Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Rached Ghannouchi a failli être expulsé d’Alger


19 Juin 2013

Invité à participer à un congrès, le 15-16 juin, de ce qui convient d’appeler l’Internationale Islamiste, le chef de la section des Frères musulmans en Tunisie, R.Ghannouchi, s’est laissé aller dans son discours en exprimant son soutien au « Mouvement de la société pour la paix » (MSP), mouvement islamiste dont le nouveau chef est Abderrazak Mokri. Considérée comme une ingérence dans les affaires algériennes, un haut fonctionnaire du ministère de l’Intérieur s’est présenté dans la soirée de cette première journée du congrès (le 15 juin) et l’aurait invité à faire preuve de réserve, faute de quoi il n’assisterait pas à la seconde journée. Une façon diplomatique de le menacer d’expulsion. A ce congrès de l’Internationale Islamiste, participaient aussi le Hamas palestinien, les Frères musulmans turcs et égyptiens, des islamistes pakistanais, koweitiens, soudanais...Bref, tous les esclaves de Barack Hussein Obama et de John McCain ! Voici l’article de notre confrère d’Algérie Patriotique.


Rached Ghannouchi a failli être expulsé d’Alger
Les péripéties qui ont entouré la visite de Ghannouchi en Algérie ont confirmé les interrogations soulevées parAlgeriepatriotique sur ce qui la motive (article du 11 juin 2013«Que vient faire le Tunisien Ghannouchi en Algérie ce vendredi ?»). D’abord, tout le monde a constaté qu’il a été accueilli comme s’il était le chef de l’Etat tunisien. Pourtant, s'il est venu passer un week-end en Algérie, c’est surtout pour participer à la réunion de l’internationale islamiste – c’est ainsi qu’elle doit être qualifiée – à l’occasion des 20 ans de l’ex-Hamas.

Dans le contexte marqué par la maladie du président Bouteflika et la proximité des élections de 2014, Ghannouchi ne pouvait pas résister à la tentation d’exprimer son soutien au parti islamiste dans cette perspective, en agissant pour aider tout le courant islamiste en Algérie à consolider sa position et, au final, contribuer à ce que notre pays ne reste pas une anomalie exceptionnelle dans la région. Comme nous l’avons souligné dans l’article cité, le MSP ne cache pas son ambition de jouer un rôle similaire à celui qu’ont joué Ennahda en Tunisie ou les Frères musulmans en Egypte. Pour cela, il a besoin de se rapprocher davantage des autres mouvements inféodés à la confrérie des Frères musulmans.

C’est le rôle que devait remplir Ghannouchi. C’est ce qu’il a fait avant de se faire sonner les cloches. Mais on ne sait pas si le MSP a manipulé Ghannouchi pour forcer la dose ou si Ghannouchi, de sa propre initiative, a réellement déclaré ce qui lui a été reproché par la suite. C’est dans le caractère pernicieux des islamistes de laisser ainsi le flou sur leurs positions. Les Algériens en savent quelque chose, eux qui ont vécu l’expérience du FIS et de l’hypocrisie de ses dirigeants. Toujours est-il que l’impact de la déclaration de Ghannouchi a produit un effet qui a été encore multiplié par son démenti et les commentaires qui l’ont accompagné.

On se demande pourquoi les responsables algériens accordent un tel statut privilégié au chef des islamistes tunisiens au point où il se croit autoriser à faire des déclarations qui sont de véritables ingérences dans les affaires intérieures de l’Algérie. Il n’y a pas de doute, Ghannouchi abuse de l’hospitalité qui lui est offerte dans notre pays et de la bienveillance jusqu’à la complaisance qui lui sont manifestées. On se demande aussi où est le secret d’un tel comportement de nos responsables à l’égard de Ghannouchi qui n’a jamais oublié que l’Algérie a été sa première terre d’exil et qu’à ce titre, elle l’a aidé à constituer son mouvement et à prendre le pouvoir, quelque vingt ans plus tard, en Tunisie. L’ambition de Ghannouchi est de prendre la tête d’un mouvement islamiste qui serait au pouvoir dans tout le Maghreb. La rencontre d’Alger organisée par le MSP entre dans ce cadre et le chef tunisien doit penser que Mokri est bien placé pour réaliser cet objectif.
Tunisie-Secret.com

Kamel Moulfi

 


           


1.Posté par Kahlouch Charni le 20/06/2013 00:43
dégage sale terroriste tu n'es pas le bien venu en algerie

2.Posté par N Eddine Ben Hafaiedh le 20/06/2013 12:17
ils on dut expulser ce cafard !!!!!

3.Posté par Samia Tebourbi le 20/06/2013 12:18
Je confirme tous les tunisiens sauf les cons qui après 2 ans et ils ne veulent pas voir ou il a entraîné le pays ce terroriste

4.Posté par marekchi le 20/06/2013 12:19
J'aurai souhaité que l'état Algérien l'ait expulsé et de belle manière : menottes aux mains

5.Posté par Neira Hamza Khouaja le 20/06/2013 12:26
Pourquoi failli ? Ils auraient pu terminer cette bonne besogne!

6.Posté par Yenici le 21/06/2013 08:39
sale terroriste dégage de notre Tunisie , Diable , mill rina wijhik lé rina khir !

7.Posté par farid le 21/06/2013 21:18
J’espère que les autorités algériennes sont vigilantes a l’égard de cet intrus en particulier et a tout les énergumènes qui viennent enseigner l'islam aux algériens. Enfin enseigner un nouveau islam dans lequel il faut porter la barbe, le Kamis court pour exhiber les pattes velues et surtout cacher la femme. Des inepties pour la consommation générale ... le sérieux est réservé a l'AIPAC.

8.Posté par aziz 23 le 05/07/2013 15:44
Il peut rêver ce chien de ghanouchi avec tout les islamistes en algerie il ne trouveront que des hommes ce valet du quatar . De grace je lance un appel au à autorités algérienne qu'on le laisse plus jamais foulée le dol algerien il est pourri de la tête jusqu'au pieds sale chien

Nouveau commentaire :

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter