison collective, mais je n'ai jamais cru qu'elle l'était à ce point.Qu'est ce donc ce ramassis de diplômés nuisibles telles des sauterelles dotées de surcroit d'un cerveau efficace. Efficace en destruction et inversement efficace en construction, comme devaient nous le prouver tous les Gvnts successifs post révolutionnaires dont ce dernier "Gvnt Afek" caché sous le voile pudique de la technocratie et imposé par les occidentaux, vos nouveau colons.
Le prétendu Bac-4 vous aura donné une leçon sans bouger le petit doigt. Rien que par son absence.
Alors à tous le petits prétentieux à l'esprit nuisible et rétrograde, je dis:
Vive Ben Ali.
Léon.
VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES (que je finirai par faire apprendre à tout le peuple qui a trahi en suivant les traîtres).

3.Posté par hayet le 09/12/2014 11:06
بما أن كاتب المقال يستشهد بأصدقائه الفرنسيين فإنني سأتوجه بالكلام للأصل لا للفرع
أولا بسام بوقرة لم يترشح للإنتخابات التشريعية لسنة 2011 ، و حين كات هذا الشاب ناشط بمدونته ضد نظام بن علي لم أسمع صوتا واحدا لكاتب هذا المقال الذي كله حقد وكراهية للشباب التونسي الذي عاد بعد الثورة لخدمة تونس بالإمكانيات التي لديه ، والتضحية بمسيرة مهنية لا يستطيع تحقيقها أو الوصول إليها إلا قلة في العالم
أما عن تمويل جمعية إصلاح أتحدى أي كان أن يأتيني بجمعية غير ممولة من مؤسسات أو منضمات من الخارج ، ولا تعمل كل مجهوداتها للحصول على تمويل من الخارج
أما عن وصف كاتب المقال لبسام بوقرة ب
Bassem Bouguerra, « Candidat malheureux d'Afek Tounes aux législatives d'octobre
فهو دليل قاطع أنه لم يتخلص من عقلية العالم الثالث المتخلف والذي لا يفقه شيء من الديمقراطية ، باعتبار أن الهزيمة في انتخابات لم يصف الغرب المتحضر المنهزم فيها بالتعيس ، وهو دليل آخر على الحقد وعقلية التونسي الذي يعمل المستحيل لتحطيم أي شخص يمنلك بوادر النجاح التي برهن عليها في سليكون فالي التي لا يعمل فيها إلا العباقرة من العالم
أما عن دخول بسام بوقرة لمجال الأعمال والذي حددتموه حسب مصادر أصدقائكم الفرنسيين ابحثوا جيدا ، لعلكم تصلحوا معلوماتكم ، وأنصحكم بالبحث عن جريدة الصباح لسنة 2009 التي نشر فيها حوار أجراه بسام بوقرة مع المدير التنفيذي لشركة ياهو الفلسطيني الذي عاش طفولته في تونس ، حيث كان يطلب منه بعث فرع في تونس عوض انقلترا وإسرائيل ، وهذا يعني أن هذا الشاب كان دوما يفكر في تونس رغم معارضته لبن علي ، لا كبقية التونسيين في ذلك الذين لم يكونوا لا معارضين ولا يفكروا في تونس

TS- L'essentiel des informations vient du Maghreb Confidentiel, qui est une publication professionnelle et fiable.

4.Posté par hayet le 09/12/2014 11:14
ou es mon commentaire !!!!!!!!?????????

5.Posté par hayet le 09/12/2014 11:31
http://www.arp.tn/site/main/AR/docs/appels_offres/consultation_06_2014_ar.pdf

6.Posté par Ouided le 09/12/2014 14:27
faut commencer par savoir que Bassem Bouguerra à l'époque de Ben Ali travaillait avec le RCD pour ouvrir un consulat à San Francisco. Ca, beaucoup des tunisiens, algériens et libyens aux USA qui sont entrés en contact avec Bassem peuvent en témoigner. Il le disait haut et fort,il ne le cachait pas à l'époque. Quand on n'est pas un agent de l7akem, et quand on est "ndhif", on ne cherche pas à travailler de son propre gré pour la dictature. Je ne sais pas si Bassem est collabo des USA mais une chose est sure....du fait de son travail avec le RCD pour l'ouverture du « far3 » en Californie, il est dans le business des bases de données et du commerce d’identités et ca me parait normal que cet homme vende les données de notre assemblée pour les renseignements étrangers ou pour que le MI puisse espionner sur l’assemblée. D’ailleurs, à Yahoo, Bassem n’a jamais occupé de poste managériel et n’a jamais été expert en sécurité (même si il a travaillé avec le MI à l’époque de Ben Ali). Le genre de projet qu’il vient d’avoir relève de la sécurité nationale….et c’est très bizarre que l’on donne le projet à un débutant dans le domaine avec aucun historique de fiabilité et de sécurité (voire même le contraire) à moins qu'il soit pistoné par des organizations à caratere "renseignement".
Le contrat avec l'ARP est a revoir. C'est vraiment une question de sécurité nationale bordel!
Ou va ce pays??!!!

7.Posté par hayet le 09/12/2014 14:55
vous ne voulez pas poster mes commentaires ? c'est votre democratie et transparence? minable journal

8.Posté par GentilTun le 09/12/2014 17:57
L'explication de ce coup de pousse donné par le proconsul des US à ce cybercollabo réside peut être dans la nature même du marché : il s'agit de la messagerie électronique de l'assemblée.
Les américains s'assureront donc l'accès à la totalité des échanges de l'assemblée sans aucun investissement.

9.Posté par Hayet le 09/12/2014 20:15
@ouided , يا بنيتي ، صحيح بسام بوقرة وغيرو من التوانسة الي عايشين في كاليفورنيا منهم عائلتي يحبوا قنصلية قريبة ليهم خاصة وان تعاملهم مع قنصلية او سفارة بعيدة خمسة ساعات طيارة ما كانتش ساهلة ،، وقنصلية في كاليفورنيا حق التوانسة العايشين في كاليفورنيا ، ام عن طريقة تقديم طلبه هذا فقد كان عبر مقال صحفي نشره في الصحافة التونسية موش بالسرقة ولسنا بحاجة الى شهود ليبية وجزائرية وسودانية ، وبما انك ظهرت انك تريد فقط تشويه بسام بوقرة سوف اقول لك ان التجمعيين كانوا يخدموا في
community tunisienne of America ،
التي تعامل معها بسام مرة وحدة لما قاموا بالاحتفال السنوي في سان فرنسيسكو ، ولما شاهد السيدة العقربي ضمن الحضور ، انسحب ولم يتعامل معها أبدا ويمكن التأكد من ذلك فان رئيس تلك الجمعية مازال حي ومازال في امريكا ،،، معناه يا بنيتي فك عليك ويظهرلي فيك من الثورجيين الجدد ، وهادم الثوريين الجدد مشكلة فيهم ، يحاولوا الاساءة لمن هم احسن منهم لكي يثبتوا وجودهم في هذا الوقت المقلوب
كلما ناقشت جاهلا غلبني

10.Posté par Hayet le 09/12/2014 20:19
اما في ما يخص التحاليل الاخرى اقول لاصحابها عندكم خيال واسع ، والبركة في الثورة المباركة حلت افواه المسكرة الكل ، ويا ريتها تحلت بكلام صحيح ،،،
بسام بوقرة عمل youth can
, وانا ااكد youth canء't

11.Posté par Ouided le 10/12/2014 18:55
Hayet: dire avoir besoin d'un consulat est un chose (d'ailleurs, ana 3echt fi Louisiana w california w michigan 9bal manemchi lil asie ne5dem; et je sais que aux USA toutes les affaires consulaires d'une personne normale se font par courrier...passeport, carte consulaire etc...donc pas besoin d'un consulat pour 200 tunisiens en Californie). Par contre, vouloir travailler avec le regime de ben ali pour le faire est une autre chose. Ana je me dis toujours...celui qui n'avait rien a avoir avec le regime, mayod5olch m3ah fi 7ata contact w 5edma a l'etranger w kolna na3rfou elli sfarat w les consulats houma chou3ab mta3 ben ali.
Ceci dit, vous parlez de quelle organization....parce qu'il y en a deux ou trois...le Tunisian Cultural Center est bel et bien de Aguerbi et c'est du pur RCD...ils ont fermes apres la revolution....mais le Tunisian Community Center (qui est une organization americiane pas tunisienne et qui est reconnu par le Congress) n'est pas RCD.
j'ai ete a leur evenement a san francisco aussi et a washington et j'ai pas vu Aguerbi.
le "community americiane of america"...je connais pas hnnetement.
Sinon, je ne cherche pas a salir Bassem....wassa3 belek ya mra :)
faut juste se dire que quand meme, une start-up 3morha 3 mois te5ou cette tache...c'est louche! surtout que ARP (ANC 9bal) 3andhom leur ingenieurs maison...3lech y3awdou fih esystem email?

12.Posté par Ouided le 10/12/2014 19:21
La communaute tunisienne aux USA est une petite communaute. Tout le monde se connait. Bassem Bouguerra n'a pas ete elu aux USA simplement parce que tout le monde sait qu'il n'est pas "clean".
D'ailleurs, si le peuple n'a pas elu Bassem Bouguerra et ne lui a pas fait confiance, pourquoi est ce que la ARP (ou ANC) doit le faire? :)
mafamech do5an blach nar ... w 7keyat national security kima hakka, berjoulia lezemha tet7aded..blad saaaabet chila bila

13.Posté par agent x le 28/12/2014 23:12
la récréation et fini et le nettoyage vas commencer
Tout les dossier son connu et chaque passera a la caisse
Tahya tounis

Nouveau commentaire :

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter