Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Rendez-nous Ben Ali !


2 Novembre 2016

Sous la plume de Nicolas Beau, cela a l’air plutôt fantastique et hallucinant, tant l’auteur a été des années durant un ennemi de Ben Ali et un grand frère des Frères musulmans et autres trafiquants des droits de l’homme. Si Ben Ali a bien mérité sa fin parce qu’il n’a jamais été à l’écoute de quelques intellectuels au patriotisme exemplaire mais sous l’influence pernicieuse des médiocres et des zélateurs, la Tunisie ne méritait sans doute pas une telle régression depuis la fumisterie de la « révolution du jasmin ». Nicolas Beau a le mérite de reconnaitre, mieux vaut tard que jamais, que la corruption du temps de Ben Ali c’est rien par rapport à aujourd’hui, mais il n’est pas sans savoir que la somme de la corruption sous « l’ère nouvelle » et sous «l’islamisme modéré » est insignifiante comparée à la corruption sous la démocratie française. Une corruption qui touche indistinctement des Députés, des Sénateurs, des Ministres, des Présidents, des intellectuels et même des journalistes ! Le dernier livre de Georges Malbrunot et Christian Chesnot, « Nos très chers émirs » est à cet égard édifiant.


L’histoire avance parfois à reculons. La corruption qui régnait à l’époque de l’ancien président tunisien Ben Ali aura beaucoup contribué en 2011 à provoquer la colère populaire et à le chasser du pouvoir. Or depuis le départ du dictateur honni voici cinq ans, la dilapidation des deniers publics a pris en Tunisie une proportion qui n’avait jamais été atteinte. La corruption qui était réservée sous Ben Ali aux clans inféodés à la Présidence, et notamment à l’épouse du chef de l’Etat, Leila Trabelsi, s’est démocratisée, atomisée. On assiste aujourd’hui à une formidable dérégulation des prébendes et des bakchichs. Jusqu’aux taxis de l’aéroport de Tunis qui pratiquent une espèce de racket sur tout nouveau voyageur qui débarque au pays du jasmin. Sans même parler des passes droits qui sévissent aux frontières avec l’Algérie et la Libye, lorsque des caïds improvisés font main basse sur le trafic de marchandises en payant les douaniers ou la garde nationale.

Chaque corporation, chaque groupe d’intérêt, chaque clan au pouvoir se servent allègrement, sans que l’administration, paralysée, n’intervienne. Et pour cause, l’Etat tunisien n’existe plus, ou si peu.

La corruption, c’était Ben Ali, et lui seul !

Plus grave encore, on assiste aujourd’hui au pillage d’une grande entreprise publique comme Tunisie Télécom. On y découvre une direction incontrôlée et grassement payée qui est instrumentalisée par des intérêts étrangers, en l’occurrence les Emirats Arabes Unis (voir l’enquête ci contre). Sous Ben Ali, le groupe public de téléphonie n’aurait sans doute pas connu de telles dérives. Au gouvernement, une technostructure indépendante et compétente, dont le régime a toujours pris soin de s’entourer, veillait à défendre les intérêts supérieurs de l’appareil de production tunisien. Et gare aux dérapages ! Au sein de l’administration de l’Intérieur, oh combien brutale et arbitraire sous le règne du dictateur, Ben Ali avait viré pas moins de 2000 policiers suspectés de malversation. La corruption, c’était lui, et lui seul qui en avait le monopole. Le président en choisissait les destinataires et en régulait les montants, dans des arbitrages sophistiqués où l’intérêt national tunisien n’était pas oublié.

Nous avons été grisés, emportés, conquis, par la soif de parole et le désir de justice qui ont marqué le Printemps tunisien. La formidable liberté d’expression qui règne aujourd’hui à Tunis est un modèle pour de nombreux pays arabes. Souhaitons que l’exception tunisienne ne soit pas minée par les appétits financiers qui sont, hélas, encouragés dans la Tunisie du président Beji.

Nicolas Beau, dans MondeAfrique du 1er novembre 2016


           


1.Posté par G&G le 03/11/2016 16:31
Monsieur Nicolas Beau n'est pas beau du tout.
Lui l'instigateur de notre printemps. Qu'il s'en régale et qu'il la boucle.
G&G
RCDiste et fier.

2.Posté par pierre le 04/11/2016 10:09
Qui est cette vieille et moche mégère? Au lieu de s'occuper des problèmes gaulois ;oh ils sont combien nombreux , des ingérences assassines de sarkonain et des frasques de handouille et voilà que cette vielle et charmante journaleuse cherche les poux dans la tëte de la Tunisie et de l’Algérie.

3.Posté par pierre le 04/11/2016 12:50
Bande de khon....ards tounsis ,vous n'avez pas les koui.....de mettre en ligne mon post.C'est de la censure Et dire que les tunisiens sont pour la liberté d'expression.Pouah hypocrites et lâches.

4.Posté par pierre le 04/11/2016 12:53
Chut n'insultez pas le gaulois le beau .Sinon ,il n'y aura plus de touristes frenchies en Tunisie.Je suis sur que ce fil sera censuré par le fameux administrateur.Chut !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!N'insultez pas leurs maîtres les français.

5.Posté par sofiane le 05/11/2016 13:56
non garder Ben ali qui n'a pas su protéger notre pays!!il a abandonné ses propres enfants(es tunisiens)et c'est réfugié dans la gueule du loup!!!si cet homme était resté au palais de Carthage et avait défendu notre demeure de l'invasion étrangère (pétro-monarchie),alors il serait devenu notre héros national arabe!!!malheureusement ses actes le trahissent!!même si je pense qu'au fond de moi c'est un bon patriote!!mais hélas les actes parlent!!et de toue façon les événements en Syrie apporteront un changement notable en Tunisie dans un avenir proche!!un indice me permet de l'affirmer,notre fameux ministres des cultes a été renvoyer de ses fonctions régaliennes parce qu'il a dit la vérité!! concernant l'idéologie wahabite ,polluant l'atmosphère tunisienne,les seaudiens et quataries se sont tiré une balle dans le pied et réaliseront dans un avenir proche de leur erreur!!Nicolas Beau la Tunisie retrouvera son autonomie soyez en sur!!!

6.Posté par pierre le 06/11/2016 17:09
Alors ou est mon post que j'ai transmis il y a quelques jours.
Vous n'etes que des hypocrites génétiques .On peut rien faire pour votre especes. Vous ne passez qu'à lécher les kouilles de vos maîtres les frenchies. Prosternez vous devant eux et dites leurs merci missiou et après vous avoir pisserdessus.LA HONTE .Pouah.MINABLE HARISSA.
TS- les modérateurs de TS sont des bénévoles, ils ne travaillent pas 24h sur 24h

7.Posté par TOUAGUINE le 06/11/2016 22:17
Ce Monsieur ne dit pas la réalité ou bien il le fait exprès comment il accuse Ben Ali de la corruption c'est faux et s'il a comparé la période de la règne de Ben Ali et l'actuelle période peut être il révisera ses jugements infondés .

Nouveau commentaire :

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter