Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Mondher Zneidi et Ridha Grira relaxés et Hédi Jilani recouvre ses droits


28 Mai 2014

Affranchie de l’emprise des corrompus et des mafieux du CPR et d’Ennahda, les tribunaux viennent de rendre justice à un ministre qui a consacré sa vie au service de son pays et à l’ancien patron de l’UTICA qui a contribué à l'essor économique de la Tunisie.


Mondher Zneidi, ancien ministre du Commerce et du Tourisme, et Ridha Grira, ancien ministre de la Défense.
Mondher Zneidi, ancien ministre du Commerce et du Tourisme, et Ridha Grira, ancien ministre de la Défense.
Tard dans la soirée du mardi 27 mai, le tribunal de première instance de Tunis a rendu son jugement dans l’affaire que certains ont collé à Mondher Zneidi, plusieurs fois ministre, notamment du Commerce et du Tourisme, et à Ridha Grira, ancien ministre de la Défense et, auparavant, des Domaines de l’Etat et des Affaires Foncières.

Ces deux hautes compétences, le premier en exil forcé depuis 2011, et le second récemment libéré dans une autre affaire, ont bénéficié d’un non-lieu dans un procès fabriqué de toute pièce concernant un immeuble dans les Berges du Lac à Tunis, que le ministère du Commerce a dû louer pour les besoins administratifs du ministère. C’est tout ce qu’on a pu trouver et inventer à l’époque pour exclure de la scène politique l’un des meilleurs hauts cadres de l’Etat.

Cette accusation infâme portée contre Mondher Zneidi, qui n’a pas pu assister aux funérailles de son père le 20 février dernier,  a été validée par un certain Mehdi Houas, homme d’affaire parisien, parachuté ministre du Commerce et du Tourisme dans le gouvernement de Mohamed Ghannouchi, puis celui de Béji Caïd Essebsi. Profitant de l’hystérie pseudo-révolutionnaire, certains apparatchiks et oligarques voulaient à l’époque ostraciser les meilleurs éléments de l’élite politique ou économique de la Tunisie, pour s’accaparer le pouvoir et profiter de ses bienfaits.

Si Mondher Zneidi a pu échapper à cette injustice en s’exilant, Hédi Jilani, ancien patron de l’UTICA que certains auraient voulu voir en prison et que d’autres, des avocats corrompus et des journalistes voyous, ont racketté, a été privé de son passeport pendant plus de trois ans. Une quarantaine d’autres hommes d’affaires et industriels ont subi le même sort. Certains d’entres eux viennent de retrouver leur droit de voyager.

Les décisions de justice qui réhabilitent dans leurs droits et leur honneur Mondher Zneidi et Hédi Jilani n’ont été possibles que grâce au nouveau gouvernement, qui a rendu au ministère de la Justice sa pleine indépendance qu’elle doit encore prouver en relaxant au plus vite un ancien ministre intègre et compétent, Nadhir Hamada, dernier prisonnier politique au pays de la "révolution du jasmin" !.

Nebil Ben Yahmed    
 
             


           


1.Posté par Farouk Labassi le 28/05/2014 18:01
révolution de mes c..., ils ont détruit un beau pays et sacrifié son élite patriotique. c'est fini pour la tunisie.

2.Posté par Souad Mokni le 28/05/2014 18:04
Mahdi Houas est dans le coup ? Tfouuuuuh ala kil kichkha.

3.Posté par Dalila B. Omrane le 30/05/2014 10:33
Mabrouk pour ces trois grands Monsieurs qui rappellent le temps où notre pays été en paix, en sécurité et en succès économique. Allah Yihlik illi kène sbab fil révolution de MERDE. Et que Dieu me pardonne d'avoir moi même crier Dégage.

4.Posté par Saber Lamouri le 30/05/2014 13:55
Mondher Zneidi PRESIDENT. Point final.

5.Posté par Jamil Boukhris le 30/05/2014 14:01
Comme dit la chanson, les salops ont détruit mon pays, Allah laa tbarkilhoum, les gauchistes, les islamistes, les rcédistes traitres, les cybers-collabos, les internautes idiots...Mondher Zneidi Sidkoum Ya Klaab. Quand je pense que j'ai partagé des articles contre ce Grand Monsieur. Rabbi Isamah. J'espère que vous lirez mon commentaire Monsieur le Ministre et que vous me pardonnerez.

6.Posté par amitie le 31/05/2014 05:53
les autres je ne les connais pas mais Zneidi est un brave gars un chic type;il reçevait tous les jours le matin au Ministere avant de commencer sa journée; sans recommandation ceux qui le sollicitaient; souvent des petites gens ? allahyarahm bouh .IL a bossé sous Ben Ali; et alors il n 'a pas fait centrale pour rester au chomage;il n 'a pas retouné sa veste et ne se trouve pas sur les bancs de L ANC.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter