Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Hamadi Jebali annonce l’arrivée de Daech en Tunisie (vidéo)


16 Janvier 2015

Après la défaite d’Ennahdha et le coup de pied donné à son frère Marzouki, Hamadi Jebali ne sait plus contenir son aversion à l’égard des Tunisiens. Le voici qu’il les menace maintenant avec Daech !


L’éphémère chef de gouvernement, Hamadi Jebali, alias Hamma McCain, a fait une déclaration surprenante sur les ondes de radio Shems FM. Surprenante pour les imbéciles qui ont cru à l’islamisme « modéré », mais pas pour ceux qui connaissent fort bien l’idéologie d’Ennahdha et sa duplicité.

Le mardi 13 janvier 2015, en réponse à une allusion provocatrice du journaliste de Shems FM,  Hamma McCain a déclaré que « La question n’est ni le 6ème califat, ni le 7ème,   ni le 10ème, et ce que je crois le plus est que ce califat, vous allez l’avoir, pas par moi mais d’une autre façon ». C’est-à-dire, s’est empressé de répliquer le journaliste. « Ce qui arrive aujourd’hui avec Daech et autres est très inquiétant. Ce n’est pas le califat en tant que tel qui fait peur –les gens ne savent pas ce que le califat signifie-, mais malheureusement pour nous et malgré nous, le califat va se réaliser dans sa pire version », a précisé le mercenaire du Qatar et l’agent de John McCain.

On rappellera ici qu’en pleine hystérie collective tunisienne, Ennahdha avait organisé le 13 novembre 2011 dans la ville de Sousse un grand rassemblement auquel ont été invité des « personnalités » étrangères, notamment l’intégriste Houda Naïm, membre du Hamas. Prenant la parole devant une foule hystérique, Hamadi Jebali avait alors déclaré «qu’il s’agit là d’un moment divin, dans un nouvel Etat, dans un 6ème Califat, inchallah ». Le pion de John McCain avait ajouté que «la libération de la Tunisie, entraînera inchallah la libération de Jérusalem ».

Houda Naïm, dont les frères en secte avaient contribué à la déstabilisation de la Tunisie en janvier 2011, a surenchéri qu’avec  « libération de la Tunisie, la libération de la Palestine était proche ». Comme dans le cas de la « révolution » égyptienne, nous savons maintenant que des terroristes du Hamas s’étaient infiltrés en Tunisie dès décembre 2010, qu’ils ont mené des actions terroristes contre les forces de l’ordre, tout comme les snippers étrangers dont certains avaient été arrêté à Tunis, puis libérés par le général Rachid Ammar.

Hamadi Jebali promet aux Tunisiens le califat de Daech et il n’a pas tort. Daech est à peine 100 Km des frontières tuniso-libyennes et beaucoup de ses mercenaires locaux se trouvent à Médenine, Zarzis, Tataouine, Kasserine, Sidi Bouzid, Jendouba, Bizerte, et même Tunis. Sans compter les agents du terroriste libyen Abdelhakim Belhadj et les militants d’Ennahdha, qui sont frustrés d’avoir perdu le pouvoir et que Moncef Marzouki essaye d’embrigader dans son nouveau parti intégriste « républicain » !

Ceux qui pensent que la Tunisie est devenue une démocratie suisse et que tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes se trompent lourdement.

Lilia Ben Rejeb    

Lien vidéo :
https://www.youtube.com/watch?v=U_pYRbYIUU8
      

Hamadi Jebali dans les bras de son frère John McCain. Tunis 2011.
Hamadi Jebali dans les bras de son frère John McCain. Tunis 2011.


           


1.Posté par Léon le 17/01/2015 10:57
Analyse du mot "pion de Mac Cain" de votre article.
Chère Lilia, les pires pions sont ceux qui le sont à leur insu. Et je classe dans cette catégorie tous ceux qui ont applaudi la révolution du 14 janvier en même temps que le congress américain. Ce sont des lâches, des traitres et des pions malgré eux. Et ils comptent largement plus de 90% des tunisiens. Biens sûr que aujourd'hui, ils retournent un peu la veste car il voient de leur propre yeux le fruit de leur venin.
Ils sont pire que les quelques pions catapultés en haut de la politique tunisienne, Gvnt, ANC et Présidence confondus. Sans oublier les analystes poussés au devant des caméras pour apprendre aux tunisiens comment "penser", et ce, dans une propagande inégalée dans l'histoire du monde arabe.
Tous ces acteurs sont les vrais pions. Et l'accolade médiatique entre Mc Cain et Jbéli n'est qu'un grain de sable dans le désert de la trahison collective des gueux sans foi ni loi.
Concernant Jbéli, je dis et redis qu'il a quand même eu le minimum de patriotisme pour se retirer et arrêter ce jeu; au risque de sa vie car les frères musulmans et leur manipulateurs siono-amerlocs ne sont pas tendres avec ceux qui rompent le consensus.
Vive Ben Ali.
Vive la Tunisie Libre et les quelques Patriotes.
Léon.
VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter