Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Pressions sur Samir El Wafi pour déprogrammer Mondher Zenaïdi au profit de Moncef Marzouki


20 Octobre 2014

Exclusif TS : C’est avec Mondher Zenaïdi que Samir El Wafi devait enregistrer samedi dernier son émission « A celui qui ose » sur Al-Hiwar Attounsi, ex Ettounsiya TV. Mais Moncef Marzouki a exercé des pressions énormes, y compris le siège de Cactus production par sa garde présidentielle, pour obliger le présentateur de déprogrammer Mondher Zenaïdi. Mais à part les pressions, y a-t-il eu des tentations par l’argent ?


Mondher Zenaïdi, seconde bête noire de Moncef Marzouki après Béji Caïd Essebsi.
Mondher Zenaïdi, seconde bête noire de Moncef Marzouki après Béji Caïd Essebsi.
Dès le 18 octobre 2014, nos confrères de BusinessNews ont annoncé que « Samir El Wafi enregistrera, samedi 18 octobre 2014, sa 4ème interview de Moncef Marzouki et la troisième depuis qu’il est au palais de Carthage », et que «D’après l’animateur, les studios sont encerclés par les forces de l’ordre et l’ambiance est carrément militaire, puisque Moncef Marzouki, même s’il est candidat, continue à être président de la République et à mobiliser toute sa garde lors de ses déplacements ».

En faisant cette révélation, nos confrères de BusinessNews ignoraient encore qu’initialement, l’invité de Samir El Wafi n’était pas Moncef Marzouki mais Mondher Zenaïdi, et que la déprogrammation de celui-ci a été décidée in extremis, en début d’après-midi du samedi 18 octobre 2014. On rappellera que dès le 6 octobre 2014, Espace Manager titrait, "Zenaïdi puis Marzouki invités d'Elwafi".

De sources fiables, nous savons que Samir El Wafi a subi des pressions énormes pour se plier aux exigences de l’usurpateur de Carthage et larbin du Qatar. Mais avec les pressions, il y aurait eu aussi de la tentation ! L’affaire aurait été conclue entre Imed Daïmi et Sami Fehri, ou Slim Riahi, copropriétaires supposés de la chaine de télévision Al-Hiwar Attounsi, ex-Ettounsiya.

Si, comme l’affirme Slim Riahi, Nessma TV exigeait 4 millions de dinars pour déprogrammer la récente « Investigation » sur le chef de l’UPL –ce que Nebil Karoui a catégoriquement démenti-, l’on se demande alors combien Moncef Marzouki a versé à Al-Hiwar Attounsi, ou à l’un de ses propriétaires pour déprogrammer Mondher Zenaïdi et s’imposer à sa place ?

L’enregistrement de l’émission s’est déroulé le 18 octobre, aux environs de 18h30 à Utique, dans les studios de Cactus. Mais, dès 10h du matin, la Garde présidentielle a fait le siège de Cactus. Etait-ce une mesure d’intimidation avant la négociation, ou juste des mesures de sécurité habituelles ? Toujours est-il que Mondher Zenaïdi n’a été informé de ce changement de dernière minute que vers 19h. On croit savoir que Samir El Wafi lui a promis de passer dans son émission le 2 novembre prochain, c’est-à-dire après les élections législatives !

Sur le fond de l’émission qui est passée hier soir et sur laquelle nous reviendrons, nous n’avons aucun commentaire à faire ici à part que le présentateur Samir El Wafi a quelquefois fait preuve d’audace, alors que les deux invités présents sur le plateau pour confondre le Tartour national, ont fait preuve de platitude et de servilité…comme au bon vieux temps de Ben Ali ! Ils n'étaient pas contradicteurs mais futurs candidats au poste de ministre de la Culture. 

Lilia Ben Rejeb 


           


1.Posté par toumata merich le 20/10/2014 09:42
Je ne suis pas d'accord quand vous qualifiez l'un des invités, Y. Seddik de servile. Il lui a rappelé nombre d'erreurs. Il l'a aussi acculé jusqu'à le sortir de ses gonds au sujet de l'affaire Grira. Je pense qu'un Seddik ne peut utiliser des termes dégradants pour faire plaisir à certains téléspectateurs qui aiment le show. Au contraire, je l'ai trouvé digne, égal à lui-même, formidable: ne pas oublié que c'est un grand philosophe certes mais aussi un vieux monsieur atteint récemment de cécité. Il mérite respect

2.Posté par Ettounisi le 20/10/2014 18:38
Nous attendons toujours, un signal, un tweet, un commentaire FB, n'importe quoi de Moncef Znaidi pour confirmer cet article.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter