Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


La Tunisie vit une des pages les plus sensibles de son histoire.


11 Février 2013

Chokri Belaïd a été sans doute assassiné en raison du combat qu'il menait contre le projet de dictature islamiste. Mais T.S. reste absolument convaincu que, ce qui a précipité l'élimination physique de ce patriote et homme d'honneur, c'est sa position courageuse au sujet du Qatar, de la crise syrienne et de l'implication d'Ennahda dans l'exportation de jeunes tunisiens pour le jihad en Syrie. Il a été en effet l'un des rares hommes politiques tunisiens, sinon le seul à dénoncer le rôle du Qatar dans la destruction du monde arabe. Ici, la reproduction d'un article qui a été publié dans le quotidien algérien El-Watan, le 10 février dernier.


La Tunisie vit une des pages les plus sensibles de son histoire.
L’assassinat de l’opposant Chokri Belaïd, mercredi dernier, a marqué un tournant dans une succession d’événements qui auguraient d’une véritable menace sur le cours de la révolution du Jasmin. Chokri Belaïd ne cessait d’ailleurs d’alerter sur l’existence d’une réelle menace sur l’unité des Tunisiens et sur la démocratie. Dans ses différentes sorties médiatiques, Belaïd portait haut et sans ambages un discours d’opposition radicale à la poussée intégriste dans une Tunisie libre et démocratique en construction. Avant d’être la cible d’un tireur, Chokri Belaïd ciblait par le verbe les porteurs du «projet salafiste servant un plan américano-qatari-sioniste» pour diviser le pays et tuer dans l’œuf la démocratie en Tunisie.

«Les mosquées de Tunisie sont ouvertes aux porteurs de violence, la Tunisie est transformée en marché pour les criminels américano-sionistes manipulant nos jeunes pour les envoyer mourir en Syrie et défendre un projet qui n’est pas le leur», avait-il dit sur un plateau de télévision. Chokri Belaïd, le verbe franc et le regard lucide, craignait peu les menaces d’assassinat qui pesaient sur lui devant sa grande crainte de voir la Tunisie tomber entre les mains d’un projet de déstabilisation et de trouble. Il le disait dans chacune de ses interventions, il militait pour que vive une Tunisie libre et démocratique, porteuse de valeurs modernes. «Ce qui a terni l’image de la Tunisie dans le monde, c’est le mouvement Ennahda qui protège ces mouvements extrémistes qui veulent imposer aux Tunisiens un mode de vie qui leur est étranger.

Ils veulent imposer la violence et l’exclusion», avait-il déclaré dans un autre rendez-vous avec les téléspectateurs tunisiens, accusant en direct un militant d’Ennahda de servir les Qataris et d’être un agent des Américains et des sionistes. Feu Chokri Belaïd alertait sur l’existence d’un camp d’entraînement de djihadistes dans la localité de Lewtiya, à proximité des frontières libyennes. «5000 jeunes Tunisiens et d’autres nationalités suivent des entraînements pour qu’une partie d’entre eux soit envoyée en Syrie et une autre pour s’occuper de semer la violence en Tunisie, tout ça avec la bénédiction de services de renseignement étrangers, alors que l’Etat tunisien ferme les yeux.

Des parents m’ont contacté pour dire que des jeunes ont été kidnappés à Benguerdane pour servir ce projet étranger», affirmait Belaïd, accusant Ennahda de permettre à des prédicateurs orientaux de se servir des mosquées tunisiennes pour semer la division et la fitna en Tunisie. «La prière du vendredi est devenue un discours incendiaire pour diviser les Tunisiens et attenter à l’identité tunisienne. Le Qatar payent ces prédicateurs pour servir un plan de déstabilisation de  la Tunisie, venu d’Amérique et d’Israël», alertait le martyr de la démocratie, Chokri Belaïd. 
Tunisie Secret

Nadjia Bouaricha
El-Watan, février 2013

 
 


           


1.Posté par Hamid le 12/02/2013 16:09
La déstabilisation de la Lybie a favorisé une recrudescence de sans foi ni loi qui font transiter de plus en plus d'armes à travers les frontières. Le projet du grand moyen orient est en cours et la communauté internationale regarde cette destabilisation qui sert les intérêts de la City. Le Qatar ne fait que transiter les fonds financiers pour les entreprises anglaises ou israëliennes. Le peuple tunisien voit son élite menacée de mort par ceux qui ont été placés à la tête de l'état pour détruire l'identité tunisienne pendant qu'ils pillent les caisses de l'Etat

2.Posté par Sofiane le 12/02/2013 16:50
Les pays de l'Afrique du Nord viennent de perdre un intellectuel démocrate, honnête et courageux. Ces fossiles malencontreuses ne peuvent pas mettre à genou tout un peuple et je suis sûr que la Tunisie compte des milliers de Chokri Bélaid. En tant qu'algérien, je suis de tout cœur avec les frères tunisiens pour sortir de cette crise que j'espère momentanée. La clé de la sortie de la crise est entre les mains du peuple tunisien qui doit s'armer de courage, de patience, de vigilance et qui ne doit pas hésiter à dénoncer tout ce qui va à l'encontre de la démocratie et de la liberté d'expression. Les mosquées sont faites pour la prière et ne doivent en aucun cas abriter des discours politiques. Ces sanguinaires qui sèment la terreur en assassinant au noms de l'Islam pour s'éterniser au pouvoir n'ont aucune place entre nous et dans nos sociétés.

3.Posté par h2h le 12/02/2013 18:25
"Ce qui a précipité l'élimination physique de ce patriote et homme d'honneur, c'est sa position courageuse au sujet du Qatar, de la crise syrienne et de l'implication d'Ennahda dans l'exportation de jeunes tunisiens pour le jihad en Syrie. Il a été en effet l'un des rares hommes politiques tunisiens, sinon le seul à dénoncer le rôle du Qatar dans la destruction du monde arabe..."


Rien que ce passage est édifiant, les terroristes djihadistes, exciter par la propagande des Médias arabes dont la fameuse chaine terroriste Al Jazira, sont financés également puis endoctrinés par des Imams corrompus travaillant pour les Wahabites du Qatar et d'Arabie saoudiite qui pillulent actuelement dans toute les mosquées que ca soit en Tunisie, en Libye et en Egypte, ces jihadistes donc font le Jihad en Syrie pour le compte des impérialo-sionistes, c'est tout de même HALUCINANT et DELIRANT
Et merci Mr Chokri Belaid (Allah yr7mak) de nous avoir ouvert les yeux.

Boycottons Al jazira cette chaine mensongère qui a plonger notre cher pays dans L' incertitude la plus totale, cette chaine de la FITNA est également responsable du sang coulé en Libye, en Egypte et surtout en Syrie. POUR AFFAIBLIR CES PAYS AU PROFIT D'ISRAEL.

4.Posté par Ridha souissi le 13/02/2013 09:06
Le projet du grand Israël 13/02/2013
Ceux que les uns pensent et disent tout bas , le martyr Choukri Belaïd a eu l'audace et le courage de le dénoncer en le criant sur tous les toits ! Avant même les élections d'Octobre 2011, certains ont eu la lucidité de saisir les enjeux géopolitiques qui sont à l’origine de notre révolution et n’ont pas hésité à le dénoncer ici même sur ces pages '(de face book)!
Les salafistes Aout2011
Sont-ils des Tunisiens d'abord? Mais regardez -les:jallabiya saoudienne plus veste et taguiyya , mais d'où sortent-ils ces gens? , c'est déjà ça. Quant à leur prêche c'est ni plus ni moins rétrograde à l'image de leurs habits ...Des extrémistes soutenus par an-Nahdha par son silence et pour s’en servir de moyen de pression sur les pauvres naïfs, finançés par des Etats étrangers: K.S.A en tête , peut être mêmeU.S.A. ( à l'origine du plan: le grand Israël etqui soutiennent déjà et de toute évidence an-Nahdha via Qatar) pour déstabiliser certaines républiques arabes à tendance moderniste , tolérantes et ayant atteint un degré de ciilisation( plusieurs fois millénaire alors que le K.S.A et autres en sont dépourvu) qui leur permet d'accéder au rang des pays modernes.Se servir de la religion pour accéder au pouvoir et l'accaparer ce n'est pas nouveau comme stratégie,mais tôt ou tard le rationnel (qu'ils refusent catégoriquement), le savoir , la prise de conscience et la sagesse finiront par prendre le dessus, l'histoire des peuples l'a déjà démontré. Ces illuminés extrêmistes devraient relire le Coran , la ''Sîra " , les PENSER , devraient étudier les quatres rites de l'Islam (Radhiya allah ''ala l-Madhâhib al 'arba''a : le cinquième de Md ''Abdel wahab dont ils se réclament , n'y est pas compris) , ils comprendront peut-être que l'Islam est fondamentalement tolérance , amour et fraternité:el- mu'minu man yuhibbu li 'akhîhy mâ yuhibbu li nafsihy , mais également : Kun li duniyâka Ka'anaka ta''îshu abada wa li 'âkhiratika ka'annaka tamutu ghada.Il y a le séculier et le religieux (ad-dîny wa d-dunyawy) il n'y pas d'amalgame... entre la politique et la vie religieuse ,il y a également l'évolution de l'Humanité ,l'humanité ce ne sont pas les pays arabophones(et je ne dis pas arabes) ou musulmans ,il y a aussi l'évolution du Savoir , il y a l'évolution des sociétés ( nous ne sommes plus aux premiers siècles de l'islâm) , et il y a les contraintes socio-politico -économiques non seulement à l'échelle locale mais également à l'échelle mondiale : le Monde ce petit village ! Qu'ils réfléchissent à toutes ces données et puis nous verrons...

Nouveau commentaire :

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter