Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


L’ambassadeur des USA en Tunisie « dégagé » par Donald Trump


23 Janvier 2017

Daniel Rubinstein a fait ses valises et a discrètement quitté la Tunisie à la suite d’une décision prise par le Président Donald Trump qui, selon le quotidien The Independent, concerne tous les Ambassadeurs « sans exception ». Très mauvaise nouvelle pour tous les mercenaires locaux des Etats-Unis qui faisaient la queue devant le bureau du Proconsul américain.


Daniel Rubintein, ancien Ambassadeur des Etats-Unis en Tunisie (2015-2017).
Daniel Rubintein, ancien Ambassadeur des Etats-Unis en Tunisie (2015-2017).
Selon le quotidien The Independent (voir lien ci-dessous), trois semaines avant son investiture officielle, Donald Trump avait donné l’ordre à tous les Ambassadeurs américains « sans exception » de quitter leurs chancelleries avant son arrivée à la Maison Blanche, le 20 janvier dernier. Habituellement, la tradition américaine exige de laisser aux diplomates au moins deux mois afin de leur permettre d’organiser leur départ. Mais pas cette fois-ci. Ainsi en a décidé le nouvel homme fort de Washington. Jusqu’à ce jour, aucun remplaçant n'a encore été nommé et cela risque de prendre quelque temps puisque c'est le Sénat qui entérinera officiellement les nominations présidentielles. 

Toujours selon nos confrères du The Independent qui déplore cette décision, « C'est début janvier que le département d'État a envoyé aux ambassadeurs leur lettre de fin de mission. D'ordinaire, lors d'une passation de pouvoir, ces derniers sont autorisés à rester en poste quelque temps pour ne pas perturber leur vie de famille, ni la scolarité des enfants de ces représentants américains à l'étranger. Ce que chamboule complètement cette décision de Donald Trump ».

Deux jours après la date limite imposée par Donald Trump, une centaine d’ambassadeurs ont déjà bel et bien quitté leurs postes, selon le journal The Independent. Parmi eux, Daniel Rubinstein, qui a été nommé par Barack Hussein Obama Ambassadeur, le 8 juin 2015, en succédant à Jacob Walles. La nomination à Tunis de cet ancien Consul général à Jérusalem (2009-2012) intervenait trois semaines après la visite de Béji Caïd Essebsi à la Maison Blanche et la ratification de l’acte de protectorat par John Kerry et Mohsen Marzouk, le 20 mai 2015. Barack Hussein Obama, avait indiqué à l’époque sa volonté de « renforcer les liens entre son pays et la Tunisie », notamment en désignant ce pays « allié majeur non-membre de l’OTAN ». Autrement dit, protectorat américain et base avancée des intérêts atlantistes dans la région.  

A l’inverse de plusieurs Ambassadeurs américains qui ont publiquement annoncé leur départ et exprimé des mots de remerciements à l’égard des pays hôtes, notamment Matthew barzun qui était en poste en Grande Bretagne, Daniel Rubinsttein, en homme du renseignement, a caché la mauvaise nouvelle et choisi de quitter la Tunisie en catimini et sans même rendre visite de courtoisie au Bey de Carthage, encore moins aux centaines de mercenaires Tunisiens qui étaient à ses ordres, des Frères musulmans aux camarades du prolétariat, en passant par les partis, les syndicats, les députés, les associations, les instituts de sondage, les médias, les ministères...

C’est une très mauvaise nouvelle pour tous les mercenaires locaux des Etats-Unis qui faisaient la queue devant le bureau du Proconsul américain (en lien notre article d’archive), à l’instar de leurs semblables en Irak à l’époque du Proconsul Paul Bremer. Avec le prochain Ambassadeur américain, ça sera fini les salamalek, la servitude et les rapports. Représentant d’un Etat souverainiste et isolationniste, il attendra des Tunisiens un peu de dignité et un semblant de patriotisme !

Nebil Ben Yahmed    
 
The Independent du 21 janvier 2017 :
http://www.independent.co.uk/news/world/americas/donald-trump-fires-us-ambassadors-no-replacements-a7538256.html

A lire dans nos archives, “L’élite tunisienne en file indienne chez le Proconsul Rubintein” :
http://www.tunisie-secret.com/L-elite-tunisienne-en-file-indienne-chez-le-Proconsul-Rubinstein_a1607.html

Signature du Pacte de Protectorat entre John Kerry et Mohsen Marzouk, le 20 mai 2015.
Signature du Pacte de Protectorat entre John Kerry et Mohsen Marzouk, le 20 mai 2015.


           


1.Posté par Fernand Danan le 23/01/2017 18:25 (depuis mobile)
Arrêtez de parler de Colonialisme, d''Impérialisme, de Sionisme, d''Inféodé ou non à tel ou tel pays. La Tunisie, Tounessna est un beau petit pays qui dépend de beaucoup d''autres, pour son fonctionnement et ses financements. Une Nation de 60 ans d''âge

2.Posté par Léon le 23/01/2017 23:03
@Fernand Danan:
La Tunisie a plus de 2000 ans d'âge et non soixante. Elle a soixante années d'indépendance si l'on considère que la Tunisie est encore indépendante (ce qui n'est pas le cas).
Un pays trahi par ses alliés traditionnels et par ses propres enfants.
Tout pays dépend des autres pour son fonctionnement et c'est ainsi que l'humanité est faite mais là c'est autre chose. Et j'en sais quelque chose! La situation actuelle est pire que celle de 1881 et les visées sur la Tunisie sont nombreuses et ont existé de tout temps.
Je maudis le peuple qui, par haine et par régionalisme d'êtres tribaux sans foi ni loi, a ruiné le labeur de 55 années d'indépendance.
Ces enfants ingrats le payent et le payeront encore. Mais rassures-toi, les Patriotes sont là pour remettre tout le monde sur le droit chemin. C'est juste une question de timing. Il était vain de le faire plus tôt, lorsque le peuple de haineux et de jaloux croyait en sa révolution et que les médias qataris et occidentaux couvraient de louanges la trahison du peuple envers son pays.
Bien des choses nouvelles se disent aujourd'hui et se diront demain. Le peuple commence à comprendre comment il a été berné.
Une malédiction quasi-divine a frappé tous les pays qui se sont employé à cette sombre entreprise, les fameux printologues (terme que j'emprunte à notre compatriote Mezri Haddad) et je pense que l'année 2017 sera l'année des retours de boomerang. Cela avait commencé dès 2016 et les chefs d'états occidentaux ont fait dans leurs frocs lorsque leurs peuples commençaient à leur demander des comptes sur leurs entreprises en Libye et en Syrie après les douloureux événements qui ont secoué la Turquie et la France.
Je pense qu'il y a une justice divine et que rien ne reste impuni. Les hommes politiques occidentaux qui croyaient agir dans l'ombre l'ont vécu à leurs dépends. Leurs peuples les ont puni. On ne peut pas pas se foutre de la gueule des peuples, les laissant moisir dans le chômage, et travailler les intérêts d'états tiers puis s'étonner que ce même peuple tire la chasse pour évacuer une Europe fécale et les partis classiques non moins fécaux; puis vote pour les partis dits "extrêmes" qu'ils ont eux-mêmes alimenté par manque de respect au peuple (et ce, depuis Mitterrand) .
La Tunisie reprendra du poil de la bête, n'en déplaise aux ennemis. Une fois réconciliée avec son histoire et une fois le Destour remis sur orbite; et une fois les traitres qui ont détruit l'édifice de l'état, écartés et mis hors d'état de nuire.

Léon, Min Joundi Tounis Al Awfiya;
Résistant Souverainste.

VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.

3.Posté par KEMAL ESSADDI le 24/01/2017 01:12
Enfin du dégage eb vue

4.Posté par Oscar Pfouma le 24/01/2017 13:14
Il faut que le peuple tunisien cesse d'être raciste, xénophobe et esclavagiste vis à vis des Noirs !

5.Posté par tounesnalbaya le 24/01/2017 17:49
Je préfère le colonialisme Américain, que le colonialisme d'Ennahdha.

6.Posté par BHN le 28/01/2017 01:06
tounesnalbaya@

Vous dites: "Je préfère le colonialisme Américain, que le colonialisme d'Ennahdha" Permettez moi de vous dire en toute cordialité et franchise, que je préfère aucun des 2. D'ailleurs, avec l'isolationniste et souverainiste Trump, nos rénégats islamistes, opportunistes et autre "droitdelhommistes" ayant mené la Tunisie dans une failite à tous les niveaux, ont du souci à se faire.

7.Posté par sofiane le 28/01/2017 15:41
cela signifie le retour de ben Ali au pouvoir??l'Arabie seoudite et le quatar ont compris que leur carte maitresse "ganouchi-marzouqui"n'ont plus d'influence dans le jeu diplomatique!!ces deux corbeau supplie l'Algérie de les soutenir!!peine perdu !!le grand retour de ben Ali se passera en plusieurs étapes!!d'abord un déménagement sur les terres du Maroc,pour 2 raisons,la première qui portera un coup fatal à la confrèrie en Tunisie !!la seconde donnera du baume au coeurs des tunisiens!!qui n'hésiteront pas un instant d'exiger le retour de leur président!!!l'autre raison,'Algérie doit cesser de soutenir les frères musulmans tunisiens dans leur affaire personnel avec le Maroc "le territoire du polissario"les frères musulmans de ganouchi ne représentent pas les tunisiens!!et ne doivent pas s'ingérer dans les affaires de nos frères du magrebh,c'estpour cela que le Roi du Maroc a sorti sa carte maitresse qui mettra l'Algérie devant ses responsabilités!!!

ps:Marzouqi et ganouchi sentent la fin proche???????????????????,du balaie!!!

Nouveau commentaire :

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube



Infos


Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter