Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


M.Youssef Chahed, méfiez-vous de la basse cour, par Sahbi basly


28 Août 2016

Le discours du nouveau chef de gouvernement dit d'union nationale devant les représentants du peuple qui sont en effet à son image, a suscité plusieurs réactions, les unes critiquant violemment Youssef Chahed ou plus exactement ce qu'il représente, les autres voyant en lui le sauveur d'un pays exsangue et détruit. En politicien maîtrisant les nouveaux codes de la politicaillerie tunisienne, Sahbi Basly livre son opinion "objective" et totalement "désintéressée"!


J'ai pour la première fois - une banale grippe aidant - suivi dans son intégralité le discours du président du gouvernement et le débat de L'ARP hier à l'occasion du vote de confiance du nouveau gouvernement d'union nationale.

Je ne m'arrêterai pas sur quelques interventions destructrices, populistes cependant prévisibles de certaines personnes en mal de vivre ...je ne leur en veux pas ...j'en veux aux tunisiennes et aux tunisiens qui ont voté pour ces députés porteurs de germes de l'amertume, de la haine d'autrui, de la mal vie -avant et après le 14 janvier 2011- pour avoir à les subir pendant encore trois années.

Certains me diront qu'on a besoin d'eux pour le décors démocratique...qu'il en soit ainsi... ! Je ne m'attarderai pas non plus sur certaines interventions insipides glorifiant les nouveaux venus -avant de les voir à l'œuvre- qui ressemblent à une autre époque et ce faisant....telle attitude avait généré par le passée la culture du pouvoir unique et la philosophie du -être avec nous ou contre nous- qui a rythmé la vie politique tunisienne pendant 60 ans. Mr Chahed doit faire davantage attention à ceux la -la basse cour- qu'a ceux que j'ai nommé précédemment et qui le critique de manière acerbe.

Je n'ai retenu en fait que le discours du président du gouvernement qui fut très bien articulé, adapté à la situation du moment, et qui a tranché allègrement avec la langue de bois. Je suis sur qu'en dehors de l'hémicycle du Bardo, le peuple entier a su apprécier sa sincérité.

C'est un discours politique, qui a traité du court et moyen terme, il ne pouvait pas faire mieux. Quand à ceux qui lui ont reproché de considérer que la faute est générale qui a conduit à la situation dans laquelle se trouve la Tunisie, je suis persuadé qu'il n'en pense pas moins comme vous et moi - et il l'a dit - cependant ses nouvelles attributions et la pudeur politique lui intiment l'ordre de généraliser la faute ...! 

Je termine par une réflexion qui m'a interpellé et qui fut élaboré par deux éminents députés de Nida Tounes, qui se font du mourant pour le devenir de ceux qui ont quitté le gouvernement et autres hauts cadres de l'administration " qui ont donné le meilleur d'eux mêmes ... Au service de l'état ..." Est ce que ces mêmes députés précisément ont été concernés par le sort de centaines de hauts commis de l'état encore en âge de travailler qui ont été Limogés au mieux, ou mis en prisons et relâchés faute de preuves, et qui de plus, sont dix fois plus utiles car expérimentés, pour servir le pays comme ils l'ont toujours fait avec l'expertise la droiture et la propreté requise.

Est ce que ces chers députés se sont ne serait qu'une fois penchés sur leur sort ...? Ils meublent les cafés du coin ...alors que l'administration se morfond dans l'incompétence ...et l'on parle alors de corruption ...d'inefficacité ....de déliquescence de l'état .... Non je m'insurge contre cette fatalité. Aujourd'hui, il suffit d'un rien pour faire redémarrer la machine Tunisie ....placer les gens qu'il faut à la place qu'il faut sans faire de calcul politicien ....contre productif ...c'est en tous les cas ce qu'a essayé de faire notre jeune président de gouvernement....J'ose espérer que ce n'est qu'un début, un vrai patriote ne peut que l'encourager dans cette voie.

Sahbi Basly, Ancien Ambassadeur de Tunisie en Chine et chef du parti Al-Moustakbal.


           


1.Posté par ourwa le 28/08/2016 11:13
Ode au gouvernement Chahed

1 Ils ont la vanité en bandoulière
2 Et la vacuité tenue en laisse
3 Des discours de rastaquouère
4 Et des promesses en jus de f..sse

5 Ils naviguent dans des marigots secs
6 Entre le diable et le bon dieu
7 Vendent leur âme pour un kopek
8 Et prennent les gouffres pour des cieux

9 Ils faisaient hier les fiers- à- bras
10 Défendaient veuves et orphelins
11 Sifflaient fort tel un cobra
12 A la face des margoulins

13 Admonestaient le prince consort
14 Comme on renie père et mère
15 Mais se laissaient guider par le mors
16 En baisant la griffe nourricière

17 Ils commettent de vieux discours
18 Crachent du feu, pointent des tords
19 Et tels le loup de nos vieux ksours
20 Vont jusqu'à voler les morts

21 Ils prennent le loup pour un agneau
22 Et le voleur pour un saint homme
23 Les assassins pour des marmots
24 Leurs enfants perdus comme des veaux

25 Peuple d'ingrats et de sots
26 Qui végétez dans vos déroutes
27 Qui mâchez vos miettes à plein seau
28 Et de l'eau croupie l'ultime goutte

29 Applaudissez donc ces sauveurs !
30 Baisez leurs sabots de prophète
31 Et rêvez toujours de bonheur
32 Vous n'aurez que des glibettes

2.Posté par eshmoun le 29/08/2016 17:39
Je ne comprends pas pourquoi mon commentaire du 28 courant ,publié dans un premier temps m'a-t-il semblé ,a été supprimé ;réponse souhaitée que dis-je ?sollicitée !

3.Posté par eshmoun le 30/08/2016 18:22
La cause est entendue "hasta siempre commandante"

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter