Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


En exclusivité: Premier grand livre sur le "printemps arabe"


27 Octobre 2012

Depuis la « révolution du jasmin » en Tunisie et son avatar immédiat, le « printemps arabe », plusieurs ouvrages ont été édités. Leurs auteurs, des printologues et des jasminologues, qui nous ont expliqué ce séisme géopolitique avec leurs propres instruments sismiques. Le livre qui sera dans les librairies le 4 décembre prochain est d’un tout autre genre. Voici en exclusivité pour Tunisie Secret son sommaire et la liste de ses auteurs.


En exclusivité: Premier grand livre sur le "printemps arabe"
Sortie imminente du livre tant attendu par les observateurs du monde arabo-musulman et tant craint par les acteurs du « printemps arabe » ! Plusieurs spécialistes y ont contribué sous la direction du professeur Eric Denécé (CF2R). Son titre, « La face cachée des « révolutions » arabes », aux éditions Ellipses. Un titre qui nous rappelle « La face cachée de la révolution tunisienne. Islamisme et Occident : une alliance à haut risque », l’ouvrage précurseur du philosophe tunisien Mezri Haddad. Nous avons été à l’époque les tout premiers à le présenter à nos lecteurs, en mettant en relief son aspect prospectif et politiquement incorrect. L’ancien Ambassadeur de la Tunisie auprès de l’UNESCO est d’ailleurs co-auteur de l’ouvrage que nous présentons aujourd’hui en exclusivité. Ce livre décapant de 550 pages sera dans les librairies le 4 décembre prochain. Dans nos prochaines éditions, nous en publierons les bonnes feuilles.   
http://www.tunisie-secret.com

(Quatrième de couverture)
 
                Depuis le milieu de l’hiver 2011, en Afrique du Nord et au Proche-Orient, des mouvements de contestation populaire ont pris forme, incarnant les aspirations démocratiques et le ras-le-bol des citoyens à l’égard des régimes tyranniques et corrompus qui les gouvernaient. Ils sont parvenus à provoquer leur chute, mettant fin à des situations qui n’étaient plus acceptables au XXIe siècle.
                Telle apparaît la merveilleuse épopée du « printemps » arabe et de ses « révolutions » aux yeux de la majorité de l’opinion publique internationale. Toutefois, derrière ce conte au dénouement heureux se cache une réalité bien différente. Alors que la très grande majorité des médias et des observateurs internationaux a fait de ces « révolutions » arabes, le symbole de l’émancipation des peuples d’Afrique du Nord et du Proche-Orient, il est apparu indispensable à de nombreux experts d’en donner une lecture plus objective.
                En effet, plus de dix-huit mois après que se soit levé le vent de révolte qui a balayé le monde arabo-musulman, il est possible de discerner plus distinctement le fil des évements et les jeux d’acteurs qui les ont impulsés.
            Ce livre s’attache successivement à étudier et déconstruire les événements ayant eu lieu au Maghreb et au Proche-Orient ; à mettre en lumière le rôle essentiel des acteurs extérieurs à ces « révolutions », dont l’action a été déterminante ; et à évaluer les conséquences du printemps arabe, lesquelles ne semblent pas être à la hauteur des espérances suscitées. Il réunit les contributions de vingt-quatre auteurs de neuf nationalités différentes - Algérie, Belgique, Bulgarie, Côte d'Ivoire, Egypte, France, Mali, Tunisie, Syrie - et d’horizons très divers – femmes et hommes politiques, officiers de renseignement, journalistes, universitaires, etc. Ensemble, ils dénoncent la pensée dominante qui tend à faire du printemps arabe un événement spontané et positif pour les pays d’Afrique du Nord et du Proche-Orient et démystifie les « révolutions » arabes en mettant en lumière leurs mécanismes, leur manipulation et leurs retombées négatives.

Présentation

PREMIERE PARTIE : Analyse et déconstruction des révolutions nationales
« Genèse et finalité de la révolution du jasmin. Essai de démystification politique », Mezri Haddad
« La Tunisie, un laboratoire de la réislamisation », Laurent Arthur du Plessis
« Libye : un avenir incertain », Saïda Benhabylès, Roumiana Ougartchinska, Yves Bonnet, Dirk Borgers, André Le Meignen et Eric Denécé
« Libye ; l’alliance improvisée Occident/islamisme », Alexandre Ifi
« Les vraies raisons de la liquidation de Kadhafi », Lydie Boka
« Origines et réalités du printemps égyptien », Samir Amin
« Syrie : une libanisation fabriquée », Saïda Benhabylès, Anne-Marie Lizin
« Iran : l’oublié du printemps », Yves Bonnet
DEUXIEME PARTIE : Le rôle majeur des acteurs étrangers
« Les Etats-Unis, les pétromonarchies et les révoltes arabes », Taoufik Bourgou
« Le rôle des Etats-Unis dans le printemps arabe », Ahmed Bensaada
« L’influence des ONG américaines sur le printemps arabe : l’exemple de la National Endowment for Democracy », Olivier Guilmain
« ONG et réseaux sociaux au cœur des révolutions arabes », Alain Charret et Yves-Marie Peyry
« L’arc de crise internationale et les médias : une lecture médiatique du printemps arabe », Gérald Arboit
TROISIEME PARTIE : Les conséquences internationales du printemps arabe
« L’impact de la crise libyenne sur la situation sécuritaire du Nord-Mali », Soumeylou Boubeye Maïga
« Le retour de la problématique identitaire au Sahara : un effet secondaire du printemps arabe », Laurence Aïda-Ammour
« Sortie de crise au Sahel : plaidoyer pour une refondation de la relation franco-algérienne », Richard Labévière
« Al-Qaïda, grand gagnant des révolutions arabes ?», Alain Rodier
« Les chrétiens d’Orient et le printemps arabe », Yves Bonnet
« Du printemps arabe à l’hiver islamiste », Alain Chouet.
 

En exclusivité: Premier grand livre sur le "printemps arabe"
Liste par ordre alphabétique des auteurs
Laurence Aïda-Ammour
(France/Algérie). Consultante en sécurité internationale et défense chez GéopoliSudconsultance, chercheure associée au Laboratoire Les Afriques dans le Monde (ex-CEAN) et au CIDOB (Barcelone). Ancienne du collège de l’OTAN de Rome.
Dernier ouvrage paru : Algéries en dialogue (avec Lucie Pruvost), Karthala, Paris, 2009.
Samir Amin
(Egypte/France). Economiste et auteur de nombreux ouvrages. Président du forum Mondial des alternatives (FMA), un réseau mondial de Think Tanks créé en 1997, acteur des Forum sociaux mondiaux.
Dernier ouvrage paru : Le monde arabe dans la longue durée, le printemps arabe ?, le Temps des Cerises, Paris, 2011.
Gérald Arboit
(France). Docteur en Histoire et directeur de recherche au Centre Français de Recherche sur le Renseignement (CF2R).
Dernier ouvrage paru : Saint-John Philby contre Lawrence d’Arabie, collection Espionnage, Ouest France, Rennes, 2012.
Laurent Artur du Plessis
(France). Journaliste et essayiste spécialisé dans les problèmes de géopolitique et auteur de nombreux ouvrages. Animateur du blog troisieme-guerre-mondiale.com.
Dernier ouvrage paru : De la crise à la guerre : La faillite des élites, Jean-Cyrille Godefroy éditeur, Paris, 2011.
Saida Benhabylès
(Algérie). Ancienne ministre de la Solidarité, ancien Sénateur, membre fondateur du CIRET-AVT, Prix des Nations Unies pour la société civile.
Ahmed Bensaada
(Algérie). Docteur en physique, enseignant, pédagogue, auteur et essayiste. Lauréat de nombreux prix dont celui du Premier ministre du Canada pour l’excellence dans l’enseignement.
Dernier ouvrage paru : Arabesque Américaine : Le rôle des États-Unis dans les révoltes de la rue arabe, éditions Michel Brûlé, Montréal, 2011; éditions Synergie, Alger, 2012.
Lydie Boka
(France/Côte d’Ivoire). Directrice de StrategiCo, société spécialisée dans l’analyse politique, économique et financière et la prévision risques en Afrique. Auteure de monographies sur les pays africains.
Dernier ouvrage paru : Le Bénin, L'Harmattan, Paris, 2009.
Yves Bonnet
(France) Préfet honoraire, ancien député, ancien directeur de la Surveillance du territoire (DST), président du CIRET-AVT.Dernier ouvrage paru : Le grand complot, Jean-Claude Gawsewitch éditeur, Paris, 2012.
Dirk Borgers
(Belgique). Expert indépendant, spécialiste des questions pétrolières. A participé à la mission CIRET-AVT/CF2R en Libye.
Soumeylou Boubèye Maïga
(Mali). Ancien Conseiller spécial du Chef de l’Etat malien, puis chef de cabinet du Président de la République. Directeur général de la Sécurité d’Etat (le service de renseignement malien), ministre des Forces armées et des Anciens combattants, puis ministre des Affaires étrangères (2011-2012).
Il est aujourd’hui Vice-président de l’ADEMA/PASJ (Alliance pour la démocratie au Mali/Parti africain pour la solidarité et la justice), Président de l’association humanitaire AMMA-Source de Vie et Président de l'Observatoire Sahélo-Saharien de Géopolitique et de Stratégie (OSGS).
Taoufik Bourgou
(Tunisie). Maître de Conférences HDR en Science Politique, Directeur du Centre d’Etudes de la Politique et des Institutions Américaines (CEPIA), Faculté de Droit, Université Jean Moulin, Lyon 3.
Dernier ouvrage paru : Terrorisme. Regards croisés dans l'après-11 septembre , L’Harmattan, Paris, 2011.
Alain Charret
(France). Ancien cadre des services de renseignement, rédacteur en chef de RENSEIGNOR. Chercheur associé au Centre Français de Recherche sur le Renseignement (CF2R).
Dernier ouvrage paru : Terreur à Monaco, éditions In Livro Veritas, 2010.
Alain Chouet
(France). Ancien chef du Service de renseignement de sécurité de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE).
Dernier ouvrage paru : Au cœur des services spéciaux. Menace islamiste : fausses pistes et vrais dangers, entretiens avec Jean Guisnel, La Découverte, Paris, 2011.
Eric Denécé
(France). Ancien analyste du renseignement, directeur du Centre Français de Recherche sur le Renseignement (CF2R).
Dernier ouvrage paru : Les services secrets français sont-ils nuls ?, Ellipses, Paris, 2012.
Olivier Guilmain
(Belgique). Politologue, diplômé de l’Université libre de Bruxelles et chercheur au Centre d’études comparatives des élections (CECE).
Dernier ouvrage paru : Co auteur de La société civile, un cheval de Troie ? (dir. Bernard Owen), Studyrama, Paris, 2012.
Mezri Haddad
(Tunisie). Journaliste, écrivain, philosophe et diplomate. Ancien ambassadeur de Tunisie auprès de l’UNESCO. Docteur en philosophie morale et politique (Sorbonne), maître de conférences en théologie catholique, ancien co-directeur de Daedalos Institute of Geopolitics (Chypre). Auteur de plusieurs essais politiques et académiques, dont Non Delenda Carthago. Carthage ne sera pas détruite, éditions du Rocher, Paris 2002.
Dernier ouvrage paru : La face cachée de la révolution tunisienne. Islamisme et Occident, une alliance à haut risque, éditions Apopsix, Paris, 2011, déjà publié en Tunisie..
Alexandre Ifi
(France). Journaliste. Ancien envoyé spécial du groupe Canal Plus à l’étranger (Irak, Côte d’Ivoire, Etats-Unis), il produit aujourd’hui à Berlin reportages et documentaires. Depuis le début de l’année 2012, il travaille sur la question de l’intervention occidentale en Libye.
Richard Labévière
(France). Grand reporter à la télévision suisse romande (TSR), rédacteur en chef d’Espritcors@ire, collaborateur du mensuel Afrique-Asie et consultant en relations internationales. Il est l'auteur d'une quinzaine d'ouvrages.
Dernier ouvrage paru : Quand la Syrie s'éveillera, avec Talal el-Atrache, Perrin, Paris, 2011.
André Le Meignen
(France). Expert indépendant, vice-président du CIRET-AVT. A participé à la mission CIRET-AVT/CF2R en Libye.
Anne-Marie Lizin
(Belgique). Présidente honoraire du Sénat de Belgique et vice-présidente de l'Assemblée plénière de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE). Elle a été députée européenne, secrétaire d’Etat aux Affaires européennes, députée, sénatrice et présidente du Sénat belge.
Majed Nehmé
(Syrie/France). Directeur de la rédaction du magazine Afrique/Asie. Auteur de nombreux ouvrages en arabe, il a notamment dirigé la publication de l’Encyclopédie politique  Beyrouth, 7 volumes, 1980-1986 (en arabe).
Roumiana Ougartchinska
(France/Bulgarie). Journaliste d’investigation et essayiste. Chargée de cours au Département de recherche sur les menaces criminelles contemporaines de l'Institut de criminologie de Paris (Université Paris II - Panthéon Assas).
Dernier ouvrage paru, Guerre du gaz, la menace russe, éditions du Rocher, Paris 2008.
Yves-Marie-Peyry
(France). Chercheur associé au Centre Français de Recherche sur le Renseignement (CF2R).
Alain Rodier
(France). Ancien officier supérieur des Services de renseignement, directeur de recherche au Centre Français de Recherche sur le Renseignement (CF2R), en charge du terrorisme et de la criminalité organisée.
Dernier ouvrage paru : Iran, la prochaine guerre ? Ellipses, Paris 2007.  



           

Nouveau commentaire :

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter