Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Qatar, un émirat esclavagiste soutenu par l’Occident dit « civilisé » (vidéo)


28 Avril 2014

Des milliers d’ouvriers, retenus contre leur grès, y sont réduits à l’état d’esclaves. Leurs employeurs leur ont promis l’eldorado, ils se trouvent prisonniers de l’enfer. Les bédouins du Qatar sont très généreux avec les prostitués de Paris et Londres, mais pas avec les ouvriers africains, asiatiques ou arabes. Encouragé par l’impunité et le mutisme de ses alliés occidentaux, dont certaines grandes entreprises participent aux chantiers en cours au Qatar et ferment les yeux sur cet esclavagisme moderne, l’émirat bédouin se permet même de retenir en otages des citoyens européens. En vingt ans d’activisme droit-de-l’hommien, c’est la première fois qu’Amnesty International ose dénoncer l’innommable. Mieux vaut tard que jamais ! Quant au CIO et à la FIFA, qui a offert la coupe du monde 2022 à cette oligarchie islamo-mafieuse, contre des millions de dollars, ils font la sourde oreille, à l’instars de l’UNICEF, qui est quasiment sous le contrôle financier des émirs bédouins. L’article qui va suivre et que la presse écrite française ne s’empressera évidemment pas de reprendre, est tiré du site d’Arte.


Des travailleurs étrangers que le Qatar réduit à l'exclavage, avec la complicité du CIO et le mutisme complice du monde occidental.
Des travailleurs étrangers que le Qatar réduit à l'exclavage, avec la complicité du CIO et le mutisme complice du monde occidental.
Dans ce pays qui va accueillir la Coupe du monde de football de 2022, les ouvriers immigrés sont traités comme des esclaves. Ils travaillent 7 jours sur 7, 12 heures par jour, sous un soleil de plomb sans avoir accès à l'eau. Et sans être forcément payés. Au moins 44 népalais sont morts sur les chantiers de construction. Pourtant, ces immigrés sont venus après avoir signé des contrats très alléchants : dès leur arrivée, leur passeport a été confisqué et leur salaire revu à la baisse. Léo Mattei a rencontré certains d'entre eux qui ont préféré témoigner à visage masqué, pour ne pas s'exposer aux représailles de leurs employeurs.

Le Qatar dans le viseur d’Amnesty International

La situation des ouvriers du bâtiment n’est pas la seule à poser problème au Qatar. Un rapport publié mercredi 23 avril par Amnesty International dénonce l’exploitation des travailleurs domestiques étrangers au Qatar. Dans ces pages intitulées « mon sommeil est ma pause », L’ONG souligne que plus de la moitié des femmes émigrées au Qatar exercent un travail domestique auprès de particuliers. Elles sont employées par des familles expatriées venues du Moyen-Orient, de l’Asie ou du Nord de l’Afrique. Au total, 52 femmes ont été interviewées entre octobre 2012 et novembre 2013.

Parmi elles, certaines avouent travailler jusqu’à 100 heures par semaine sans bénéficier de jour de congé. En cas de plainte, ces domestiques peuvent être soumises à des restrictions de salaire ou privées de la liberté de circulation ou de communication. Parfois frappées de traitements inhumains ou déshumanisants, elles sont également victimes de violences physiques et sexuelles ou bien engagées dans des réseaux de trafic d’êtres humains. En février 2014, le journal The Gardian a déjà dénoncé plusieurs cas d’abus. Le gouvernement qatari nie l’information. Selon la loi en vigueur dans le pays, la violence domestique n’est pas considérée comme un crime. Les travailleurs domestiques ne peuvent donc être protégés par le droit du travail.  Une situation à laquelle Amnesty International demande aux Qataris de remédier rapidement, sans quoi l’image du pays organisateur de la coupe du monde de 2022 risquerait d’être sérieusement entachée.

Site d’Arté, le 24 avril 2014.

A consulter dans nos archives:

http://www.tunisie-secret.com/La-TV-esclavagiste-veut-exploiter-l-image-de-l-irreductible-ennemi-de-l-esclavagisme_a744.html




           

Nouveau commentaire :

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter