Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Exclusif: Qui est derrière le geste fraternel de Manuel Valls à l’égard de la Tunisie?


5 Septembre 2014

Le premier ministre français se rendra à Tunis, lundi prochain, en compagnie de Laurent Fabius et d’une importante délégation saoudienne pour lancer le projet de Cité économique dans la région d’Hammamet. Fonds de lancement, 2 milliards de dollars. C’est Le Figaro qui l’a annoncé, mais notre confrère n’a pas révélé le nom de la personnalité tunisienne qui est derrière cet important investissement. TS vous le dévoile : il s’agit de Mohamed Ayachi Ajroudi.


Manuel Valls, Premier ministre français.
Manuel Valls, Premier ministre français.
Dans son édition du jeudi 4 septembre et sous le titre de « Manuel Valls au chevet de l’économie tunisienne », Le Figaro a publié l’entrefilet suivant : « Le premier ministre français sera, ce lundi, à Tunis, aux côtés de représentants des pays amis, pour tenter de relancer l’économie locale. Une forte délégation saoudienne sera également présente, emmenée par l’émir Fahd, fils du deuxième prince héritier Mouqrim al-Séoud. A cette occasion, sera lancé le projet de Cité économique tunisienne, érigée au sud de la ville d’Hammamet sur 97Km2 La première levée de fonds a permis de réunir 2 milliards de dollars, 2 autres milliards étant attendus pour 2015 ».

Visite impromptue mais fraternelle

De sources proches du gouvernement français, ce déplacement a pour objet d’ouvrir avec le Premier ministre tunisien, Mehdi Jomaa, la Conférence internationale « Investir pour la Tunisie, start up democracy », organisée en lien étroit entre la Tunisie et la France. Manuel Valls rencontrera par la même occasion Moncef Marzouki, qui fait office de président provisoire et Mustapha Ben Jaafar, président d’une ANC dont la légitimité et la légalité ont pris fin en octobre 2012 ! Accompagné de son ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius, et de son secrétaire d’Etat chargé du Commerce extérieur, de la Promotion du tourisme et des Français de l’étranger, Thomas Thevenoud, le premier ministre français se réunira également avec des représentants de la société civile et du monde économique.

Selon le site officiel du gouvernement français, « Ce déplacement sera l’occasion de faire un point d’ensemble sur la relation entre la France et la Tunisie et de saluer l’exemplarité de la transition tunisienne ». Exemplarité toute relative lorsqu’on pense à la situation économique, sociale et sécuritaire de la Tunisie trois ans après la « révolution » dite du jasmin.

Moncef Marzouki et Mustapha Ben Jaafar indésirables !

Selon des informations obtenues du premier ministère tunisien, Mehdi Jomaa a exigé que les candidats aux prochaines élections présidentielles et législatives, qui occupent actuellement des fonctions officielles,  n’assistent pas à la « Conférence internationale de soutien à l’investissement en Tunisie » qui aura lieu dans la matinée du lundi 8 septembre, à l’hôtel Karthago Le Palace. Une exigence tout à fait compréhensible en période de campagne électorale, mais qui a outré le Tartarin de Carthage, qui a piqué une crise de nerf lorsque son cabinet lui a communiqué la consigne de Mehdi Jomaa.

On rappellera ici que lors de sa visite en France, en juillet 2012, en compagnie du trio islamiste, Imed Daïmi, Rafik Abdessalem et Ali Larayedh, lorsqu’ils ont été reçu à l’Assemblée nationale, Moncef Marzouki a été très diplomatiquement humilié par Manuel Valls, qui n’a pas fait l’effort de lui tendre la main pour le saluer (voir vidéo ci-dessous). Quelques semaines auparavant, l’usurpateur de Carthage avait publiquement dénigré la politique française, notamment en matière de francophonie et de droits de l’homme.

Mohamed Ayachi Ajroudi, la très discrète tête pensante

Le nom de la personnalité tunisienne qui a joué un rôle crucial dans l’organisation de cette visite et, de façon plus générale, dans ce projet principalement financé par des fonds saoudiens, dont Le Figaro n’a pas voulu révéler l’identité par discrétion et sans doute à la demande de la personnalité en question, est celui de l’homme clef des investissements saoudiens dans le monde, à savoir Mohamed Ayachi Ajroudi.

Comme nous l’avons précédemment écrit, celui-ci était présent à l’Elysée, le mardi 2 septembre, en compagnie du prince héritier Salman Ben Abdel Aziz Al-Saoud, ministre de la défense de l’Arabie Saoudite et d’une imposante délégation saoudienne, pour signer d’importants contrats entre le royaume et la France.

C’est sans doute au cours de cette journée que Mohamed Ayachi Ajroudi a pesé de toute son influence auprès de ses amis saoudiens et français pour persuader Manuel Valls et la délégation financière saoudienne reçue en grande pompe à l’Elysée d’effectuer un déplacement à Tunis, une visite qui n’était pas du tout dans l’agenda du premier ministre français.

Un tunisien qui pense et agit dans l’intérêt supérieur de son pays, dans l’humilité et la discrétion, c’est plutôt une qualité rare parmi la nouvelle classe politique tunisienne, la gouvernante comme l’opposante !

Lilia Ben Rejeb, en collaboration avec J.P. Brillard

Lien vidéo de la rencontre « historique » entre Moncef Marzouki et Manuel Valls



Programme prévisionnel de la visite de Manuel Valls en Tunisie :

Dimanche 7 septembre :
18h45 : Arrivée de Manuel VALLS, Premier ministre à l’aéroport international de Tunis-Carthage.
Participation de Manuel VALLS à la réception à la Communauté française.
Pool TV + rédacteurs accrédités
Résidence de France – Dar al Kamila, avenue Habib Bourguiba, La Marsa
20h00 : Entretien avec Mehdi JOMAA, Chef du gouvernement de la République tunisienne.
Tour d’images
Mövenpick Hôtel Gammarth – Avenue Taieb Mhiri, Tunis
20h30 : Diner officiel avec Mehdi JOMAA, Chef du gouvernement de la République tunisienne.
Mövenpick Hôtel Gammarth – Avenue Taieb Mhiri, Tunis

Lundi 8 septembre :
9h00 : Conférence internationale de soutien à l’investissement en Tunisie
Les journalistes doivent impérativement être munis d’une carte de presse et d’une photo d’identité pour accéder à la conférence.
Tour d’images
Retransmission de la Conférence dans la salle de presse
Hôtel Karthago Le Palace
Discours d’ouverture de Manuel VALLS, Premier ministre puis de Medhi JOMAA, Chef du gouvernement de la République tunisienne.
10h30 : Fin de la séance d’ouverture
10h50 : Départ de Manuel VALLS, Premier ministre à destination du Palais présidentiel de Carthage
11h00 : Entretien avec Moncef MARZOUKI, Président de la République tunisienne
Tour d’images
Palais présidentiel de Carthage
12h00 : Déjeuner avec des acteurs de la société civile tunisienne
Hors presse
Résidence de France
14h40 : Entretien avec Moustapha BEN JAAFAR, Président de l’Assemblée nationale constituante de la République tunisienne
Tour d’images
15h35 : Visite de trois sites industriels du parc aéronautique : Aerolia Tunisie
Pool presse (une note précisant le pool vous sera communiquée ultérieurement)
Rue des Gabes, zone industrielle El Mghira, Fouchana
17h15 : Table-ronde avec des chefs d’entreprise français et tunisiens
Tour d’images
Résidence de France – Dar al Kamila, avenue Habib Bourguiba, La Marsa.


           


1.Posté par walid le 05/09/2014 13:15
http://www.businessnews.com.tn/details_article.php?t=520&a=49184&temp=3&lang

2.Posté par salah le 05/09/2014 17:33
J'ai voir Valls refuser de serrer la main de Moncif Merzouki à l'assemblée nationale Française. J'espère qu il y aura réciprocité lors de la venue de Valls à Tunis. Mais, ça m'étonnerait

3.Posté par Nabil le 05/09/2014 20:21
En lisant ce paratin , je me demande de quelle côté vous êtes. Quoi que c'est très clair que vous avez bien choisi votre clan, Morjane-Ajroudi !!!
La Tunisie surmontera ces problèmes de tous genre quels soient avec ou sans l'aide de la France et les pays du golf grace aux tunisiens et uniquement des tunisiens et surtout sans les types comme vous .

4.Posté par el manchou le 05/09/2014 22:24
encore un article positif sur ajroudi ? vous roulez pour ce monsieur ou quoi ?

5.Posté par Abdelaziz Djaït le 07/09/2014 12:24
Grand Merci Monsieur Manuel Valls. Les Tunisiens n'oublieront jamais. Grand Bravo aussi à Monsieur Ajroudi Ayyachi. Deshomme d'affaires comme vous qui aiment leur pays, il n'y en a pas beaucoup.

6.Posté par lilia le 07/09/2014 14:45
ben voyons! meme tunisie secret, l'antre de la démocratie en tunisie censure mes propos?? ah oui j'oubliais c'est dimanche jour du seigneur, l'administrateur qui évalue la teneur des propos selon des principes très démocratiques est en congé, a demain donc !

7.Posté par Farouk Labassi le 08/09/2014 00:07
tout compte fait, vous avez eu raison et votre infos du 5 septembre s'est avérée exacte. Manuel Valls est effectivement arrivé en Tunisie ce dimanche 7 septembre.Comment l'avez-vous appris ? En tout cas bravo pour le professionnalisme.

8.Posté par tz1553 le 08/09/2014 15:36
Geste amical? Peut être. Fraternel? NON NON et NON.

9.Posté par aouay le 08/09/2014 18:31
Salut tous les lecteurs; je trouve que beaucoups des lecteurs n ont pas compris que manuel valls n a pas respecter la tunisie avec ce geste le president tunisien a été élu par les tunisiens democratiquement et il represente la tunisie imaginer le geste c est passer avec un president francais ce que je souhaite pas que ca se passe entre la france et la tunisie il faut le dire que c'est une erreur de Mr vallls ,c est pas comme ca qu on va renforcer les relations entre les peuples merci a tous.

10.Posté par Slim Ben Ayed le 10/09/2014 07:58
Il y a 3 ans, je menais une vie oisive et misérable dans mon bled de Menzel Témime, malgré mon diplome de l'ENIT obtenu en en juin 2006. Aujourd'hui, je suis américain et je bosse pour une grosse entreprise à 60 Km de New York. Je suis un homme heureux et comblé. C'est ça le miracle américain qui donne sa chance à tout le monde. C'est pour cette raison que ce que vous avez écrit sur Monsieur Mohamed Ayachi Ajroudi m'a beaucoup touché car j'ai trop souffert du mépris et de la haine des autres, jusqu'à présent d'ailleurs de la part de mes compatriotes et même de ma proche famille. J'espère un jour devenir comme lui et j'appelle tous les jeunes de ma génération à suivre son exemple. Avec la volonté et le travail on arrive toujours. Aux Etats-Unis, la réussite suscite l'émulation alors qu'en Tunisie elle attise la haine. Je salue le courage, la patience et la philanthropie de Monsieur Ajroudi et j'espère que les tunisiens reconnaitront sa vraie valeur.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter