Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


La Suède recycle 99% de ses déchets ménagers. Pourquoi pas la Tunisie ?


12 Novembre 2014

Avec ses quasiment 10 millions d’habitants, la Suède a une population équivalente à celle de la Tunisie (10 millions 982 mille habitants). Elle parvient à recycler 99% de ses déchets ménagers en énergie électrique, alors que les Tunisiens croulent sous leurs ordures depuis la « révolution du jasmin » ! La technologie employée n’est pas purement suédoise. C’est le groupe français CNIM qui est le numéro 1 mondial en la matière. Or, au sein de son conseil d’administration, siégeait le tunisien Mohamed Ayachi Ajroudi, qui est par ailleurs le président de la CNIM en Arabie Saoudite, et qui ambitionnait de transférer cette technologie de pointe en Tunisie. Pourquoi donc le gouvernement de la troïka et celui dit des « technocrates » ont-ils tout fait pour bloquer ce projet vital, écologique et d’avenir ? Pis encore, pourquoi ont-ils choisi le gaz de schiste et concédé l’immense potentiel solaire tunisien aux Autrichiens, dont le savoir-faire en matière d’énergies renouvelables est rudimentaire, comparé à d’autres pays européens ?


Usine suédoise de recyclage des ordures ménagères.
Usine suédoise de recyclage des ordures ménagères.
La nation scandinave a établi un nouveau précédent dans le monde du recyclage des déchets, avec un montant proche de zéro déchet, 99 pour cent recyclé. La Suède était déjà en tête en 2012, alors qu’elle recyclait 96 pour cent de ses déchets, mais le bond de trois pour cent en seulement deux ans est assez impressionnant.

Comment a fait la Suède? Elle a une politique de recyclage agressive, qui se fait par ordre d’importance: la prévention, la réutilisation, le recyclage, les alternatives de recyclage, et en dernier recours, la mise en décharge. En 2014, seulement 1 pour cent de leurs déchets finissent dans une décharge.

Les Suédois comprennent que produire moins de déchets pour commencer est la clé pour réduire la quantité de déchets qui finissent par être jetés. Quelque chose d’aussi simple que d’utiliser des contenants réutilisables pour l’eau et les boissons peut réduire considérablement la quantité de déchets que chaque personne produit par an.

Ils ont un système très avancé de tri des déchets qui rend facile à recycler presque tout ce qui est jeté. La plupart des déchets qui restent sont pris en charge à l’aide d’alternatives au recyclage, comme le programme Waste-to-Energy, qui transforme les déchets en énergie.

Alors que cette alternative au recyclage reste controversée, elle est plus propre que l’extraction du pétrole ou du gaz naturel pour les brûler dans les centrales électriques traditionnelles.

La Suède est si forte dans le recyclage de ses déchets, en fait, qu’elle a maintenant l’intention d’importer 800 000 tonnes de déchets provenant d’autres pays d’Europe afin de créer de la chaleur pour ses citoyens par le biais de son programme Waste-to-Energy.

La France devrait prendre note de ce procédé étant donné que nous recyclons seulement environ 44 pour cent des déchets que nous jetons.

Source : http://zejournal.mobi/index.php/news/show_detail/4569

Vidéo CNIM, Ayachi Ajroudi :
https://www.youtube.com/watch?v=CuYKCK1TZTI
 


           


1.Posté par mourad le 12/11/2014 17:50
Le B A ba de cette technologie commence par le tri. En effet les suédois en peuple discipliné et éduqué au contraire des Tunisiens commencent par mettre les différents déchets dans des poubelles différentes qui seront triées ultérieurement et automatiquement en usine suivant la couleur des sachets poubelles. Vert pour les légumes par exemple etc. Ce peuple Tunisien serait il capable d'en faire autant? Non. Un autre probleme et de taille celui là: La municipalité, sur laquelle reposent ces sélections, sera t elle capable de fournir les containers à disposer dans les quartiers et résidences et nécessaires à ces tris, sera t elle capable de les placer là ou il faut dans toute la république??? Non bien sûr.
Depuis le mois de juillet dernier, j'ai demandé à la municipalité de la marsa une benne, toute simple, pour les ordures du quartier dans lequel j'habite, un quartier dit résidentiel côté route de gammarth, car les habitants jettent leurs sachets par terre, à même le trottoir. A ce jour et malgré mes multiples rappels et le fait que j'ai rencontré le secrétaire général de la municipalité qui m'a promis de faire le nécessaire, rien n'a été fait.
Vous pouvez rêver, car il faut au préalable éduquer les responsables des municipalités, ce qui est chose impossible aujourd'hui . N'empêches on peut toujours rêver de ressembler à la suede comme l'a dit rashed ghanouchi, c'est gratuit!

2.Posté par Johnnya le 12/11/2014 19:29
Shalom akhamayin,

On peut facilement arriver au niveau des suédois, SI ET SEULEMENT SI on se force à changer les mentalités relatif à la propreté. Il faudra que les gestes de base soient rapidement et vitement assimilés, ne pas cracher par terre (les mouchoirs peuvent servir dans ce cas là), ne plus jamais mais au grand jamais, jeter les papiers gras des casses-croûtes, des beignets, des yoyos et toutes autres produits alimentaires autre que dans des poubelles.
Les gens ne doivent pas jeter leurs poubelles sur la voie publiques, nous devrons pouvoir acheter des sacs poubelles afin de pouvoir jeter nos saletés proprement, et si les municipalités se mettent à mettre des poubelles accrochées à des poteaux ou bien sur des arbres ; je souhaiterai que personne n'ira les dévisser afin de les dérober (les poubelles mises dans le grand Tunis dans les années fin 70 début les années 80).
Le marché des déchets doit être entre les mains du gouvernement et non des mafias diverses et variées. Si un ce marché fonctionne dans un pays comme la Suède, on pourra le réaliser en Tunisie en faisant juste un petit effort sur nous-même (UN DJIHAD FI ANNADHAFA LIL IMENE)
et surtout en n'hésitant pas à mettre les mains à la pâte (dans la merde) pour effectuer des week-ends de ramassage de détritus quartier par quartier, faire sortir les prisonniers (de faible peine ou à ceux qui reste un mois de prison à effectuer) de la prison sous bonne garde pour faire le ramassage de saletés dans les endroits un peu isolés (routes hors agglomérations etc pour la petite histoire, je connais parfaitement la route entre BEN GARDANNE et le poste frontalier du CHIBBOU = c'est affreux et ahurissant, c'est une avenue de détritus de toutes natures, et le pire c'est que tous le monde sans exception qui jettent leurs saletés par les fenêtres de leurs voitures ou camions, et je trouve ça affligeant et dommageable pour le côté environnemental de notre pays qu'est la TUNISIE).
Il faut juste espérer que quand les municipalités vont mettre en service les diverses poubelles de diverses couleurs, qu'elles ne seront pas vandalisées ou volées.
Lehi traout.

Nouveau commentaire :

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter