Connectez-vous S'inscrire
Tunisie Secret

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Le racisme anti-noir progresse en Tunisie


25 Décembre 2016

Après le prix Nobel du terrorisme islamiste, la Tunisie pourrait obtenir le prix Nobel du racisme. Quotidiennement, des étudiants et travailleurs Africains subissent le racisme et la violence physique. Dernier acte de ce nouveau phénomène depuis la « révolution du jasmin », deux congolaises ont été égorgées dans la rue et un autre blessé au couteau.


L'une des jeunes congolaises qu'un tunisien a ténté d'égorger en plein centre ville sous le regard indifférent des passants.
L'une des jeunes congolaises qu'un tunisien a ténté d'égorger en plein centre ville sous le regard indifférent des passants.
Certains Tunisiens se plaignent du racisme et de « l’islamophobie » en Europe, ils devraient balayer devant leur maison devenue premier pays exportateur de terroristes dans le monde et l’un des pays le plus raciste de la région.

Selon l'Association des étudiants Africains en Tunisie (AESAT), « Deux Congolaises égorgées dans la rue, un garçon poignardé et des étudiants qui fuient le pays à cause des violations faites aux étudiants sous silence (complice) des autorités et de la police. Un appel envers tous les étudiants Africains en Terre Tunisienne à agir en signe de solidarité ».

Un autre congolais a publié ce témoignage :
« Chers communautaires subsahariens en Tunisie, à tous les Hommes qui croient aux droits de l’homme, je mets à jour l’information selon laquelle trois de nos compatriotes de nationalité congolaise (deux filles et un garçon) ont été agressés à l’arme blanche (couteau) par un tunisien au niveau de passage. Le garçon est sauf avec une blessure au bras droit, l'une des filles est en réanimation mais devrait s'en sortir, la troisième est dans le coma, touchée au cou et au visage. Nous sommes actuellement à la police de Bab Souika où nous tentons de mettre toute la pression juridique, civile et médiatique possible pour que l'affaire aille aux autorités compétentes.

"Malheureusement nous sommes en nombre trop réduit pour protester contre les agressions multiples dont les étrangers sont victimes en Tunisie. Cette situation ne peut plus continuer, nous invitons donc toutes les personnes croyant aux droits de l’homme de bien vouloir nous rejoindre au poste de police de Bab Souika. Aucun d’entre nous n’est à l’abri de cette situation donc mobilisons-nous tous pour que ce genre de situation ne se reproduise plus. Nous sommes des citoyens du monde, nous avons le droit de nous sentir en sécurité partout dans le monde ».

Il semblerait que nous sommes un peuple tolérant, civilisé et accueillant. Il parait, selon les médias français en 2011, que nous sommes les mieux éduqués du monde arabe et les plus matures, puisque nous avons fait une « révolution » supérieure à celle de 1789 en France et à celle de 1917 en Russie.

Lilia Ben Rejeb 


           


1.Posté par BORHAN le 25/12/2016 19:57
Ce phénomène de "terrorisme" est un sous-produit d'un terrorisme d'état imposé par une dictature conçue par un certain Bourguiba l'antipatriote et renforcé par son élève Ben Ali l'inculte.
Plus d'un demi siècle de despotisme accouche forcément la haine, le rejet, le terrorisme, le mépris, le suicide idéologique,... l'extrémisme tout court.
Le mal tunisien ne date pas de 2011...C'est plus lourd et plus profond que cela.
TS- Bourguiba t'a enlevé les poux de la tête et Ben Ali a permis aux Tunisiens de vivre en paix 23 ans.

2.Posté par sofiane le 27/12/2016 11:16
Lilia Ben Rejeb
le racisme anti noir progresse dans le monde entier,ce n'est pas l'apanage des seuls citoyens tunisiens!!!en Inde des congolais ont été rué de coup!!en Chine les taxis le soirs ne s'arrêtes pas pour les gens de couleurs,au Japon ils sont carrement déconsidéré!en amérique du sud,l'Argentine le peuple noire ne peut pas s'installer!!au Pérou les indiens les évitent!!en Colombie le mélange est trés mal vue!!Lilia Ben Rejeb le problème est global dire que les tunisiens soit les seuls racistes sur cette Terre,ne correspond pas à la réalité,il existe des questions éxistentielles que l'on néglige!!tout ces élément étranger arriver massivement sur nos terres avec leur moeurs et leur culture différentes!! créent une peur et beaucoup de méfiance chez nos compatriotes,les accabler ne résout pas le problème,il est important d'affirmer que la Tunisie ne peut pas continuer d'accepter pour le moment d'accueillir tout les étrangers sur notre territoire,il serait urgent de donner du travail aux tunisiens!!!car soyons réaliste!!Lilia Ben Rejeb de plus en pus d'étudiants ou pas de subsahariens s'installent sur nos terres!!fforcerra t'on la Tunisie à devenir une terre de "meltin pot"

3.Posté par reda le 29/12/2016 02:04
c'est pas pour me faire l'avocat du diable, mais pour avoir séjourné ds des pays africain pour des raisons professionnelles, j'ai pu etre témoin d'un racisme farouche anti-arabe de la part d'africain, chose que j'ai pu aussi constater à l'interieure des communauté africaine de France.

4.Posté par tonnerre le 04/01/2017 19:55
Il n' y a qu'un seul pays en Afrique du nord où son peuple tolère les pauvres africains/C'est le royaume de momo6. Comme il l'a fait pour les extradés d'Algérie ,il pourra aussi le faire pour ceux de Tunisie. Mimi6 le guide ,l'Emir elmaztoline est considéré par fafa (son ex colonisateur) comme le plus démocrate et qui a sous son autorité un pays développé (sic...).Alors qu'attends t'il pour recueillir ces pauvres africains.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter