Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Oh! Quelles sont tristes les nouvelles de mon pays!


27 Octobre 2013

Tunisie : Compte tenu de la situation du pays, nous recevons de plus en plus de courrier de lecteurs. Si nous ne les publions pas tous c’est bien parce qu’ils sont signés de pseudonymes. La publication de commentaires sous pseudonyme est admise, mais pas des articles. Aujourd’hui, ce papier de Souad Ezzeddine.


Oh! Quelles sont tristes les nouvelles de mon pays!
Étant en voyage professionnel à environ 8000 km d'ici et ne pouvant accéder à FB non plus à google, j'étais contente de rentrer. Les nouvelles du pays me manquaient. J'espérais que la Tunisie soit passée à une vitesse supérieure, que l'ère de Nahdha soit bien révolue, que le hiwar ou le himar n'est plus d'actualité et que la vie ait repris son envol. Malheureusement, je retrouve mon pays frappé de nouveau par des assassinats, des jeunes qui exerçaient leur devoir pour assurer la sécurité de notre pays. Très touchée par ces assassinats voulus pour semer la pagaille et le trouble le temps de finir leur stratégie afin de mieux s'approprier le pays.

En écoutant l'intervention de Laaraiedh hier soir, il n'a pas arrêté de passer le message que c'est lui le sauveur et qu'il ne pouvait se retirer en laissant l'avion sans pilote en faisant peur aux gens du pire auquel il faut s'attendre si le gouvernement démissionne tout de suite. Il exige la feuille de route qui doit être approuvée. C'est la condition sine qua non pour démissionner. Il est vraiment gonflé et se croit implicitement le nombril de la Tunisie.

En évoquant les derniers assassinats, il change de temps, il les minimise en déclarant la chasse à ces groupes terroristes sans trop s'y étaler, et d'une fausse voix paternelle, il promet que le nécessaire va être fait pour les familles coté assistance matérielle chose normale qui se fait automatiquement dans ce genre de cas. Il n'avait pas besoin d'en parler, par contre les familles de nos martyrs avaient besoin en ces moments de deuil de compassion et plus de soutien moral.

Les politiques devraient donc s'abstenir de faire miroiter aux citoyens l'existence d'un dialogue prometteur aboutissant à la démission du gouvernement qui est incapable de diriger le pays d'une main de fer. Par contre en laissant circuler les terroristes et les armes à travers le pays, il crée un climat de terreur au sein de la population.

Le pays compte 170 ou 171 partis avec 10000 associations et 2 ans d’un gouvernement provisoire qui refuse de démissionner malgré son illégalité. Les patriotes doivent se prendre en charge et être responsables face à l'avenir de notre Tunisie. L'Union fait la force et l'intérêt du pays doit être notre objectif !

Souad Ezzeddine

 
 


           

Nouveau commentaire :

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter