Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Pour pallier à la faillite d’Al-Jazeera, HBJ lance une nouvelle TV de propagande


17 Septembre 2014

Hamad Ben Jassem, ancien premier ministre du Qatar et Frère musulman notoire, qui vit actuellement à Londres après son limogeage par les Américains avec son complice Hamad Ben Khalifa, a décidé de lancer une nouvelle chaîne de télévision, « Al-Arabi Al-Jadeed », avec à sa tête le mercenaire Azmi Bishara, et comme directeur de la rédaction l’autre mercenaire, Wadhah Khanfar. Raison de l’opération : la chute vertigineuse d’Al-Jazeera en termes d’audience. Les manipulations, les désinformations et la propagande islamiste se payent. But de l’opération : alléger les pressions arabes et occidentales sur l’Etat voyou et sur son outil de propagande, Al-Jazeera.


Hamad Ben Jassem le Frère musulman et sympathisant d'Al-Qaïda, à l'époque où il fustigeait la glorieuse République Arabe Syrienne.
Hamad Ben Jassem le Frère musulman et sympathisant d'Al-Qaïda, à l'époque où il fustigeait la glorieuse République Arabe Syrienne.
Une nouvelle chaîne de télévision à capitaux qataris dénommée « Al-Arabi Al-Jadeed » (L’Arabe nouveau) vient de voir le jour. Elle a commencé à émettre depuis la capitale britannique et ambitionne, à court terme, de supplanter la chaîne mère Al-Jazeera, dont l’audimat s’est dramatiquement dégringolé au cours de ces trois dernières années, à cause de son orientation politique très marquée en faveur des mouvements de subversion islamiste et de l’idéologie salafiste.

Pour redorer son blason, le nouvel émir du pays, Tamim Ben Hamad, sur proposition de l’ex-Premier ministre Hamad Ben Jassem, qui veut lui aussi faire son retour, a eu cette idée de lancer une nouvelle chaîne d’information en continu qui puisse reprendre la propagande qui a fondé Al-Jazeera, sous une autre forme plus subtile et plus efficace. C’est ainsi qu’il a confié la direction du projet à son conseiller attitré, le Palestinien et ancien député de la Knesset, Azmi Bishara.

Présenté comme un partisan de «la force douce», voire comme un anti-islamiste, Bishara était, au contraire, un des maîtres à penser de la communication officielle du Qatar, au temps déjà de Khalifa Ben Hamad Al-Thani, et c’est lui qui, en intellectuel organique, assurait la meilleure promotion du «printemps arabe» à travers ses chroniques à connotation académique. La présence, comme responsable de la rédaction de cette nouvelle chaîne, de l’ancien directeur d’Al-Jazeera, Wadhah Khanfar, connu pour ses accointances avec le mouvement des Frères musulmans – et aussi de la CIA – achève de confirmer le retour, en douceur, à la ligne radicale qui a toujours caractérisé Al-Jazeera.

Tout ce directoire travaillera, bien sûr et comme à Al-Jazeera, sous les ordres de Hamad Ben Jassem, l’indétrônable idéologue de l’émirat. Pour lancer ce projet, la direction d’Al-Arabi Al-Jadeed a fait appel à une myriade de journalistes maison, mais aussi à d’autres travaillant pour le compte de certaines chaînes d’information d’expression arabe, comme BBC Arabic – qui fut la pépinière dans laquelle avait puisé Al-Jazeera à sa création, en 1995.

D’un point de vue stratégique, le lancement d’un tel projet permettrait aux dirigeants qataris d’atténuer, un tant soit peu, l’ardeur des autres monarchies du Golfe qui ont accentué, ces derniers mois, leurs pressions sur Doha pour l’amener à se défaire de ses alliances avec la mouvance des Frères musulmans et, en même temps, de garder intacte leur influence idéologique sur le public acquis à la doctrine salafiste et de repartir à la reconquête de l’opinion arabe. C’est pourquoi la direction de la nouvelle chaîne a pris soin, dès le début, de promouvoir une autre image, celle d’une chaîne voulant se distinguer, en tout, d’Al-Jazeera, et aider, surtout, l’émir Tamim à se créer «une nouvelle personnalité» qui puisse lui permettre de «sortir de l’ombre de son père».

Ce groupe de droit britannique vise également à reconquérir l’influence médiatique du Qatar, face à une concurrence saoudienne de plus en plus forte, grâce notamment à Al-Arabiya qui ne cesse de gagner en audience, pendant qu'Al-Jazeera continue à se faire des ennemis dans l’ensemble du monde arabe.

R. Mahmoudi, Algérie-Patriotique du 17 septembre 2014.


           


1.Posté par GentilTun le 17/09/2014 21:15
Merci de nous prévenir de ces manoeuvres médiatiques du Qatariel.
Mais de toute façon, personnellement, je ne fais plus confiance à aucune chaine satellitaire arabe. Tout au plus, je regarde Russia Today en arabe, et les chaines nationales tunisiennes et égyptiennes (tout en étant conscient de la forte dose de propagande qu'elles incluent)

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter