Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Je vois mal des proches de l’UGTT accepter les mesures douloureuses, par Taoufik Baccar


24 Août 2016

Même si nous pensons que le problème de la Tunisie est essentiellement politique, que la Tunisie ne se redressera pas tant que la secte des Frères musulmans sera au cœur du pouvoir, qu’il suffirait de désigner un gouvernement patriotique et compétent, de refermer la parenthèse funeste de la « révolution » de la Brouette, pour que le pays se relève économiquement et socialement, nous publions cette opinion que Taoufik Baccar a exprimée sur sa page facebook.


Taoufik Baccar, ancien Ministre, ancien Gouverneur de la Banque centrale et actuel Directeur du Centre de Prospective et d'Etudes sur le Développement (CEPED).
Taoufik Baccar, ancien Ministre, ancien Gouverneur de la Banque centrale et actuel Directeur du Centre de Prospective et d'Etudes sur le Développement (CEPED).
Je voudrais souhaiter plein succès au nouveau gouvernement indépendamment de la composition finale qu'il prendra. Le centre de prospective et d'études sur le développement (CEPED) que je dirige se tiendra prêt pour soutenir les stratégies et les programmes que ce gouvernement entreprendra quand il jugera qu'ils sont dans l'intérêt du pays.

Quant au processus dans sa globalité, il suscite de ma part deux observations majeures:
Primo: la démarche de gouvernement d'Unité Nationale aurait voulu dans les circonstances que vit le pays et les sérieux risques qu'il encourt, qu'un programme de sauvetage soit dans une première phase conçu par des personnalités nationales indépendantes et que la mobilisation des partis politiques autour de ce programme soit recherchée dans un second temps. Cela n'a pas été le cas, c'est pourquoi le programme élaboré a pris l'allure d'orientations générales sur lesquelles on ne peut qu'être d'accord.

Il faut maintenant essayer de décliner ces orientations en programmes d'actions clairs et chercher le consensus autour de ces programmes car le gouvernement est composé de personnes loin de partager les mêmes convictions et les mêmes démarches et en toute honnêteté je vois mal les personnes proches de l'UGTT accepter les mesures douloureuses désormais nécessaires pour sauver ce pays.

Secundo: concernant la structure du gouvernement et en dehors de la qualité des personnes qui le compose parmi lesquelles je compte des amis, des anciens collègues ou collaborateurs, elle est loin de refléter les priorités futures. Personnellement j'aurais vu la création d'un ministère chargé des réformes économiques et financières, d'un ministère de la solidarité Nationale pour accompagner ces réformes qui ne manqueront pas d'avoir un impact social qu'il faut savoir gérer. La mise en place auprès du ministre des finances d'un secrétariat d'Etat à la fiscalité, la douane et à la lutte contre l'économie informelle aurait également été opportune.

J'aurais également vu la création d'un véhicule (ministère, agence ) tourné vers les réflexions et les stratégies de long terme pour ouvrir de nouvelles perspectives et préparer l'avenir de ce pays sur le long terme en dehors des contingences de la gestion quotidienne des autres départements.

Taoufik Baccar
 


           


1.Posté par Taoufik Bourgou, Professeur Science po, France. le 24/08/2016 22:34 (depuis mobile)
Excellent, hélas la charrue a précédé les boeufs et le sort en est jeté, ce gouvernement est faible et l''idée même d"un gouvernement d"union nationale est incongrue, il aurait fallu revenir au peuple.

2.Posté par ourwa le 30/08/2016 13:10
Les ennemis de l'UGTT et du FP


N'en déplaise aux pleureuses des basse-cours et des lamentations d'arrière-garde, tels que Sahbi Basly et Taoufik Baccar, serviteurs fidèles de Zaba , grands chantres de l'hyper libéralisme prédateur, cuisiniers de l'abjection et partisans enragés de la mangeuse d'hommes composée des milieux d'affaires véreux, des industriels sans scrupules et de la mafia financière sous perfusion étrangère et dont les griffes plongent directement dans les veines exsangues d'un peuple abusé...Le Front populaire, comme l'UGTT, semblent être véritablement le grain de sable qui empêche la machine étatique-islamo-fasciste-affairiste et financière de tourner et de s'adonner, comme elle le voulait, à broyer complètement le peu d'espoir qui subsiste dans un peuple damné...De la "réconciliation nationale"( une amnistie accordée à une mafia vampire, qui a vampirisé et vampirise encore le pays), à un "gouvernement d'union nationale", qui, en dépit de toutes les règles internationales qui régissent le fonctionnement d'une véritable démocratie et à l'instar du gouvernement précédent, plus encore, se fonde sur la trahison systématique des électeurs du parti vainqueur de 2014 et par souci de "consensus" omnipotent, le grand dada du théoricien de l'esbroufe ghannouchi, "s'élargit" aux confins de l'incompétence et aux marches d'une "ouverture" à des partis sans élus et sans adhérents, mais disposant de clowns notoires qui amusent tous les jours les plateaux de TV...et changent de veste 2 fois par jour. A ce stade du jeu politique " à la tunisienne", ces "nouveaux venus" comme les autres, " aguerris", parait-il, le gouvernement Chahed, cet enfant prodige et attendu, né de la cuisse de Jupiter, semble vouloir sévir contre la corruption, promet des foudres et des jours difficiles...et finit par charger joliment la barque de l'esbroufe et de la démagogie en faisant porter le chapeau crotté de l'effondrement de l'économie et de la déliquescence de l'Etat à TOUT LE MONDE, aux pouvoirs politique successif, économique, financier, administratif, partisan et au bon peuple, du chômeur patenté au prolo payé des clous...ce bon peuple qui n'en demande pas tant. "Salauds de pauvres!", " Travailleurs et syndicalistes zoufris, quasi-délinquants et fainéants qui refusez de travailler et qui menez le pays vers l'abîme, grévistes invétérés et saboteurs...!" Voici le genre de discours redondant qui pollue la scène politique et médiatique...et dont beaucoup de lecteurs de diférents forums se gargarisent à longueur de journée..;Et comme il fallait une tête de turc, de préférence connue et sur laquelle taper, nos aboyeurs d'arrière boutique et des bergeries de luxe de Gammarth, de la Kasbah comme de Kantaoui, en ont déniché deux, magnifiques, idéales pour la fonction idoine, l'UGTT et le Front populaire, en les personnes d'Abbassi et de Hamma Hammami, ces deux "fainéants" notoires, comme on aime à les qualifier...Et voilà, le tour est joué, car il faut, coûte que coûte, assurer d'emblée la notoriété du gouvernement Chahed...et garantir son succès...Car enfin, le gourou des islamo-fascistes l'a dit himself:" Youssef Chahed a eu raison de tirer la sonnette d'alarme" (sic)...Vaut mieux en rire, car que ne l'a-t-il pas tirée lui-même et pourquoi n'a-t-il pas remédié au chaos quand son parti tenait le pouvoir entre 2011 et 2014? Par pudeur? par incompétence? par manque de courage? par cécité politique?...ou parce qu'une autre sonnette, celle du tiroir-caisse, frénétiquement actionnée au bénéfice de nahdha de 2011 à 2014, avait un son plus agréable aux oreilles quasi bouchées des hommes en kamis et aux barbes hirsutes? Ghannouchi parle déjà des "gouvernements" qui succéderont à celui de Chahed, sachant, comme beaucoup, que celui-ci, vu son manque de programme, sa composition...ne fera pas long feu et qu'il va droit dans le mur; Abbassi l'avait déjà prévenu, Hammami idem. Et c'est encore heureux que dans ce pays, certains partis, certains syndicats continuent à défendre la grande majorité d'un peuple spolié, méprisé et abusé.
Tel Hercule, le fils illégitime de Jupiter, Youssef Chahed semble décidé à s'attaquer à ses multiples travaux pharaoniques...Va-t-il donc commencer, comme il l'a annoncé, par nettoyer nos écuries d'Augi..., pardon, de Carthage, de la Kasbah, du Bardo, de l'UTICA, des secteurs bancaire et commercial etc...? Deux mandats n'y suffiraient pas, vu l'ampleur des dégâts...et la multitude des chiens de garde... Bonne chance,tout de même, M. le Président du Conseil et bon vent!..

3.Posté par ourwa le 30/08/2016 13:51
Alors, T.S., malgré votre prétention à l'objectivité et à la liberté d'opinion, vous êtes quand même pris, ne vous en déplaise, dans les filets abjects de l'auto-censure...
Merci d'avoir censuré mon texte sur cet article.

4.Posté par ourwa le 30/08/2016 23:54
zut!

5.Posté par ourwa le 03/09/2016 02:53
Cher TS, la malhonnêteté et la mauvaise foi ne risquent pas de vous étouffer... Qu'on en juge; mon post que vous avez l'outrecuidance de dater au 30/08/2016 23:54 , je l'ai envoyé au moins deux jours après vous avoir posté mon commentaire intitulé " Les ennemis de l'UGTT et du FP", posté exactement le 24/O8... Par un simple jeu de falsification, qui semble vous caractériser, hélas, vous publiez du coup les deux textes en les datant tous les deux du 30/08, avec une différence horaire de 41 minutes... Bravo les artistes, vous avez le chic de prendre vos lecteurs pour des cons.
Ceci étant dit, j'ai le regret de vous dire que le présent texte sera ma dernière participation à votre forum. salut!
TS- Dans tous les journaux online, les commentaires sont automatiquement datés à partir du jour de leur validation. Nos journalistes et nos admin sont des bénévoles. Ils ne travaillent pas 24h/24h et ils ne sont pas à votre disposition pour valider vos commentaires dans l'immédiat.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter