Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Même mort, Kadhafi bouge encore


7 Mai 2013

Mouammar Kadhafi, aurait-il laissé quelques sardines plantées dans le jardin de Nicolas Sarkozy ?


Même mort, Kadhafi bouge encore
Souvenez-vous, le jardin de l’époque, était celui de l’Élysée. Alors que l’ex-président français est à l’origine de l’évacuation des tentes du canal Saint-Martin, il autorisait, dans le même temps, l’installation de la tente de Kadhafi, dans le jardin de l’Élysée. Cocasse comme situation. L’amitié devait avoir du sens, pour autoriser une telle faveur… 

Mais voilà, il y a des morts qui sont parfois plus encombrants que des vivants. Kadhafi serait de ceux-là. Il rit encore le bougre sous sa tente. Comme le confiera un membre du gouvernement de l’époque «Un chef d’État, même s’il est un dictateur, doit être traité comme un chef d’État». C’est le sens de l’histoire. C’est le paradoxe de la diplomatie. L’histoire, elle, sera peut-être moins complaisante avec le paradoxe de la diplomatie. Surtout quand il est question d’argent, de campagnes électorales, de président de la République, et d’anciens amis… 

Et puis l’ami généreux, le campeur d’un soir, le chef d’Etat aux méthodes spéciales, nous quitte. Paix à son âme. Étrange volonté de vouloir faire disparaître le bébé avec l’eau du bain. Cette fois, il semble que ce soit l’eau qui soit restée en surface. Il n’y a rien de pire que ceux qui savent. Il faut les protéger ou les faire taire à jamais. L’histoire a préféré donner une fin misérable de ce dictateur. Aurait-il eu la mémoire encombrante pour qu’il soit ainsi jeté en pâture à la population ? Vous en voulez, allez-y, il est à vous, et surtout, pas de pitié. 

Un mort ne parle plus, mais son argent ne meurt jamais. Il continue de tourner. Quand il est question du financement d’une campagne présidentielle, le sujet devient brûlant foudroyant parfois. L’argent est placé sous filature. On le voit tourner comme une patate chaude qui, braquée sous les projecteurs médiatiques, oscille entre ombre et lumière. 

Et puis tout ça pour ça ! Honnêtement, un virement de 500.000€, c’est presque ridicule. Je dirai même que cela est mesquin. 500.000€, c’est un encas, une mise en bouche, que dis-je… une cacahuète dans un bol de riz ! Claude Guéant le dit lui-même et parle de «petites sommes ». Comme quoi, à un certain niveau, nous n’avons vraiment plus les mêmes échelles de valeurs. 

À l’avenir, je ne suis pas certain qu’une tente vienne trôner sous les fenêtres du président. Car en guise de cadeau laissé en partant, Kadhafi ne s’est pas contenté de planter des sardines, il a aussi soigneusement dissimulé quelques mines anti personnelles. Mines qui finiront bien un jour par éclore, au printemps… français, celui-là.Tunisie-Secret.com

Nicolas GEORGES
Nicolas-georges.fr

 
 


           


1.Posté par Les Pacifistes de Tunis le 07/05/2013 16:17
GADDAFI (« KADHAFI ») N’ETAIT PAS UN DICTATEUR (PROPAGANDE DE L’EMPIRE)!

Gaddafi (« Kadhafi ») n’était pas un dictateur ! Aussi, pour la énième fois, Gaddafi, contrairement à Marzouki, Jebali, et Anne Nahda en général, n’était pas un dictateur.

La révolution libyenne, unique au monde, s’est consolidée pendant 42 ans. C’est son humanisme et sa base populaire réelle qui seuls peuvent expliquer que le peuple libyen ait pu résister à 7 mois de bombardements intensifs par 40 Etats guidés dans leur entreprise meurtrière par l’OTAN. Cet exploit (malgré les Libyens eux-mêmes) constitue une première dans l’histoire de l’humanité et de ses innombrables guerres. Aucune « dictature » au monde n’aurait pu résister, ne serait-ce qu’un seul mois, à un blocus total (économique, médiatique) et des bombardements continus d’une telle ampleur.

Seuls des observateurs latino-américains pouvaient le rappeler haut et fort: orge Capelán y Toni Solo. Libia : Fariseos y la destrucción de un pueblo. 22 de septiembre 2011 http://tortillaconsal.com/fariseos.html
"Ninguna dictadura habría sobrevivido a la agresión despiadada de la fuerza militar de la OTAN du-rante tantos meses. A pesar de ese error analítico, los hermanos de Tudeh entienden el concepto de la legitimidad."

LIRE :
1. Kadhafi n’était pas un dictateur ! http://www.mai68.org/spip/spip.php?article3423
2. Fidel castro : Devant le « caractère nazi-fasciste » de cette guerre, La résistance de la Libye m’étonne vraiment. » http://www.legrandsoir.info/Libye-un-incendie-qui-peut-tout-embraser.html

SURTOUT:
Gaddafi fait encore trembler les élites pro-impérialistes du Maroc et de Tunisie. 15 sept. 2012
http://www.mathaba.net/news/?x=631422

--
Les Pacifistes de Tunis
http://bit.ly/yd15JY
خبر عاجل: تونسيون محبو السلام و الاسلام يذهبون الى سوريا للجهاد الى جانب الجيش العربى السوري...
Des Tunisiens se rendent en Syrie pour accomplir le Jihad en soutien à l’armée arabe syrienne
« Enfin, en d'autres continents et d'autres civilisations, non-occidentales, d'autres révolutions, en Asie et en Afrique, … peuvent aider l'Occident à prendre conscience de ce qu'est une véritable révo-lution changeant à la fois les institutions et les hommes. Une révolution est d'abord, pour une socié-té, ce qu'une conversion est pour l'individu: changer le but et le sens de la vie. »
Roger Garaudy, Comment l'homme devint humain, Ed J.A, p. 327-332

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter