Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Hamma Hammami poursuit sa révolution prolétarienne à Roland Garros !


23 Mai 2016

Depuis la « révolution » de la brouette, on le voit de moins en moins dans les manifestations ouvrières et de plus en plus dans les grands hôtels d’Hammamet et les prestigieux palaces parisiens où il se rend quasiment tous les week end. Il roule en grosse berline entouré de gardes du corps, s’habille chez Smalto et ne rate pas un match au Parc des Princes. Récemment, on l’a surpris à Roland Garros ! Et bientôt au Festival de Cannes.


Hamma Hammami portant le chapeau d'une grande institution prolétarienne: Amen Bank ! A ses côtés, on croit reconnaître un certain Ali Mourali.
Hamma Hammami portant le chapeau d'une grande institution prolétarienne: Amen Bank ! A ses côtés, on croit reconnaître un certain Ali Mourali.
Le natif d’Al-Aroussa dans le gouvernorat de Siliana, berceau de la « révolution » de la Brouette a décidemment beaucoup changé depuis le coup-d’Etat américain en Tunisie. A l’instar de ses camarades de l’UGTT, celui que le quotidien L’Humanité a appelé un jour « le Robespierre tunisien », ce qui n’est pas du tout un compliment, développe des goûts de bourgeois, ceux-là mêmes que Marx traitaient de fourbes et de canailles. Dernier caprice des dieux, sa présence à Roland Garros portant le chapeau publicitaire d'une grande institution prolétarienne : Amen Bank !

Le chef autoproclamé des ouvriers, qui n’a jamais travaillé une journée de sa vie à l’exception d’une longue carrière à l’usine française du droit-de-l’hommisme, ne résiste plus au luxe et à la luxure. La question que beaucoup se posent est : mais d’où vient donc l’argent ? Dans les deux années qui ont suivies le coup d’Etat, l’argent venait principalement de Kamel Eltaïef, le richissime homme d’affaire qui n’aide que les « démocrates », et de Chafik Jarraya qui a toujours eu la main droite sur le cœur et la main gauche dans la poche ! Dernier généreux donateur, Slim Chiboub, qui ne jure plus que par la sainte gauche…et le saint esprit Rached Ghannouchi !
 
D’autres chefs d’entreprises qui ont fait fortune à l’époque de Ben Ali ont également dû mettre la main dans la poche pour éviter les poursuites judiciaires. Autre sources d’embourgeoisement fulgurant, précisément sa dulcinée, l’avocate Radhia Nasraoui qui, à l’instar d’Abdelfattah Mourou et d’autres avocats véreux, a fait de très juteuses affaires en défendant les orphelins de Ben Ali !

Ainsi, la Tunisie s’appauvrit et les Ayatollah du prolétariat s’enrichissent. Quel est le philosophe tunisien qui a dit un jour que « La gauche tunisienne n’est de gauche que parce qu’elle a été amputée de la main droite » ? Il est vrai que les choses ne diffèrent pas beaucoup de la gauche française, justement baptisée la gauche-caviar !

A propos de gauche tunisienne, l’une de ses figures intellectuelles, Salah Zeghidi, a lancé aujourd’hui un appel très émouvant. Sur sa page facebook, il a écrit que « La gauche mérite d'être critiquée fortement, mais pas systématiquement dénigrée et vilipendée... Les prochaines années seront déterminantes pour la Tunisie et son avenir....Eh bien, il est urgentissime que la gauche se ressaisisse en se rénovant en se reconstruisant, en se rajeunissant, en se féminisant et en s'Unifiant... Les milliers de militant(e)s de gauche dispersés et divisés dans les partis de gauche...Ceux là et celles là attendent QU'UNE INITIATIVE SOIT PRISE par quelques figures connues et respectées, une initiative qui consiste à lancer une Moubadera (initiative) visant à reconstruire, rénover, rajeunir, féminiser et unifier cette gauche dont le pays, face aux dérives, aux combinaisons malsaines, a grandement besoin!!! »

Salah Zeghidi a cité un certain nombre de gauchistes mais pas Hamma Hammami, qui est passé du prolétariat au capitalisme impérialiste en cette nuit du Destin (laylit al-Qadr), le 14 janvier 2011. L’équipe de TS répond favorablement à l’appel de Salah Zeghidi et lui dit, à gauche toute, et rendez-vous à notre congrès fondateur de la renaissance bolchevique…à Roland Garros !

Karim Zmerli…le revenant   


           


1.Posté par Ridha le 23/05/2016 23:18
En belle compagnie avec les arrivistes.

2.Posté par Dali le 24/05/2016 00:21 (depuis mobile)
Pour moi vous étiez l''un des meilleurs sites d''investigation mais vous avez perdu toute crédibilité toute on sachant que vous n''allez pas publier mon commentaire comme les autres d''ailleurs que vous avez censuré vous site qui prône la démocratie et

3.Posté par mohamed bounaouara le 24/05/2016 09:12
avec cet article je suis rassuré .vous êtes pour le modernisme et non pour l'extrémisme que ce soit de gauche ou de droite.

4.Posté par BzMotfa le 24/05/2016 10:57 (depuis mobile)
Je n''arrive pas à percevoir si nous sommes en présence d''un article satirique ou pas.... En tout cas, Hamma n''était pas à Roland Garros mais au Nana Trophy au Tennis Club de Tunis! :)

5.Posté par Léon le 24/05/2016 11:05
Élevés dans le dénigrement systématique de Bourguiba et du système qui a combattu la colonisation, ces pions des étrangers, qu'ils soient de droite ou de gauche, s'employaient jour après jour, à stopper la marche de la Tunisie vers la Science et le Progrès, du temps où ils étaient étudiants.
En effet, et bien que n'ayant jamais été au PSD, mon discernement m'a amené un jour à poser une question à ces chefs de file, le jour d'une grève pour la Palestine. Question qui m'avait jadis valu les foudres de guerres et les suspicions diverses de ces gueux qui n'auraient jamais fréquenté les rangs de l'Université si mes parents et grands parents ne l'avaient pas décidé et n'en avaient pas fait une priorité absolue.
En effet, j'avais naïvement dit que faire une grève n'aiderait en rien les palestinien, et ne donnerait aucunement un message fort à Israël. Au contraire cette dernière se réjouira de voir la Science s'arrêter quelques jours, pour ne pas dire quelques mois en Tunisie. J'avais alors proposé de faire une journée non-stop avec bibliothèques ouvertes toute la nuit.
Un signe qui aurait certainement été reçu 5/5 par le monde entier. En réalité, je l'avais fait simplement par défi, car je connaissais bien la réactions de ces bras cassés, qui à l'approche de l'examen font tout et arguent de n'importe quoi pour gagner quelques jours de révision et surtout pour déconcentrer leurs camarades laborieux et studieux. C'est la mentalité du tunisien, et qui allait voir son apothéose dans la révolution du mesquin (je veux dire du jasmin, excusez ce lapsus non-révélateur!).
Cette mentalité, je l'ai vécue la fin des années 70 et jusqu'à la moitié des 80 à l'université tunisienne. Moi qui avait eu un parcours assez atypique: J'ai bu la démocratie dans le biberon pour avoir fait mes études primaires et secondaires en France, puis j'ai choisi de rejoindre l'Université tunisienne après le bac. Contrairement aux prétendus merdocrates-politiques actuels, qui ont pris leurs sources dans la peur de l'instituteur, partant au bon moment, celui où l'on apprend ce qu'est l'étendue du désastre de l'inculture chez les diplômés qui n'ont jamais appris l'histoire de notre siècle comme il se devait. Et qui n'ont jamais partagé un repas, c'est à dire un ticket à cent millimes avec des camarades n'ayant pas les moyens. Ces années m'avaient même permis de voir le manque de culture musulmane chez les islamistes, à un point tel, que lorsque je discutais avec eux et allait à la prière du vendredi qu'ils officiaient au foyer d'étudiants que j'habitais dans cette belle province de Tunisie, ils me prenait pour l'un des leurs, chose qui me faisait plaisir, je l'avoue.
Bref, tout cela pour vous dire que je connais bien le mode de pensée de ces prétendus militants depuis les années 80, et que le jour où je les ai vu à la télé, les lendemains du 14 maudit, j'avais crié à la catastrophe. Ceci dit en passant, leur existence et leur pérennité dans l'exercice non officiel de la politique, prouve de facto, que l'esprit de la république, du temps de Bourguiba et de Ben Ali était bien démocrate.
En résumé, l'état d'esprit rétrograde de ces gens-là, qui croyaient avancer en stoppant les cours pour faire trébucher leurs camarades d'amphi, se reflète aujourd'hui dans la mierdalouçion du 14 janvier: En stoppant la réussite des hommes d'affaires et des politiques tunisien, il croyaient devenir plus haut.
Je leur répond, comme je l'avais fait du temps de leurs grèves répétées: Ce n'est pas en coupant les jambes de l'autre que vous prendrez quelques centimètres de plus. Bien au contraire, vous serez bien plus dans la mouise, car c'est indirectement par son labeur que vous existez. Ne vous leurrez pas! les pays qui vous aidé dans cette entreprise catastrophique ne cherchent pas à vous grandir; ils ont simplement trouvé l'allié bête et idéal pour détruire le travail des Hommes que vous jalousez.
Bronzez bien à Rolland Garros pendant que votre peuple que vous avez trompé souffre. Il vous le fera payer cher!

Léon, Min Joundi Tounis Al Awfiya,
Résistant souverainiste à l'occupation déguisée du 14 maudit.

VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.

6.Posté par BzMotfa le 24/05/2016 12:03 (depuis mobile)
Je n''''arrive pas à percevoir si nous sommes en présence d''''un article satirique ou pas.... En tout cas, Hamma n''''était pas à Roland Garros mais au Nana Trophy au Tennis Club de Tunis! :)

7.Posté par Teuf le 24/05/2016 14:22
Pour information assister aux 1ers matchs de Roland Garros ne coûte pratiquement rien ... 25 et 30 euros pour les courts annexes ...contrairement aux matchs des quart, demi et final ...

8.Posté par kba le 24/05/2016 16:03
l'unification de la gauche est partie avec la mort de Chokri
pour moi notre chere Tunisie est tombee sous le regime des freres musilman pour une duree indeterminee.
il n'y a plus de solution malheureusement

9.Posté par Asma le 24/05/2016 17:04 (depuis mobile)
Les valeurs CR n''est plus à la mode dans un monde d''hypocrites et d''arrivistes !!!

10.Posté par radwane le 24/05/2016 18:22
ya karim ....qui est ali mourali ?

11.Posté par Zohra Triki le 24/05/2016 19:42 (depuis mobile)
Qu''est ce que vous reprochez au "natif d''el Aroussa"? Le tennis devraient être réservés aux natifs de Tunis et banlieue? Cette campagne contre Hamma se trompe de cible, attaquez vous aux vrais corrompus et fIchez lui la paix! Slim Riahi, jarraya....

12.Posté par Léon le 26/05/2016 14:08
Ma chère Zohra,
Je ne sais pas si le mentor de ces gars-là du temps il état à l'université (je parle de Marx), aurait été crédible s'il passait son temps libre dans les cours de Tennis. Sport populaire du monde rural et syndical.
Ce monsieur a décidé de défendre ses idées sous une certaine bannière et a montré, sa vie durant, les cercles bourgeois du doigt. Qu'il respecte cette bannière ou quitte la politique.

Léon, Min Joundi Tounis AL Awfiya,

VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.

13.Posté par S.Zemerli le 26/05/2016 16:46 (depuis mobile)
C Elyes Fakhfakh, l'ex minis

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter