Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Ghannouchi favorable au retour de Ben Ali en Tunisie, qui dit mieux…


15 Janvier 2014

…Qui dit mieux parmi ceux qui ont travaillé sous les ordres de Ben Ali et dont certains lui doivent leur carrière politique : Kamel Morjane, Hamed Karoui, Mohamed Jegham, Mohamed Ghannouchi ? Qui dit mieux parmi ceux qui ont été sénateurs sous son régime : Béji Caïd Essebsi, Chedly Ayari, Chedly Klibi, Hédi Baccouche, Fouad Mebazaa ? Qui dit mieux parmi ceux qui ont fait de la démocratie et des droits de l’homme un commerce juteux : Moncef Marzouki, Hamma Hammami, Mustapha Ben Jaafar, Ahmed Néjib Chebbi, Maya Jeribi…


Rached Ghannouchi interviewé par Ahmed Ali
Rached Ghannouchi interviewé par Ahmed Ali
Le chef des Frères musulmans tunisiens, qui s’apprête à accueillir le congrès de ses frères en sectes à Tunis, a une fois de plus surpris tout le monde par sa « bonté divine » et par son sens de la tactique. Malgré le démenti qu’Ennahda a publié le 14 janvier, Rached Ghannouchi a bien déclaré dans l’interview qu’il a accordé au quotidien qatari Al-Watan, qu’il ne voit aucun inconvénient « pour que Ben Ali retourne dans son pays et que la Tunisie est suffisamment généreuse pour accueillir tous ses enfants ».

Ces propos, recueillis par Ahmed Ali, figuraient bien dans l’édition papier et sur le site officiel de ce journal en date du 14 janvier 2014. Ce n’est qu’en fin de journée (14 janvier) que ces propos ont été supprimés du site, mais pas de l’édition papier. Trop tard, le journal était déjà dans les kiosques dès le matin du 14 janvier.

Passés maitre dans l’art de l’esquive, de la duplicité et du mensonge, les communicants d’Ennahda ont démentis « les rumeurs propagées par les médias, selon lesquelles le leader du mouvement, Rached Ghannouchi aurait déclaré au journal qatari "Al Watan", que le président déchu Ben Ali est le bienvenu en Tunisie ». Dans son communiqué, Ennahdha a précisé que « cette information ne figure même pas dans l'interview » et qu’en cas de retour, « les tribunaux et les prisons accueilleront Ben Ali pour ce qu'il a fait endurer au peuple tunisien ».

Que Rached Ghannouchi tienne ces propos et qu’Ennahda l’infirme par un communiqué quelques heures après, il n’y a rien de surprenant dans tout cela. Les Frères musulmans sont connus pour leur double, triple et quadruple discours. Mais que les anciens apparatchiks du RCD, dont certains doivent leur existence politique à l’ancien président tunisien, se complaisent dans le mutisme et la glorification de la « révolution du jasmin », il y a de quoi s’étonner. Décidément, on n’est jamais trahi que par ses proches.

Nébil Ben Yahmed


           


1.Posté par Léon le 15/01/2014 20:40
Serait-il reconnaissant? C'est très possible! Si c'est vraiment le cas, je le salue pour son courage et ses propos. Il a fallu attendre le chef des islamistes pour entendre dire la vérité, à savoir que Ben Ali est un enfant de la Tunisie. J'espère que dans bientôt il dira la vérité sur les acquis de la Tunisie sous sa présidence.
En fin de compte Ghannouchi est bien plus honnête que le peuple qui par son ingratitude, est en train de payer un lourd tribu.
Étant d'une nature sceptique, ses propos m'inquiètent quand même un peu. Ils sont peut-être le fruit d'un calcul. A-t-il entendu quelque chose sur Ben Ali? J'espère que Ben Ali se porte bien. Il est clair que le pays risque de s'embraser si un malheur arrivait à Ben Ali.
Je salue quand même son initiative et le remercie pour son sens de la justice (en fin de compte, il est peut-être mieux que ses partisans). Sens de la justice dont le peuple ingrat de la Tunisie est complètement dénué (ils ont préféré l'appel sioniste du Qatar au travailleur acharné qu'était leur président).
L'Islam veut que l'on dise la vérité quelle qu'elle soit. Sinon il nous qualifie d'hypocrite. Merci pour lui de l'avoir dite ya Cheikh!
Léon.

2.Posté par Observateur en Tunisie le 16/01/2014 05:38
@Leon, conseil: lunettes de vue historiques (voir par exemple "Rached Ghannouchi" sur Wikipédia)

Si Rached Kriji alias Ghannouchi, vice-président des Frères musulmans à l'échelle terroriste mondiale, a fait cette déclaration impromptue sur le possible retour de Ben Ali en Tunisie, c'est par pur OPPORTUNISME, par trouille du retour en force destourien, et JAMAIS par bonté du cœur (en a t-il un?), carc'est bien lui le premier TRAÎTRE de son ancien bienfaiteur depuis sa sortie de geôles, où -selon la claire volonté de Bourguiba (encore une fois clairvoyant du lot de malheur, de terrorisme et d'assassinats que ce Rachd Kriji devait apporter à la Tunisie)- il n'attendait plus que le nœud mortelle se resserrasse autours de son cou raide...

Suite: expatriation volontaire en Algérie et mise en oeuvre du Front Islamique et son "salut" terroriste, "pérégrination" inspirée au Soudan et pacte avec le MI6 britannique pour le complot et l'espionnage, "exil doré" à Londres et activités subversives, etc. etc.

Nouveau commentaire :

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter