Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Ce n’est pas un printemps mais un enfer arabe


17 Juin 2013

Cette phrase est de Salah Kamel. Considéré comme l’une des plus grosses fortunes du monde, cheikh Salah Kamel vient de déclarer que la situation actuelle est pire que la dictature et qu’il s’agit d’une conspiration qui vise le monde arabe. Après les plus éminents intellectuels arabes, qui ont pourtant cru au début à la « révolution du jasmin », notamment Mohamed-Hassanine Haykel ou Abdel Bari Atwane, voici maintenant des hommes d’affaire qui osent dénoncer cette imposture. Mieux vaut tard que jamais !


Ce n’est pas un printemps mais un enfer arabe
Ce lundi 17 juin 2013, sur les ondes de la radio tunisienne « Express FM », le plus puissant des hommes d’affaire Saoudiens  a déclaré que « le printemps arabe n’a jamais existé et que ce qui prévaut actuellement dans la région c’est l’enfer arabe, voire une situation chaotique qui est pire que la dictature ».

Selon cheikh Salah Kamel, « cette anarchie est le produit d’un complot fomenté par des puissances occidentales qui œuvrent à diviser davantage les pays arabes et à faire en sorte qu’ils n’aient aucun rôle à jouer dans le monde ». Il a ajouté et regretté de voir « certains pays frères contribuer à cette conspiration » !

Cheikh Salah Kamel est le président de « General Council For Islamic Banks », président aussi de la Chambre islamique de l’industrie et du commerce et fondateur de « Dallah Al-Baraka Group ». Il est l’un des acteurs les plus influents de la finance islamique.

Après cet aveu, qui vient confirmer tout ce que nous avons écrit depuis bientôt deux ans et qui s’ajoute aux nombreuses déclarations et analyses des plus grands penseurs arabes, dont certains avaient pourtant cru aux premiers frémissements tunisiens du « printemps arabe », il y aura toujours des imbéciles, des incrédules, des décervelés et des perroquets pour vous dire que  « cette situation est normale après chaque révolution. Il faut du temps pour que l’arbre produise ses fruits. La révolution française a mis un siècle avant l’instauration de la démocratie » ! Un discours stéréotypé, qui sonne comme un vieux disque raillé pour endormir les masses et déculpabiliser « l’élite ».

Il faut comparer le comparable. Outre le fait que la révolution française a eu comme théoriciens et précurseurs Voltaire et Rousseau, que la révolution bolchevique a eu Marx et Lénine, que la révolution chinoise a eu Mao Zedong, que la révolution indienne a eu Gandhi, que la « révolution du jasmin » a eu Mohamed Bouazizi, on ne peut pas comparer des révolutions historiques et authentiques avec une révolte populiste, initiée par les cybers-collabos de FREEDOM HOUSE, de l’OPEN SOCIETY et d’OTPOR CANVAS, et téléguidée du début à la fin par certains services occidentaux appuyés par de puissants relais médiatiques, les mêmes que Monsieur Erdogan vient de dénoncer !

Le modèle comparatif avec la « révolution du jasmin » serait plutôt « Thawrat al-Zinj » (révolte des esclaves) ou « Thawrat Sahib al-Himar » (révolte de l’homme à l’âne), qui a été conduite par Abou Yazid, un illuminé kharijite, originaire de Gao (Mali) et installé à Tozeur, qui a conduit la rébellion contre l’Etat Fatimide aux Xeme siècle, ou encore « Thawrat al-Ourbane », menée en 1864 par Ali Ben Ghdahem, un bandit de grand chemin (selon Ibn Abi Dhiaf), contre l’Etat beylical et plus exactement contre la politique financière moderne amorcée par le grand réformateur Mustapha Khaznadar.

Comme lors de la « révolution du jasmin », celle d’Ali Ben Ghdahem a été immédiatement suivie par les tribus des Frèchiches (Kasserine), des Hémamma (Sidi Bouzid), des Jlass (Kairouan) dont je suis moi-même issue, et des Ouled Ayar (Makthar). Mais à l’inverse de cette rébellion des « Ourbanes » contre l’Etat beylical, la « révolution bouazizienne » a été cette fois-ci soutenue par une bonne partie de la bourgeoisie tunisoise, les fameux Beldi, dont la ferveur révolutionnaire s’est arrêtée au seuil de leurs portes, puisque leurs boniches originaires de Sidi Bouzid, Kasserine, Thala, Gafsa, Jendouba, sont toujours payées 150 dinars par mois (70 euros) et leurs jardiniers et homme à tout faire 190 dinars par mois (80 euros). Les révolutions profitent toujours aux bourgeois. A plus forte raison les « révolutions » téléguidées par les impérialistes Américains et leurs valets Qataris.Tunisie-Secret.com

Samira Hendaoui, diplômée en sociologie politique et journaliste franco-tunisienne.               

 
 


           


1.Posté par Tunisie Secret le 17/06/2013 19:13
C'est juste ! Il n'y a jamais eu de printemps Arabe , mais plutot un enfer comme vous dites si bien..

2.Posté par Salim SELLAMI le 17/06/2013 20:33
sellami_19@hotmail.com
Les frères qui n'ont rien de musulmans etaient la création des Britichs et par conséquent est normal qu'avec eux c plutot l'hiver pour ne pas dire l'enfer Arabe qui est à la mode et ce n'est pas les marionnettes de l'Oncle Sam Ghannouch, Erdogan, Morsi et tutti quanti qui vont nous prouver le contraire !

3.Posté par Nadia Ch le 18/06/2013 00:52
ah oui ? c'est maintenant qu'il s'en aperçoit ? moi c'est depuis le premier jour que je le dit !!

4.Posté par Biba Magouri le 18/06/2013 00:53
Ah c'est seulement maintenant que qu'on a compris qu'il s'agit d'une conspiration contre le monde arabe??? Mseken !!!

5.Posté par Ahmed El-kenz le 18/06/2013 00:54
Les printemps sans fleurs commencent à être vomis partout. En Libye ils vous en diront des vertes et des pas mures sur la situation dramatique qu'ils vivent.

6.Posté par Hédia Tlemsani Garnaoui le 18/06/2013 00:54
on l'a su et compris depuis le premier jour de la grande nakba fi tarikh tounis ja yerbah sadou bou roubbih

7.Posté par Françesca Hassouna le 18/06/2013 00:55
complot et on est tous tombés dans le panneau!!

8.Posté par Mehdi Blondblond le 18/06/2013 00:56
Depuis quand des 'faucons' font-ils le printemps, sans mauvais jeu de mot...finalement les hirondelles ne sont que des 'pigeons'...

9.Posté par Béchir le 18/06/2013 08:33
Ce n'est pas faute d’avoir alerté le monde Arabe et particulièrement les tunisiens en les traitant de pleutres et de lâches, se contentant de vivre avec nonchalance les effets de leur révolution dite de jasmin. De tous temps, nulle part, aucune révolution ne s’est passée autrement que dans le sang des martyrs. Pourquoi la Tunisie aurait elle fait exception à cette règle ? Dans l'euphorie de la victoire sur l'oppresseur, il fallait vraiment être crédule pour ne pas vouloir voir que toute cette affaire était montée de toute pièce.

L’attentat du 11 septembre aux états Unis a été l’élément déclencheur de ce vaste plan de déstabilisation du monde arabe. Il fallait l’affaiblir par tous les moyens. Militairement, c’était possible, mais les conséquences pour l’avenir du monde auraient été désastreuses. Que restait-il ? Semer le doute, le trouble et le désordre partout où cela était possible, avec quelques « amis » riches à millions de barils de gaz et de pétrole et quelques illuminés, appelés les frères musulmans, la conquête du monde à commencé et pour cela, il fallait toucher le porte feuille.

La mondialisation voulue par nos institutions et par nos multinationales, n’a pas été mise en œuvre pour le bonheur et le bien être des peuples de la terre. Les crises financières en Europe du Sud et aux états unis ne sont qu’un vaste coup d’état voulu par la puissance financière mondiale et ses banques comme Goldman Sach aux US, la Deutch Banq, Néxia et toutes les autres pour ne citer que les plus grandes. Les cadres de la Banque Golman Sach ont investis depuis de nombreuses années, tous les rouages du pouvoir exécutif des états, dans le monde, pas qu’aux US, pour asservir les peuples en s’enrichissant malhonnêtement sur les dos de ces mêmes peuples.
Libérés des contraintes, le « grand bal » a commencé : blanchiment d’argent sale, détournement de capitaux, évasions fiscales, précarisation du travail, réduction des salaires, chômage, appauvrissement. Ce que les uns gagnaient frauduleusement, d’autres le perdaient. La mafia internationale est aux commandes, dirigée par des criminels en cols blancs

En occident, les peuples ne se révoltent plus, du moins pas pour l’instant, mais la tension monte doucement. Tout n’était pas réglé pour autant, restait à traiter la nébuleuse islamique.
Au sud, l’islam est omni présent et la volonté affichée des frères musulmans, à vouloir islamiser l’occident va à l’encontre des plans de conquêtes des richesses mondiales. Par le biais d’accords de non ingérence dans les affaires intérieures des pays arabes, d’accords de fournitures d’armement militaire aux islamistes lybiens, puis aux djihadistes syriens, l’occident s’est discrédité outrageusement, ce n’est plus un secret pour personne, allant même jusqu’à fabriquer des preuves d’utilisation d’armes chimiques, pour se donner bonne conscience.

Ca ressemble à des révolutions, mais elles n’en sont pas. Une révolution est spontanée quand elle éclate. Les conflits dans le monde arabes ont éclaté quand on a voulu qu’ils éclatent, suite à des accords d’assistance passés entre l’occident et l’islam radical.

Quelle leçon retirer de tout cela ? Le pouvoir appartient aux peuples, quels qu’ils soient. Ce pouvoir a longtemps été confisqué, par les politiques, mais aussi par les religieux. Certains pays ont pu s’affranchir de ce second fléau en séparant les deux pouvoirs. Ils ont montré l’exemple. A nous de savoir ce que nous voulons faire de notre avenir, Pilote ou Passager ? That is the question !!!

10.Posté par prti anticapitaliste le 18/06/2013 10:32
Belle comparaison et analyse brève de quelques révolutions tunisiennes; c'est un beau sujet
qui mérite qu'on s'y attarde.

11.Posté par sofiane le 18/06/2013 13:28
les gouvernements occidentaux(je ne parle pas des peuples)travaillent tous pour la protection de l'entité sionniste!!grâce à ceux fameux printemps arabe,beaucoup de chose deviennent claire aux yeux de tous!!toute ces organisation religieuse mise en place dans nos pays nouvellement libéré agisse pour le compte des pays occidentaux et la protection de l'entité sionniste!!empêche notre émancipation,notre liberté d'entreprendre afin que nous restons des peuples ignorant.Israel ayant échoué à remettre les clés de la Syrie à ses mêmes religieux!!éxige de ses religieux d'envoyer leur armée des pays fraichement libéré afin de détruire la Syrie!!Marzoui et Ganouchi sont coincé face à notre peuple éduqué et instruit,ils n'arriveront pas à créer une fitna aux ordres de leur mentor!!la Syrie soutenu par l'Iran,la Chine et la Russie sortira grandi de ce complot ourdi,par contre je comprend la schizophrénie de nos adversaire leur fin est proche!!il y a eu le printemps arabe,il y aura l'enfer d'israel et des frères musulmans!!les patriotes face à une coalition de mondialistes!!le salafisme,le takfirisme ,le wahabisme et le sionisme sont les roues du même carrosse,ils désirent tous une gouvernance mondial!!!

12.Posté par marekchi le 18/06/2013 13:41
La fitna est encore plus pire que l'enfer.Voila la conclusion du "printemps arabe". Des milliers de morts, guerre fracticide, état absent. Et qui gagne; biensûr ce sont les occidentaux et les sionistes. tout le monde sait ce qui se passe mais rien n'y fait pour arrêter ces bains de sang. Comme c'est dommage

13.Posté par Béchir le 18/06/2013 18:47
Sofiane et d'autres ! Tu es en plein délire mon pauvre. Si nous en sommes là, c'est à cause de l'existence d'Israël qu'il faut protéger. Si le monde arabe en est là, c'et un peu à cause de gens comme toi? Que connais-tu l'histoire de ton pays ? Quel âge as tu ? 25, 30, 35 ans ? J'en ai 70 et j'ai vécu l'époque où à Rades la communauté était composée de musulmans, de français, d'italiens, de maltais, d'espagnol, mais aussi de juifs. Tout ce monde cohabitait sans le moindre souci et faisait corps pour le bien de tous, dans cette petite ville à 15 km de Tunis. 60 ans plus tard, la haine du peuple juif s'est installée dans le cœur des tunisiens et dans ce qu'il y a de plus sordide et de plus malsain. Je te rassure, la Tunisie n'est pas le seul pays animés des plus mauvaises intentions envers les juifs.

Dis-moi simplement en quoi la Tunisie est concernée par le comportement de l'état d'Israël. En rien ! Simplement une solidarité ethnique. C'est ainsi que les guerres se font avec leurs cortèges de morts et de désolation. Oui, nous sommes tous responsables et cela en arrange certains.

Tu t'es trompé de cible Sofiane, vous vous êtes tous trompés en ciblant le peuple d'Israël. Relisez mon commentaire. Goldman Sach n'évoque rien pour toi ? Le point névralgique de l'état d'Israël se trouve là ! C'est la gouvernance de la finance internationale, la délinquance en cols blancs, capables de tous les crimes au nom de la puissance de l'argent roi. Depuis des années, ils n'ont eu de cesse que d'infiltrer l'exécutif de tous les gouvernements. Maintenant, ils y sont !!! Cette mafia gouverne le monde, décide des guerres et des "bons coups". La crise financière, c'est eux. Ils ordonnent, arment, coupent les vivres, ruinent et affament les petits. La dette c’est eux et le remboursement de celle-ci, c’est nous. Mais au nom de quoi. Est-ce peuple que se sert dans les caisses ? Tout est fait pour que nous endetter et pour que nous ne puissions pas rembourser (crise des subprimes, aux US, en Espagne, en Grèce….). Qu’en serait-il pour la Tunisie ? Confiscation de tous vos biens et revente au plus offrant.

Il faut évoluer les petits. S'attaquer de front à l'état d'Israël n'apportera rien de mieux, que du pire. Croyez-moi, je ne défends personne. Nous attaquer à la finance mondiale, par le biais de nos états, est un juste combat. Mangeons l'ogre avant qu'il ne nous mange.

14.Posté par kurogano le 19/06/2013 18:38
@ bechir j'appui ce que vous dites, la croix gammée est à la mode dans tous les lycées en Tunisie (a l'ISAD il en a même dans les salles de cours ! ) et cela dure depuis des années sans que personne ne réagis. Je suis pour le renouveau de la coexistence entre les peuples de toutes les religions. La Tunisie est fondamentalement liée a toutes les religions par son histoire, qui la connait ? Le fascisme est partout...comment lutter contre l'ignorance ? réponse simple, l’éducation et la culture mais cela prendra du temps.

15.Posté par sofiane le 19/06/2013 19:28
Bechir:
ne confondez pas juif et sionniste!!!j'ai un profond respect pour le peuple juif!!!par contre je combat politiquement le sionnisme!!!regardez marzouqui et ganouchi sont deux sionniste à mes yeux!!!le sionnisme n'est pa une race!!mais une idéologie satanique!!comme tout bon musulman je combat l'imposture!!!l'entité sionniste a mis en place dans les pays fraîchement libéré des organisations religieuse islamo-sionniste ou franc-maçon comme tu le désires!!la tâche de ces deux nervis (marzouqui et ganouchi)sont de stopper notre émancipation ,étouffer nos forces vives,mais surtout détruire notre savoir faire pour le compte du FMI "fond monétaire israélien"!!comme tout bon musulman,je sais très bien que l'islamisation d'une nation se fait toujours par son vecteur économique,afin d'établir une économie islamique,sans intérêt ou usure!!malheureusement en Tunisie ou aillieur nous n'appliquons plus les recommandation tel qu'elle sont écrite!!aujourd'hui vous et moi et tout les musulmans sommes soumis à cette économie d'usure!!les musulmans comme chrétiens ne servons plus à rien dans ce monde,nous somme décrédibilisé,discrédité,voir irresponsable!!nous avons même abandonner l'architecture économique ,pourtant mis en place par les compagnons du prophète MOHAMED que la paix soit sur lui!! à des non religieux wall-street et la city pour mieux nous imposer l'économie d'usure,l'intérêt pourtant proscrit dans le noble coran!!!

ps:le sionnisme,la franc-maçonnerie et l'illuminatie sont une triologie satanique à travers laquelle beaucoup de juifs,chrétiens,musulmans et athés se sont convertie par des stages initiatique!!

16.Posté par hichem ennouni le 29/07/2013 17:54
je ne crois pas a la these de la conspiration c est du tire par les cheveux encore un snobisme politiciensde ceux qui se prennent pour des higt class

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter