Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


John Kerry soumis à la fouille avant de rencontrer le président Al-Sissi


22 Juillet 2014

Selon la presse égyptienne, lors de sa dernière visite en Egypte, John Kerry et ses accompagnateurs ont été fouillé par les services de sécurité égyptiens avant de se faire recevoir par le président Abdel Fattah Al-Sissi. Une procédure inédite, qui indique l’état des relations entre les Etats-Unis et l’Egypte…et qui renvoie certains tunisiens à leur indignité !


John Kerry et Abdel Fattah Al-Sissi, des postures qui en disent long !
John Kerry et Abdel Fattah Al-Sissi, des postures qui en disent long !
C’est le quotidien Al-Ahram qui a révélé cette humiliation infligée au chef de la diplomatie américaine qui s’est rendu en Egypte pour discutailler de la tragédie palestinienne. Selon le site de France24, il s’agit d’une mesure sans précédent dans les annales diplomatiques. « Habituellement, le ministre des Affaires étrangères américain est chaleureusement reçu et la fouille est tout à fait contraire aux traditions diplomatiques », lit-on sur le site de France24.

Ont également été soumis à la fouille, Jonathan F. l’adjoint de son chef de cabinet, David Thorne, son principal conseiller et la porte-parole des Affaires étrangères, outre les membres de son service de sécurité. En franchissant le portique de détection de métaux, l’un d’eux a été prié de vider ses poches à deux reprises.

Cette attitude dans laquelle les Américains ne verront pas un incident diplomatique, est à comparer avec la servilité et l’indignité tunisiennes de l’après « révolution » de la dignité ! Au pays de la « révolution du jasmin », ce sont les ministres, les membres de l’ANC, les chefs d’entreprises, les hommes d’affaire, les nouvelles figurines de la société civile… qui se font fouiller avant d’être reçu par le Pronconsul de l’empire américain, Jacob Walles.

En mars 2011, avant la conférence d’Hillary Clinton à Tunis, tous les diplomates tunisiens et les journalistes présents ont été préalablement fouillé par les agents de sécurité américains. Pire encore que cette humiliation, ils ont subi l’épreuve des chiens renifleurs. Des chiens bien américains !

C’est l’une des différences entre l’Egypte et la Tunisie. Il y en aura bien d’autres entre un pays dirigé par le général élu Abdel Fattah Al-Sissi et le mercenaire désigné Moncef Marzouki !

Lilia Ben Rejeb 


           


1.Posté par Bensalha Mahmoud le 22/07/2014 22:15
Il est normal que lorsqu'on perd toutes les valeurs morales et que l'on s'enlise dans l'hypocrisie politique voire dans la dépravation des reptiles et caméléons affairistes instigateurs de guerres et de de destruction des peuples ,de leur histoire ,de leurs infrastructures ,on perd automatiquement sa crédibilité ,on devient suspect et l'on mérite d'être un objet de suspicion .

2.Posté par Aly le 23/07/2014 02:30
Voici la vidéo de la fouille de Kerry avant de rencontrer le Président Al Sissi au Palais Al Ittihadya https://m.youtube.com/watch?v=YlFPfQtHYwA

3.Posté par Chadli le 26/07/2014 02:57
C'est triste mais on n'est jamais descendu si bas.

Nouveau commentaire :

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter