Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Démocratie tunisienne et tauromachie nationale ! par Fethi Houidi


13 Janvier 2016

Un billet de Fethi Houidi, publié sur sa page facebook et dans lequel ce professionnel de l'information rappelle aux nouvelles "élites" politiques, les gouvernantes comme les opposantes, ce que devraient être leurs priorités. L'apprentissage démocratique n'a que trop longtemps duré.


Fethi Houidi.
Fethi Houidi.
La démocratie nouvelle, en Tunisie, n'est pas qu'un jeu d'apprentis-démocrates où chacun s'exerce à opposer ses idées aux autres ( quand il est porteur d'idées ) et à éprouver l'efficacité de ses manœuvres politiciennes sur le champ de la bataille pour le pouvoir.

D'aucuns pensent que la foire d'empoigne à laquelle nous assistons est un signe de bonne santé dans un paysage politique qui se construit peu à peu même s'il tarde à trouver ses marques. D'autres pensent au contraire que le temps de l'apprentissage politique de la démocratie dure trop longtemps et qu'il devient un luxe quand la situation économique et sociale se trouve dans un tel état de déshérence.

Entre temps, avec la démocratie, le pays a surtout besoin de stabilité pour ne pas égarer sa boussole. Le combat des chefs, des égos, des ambitions n'intéresse pas les Tunisiens, largement déboussolés par cette tauromachie nationale. Ce qu'ils espèrent, semble-t-il, c'est une configuration politique avec une majorité sortie des urnes forte, soudée, qui gouverne le pays sans fioritures, le pousse de l'avant et montre le cap et une opposition aussi responsable, vigilante, qui joue son rôle de contrôle et expose clairement le contre projet de gouvernement susceptible d'emporter l'adhésion des électeurs lors des rendez-vous électoraux.

Il est sans doute temps pour la classe politique, toutes tendances confondues, de sortir des chapelles, idéologiques ou autres, pour regarder la Tunisie et les Tunisiens au fond des yeux, comprendre leur déception et leur désespérance et en tirer les conséquences. Tout le reste est perte tragique de temps et jeux de cirque ou de hasard... à terme suicidaires. Le spectacle de l'effritement de Nida offre, pour l'instant, la vision lamentable d'une révolution-involution qui se délite...

Fethi Houidi, ancien ministre et ex-président de la Conférence permanente de l’Audiovisuel méditerranéen,


           

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter