Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Le peuple tunisien ingrat vis-à-vis de son libérateur BHL !


2 Novembre 2014

A priori, BHL a été très surpris et déçu par l’accueil qui lui a été réservé à l’aéroport de Tunis-Carthage le vendredi 31 octobre et de son expulsion 48h après. Comment ose t-on ainsi recevoir le plus grand philosophe de tous les temps, l’un des rares à avoir appelé au renversement de Ben Ali en janvier 2011 ? C’est vraiment indigne d’avoir la mémoire si courte et d’être si peu reconnaissant à l’égard de ses bienfaiteurs ! Le titre de cet article est à prendre au second degré...et l'article aussi.


Bernard-Henri Lévy avec ses mercenaires arabes, gendarmés par les "forces du bien" pour détruire leurs pays dans l'intérêt supérieur d'Israël.
Bernard-Henri Lévy avec ses mercenaires arabes, gendarmés par les "forces du bien" pour détruire leurs pays dans l'intérêt supérieur d'Israël.
Mes chers compatriotes, vous êtes vraiment des ingrats. Est-ce une façon de recevoir le « philosophe » gladiateur du « printemps arabe », dont votre « révolution du jasmin » a provoqué le torrent et charrié la boue un peu partout dans le monde arabe ? Est-ce une manière d’accueillir le « grand militant des droits de l’homme » qui, le 13 janvier 2011, a lancé un appel « historique » à tous les hackers du monde pour « bloquer les sites officiels de Ben Ali » ?

Il est vrai que les cyber-collabos de Freedom House et les imbéciles heureux du mouvement Pirates n’avaient pas attendu l’appel de l’affairiste franco-israélien pour s’en prendre aux sites officiels de leur pays, déstabilisant ainsi l’Etat tunisien et fragilisant ses valeureux services de sécurité. Dès le 9 janvier 2011, ils avaient déjà accompli leur devoir multinational en écoutant la voix mystérieuse de Télécomix et en suivant la consigne de leur chef, Srdja Popovic, le patron de l’organisation serbe OTPOR, qui est financée par National Endowment for Democracy, ainsi que le mot d’ordre de l'Open Society Institute du milliardaire américain George Soros, qui était dirigée par l'ancien chef de la CIA, James Woolsey.

Comment osez-vous offenser votre illustre libérateur en lui scandant à la figure « Dégage » ? Il aurait plutôt fallu accueillir Bernard-Henri Lévy aux cries de « Vive notre libérateur », comme les Libyens de Misrata au printemps 2011. Décidemment, vous êtes des ingrats avec tous ceux qui ont soutenu votre « révolution » et salué votre courage : Oussama Ben Laden, Youssef Qaradaoui, Tariq Ramadan, cheikh Hamad, cheikha Mozza, John McCain, Joseph Lieberman …

Pour vous rafraichir la mémoire et provoquer votre reconnaissance, mieux vaut tard que jamais, voici le texte intégral de l’appel de Bernard-Henri Lévy à tous les hackers du monde, qui a été publié le 13 janvier 2011 sur son site « La Table du jeu », et qui a été relayé par Europe1. Ce qui s'est passé en janvier 2011 est donc bel et bien une "révolution spontanée" !

« Hackers de tous les pays, unissez-vous, continuez à hacker et à bloquer les sites officiels de Ben Ali. L’attitude de la France face à ce qui se passe en Tunisie est indigne. On ne peut pas se contenter de regarder en spectateur cette révolte sociale, cette révolte de la misère et cette révolte des libertés qui se déroule dans les villes de Tunisie. C’est la raison pour laquelle La Règle du jeu appelle au sabotage des sites officiels du régime tant que la répression durera, tant que les journaux officiels tunisiens continueront le blackout sur les victimes de la répression et tant que la Tunisie se comportera comme un régime autoritaire qu’il est par ailleurs et qu’il est entrain de dévoiler son véritable visage » (voir ci-dessous la vidéo sonore).

Au moment de Sabra et Chatila, en septembre 1982, Bernard-Henri Lévy était encore très « jeune » et peu connu pour faire entendre sa voix prophétique et dénoncer un tel génocide. Mais en décembre 2008, lors du massacre des Palestiniens à Gaza, il aurait pu appeler tous les hackers de la planète pour bloquer les sites officiels du régime sioniste. Et en 2011, il aurait pu faire de même pour bloquer les sites officiels du régime marocain, qui est très respectueux des droits de l’homme et où le taux de pauvreté et d’illettrisme est l’un des plus élevés du monde arabe après le Yémen.

Non, il a préféré concentrer son énergie « humanitaire » sur la Tunisie, la Libye, la Syrie, l’Egypte et, bien évidemment l’Algérie, qui, fort heureusement n’a pas été emportée par le printemps islamo-sioniste. Il est vrai que Bernard-Henri Lévy a reconnu, lors de Convention nationale du CRIF, « qu'il avait agi dans cette affaire en pensant à l'intérêt de l'État d'Israël ».

On ne reprochera pas à Bernard-Henri Lévy d’avoir pensé et agi dans l’intérêt supérieur d’Israël, faisant ainsi preuve d’un grand patriotisme. On reprochera cependant aux cyber-collabos et à l’ensemble des pseudo-révolutionnaires tunisiens d’avoir manqué de patriotisme. Pis encore, d’avoir transformé la Tunisie en « laboratoire » pour impérialistes et de l’avoir exposé à tous les appétits néocolonialistes, dont l’islamisme « modéré » n’est que le fer de lance.

Karim Zmerli

Voici la bande sonore de l’appel de BHL aux internautes tunisiens et étrangers :




           


1.Posté par Gestin le 02/11/2014 18:11
Merci aux Tunisiens qui ont "alerté" de la présence de BHL dans l'avion et bravo au gouvernement de sa décision de le faire partir. Cet homme est néfaste et totalement indésirable en Tunisie !(et ailleurs!)

2.Posté par Béchir le 02/11/2014 19:35
Une ............parmi tant d'autres. Qu'il aille donner la bonne paroles aux combattants de l'état islamique. Ils sauront apprécier son discours mieux que quiconque.

S'ils décident de le garder, qui s'en plaindra ? Certainement pas les tunisiens, les syriens, les lybiens et les irakiens .

3.Posté par lordon le 02/11/2014 20:53
Dégage on ne veut pas de toi ! Tu n'as compris vampire ?

4.Posté par RAQMDANI Aziz le 03/11/2014 11:22
Sans être mufti, je voudrais émettre, pour une fois, une fatwa : que tous ceux, africains, arabes et opprimés dans le monde mettent une paire de savates de côté pour accueillir "dignement" ce "grand philosophe" comme l'ont fait les irakiens pour George Bush. Nous prouverons ainsi à ce grand sioniste devant l'éternel que nous avons été, que nous sommes et que nous serons toujours pour lui et tous ses semblables d’irréductibles FELLAGAS.

5.Posté par Jacqueline Bahri le 03/11/2014 16:16
Plutôt que d'écrire et de publier n'importe quoi, contentez-vous de cette réponse magistrale du philosophe tunisien Mezri Haddad à BHl, dans Le Figaro :
http://www.lefigaro.fr/vox/monde/2014/09/05/31002-20140905ARTFIG00185-non-bernard-henri-levy-ce-n-est-pas-le-djihadisme-qui-est-un-fascisme-mais-l-islamisme.php

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter