Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Le patriote Abdelaziz Ben Dhia est mort


24 Février 2015

Après un long combat contre la maladie, Abdelaziz Ben Dhia est décédé à l’âge de 79 ans. Arrêté en 2011 à la suite du coup d’Etat américano-qatari du 14 janvier, il n’a été libéré que trois ans plus tard sans être condamné, toutes les accusations portées contre lui par les pseudo-révolutionnaires et vrais mercenaires ayant été mensongères et fallacieuses.


Abdelaziz Ben Dhia 1936-2015.
Abdelaziz Ben Dhia 1936-2015.
Né le 19 décembre 1936 à Moknine, l’un des berceaux de la résistance, Abdelaziz Ben Dhia était le prototype même de l’élite nationaliste postcoloniale. Après des études secondaires au célèbre collège Sadiki, il quitte la Tunisie pour la France où il s’inscrit à la faculté de droit et de sciences humaines de Toulouse. Docteur en droit et agrégé de droit public, Bourguiba le nomme en 1977 doyen de la Faculté de droit de Tunis.

Le 20 septembre 1978, Hédi Nouira le charge de créer le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique dont il sera le premier des ministres durant dix ans. Il a été ainsi ministre dans le gouvernement Nouira et dans le gouvernement Mzali. Entre 1986 et 1987, période caractérisée par une crise politique et économique grave et par la montée des Frères musulmans tunisiens, il sera successivement ministre de l’Education Nationale, des Affaires Sociales, directeur du PSD et ministre de la Culture.
    
Avec l’arrivée au pouvoir de Zine el-Abidine Ben Ali, le 7 novembre 1987, qui avait pris de court le coup d’Etat islamo-atlantiste du 8 novembre 1987, le docteur Abdelaziz Ben Dhia sera chargé, le 16 décembre 1987, de créer le Conseil constitutionnel, qu’il va diriger jusqu’en novembre 1990 et dont les membres étaient notamment Béji Caïd Essebsi, Hassib Ben Ammar, Mongi Baly et Rachid Driss. Le premier acte du Conseil constitutionnel a été l’abolition de la présidence à vie, le 12 juillet 1988.

Entre 1991 et 1996, Ben Dhia sera successivement ministre de la Défense, ensuite secrétaire général du Rassemblement constitutionnel démocratique (RCD) dont il était déjà membre du comité central et du bureau politique depuis 1991. En 1999, il devient ministre d’Etat conseiller spécial auprès du Président de la République et porte-parole officielle de la présidence.

Plus technocrate que politique, homme affable et jamais arrogant, Abdelaziz Ben Dhia était un collaborateur des plus fidèles à Ben Ali. Il l’est resté jusqu’au 14 janvier 2011 et au-delà. On retiendra de lui cette scène à l’intérieur du palais de justice en compagnie d’Abdelwahab Abdallah et Abdallah Kallel, où un ramassis de pseudo-révolutionnaires l’injuriait et le harcelait : il a eu le courage de remettre à sa place une « journaliste » hystérique (vidéo ci-dessous).

Après avoir été placé en résidence surveillée le 23 janvier 2011, Abdelaziz Ben Dhia a été en effet incarcéré le 12 mars de la même année sous diverses accusations les unes aussi fallacieuses que les autres. Il fallait bien que Béji Caïd Essebsi, alors premier ministre, sous la dictée de l’affairiste Kamel Eltaïef, fasse quelques concessions à une populace galvanisée par Al-Jazeera et Facebook et jette en pâture un certain nombre de haut dirigeants de l’Etat et cadres du RCD.

Au bout de trois ans d’incarcération arbitraire, Abdelaziz Ben Dhia a été libéré le 20 février 2014, toutes les accusations portées contre lui s’étant avérées mensongères. Celui qui a eu une carrière de ministre durant près de trente ans et qui était à partir de 2000 le troisième homme fort de l’Etat, n’avait qu’une maison dans le quartier des juges à La Marsa et un compte en banque de 20 000 dinars ! Les ministres du Qatar et des Etats-Unis qui se sont succédés en Tunisie depuis le coup d’Etat du 14 janvier 2011 ne peuvent pas en dire autant !

Abdelaziz Ben Dhia a probablement commis des erreurs dans son long parcours politique au service de l'Etat , mais il n'a jamais trahi sa Patrie qu'il a servi avec loyauté, ce qui est loin d'être le cas de la nouvelle "élite" dirigeante et opposante depuis le coup d'Etat américano-qatari du 14 janvier 2011.

Karim Zmerli

Vidéo de l’arrivée de M. Ben Dhia au palais de Justice :

https://www.youtube.com/watch?v=Exg7hS1nXo4


           


1.Posté par BORHAN le 24/02/2015 09:27
Patriote !!!
Mais anti-populace !
Plus technocrate que politique !
Ne je crois pas...
Car il était, en binôme avec son complice A.B.A., l'un des architectes assidu et l'un des partisans inconditionnels la dictature "Ben Aliste" infligée à la populace tunisienne.
N’empêche...paix à son âme.

2.Posté par Imen Lakhdhar le 24/02/2015 13:24
L'Histoire survit au histoires et, par elle, la mort devient Vie. je suis désolée que nous autres, Tunisiens, ne décidions pas enfin, de cesser d'être farfelus et ingrats.

3.Posté par mourad G. le 24/02/2015 14:46
C'est leur proximité du pouvoir de ben ali et leur manque de popularité qui a fait d'eux ce qu'ils sont aujourd'hui. Rien ne me rapproche des trois ministres abdallah kallel, abdelwaheb abdallah et ben dhia mais il est de mon devoir de signaler que, même si la façon de traiter ben dhia a été selon moi trés humiliante et exagéree, ces punitions étaient attendues un jour ou l'autre car ben ali ne pouvait pas être éternel et l'accés de leila au palais était impossible dans tous les cas de figure, américains obligent. Pour ma part, abdallah, ainsi que sa femme qui était à la STB, étaient des plus ingrats et injustes. Banque de tunisie, excés de zele de alya abdallah, etc etc sans compter ce qu a fait son mari. Abdallah kallel était un................. Quand à ben dhia, c'est sa proximité de ben ali et le fait d'avoir été un homme de leila, d'ou le doctorat en droit qu'il lui a concocté clef en main, qui lui a le plus nui. Ne posséder qu'une maison dans un quartier moyen de la marsa et ne disposer dans son compte en banque que de 400000 Dinars, prix d'un appartement S°3 dans un quartier semi chic, ne veulent rien dire. C'est la probité et l'équité qui comptent le plus. Allah yarhmou de ttes les façons.
Tournons nous vers l'avenir et faisons plutôt le bilan désastreux de la troika et de ses mebres, plus voleurs que n'importe qui en Tunisie. Ces gens sont non seulement avides de pouvoir, mais aussi d'argent et de...... sang.

4.Posté par Léon le 25/02/2015 15:49
@Mourad. G.
Vous dites, je cite: "Quand à ben dhia, c'est sa proximité de ben ali et le fait d'avoir été un homme de leila, d'ou le doctorat en droit qu'il lui a concocté clef en main, qui lui a le plus nui".
Si vous trouvez un doctorat dans les archives de n'importe quelle université ayant appartenu à Mme Ben Ali, je vous prie de me l'apporter ou de m'en faire une copie. Vous colportez ce que la propagande israélo-américano-qatari a jeté dans un peuple ignare, avide d'histoires à la ommi sissi.
Vous dites, je cite: "l'accés de leila au palais était impossible dans tous les cas de figure, américains obligent." Encore une histoire à la ommi sissi. Les américains pensent à vous!!!! Et à votre bien!!!!! Voilà le nec plus ultra de la naïveté tunisienne. Les américains ne pensent qu'à leur intérêt et si tu penses que l'accès de Mme Ben Ali au pouvoir (une connerie colportée par es tunisiens) allait déranger la grandeur impérialiste tu te trompes. C'est Ben Ali qui les dérangeait pour avoir fait de son pays un pays souverain qui est rentré dans le rang des Nations développées (plus maintenant depuis l'avènement d'un 14 janvier maudit).
On devrait interdire aux tunisiens de faire de la politique: Ils sont tellement nuls que leur analyses font le bonheur des sionistes de ce bas monde.
Enfin, quant à l'injustice d'un peuple de va-nu-pieds, haineux et régionaliste, envers ce Grand ministre de Bourguiba et de Ben Ali, ministre au courage exemplaire, je dirai, vous le payerez car toute injustice se paie. Vous le payerez par la misère, l'insécurité et par la fin de votre souveraineté.
Léon.
VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.

5.Posté par sayari R. le 27/02/2015 05:06
Un patriote vous dites ! Celui qui a fréquenté deux régimes (celui de Bourguiba et celui de zaba) durant 38 ans, et n'a jamais entamé avec ses nombreux collègues des différents gouvernements tunisiens passés...n'était jamais un patriote...ben dhia était in tailleur (térzi) constitutionnel...il taillé à la mesure les constitutions de la dictature...Bourguiba, une constitution à vie, qui a fait de la Tunisie une proie délicieuse pour les hyènnes de l'époque bourguibienne (1976-1987)...zaba, était devenu carrément ROI, après la fameuse réforme constitutionnelle du gd "patriote ben dhia".

6.Posté par Ben le 27/02/2015 20:57
Paix à son âme
Un homme modeste, humble et cultivé vient de rendre l’âme.
Il a été l’un des plus appréciés des professeurs de la faculté de droit de Tunis, apportant une contribution indéniable à l’instauration d’un système universitaire moderne dont les diplômes étaient fort reconnus partout à travers le monde.
Vous pouvez ne pas être d'accord avec cet homme, de son vivant, mais une fois mort on doit s’abstenir de tous propos désagréables envers sa personne.
C’est là les préceptes de notre religion et les règles et coutumes, tant du peuple que de la rue, qui ne peuvent être ignorées que par un raté, un haineux ou un être sans honneur et sans vergogne.
L’histoire nous enseignera que les hommes dits de l’ « ancien régime » sont loin d’être des symboles de corruption et qu’ils avaient, pour la majorité d’entre eux, donné le meilleur d’eux-mêmes pour construire un pays, éduquer son peuple et lui offrir les meilleures conditions de vie eu égard aux moyens bien limités du pays.

7.Posté par Léon le 28/02/2015 17:39
@sayari R.
Heureusement que le pays a été libéré le 14 janvier. Il se porte beaucoup mieux aujourd'hui: Économie, sécurité, tourisme, finances, réalisations........
On est devenu la Suède grâce aux gens comme sayari R. qui ont su faire les bons choix pour notre pays et continuent à applaudir une révolution qui nous a sauvé du terrorisme, de la pauvreté et de la misère. Heureusement que nous avons des intellectuels de la trempe de sayari R. qui ne sont mus que de bons sentiments pour notre pays et qui sont dépourvus de haine de régionalisme, de jalousie et de prétentions. Les quatre grands maux de la société.
Ahhhh, ce que l'on est bien depuis de 14 janvier. Heureusement que les pas patriotes ont laissé place aux patriotes et aux constituants de la trempe de Gassas, de Popom, de Sonia Toumia, de Mehrzia et des autres sauveurs de la Tunisie......
Je viens de passer deux semaines au pays duquel j'ai immigré depuis deux années (je ne supportais plus de le voir dans cet état) et là je me rends compte de l'ampleur du désastre:
Les lumières souvent éteintes la nuits sur la moitié des grands axes, soi-disant pour problèmes techniques mais très vraisemblablement pour l'économie d'énergie. Tout feu défaillant n'est plus remplacé, une misère qui commence à faire de Tunis une zone déshéritée (comme tu vois ce ne sont pas les zones oubliées qui se sont améliorées mais la Capitale qui commence à leur ressembler...).
Alors mon cher sayari R., si je puis me permettre un conseil: Lis bien et essaie de comprendre le
VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.

8.Posté par sayari R. le 01/03/2015 22:21
Ben et Léon, les islamistes daéchiens qui se cachent dérrière des pseudonymes et distribuent des étiquettes: haineux, ratés,...etc., cachent mal leur côté came léon...comment peut-on avaler la pillule et admettre qu'un islamiste (comme vous l'êtes) victime d'une dictature cautionnée par un wizir spécialisé dans la déformation des constitutions se porte un défenseur farouche de son âme?...vous n'allez pas me raconter que le musulman et l'islamiste en particulier est le champion de la planète en ce qui concerne la salut des âmes et la sauvegarde des vies humaines...ah non hein ! La vie et l'âme en islam, n'ont aucune valeur et cela, figure dans l'essence même de cette religion violente (amputation, décapitation, délapidation, bastonnade des femmes, etc...), même la vie des animaux ne vaut rien (des centaines de millions de moutons égorgés en une matinée...ellotof!). Désormais, l'âme de ben dhia, appartient à son créateur, comme celle de tt être vivant dans cet univers...mais, son bilan terrestre, en tant que homme de pouvoir, nous a tous touché et marquera l'avenir de nos générations futures...une loi ou une décision politique est carrément tout un déstin de millions d'êtres qui s'altèrnent...alors, vos propos: allah yar7mou...paix soit sur son âme, etc...gardez-les pour vous, vous en aurez besoin un jour. Moi, en tant qu'être humain libre, je critique tous ce qui est sujet à critique...je reste fidèle à moi-même adviendra que pourra. La révolte du peuple tunisien était spontannée, ce sont des forces occultes, qui ont introduit les islamistes barbares dans le but de la détourner...après le départ de bce, nous tâcherons (nous peuple tunisien) à apprendre la leçon, pour que notre pays soit irrémédiablement souverain.

9.Posté par Amor le 02/03/2015 18:58
@Sayari R.
M. l’intelligent, vous arrivez à classer les gens rien que sur la base d’un petit commentaire, de quelques lignes, appelant au respect des morts, taxant les auteurs de tels commentaires d’islamistes et de terroristes « Daechiens ».
Moi, monsieur, je ne vous connais pas et je ne suis pas aussi doué que vous pour déceler votre idéologie ou la famille politique à laquelle vous appartenez.
Il n’empêche que l’exercice que vous vous êtes permis m’interpelle et me pousse à un petit essai de classification portant sur l’être que vous êtes comparé au Tunisien lambada.
Aussi, dirai-je que la majorité des Tunisiens sont des êtres pouvant être qualifiés de bons.
Il y aurait, par contre, une minorité de Tunisiens qui seraient mauvais.
Vous, Monsieur, je n’arrive pas à vous classer et je dirai que tu ne serais ni bon ni mauvais, soit en d’autres termes un être qu’on qualifierait de mi- bon, et il n y a que ce genre de personnage, mi-figue mi-raisin qui seraient capables de ternir la mémoire des morts et en dire du mal.

10.Posté par L'ange Gabriel le 02/03/2015 19:02
Une pensée à Omar El Khayam s’adressant, dans l’un de ses quatrains, au bon dieu en ces termes : « Dieu, qui n’a pas pêché dis, qui n’a pas transgressé ta loi dis, si tu punis le mal par le mal quelle différence y a –t-il entre toi et moi ».
A bon entendeur Salut !

11.Posté par sayari R. le 03/03/2015 06:46
@Amor
Vous êtes libre de juger, d'évaluer n'importe quelle personne qui se manifeste aux alentours de votre propre sphère...que ce soit, par ses écrits, son look, son apparition, ses idées, son bilan, etc...alors, mon point de vue concernant ben dhia est juste...il a cautionné la dictature, comment pourrait-il être patriote? À moins que la notion de patriotisme chez certains, rîme avec égoïsme aveugle, avidité de pouvoir et manque de vision stratégique envers tout un peuple, tombé entre les mains d'individus irrésponsables (hitler et ses adéptes, se considéraient comme patriotes, de même que, ben ali, kadafi, saddam et la liste ne finit pas.). Le patriote, le vrai, est celui qui donne, qui sacrifie pour son peuple et sa patrie, plus qu'il en reçoive. Quant au fait d'avoir traité Léon et Ben de daéchiens, cela n'était pas sans fondement...celui qui manifeste en publique sa conviction religieuse, "dans toutes les sauces", n'est pas innocent...il cherche d'une manière ou d'une autre de jeter son filet de chasseur sur une victime...l'islamiste est programmé pour cela. Les cellules dormantes en Tunisie, se comptent par milliers et n'attendent que la guerre civile pour passer à l'acte...alors, vaut mieux les combattre, les mettre hors d'état de nuire pendant qu'est temps, avant qu'il soit trop tard...tous les islamistes travaillent aveuglement pour l'agenda de l'arabie maudite, son mode de vie et sa religion imposée par le fer, le feu et le sang...donc, un islamiste ne pourra jamais être patriote...ne pourra jamais devenir un tunisien libre...En tant que bourguibiste (même lui, n'a pas échappé à mes critiques...il a déstitué le Bey, pour devenir président à vie), je me méfierai toujours des islamistes et des religieux en général...BOURGUIBA avait raison !

12.Posté par L''''ange Gabriel le 03/03/2015 16:18
@Sayari.R
La bêtise humaine est une maladie incurable.

13.Posté par Léon le 05/03/2015 22:39
@Sayari R. et aux traîtres se prenant pour des patriotes.
Si citer un verset du Coran fais de moi un islamiste, alors non seulement je deviens islamiste mais aussi je t'emmerde.
Le seule cellule dormante en moi est celle qui est prête à attaquer, tel un chien enragé, les personnes qui ont nuit au pays et qui ont applaudi l'arrestation de leur président par un état tiers. Et dire qu'ils se prennent pour des patriotes: Des brebis galeuses se cachant derrière le dos des américains. Comme font les prostituées derrière leur macros.
Quand on voit l'état actuel du pays, suite à vos choix pro-révolutionnaires, la moindre des pudeurs serait de fermer votre clapet et de vous faire petits. Si le pays redémarre un jour, c'est parce que les occidentaux ne veulent pas perdre la face devant des gens les ayant démasqué. Ils craignent d'être montrés du doigt par des gens comme moi et non pas par des traîtres ayant applaudi en même temps que le congress américain la désinformation continue de Al Jazeera et de France 24 qui ont mené la Tunisie et le monde arabe vers le désastre. Sans oublier des deux médias locaux traîtres que sont Hanni-trou-de-bal et Nessmerde.
Ces pays font de leur mieux pour aider les orphelins de la Tunisie que vous êtes, et ce, en injectant des sommes monstrueuses d'argent dans le gouffre inépuisable de bêtise que représentent les tunisiens prétentieux.
Léon.
VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES (même si cela dérange ta grandeur laïque sur laquelle je me conchie).
Léon.

14.Posté par SAFOHAIF le 06/03/2015 17:03
lassez le dormir en paix !!! il est dans sa tombe !!!! c'est pas possible ياخي ها القطّع رايش متاعكم لا سالمين منها لا أحياء ولا أموات قيلوا الرّاجل وسيّبوه لله في سبيل الله

15.Posté par sayari R. le 09/03/2015 06:46
@Léon
Entre votre façon, tantôt tutoyer et tantôt vousoyer, démontre que vous vous êtes fait piquer par, justement, les abeilles (ellotof 3'lyk, nous restons toujours dans le virtuel !), que vous trainez tel un numéro de cellule d'un bagnard...mais, je vous recommande de clarifier votre position envers vous même avant de tomber dans le paradoxe devant les autres. Mr., vous êtes un rcdiste (vos lamentations pour la perte de ben ali, vous a trahi !)...converti pour la circonstance, par crainte de vengeance (vous n'êtes pas le seul Mr., l'ex reine de Carthage est devenue carrémenr rab3a al 3adayouia)...en un islamiste trainant les pieds, avec le sourat des abeilles piqueuses, accroché à son cou...clarifiez votre orientation politique ! Soyez, ou bien rcdiste, ou bien nahdhaoui islamiste...mais ne pas être les deux à la fois...cela, s'appèle L'HYPOCRISIE...à moins que cela ne soit, votre gagne-pain, alors là, nous aurons à vous classer, non seulement marchand de religion...mais, arriviste-profiteur ou domestique de la cour du roi ! À vous de choisir...bonne journée !

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter