Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Notre Centre est ouvert à toutes les compétences, par Taoufik Baccar


17 Juin 2016

Il y a ceux qui ont détruit en cinq années les acquis de cinquante ans, et ceux qui ne désespèrent pas de reconstruire un pays ruiné, pillé et hypothéqué à l'étranger. L'ancien ministre et gouverneur de la Banque centrale revient ici sur l'enthousiasme que le Centre de Prospective et d'Etudes sur le Développement a suscité à l'intérieur du pays comme à l'étranger, et promet, avec les éminents experts qui l'entourent et les hommes d'affaires qui le soutiennent d'aider au redressement de la Tunisie. Quant à son successeur à la Banque centrale, Chedly Ayari, qui a une longue expérience en matière de banqueroute, il distille chaque jour une vérité sur l'état économique du pays pour amortir le choc définitif... en septembre.


A gauche, Taoufik Baccar, l'ex Gouverneur de la Banque centrale qui a contribué à l’essor économique de la Tunisie; à droite, Chedly Ayari, l'actuel Gouverneur de la BCT qui a précipité la faillite économique du pays.
A gauche, Taoufik Baccar, l'ex Gouverneur de la Banque centrale qui a contribué à l’essor économique de la Tunisie; à droite, Chedly Ayari, l'actuel Gouverneur de la BCT qui a précipité la faillite économique du pays.
L'annonce de la création du « Centre de Prospective et d'Etudes sur le Développement » a suscité un grand enthousiasme en Tunisie et à l'étranger. Cela nous réconforte mais rend nos responsabilités plus lourdes à un moment où il faut redonner espoir à ce pays perdu.

Le positionnement que nous avons choisi pour ce centre y est certainement pour quelque chose. Nous avons parmi les membres du groupe des personnes dont la compétence est reconnue de tous en matière de fiscalité, de finances publiques, de politique de change et de mobilisation de capitaux extérieurs, de supervision et de législation bancaire, de bourse, d'emploi de formation et d'insertion professionnelle, ainsi que des universitaires et des experts de renommée internationale.

Ils ne sont pas les seuls, c'est pourquoi nous laisserons la porte ouverte aux compétences qui veulent s'associer à cette initiative. Nous tenons à renforcer la présence des jeunes car nous considérons qu'une des missions de ce centre est de faire le passage du témoin et de donner la chance aux futurs responsables de notre pays d'intégrer les expériences accumulées des décennies durant avec ce qu'elles comportent comme succès, défaillances et enseignements.

Nous tenons également à renforcer la présence de professionnels et d'hommes d'affaires qui s'intéressent à l'avenir économique du pays. Je dois signaler que l'homme d'affaire Ayachi Ajroudi m'a vivement encouragé à lancer cette initiative et est décidé à la soutenir et à y participer. D'autres hommes d'affaires s'intéressent également à cette initiative et je les remercie.

Nous sommes décidés à agir vite et à concrétiser rapidement cette initiative. Une première réunion de contact aura lieu dans les prochains jours. Pour le support, nous avons choisi une association déjà existante dont nous changerons simplement le mandat, la dénomination et les membres. Comme je l'ai dit, nous démarrerons avec une première liste mais le centre restera ouvert à toutes les compétences qui veulent du bien à ce pays et Dieu merci, ils sont nombreux.

Taoufik Baccar


           


1.Posté par Le Demystificateur Universel le 10/07/2016 14:15
Quel grand enthousiasme.M.Baccar est en plein delire!

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter