Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Les pèlerins Juifs à Djerba ont échappé à un carnage


25 Mai 2014

Sans donner de détails, Mehdi Jomaa vient de déclarer que les forces de sécurité ont fait avorter un attentat qui visait l’économie du pays. Après investigation et recoupement d’informations, Tunisie-Secret est en mesure d’affirmer que la cible des terroristes était le secteur touristique, et plus exactement la communauté juive qui vient d’effectuer le pèlerinage à la Gribaa de Djerba.


Les pèlerins Juifs à Djerba ont échappé à un carnage
Comme en avril 2002, lors de l’attaque terroriste contre la Gribaa, les autorités tunisiennes n’ont pas tout dit sur l’attentat qui vient d’être déjoué par les forces de la Garde nationale et de l’armée tunisiennes. C’est toujours pour de « bonnes » raisons que l’on dissimule la vérité, à savoir le secteur touristique qui est déjà bien sinistré depuis la « révolution » dite du jasmin. Le 11 avril 2002, rappelons-le, le gouvernement tunisien a d’abord totalement nié le moindre attentat. La thèse officielle était un accident dû à une bombonne de gaz ! Cet attentat avait fait 19 morts, dont 14 touristes Allemands. Son auteur, Nizar Naouar,un kamikaze franco-tunisien de 25 ans, dévoué à Ben Laden. Son complice et oncle a été libéré de prison en février 2011, dans la foulée du « printemps arabe » !

A l’issu de l’hommage rendu aux soldats tunisiens tombés encore dans la région de Chaambi, Mehdi Jomaa a révélé, dimanche 25 mai 2014, que des éléments de la Garde nationale et de l’armée ont mené une « opération préventive » qui a pu neutraliser des terroristes sur le point de commettre des actions contre l’économie du pays et un certain nombre de personnalités tunisiennes. Il a félicité ces éléments de la Garde nationale et de l’armée en appelant les citoyens à faire preuve de vigilance et à dénoncer tout mouvement suspect.

Pour ce qui est des personnalités tunisiennes visées, il n’en est rien. Selon nos informations sécuritaires, l’opération spectaculaire des terroristes devait se limiter à la région du sud et plus particulièrement à Djerba, qui vient d’accueillir ses pèlerins Juifs. L’un des groupes terroristes, constitué de trois individus, a d’ailleurs été arrêté à Médenine, dans la nuit du 24 au 25 mai 2014, selon le ministre de l’Intérieur Lotfi Ben Jeddou. Mais lors de sa conférence de presse tenue à l’Aouina, ce dernier a volontairement occulté un certain nombre d’éléments qui montrent l’ampleur de la menace terroriste sur la Tunisie et la mobilité géographique des terroristes. Il n'a pas non plus dit que les sinistrement célèbres Ahmed Rouissi et Boubaker al-Hakim font partie du commando terroriste. Ces deux individus sont recherchés depuis des mois pour leur implication directe dans l'assassinat de Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi.

Des informations fuitées du ministère de l’Intérieur nous indiquent qu’il s’agissait d'un commando d’une vingtaine de terroristes, qui ne sont pas tous de nationalité tunisienne et ne viennent pas tous de Libye, contrairement à la déclaration de Lotfi Ben Jeddou. Celui-ci a d’ailleurs parlé de huit individus arrêtés, sans préciser le nombre total des terroristes dont la plupart sont des locaux, c’est-à-dire originaires de Tataouine, de Zarzis et du nord tunisien. Tous les terroristes ne sont donc pas venu des frontières tuniso-libyennes. Et sur la vingtaine, il y a au moins cinq qui ne sont pas des Tunisiens et qui sont toujours activement recherchés. Les extrémistes Libyens constituent certes une menace sur la Tunisie, mais le contraire est tout aussi vrai. Beaucoup de terroristes et de djihadistes Tunisiens menacent pas seulement la Libye, mais aussi l'Algérie et la Syrie, où leur nombre est estimé à 8000 criminels.   

Toujours selon nos informations, qui émanent des premiers interrogatoires des criminels arrêtés, avant leur arrestation, les terroristes avaient déjà renoncé à leur projet contre les touristes Juifs. L’opération était trop risquée et très difficile à mener compte tenu de la sécurité exceptionnelle qui a entouré l’île de Djerba depuis quatre semaines. C’est à ce moment là qu’ils auraient décidé de changer de plan et d’objectif en se divisant en trois groupuscules qui devaient simultanément passer à l'action à Hammamet, à Monastir et à Tunis, en choisissant des cibles à la fois moins gardées et symboliques. D’où l’hypothèse selon laquelle des responsables à la sécurité ainsi que des institutions du pays étaient visés, une hypothèse probable pour les hotels et les institutions (administrations, municipalités, banques...), mais pas pour les responsables sécuritaires.

Dans sa déclaration à la TAP, le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Mohamed Ali Laroui, a précisé que les explosifs saisis sur les terroristes neutralisés devaient servir de mines et de ceintures explosives aux Kamikazes. L’opération était donc bien planifiée et n’eut été la présence massive des forces de la Garde nationale et de l’armée à Djerba et dans ses environs, elle aurait pu réussir, provoquant un bain de sang parmi les touristes Juifs et les autochtones de l’île.

Lilia Ben Rejeb

Déclaration de Mehdi Jomaa et de Lotfi Ben Jeddou au micro de Mosaïque FM:

http://www.youtube.com/watch?v=tQ1tvLR2fL8#t=80
http://www.youtube.com/watch?v=es5IWqUYOqQ


           


1.Posté par el manchou le 26/05/2014 20:58
bref, ils voulaient faire un remake de 1986 et de l'attentat planifié par Hamadi Tafjirat et Rached Kherriji

2.Posté par aziz23 le 28/05/2014 17:16
Ça sent l'odeur de ghanouchi c'est lui qui est derrière tous ça et l'avenir le prouvera

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter