Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Le cri du cœur de Rachid Sfar


23 Juillet 2016

A ceux qui l’appellent à revenir dans la vie politique, cet ancien haut commis de l’Etat qui a servi son pays sous Bourguiba et avec Ben Ali répond qu’il a déjà donné, que ceux qui gouvernent aujourd’hui n’ont pas voulu l’écouter et qu’un parti politique, qu’il ne nomme et qui est en réalité celui du Frère musulman Rached Ghannouchi, est entrain d’instaurer une dictature. Ce texte est repris de sa page facebook.


Rachid Sfar Premier ministre de Bourguiba en 1986. A sa droite, Ben Ali, alors ministre de l'Intérieur.
Rachid Sfar Premier ministre de Bourguiba en 1986. A sa droite, Ben Ali, alors ministre de l'Intérieur.
Je dis à Si Hamed Harzallah et a mes compatriotes qui penserait comme lui en se demandant pourquoi je ne reprend pas l'activité politique sur le terrain, que J'ai 84 ans, je souffre entre autres maladies d'une " Cardiomyopathie" sévère , mon épouse est clouée par une sclérose en plaques de type " progressif"…

Malgré cela, je consacre le peu de temps dont je dispose à alimenter cette page par des remarques et des documents qui devraient être exploités par ceux qui nous gouvernent...et qui connaissent depuis longtemps mes idées tant pour la politique nationale que pour celle qui devrait caractériser les relations internationales et ne semblent pas désireux de les mettre en œuvre. Pour les un, par "réalisme", pour les autres par attachement à des "idéologies complètement dépassées...

Quand on a servit son pays pendant plus de 45 ans, on ne peut pas faire plus......Par ailleurs, comme la majorité des tunisiens, j'ai ma dignité et je ne veux en aucun cas m'imposer à des compatriotes qui ont rejeté des le début mes humbles conseils.

En effet, j'ai expliqué à beaucoup le danger " mortifère" de la persistance de l’éparpillement des forces politiques. Plus de 100 partis ???? J'ai pensé naïvement qu'après les premières élections on tirera toutes les leçons et qu'on s'acheminera vers trois ou au maximum quatre grands rassemblements œuvrant avec de vrais programmes chiffrés dans leurs objectifs et dans les moyens à mettre en œuvre....

Malheureusement, la pléthore des partis continue mettant en péril le processus démocratique avec le risque d' un retour progressif à la dictature d'un seul parti qui est entrain clairement de prendre le temps qu'il faut pour s'organiser.....

Rachid Sfar, ancien Premier ministre de Bourguiba.


           


1.Posté par Toumi Nourelhouda le 23/07/2016 21:54
bravo Monsieur,vous étiez à la hauteur de nos attentes et vous le resterez!

2.Posté par imed le 28/07/2016 19:21
Sfar ? ça veut dire ZERO je crois en arabe,dailleurs eux meme l'ont inventé. Alors ?Je n'ai rien contre vous méssieurs de Tunisie secrets. Je suis libre de penser ce que je veux de ce ZERO.

3.Posté par Dahmane_Edziri le 06/08/2016 01:52
Bourguiba ou Ben Ali ont édité un programme ou naviguaient-ils à vue ?

4.Posté par Ahmed le 25/08/2016 01:16 (depuis mobile)
Imed. Sfar ne veut pas dire zéro. C''''est beaucoup plus proche de voyage. Tu te sens pas ridicule en balançant des propos blasphématoires gratuits contre une personne que tu connais même pas? Le ridicule n''''a pas de limite.

Nouveau commentaire :

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter