Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Erdogan se prépare à la guerre contre la Syrie


4 Octobre 2014

Le parlement turc vient d’autoriser l’armée d’entrer en guerre contre la Syrie et l’Irak. Raison officielle, éliminer Daesh (EIIL). Objectif réel, détruire le régime syrien. Mais Erdogan va devoir convaincre l’Iran de changer d’alliée et la Russie de renoncer à ses intérêts stratégiques !


Le Frère musulman Recep Tayyip Erdogan avec le boucher de Sabra et Chatila, Ariel Sharon. L'alliance sacrée entre islamisme turc et sionisme israélien.
Le Frère musulman Recep Tayyip Erdogan avec le boucher de Sabra et Chatila, Ariel Sharon. L'alliance sacrée entre islamisme turc et sionisme israélien.
Le jeudi 2 octobre 2014, le parlement turc a validé la demande des Frères musulmans au pouvoir dans ce pays de mener des actions militaires en territoires syrien et irakien. Pour entrainer l’adhésion du puissant voisin iranien et principal allié de la Syrie, le frère musulman Erdogan invoque l’intérêt de tous les pays de la région d’éradiquer le cancer daeshien. Il est vrai que Daesh, dernier monstre sorti des laboratoires américain et israélien, constitue une menace réelle sur l’Iran, la Turquie, l’Arabie Saoudite et évidemment les deux principales victimes que sont la Syrie et l’Irak.

Conscient du danger, le régime islamiste turc veut employer les gros moyens avec l’aval et le soutien logistique de l’OTAN dont il est membre. Déjà en guerre par procuration contre la Syrie depuis plus de trois ans, Erdogan ne désespère pas de faire d’une pierre deux coups : éliminer Daesh et faire tomber le régime de Bachar Al-Assad. Très impliquée dans la destruction de la Syrie et le soutien au djihadisme terroriste autant que le Qatar, la Turquie islamiste cherche à présent à se prémunir de Daesh tout en poursuivant son objectif stratégique qu’elle partage avec son allié objectif Israël : la destruction puis la partition de la Syrie et de l’Irak.

Selon l’agence iranienne IRIB, l’ambassadeur d'Iran en poste à Moscou s'est entretenu, vendredi dernier, avec le représentant de Poutine, pour le Moyen-Orient, des derniers développements liés à l'Irak et à la Syrie. Au menu des discussions, la Syrie, l'Irak, le terrorisme qui les frappent, et les tentatives américaines de recomposer le Moyen-Orient. Les deux parties ont convenu de leurs convergences de vue et de positions, au sujet de ces dossiers, et ont réaffirmé que toute action militaire contre Daesh devrait se faire dans le cadre du Conseil de sécurité et des lois internationales.

Moscou et Téhéran n'ont cessé de critiquer, ces trois dernières années, le soutien des Etats Unis et de l'Occident aux « révolutionnaires » en Syrie, le qualifiant de facteur d’alimentation et de propagation du terrorisme islamiste. Après Hassan Rohani, le président iranien, qui a condamné ce soutien au terrorisme dans son discours devant l'Assemblée générale de l'ONU, le ministre des Affaires étrangères russe, Lavrov, a mis en garde contre les politiques occidentales, au Moyen-Orient, « qui ne font qu'étendre le terrorisme ». Certains observateurs politiques évoquent, à travers les concertations irano-russes, des préparatifs en vue de faire avorter les nouvelles ruses occidentales.

Combien de temps va encore durer l’alliance « sacrée » entre la Russie, l’Iran et la Syrie ? Plusieurs analystes se posent la question. S’il n’est plus possible d’imaginer un quelconque fléchissement du soutien russe à l’égard de la Syrie, rien n’est certain du côté iranien. Depuis l’arrivée d’Hassan Rohani au pouvoir, l’hypothèse d’un revirement iranien n’est pas totalement exclue pour deux principales raisons : la levée de l’embargo sur l’Iran qui étouffe l’économie iranienne à cause du dossier nucléaire, et la convergence ponctuelle de certains intérêts iraniens et qataris.

En effet, beaucoup ignorent qu’outre l’exploitation commune du gaz et du pétrole, le Qatar est le seul émirat par lequel transitent toutes les opérations financières et bancaires de l’Iran depuis sa mise sous embargo par l’Occident sous les injonctions d'Israël et de son puissant lobby aux Etats-Unis et en Europe.

C’est avec toutes ces considérations tactiques et stratégiques que le petit calife d’Istanbul et grand chef de la secte des Frères musulmans va devoir jongler pour s’attaquer militairement à la Syrie. Pour Recep Tayyip Erdogan, c’est la quadrature du cercle !
 
Karim Zmerli       


           


1.Posté par Zinoun Abdel le 04/10/2014 10:43
"Embargo sous les injonctions d'Israël" c'est du n'importe quoi on croit rêver, Israël domine le monde, les gars vous êtes des paranos! et cette photo de couverture avec un Mort, out depuis belle lurette pour bien attirer l'attention du lecteur.
Ca en devient pathétique, et vous vous revendiquez de la déontologie journalistique, laissez moi rire.
Bien comme d'autres commentaires, vous ne le publierez pas, et ca, ca s'appelle de la censure.
restez secret car autrement vous serez la risée de la planète terre....

2.Posté par kamel le 04/10/2014 15:47
c'est plutot vous zinoun abdel qui etes complètement à côté de vos pompes! oui israel domine en tout cas est parmi les dominants de ce monde et vous le niez ou l'ignorez??? Pour tout le monde c'est un secret de polichinelle !!! Pas étonnant de toute façon, Oui injustice, exactions, et manipulations mensonges etc sont nombreux mais en même temps ils bossent ses gens-là aux quatre coins du monde, ils sont cohérents avec leurs intérêts et dominent l'oligarchie mondiale de la finance face à un occident lié par des intérêts et sous le joug et des arabes à genoux, traitres et paresseux (pas tous pas tous ok !! pas tous mais la grande majorité) sans oublier les virus, ces monstres d'extrémistes crées dans leurs laboratoires !! et alors vous allez niez cela et traiter de parano ceux qui sont lucides!

3.Posté par ghnouchi.m le 04/10/2014 21:06
@zinoun abdel.
Comme votre nom lindique en effet, vous êtes juif et isrelien, et en lisant vos commentaires j'en déduis également que vous êtes sioniste de surcroit tout comme votre freres sharon, mort certes et signalé ci haut sur la photo. Si vous lisez bien le texte, tunisie secret, n'a fait que dire la vérité qui reflète et explique la réalité d'aujourd'hui et justement on est à chaque fois impatients, nous ses lecteurs fidèles dans lattente d'un nouvel article car rares sont ceux aujourd'hui qui disent la vérité dan le monde. Ce journal trés courgeux ose écrire ce que d'autres, et ils sont nombreux par peur des représailles de gens de votre espece, pensent tout bas.
Qund à la photo, elle est réelle et net pas du tout issue d'un photoshop, elle reflete les relations des islmistes de ce monde avec les sionistes comme ce sharon mort aprés de terribles souffrances de plusieurs années dans le coma, Dieu en a voulu ainsi, qui n'ont fait que trop de mal à ce jour au monde entier. Alos pourquoi ne pas la diffuser, elle résume à elle seulece qui se passe dans le monde aujourd'hui.
De nos jours, le monde a changé et on est loin de septembre 2001 ou tout le monde croyait en les USA et ses alliés dont Israel. La vérité est là et on ne peut plus la nier. Même les forces armées dans le monde unipolaire d'avant ont changé e l'amérique n'est plus la maîtresse ici bas. D'ici peu, l'effet boomerang de ces injustices provoquées par un occident agonisant et en crise, se feront sentir et les victimes d'aujourd'hui seront les vaiqueurs de demain. Il en est de même concernant les instigateurs de ces conspirations: les terroristes d'hier, dont Israel et ses soutiens, seront les grand perdants de demain.
Eh oui et aini va la vie!

4.Posté par Zinoun Abdel le 05/10/2014 06:19

Abdennour Bidar

Lettre ouverte au monde musulman (publiée dans Marianne daté du 3 octobre 2014)

Extraits




Cher monde musulman, je suis un de tes fils éloignés qui te regarde du dehors et de loin – de ce pays de France où tant de tes enfants vivent aujourd’hui. Je te regarde avec mes yeux sévères de philosophe nourri depuis son enfance par le taçawwuf (soufisme) et par la pensée occidentale. Je te regarde donc à partir de ma position de barzakh, d’isthme entre les deux mers de l’Orient et de l’Occident !

Et qu’est-ce que je vois ? Qu’est-ce que je vois mieux que d’autres sans doute parce que justement je te regarde de loin, avec le recul de la distance ? Je te vois toi, dans un état de misère et de souffrance qui me rend infiniment triste, mais qui rend encore plus sévère mon jugement de philosophe ! Car je te vois en train d’enfanter un monstre qui prétend se nommer État islamique et auquel certains préfèrent donner un nom de démon : DAESH. Mais le pire est que je te vois te perdre – perdre ton temps et ton honneur – dans le refus de reconnaître que ce monstre est né de toi, de tes errances, de tes contradictions, de ton écartèlement entre passé et présent, de ton incapacité trop durable à trouver ta place dans la civilisation humaine.

Que dis-tu en effet face à ce monstre ? Tu cries « Ce n’est pas moi ! », « Ce n’est pas l’islam ! ». Tu refuses que les crimes de ce monstre soient commis en ton nom (hashtag #NotInMyName). Tu t’insurges que le monstre usurpe ton identité, et bien sûr tu as raison de le faire. Il est indispensable qu’à la face du monde tu proclames ainsi, haut et fort, que l’islam dénonce la barbarie. Mais c’est tout à fait insuffisant ! Car tu te réfugies dans le réflexe de l’autodéfense sans assumer aussi et surtout la responsabilité de l’autocritique. Tu te contentes de t’indigner alors que ce moment aurait été une occasion historique de te remettre en question ! Et tu accuses au lieu de prendre ta propre responsabilité [...]

[...]

Les racines de ce mal qui te vole aujourd’hui ton visage sont en toi-même, le monstre est sorti de ton propre ventre – et il en surgira autant d’autres monstres pires encore que celui-ci tant que tu tarderas à admettre ta maladie, pour attaquer enfin cette racine du mal !

Même les intellectuels occidentaux ont de la difficulté à le voir : pour la plupart ils ont tellement oublié ce qu’est la puissance de la religion – en bien et en mal, sur la vie et sur la mort – qu’ils me disent « Non le problème du monde musulman n’est pas l’islam, pas la religion, mais la politique, l’histoire, l’économie, etc. ». Ils ne se souviennent plus du tout que la religion peut être le cœur de réacteur d’une civilisation humaine ! Et que l’avenir de l’humanité passera demain non pas seulement par la résolution de la crise financière mais de façon bien plus essentielle par la résolution de la crise spirituelle sans précédent que traverse notre humanité tout entière ! Saurons-nous tous nous rassembler, à l’échelle de la planète, pour affronter ce défi fondamental ? La nature spirituelle de l’homme a horreur du vide, et si elle ne trouve rien de nouveau pour le remplir elle le fera demain avec des religions toujours plus inadaptées au présent – et qui comme l’islam actuellement se mettront alors à produire des monstres.


[....]




L'intégralité du texte est téléchargeable sur le site de l'association Egale.

Téléchargement

Voir le site de l'association Egale










5.Posté par M.Ghanouchi le 05/10/2014 11:54
Abdennour bidar peut dire ce qu'il veut, il est libre. N empêche que la création de ces monstres dont essentiellement à la base al qaida et ben laden sont une crétaion américaine pour contrer l'URSS en afghanistan. L'idée était tellement géniale qu'ils l'ont utilisée par la suite contre le monde musulman dont les dirigeants ivres de pouvoir et à cause de leur laxisme et manque de vision, ont laissé faire car ils n'ont rien vu venir.
Cette guerre "fratricide" crée de toutes pieces par les impérialo sionistes, touche aujourd'hui le monde entier.
Saddam hussein, un grand dictateur certes mais un grand homme également a bien dit avant de mourir:
aujourd'hui les américains vont me tuer mais vous, vous vous massacrerez entre vous mêmes et vous mourrez aussi. C'était prémonitoire et il avait finalment raison.
Puisse l'Iran, un grand pays puissant, ne pas tomber dans ces pieges tendus par la main impérialiste et ne pas se dissocier de son allié la Syrie. Une partie de l'équilibre régional tient à ça.

6.Posté par nasreddine le 05/10/2014 12:18
bonjour
ok , une fois bachar est renverse , ils vont mettre qui a a sa place , encore des freres
attention il nya pas des freres moderes et radicalistes ................ils sont tous pareils.
ceci etat les freres syriens sont les plus durs les plus radicalistes et les plus anciens apres ceux d egypte
nass

7.Posté par sofiane le 07/10/2014 18:15
la Turquie et la Tunisie se prépare à la guerre contre la Syrie!!voila le titre originale!!!nous savons tous que notre gouvernement ne peut pas gouverner tant que le gouvernement syrien tient debout,la raison est si simple?combien de jeunes tunisiens se trouvent actuellement en Syrie,mais surtout combien d'entre eux sont morts?plusieurs milliers voir plus!!Ganouchi et Marzouqui sont responsable de cette boucherie,et le savent mieux que quiconque!!ils ont tout misé sur l'assassinat du président syrien!!ceci n'est qu'un exemple parmi tant d'autre!!!

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter