Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Saïd Aïdi outragé par un ramassis de syndicalistes sous la chefferie de Othman Jallouli


27 Février 2016

Leur meneur s’appelle Othman Jallouli. Devant le bureau de Saïd Aïdi, ces voyous déguisés en syndicalistes ont traité leur ministre de tous les noms, sans épargner sa mère. Une fois de plus, les barbouzes de l’UGTT démontrent qu’ils sont les premiers traîtres et les pires ennemis de la Tunisie.


Othman Jallouli, le barbouze de l'UGTT qui a injurié et menacé Saïd Aïdi devant son bureau au ministère, en compagnie d'un ramassis de syndicalistes.
Othman Jallouli, le barbouze de l'UGTT qui a injurié et menacé Saïd Aïdi devant son bureau au ministère, en compagnie d'un ramassis de syndicalistes.
Othman Jallouli, qui fait office de secrétaire générale de la fédération nationale de la santé, a invectivé à propos de son ministre : «Je suis son Seigneur, lorsque je l’appelle au téléphone et que je lui demande quelque chose, il doit s’exécuter »! (propos tenus en arabe, voir le lien vidéo ci-dessous).

Ce barbouze syndicaliste a raison de parler ainsi. Depuis la « révolution » de la brouette qui a été suivie du coup d’Etat du 14 janvier 2011, l’UGTT se partage le pouvoir avec sa sœur Ennahdha. Ainsi en a décidé l’Oncle Sam. Othman Jallouli a raison de menacer le ministre le plus compétent et le plus intègre de ce gouvernement fantoche, incapable et corrompu. Depuis la « révolution » de la brouette, n‘importe quel voyou et inculte peut se permettre de dire à un polytechnicien ou à un cadre Bac plus 10, « T’es qui toi, Dégage » !

Vous avez raison Messieurs Othman Jallouli, Noureddine Taboubi, Houcine Abassi… Les polytechniciens et les Bac plus 10 ne valent rien au pays de l’alcoolique Mohamed Bouazizi. Qui sont-ils, comparés à vous autres, les « révolutionnaires » nobélisés, reçus par le Roi de Suède et le Pape François ! Devant le Roi de Suède, vous avez donné la meilleure image du Tunisien : ivres morts, vous ne saviez pas que le champagne, c’est une seule coupe et non pas dix ! Selon des témoins présents, vous avez souillé de vos vomissures les ascenseurs du palace où le Comité Nobel vous a logé.
              
Cette scène filmée d’un ramassis de syndicalistes vociférant devant le bureau du ministre a indignée plusieurs Tunisiens et provoquée notamment cette réaction sur facebook d’Ali Gannoun : « Devant le ministère de la santé, un syndicaliste remonté comme une pendule n'a cessé d'insulter son ministre de tutelle comme s'il s'adressait à son pire ennemi. Insultes, mépris, menace et j'en passe. Le type ne se sentait pas, il avait le pouvoir de tout casser, de tout fermer, de tout exclure, de tout bazarder et de tout bloquer. Il était appuyé par une meute de fouteurs de merde à la demande. Entre l'hymne nationale et "Birrouh biddem nefdik ya ittihaad", ils applaudissaient et encourageaient, telle une bande de primitifs, leur champion déchaîné et hors de tout contrôle ».

Durant 23 ans de règne bénalien, le fameux « Ittihaad » (UGTT), a brillé par son mutisme et son lèche-bottisme. Corruptrice et corrompue, l’UGTT a bien profité de l’ancien régime nationaliste (Bourguiba ensuite Ben Ali) et elle s’est gavée du régime « postrévolutionnaire » vendu aux impérialistes américains, régime dont elle est, avec les Frères musulmans, la moelle épinière. Le coup d’Etat du 14 janvier 2011 n’aurait jamais réussi sans la double trahison de l’armée dite nationale et de l’UGTT.

Beaucoup de Tunisiens ignorants de l’Histoire et des manouvres secrètes, ne savent pas encore que la centrale syndicale, qui avait naguère pris part à la lutte pour l’indépendance a, en effet, joué un rôle déterminant dans le coup d’Etat islamo-atlantiste de janvier 2011. Ils ne savent pas non plus que, depuis l’époque bourguibienne, l’UGTT a toujours été considérée par les services américains comme une pièce centrale de l’échiquier politique tunisien, tout comme les Frères musulmans locaux. Que ces deux mercenaires (Ennahdha et l’UGTT) se partagent aujourd’hui le pouvoir et ses privilèges, n’est donc pas du tout un hasard.
                   
La grande imposture et supercherie, c’est que l’on a voulu faire passer l’UTICA pour le fer de lance de l’impérialisme américain –parce qu’elle regroupe les « capitalistes » et les chefs d’entreprises- et l’UGTT, pour l’organisation patriotique par excellence, parce qu’elle défend la cause des travailleurs et que ces fondateurs, de Mohamed Ali Hammi à Farhat Hached, ont été effectivement de vrais patriotes. C’est sur ce fond de commerce que prospèrent la trahison et l’affairisme véreux de l’UGTT.

Ce n’est pas le moment de démontrer, preuves et documents à l’appui, que l’UGTT a joué un rôle déterminant dans l’avilissement et la destruction de la Tunisie. Ce sera fait dans les jours qui viennent. Mais c’est le moment de dire à Monsieur Habib Essid que, lorsque l’élément le plus dévoué et le plus travailleur de son gouvernement se fait intimider et insulter de la sorte, la moindre des choses c’est de dénoncer publiquement ces barbouzes de l’UGTT, qui ont détruit l’économie du pays, dont son fleuron, la Compagnie des Phosphates de Gafsa (CPG), et qui continuent aujourd’hui à mener leurs actions subversives et antipatriotique selon, non pas les intérêts des travailleurs et des chômeurs, mais l’agenda de l’ambassade des Etats-Unis en Tunisie.

Nebil Ben Yahmed

 
Pour écouter et voir ce barbouze, cliquer sur ce lien :

https://www.facebook.com/343473679020755/videos/1125436037491178/
            


           


1.Posté par Baouab Jaouaher le 27/02/2016 21:16
Juste je vais faire un copier/coller pour une lettre que j'ai envoyé à Monsieur le Ministre de la santé publique Aid Said dans sa propre boite de messagerie sur FB le 12/2/2015... Je l'avais prévenu de cette UGTT( Union des Gorilles Traitres et Terroristes) et il ne m'a jamais répondu ni même convoqué pour une audience. Je suis malheureuse de le voir arriver jusque là avec cette bande de malfaiteurs. Voici la lettre:
Baouab Jawaher
Bonsoir,
Je suis en train de regarder l'émission dans laquelle vous et Kamel Jendoubi vous êtes invités à répondre aux questions relatives aux problèmes de la santé en général et spécialement concernant la région de Gafsa, cette région qui m'interesse d'une part du fait que j'y étais médecin Radiologue et d'autre part par ce que c'est ma région adoptive puisque c'est la ville de mes enfants.... Permettez moi de vous critiquer du fait de la non maitrise du dossier de Gafsa bien que Kamel Jendoubi parait il a commencé à mettre le premier pas pour avoir des chances à réussir car il a su tirer la première ficelle celle de considérer que ce dossier est important du fait qu'il faudra écouter les gens et ne plus écouter ceux qui sont en train de le décourager ... Ceci dit votre hésitation à ne pas répondre aux questions "si bêtes" des journalistes surtout celles de Néji Zairi est une faute commise mais comprise: quand est ce que vous allez venir à Gafsa et comment y venir??? question bête mais de grande importance à y répondre... Il fallait dire, nous y irons dès demain et pendant une longue période, habillés en Jeans, portant des bottes et des boules quies arrêtant tout bruit parasite et perturbateur et ne donnant confiance à qui conque en particulier cette UGTT ( cette Union des Gorilles Traitres et Terroristes) qui est à la base de tout le malheur de Gafsa.... Vous en souffrez surement, vous souffrez surement de Othman Jallouli, ce Gafsien, le minable perturbateur du secteur de santé, élève de la grande école de l'UGTT de Gafsa , élève de Amara Abbassi que vous même ne le connaissez pas mais que vous devrez demander qui c'est : qui est cet homme ?? ou est il actuellement?? quel était son rôle à avoir enflammé la ville de Metlaoui juste après la révolution... Demandez à Adnene Hajji qui est vraiment l'UGTT de Gafsa , demandez à Boujemaa Chraiti quel était et quel est encore le rôle de cette UGTT... demandez à connaitre quels sont tous les dégâts causés par cette UGTT.... cherchez bien la tête de la vipère... c'est mon conseil pour vous pour que vous puissiez réussir votre mission..; Quant à moi, je peux vous assurer que je ne suis pas active en politique dans les plateaux et média qui n'invite que ceux qui habitent le grand Tunis mais je suis active dans la région de Gafsa en choisissant d'être passive, de quitter la santé publique, de quitter mon service de Radiologie, de quitter carrément la médecine et de laisser faire l'anarchie choisie et imposée par cette UGTT jusqu'à ce qu'un jour vienne une ou deux ou plus qu'une personnes ( comme vous et Kamel Jendoubi) chercher la tête de la vipère dans cette région. J'ai juré ne jamais quitter cette région ( bien que je suis d'origine Monastirienne) et par ce que je suis la fille de Bourguiba et que mes enfants sont des Gafsiens je ne quitterai jamais cette région mais je n'y travaillerai plus sauf si assainissement et purification totale du secteur de la santé et je peux vous assurer que même en bâtissant un CHU, même en donnant le maximum à cette région rien ne sera réussi si vous ne traitez pas les grandes aberrations et corruptions qui y règnent.... Vous pouvez ne pas me croire ni donner de l'importance à ce message mais tôt ou tard vous me donnerez raison....Personnellement je ne viendrai jamais vous rencontrer au ministère car j'ai juré depuis quelques années ne jamais aller rencontrer aucun ministre de la santé tellement j'ai vu des ministres qui nagent dans les nuages....

2.Posté par meddahi le 28/02/2016 12:16
Je suis outré et abattu de voir à quel point s'est affaibli et effrité notre administration. A voir à chaque fois la parade de force et de provocation de la centrale syndicale allant même jusqu'à toucher dans leurs intégrités certains hauts responsables du gouvernement me donne la chair de poule et m'instille des doutes.
J'ai la chair de poule pour deux raisons, la première s'est de voir a quel point s'est désagrégé la centrale syndicale et le chaos quelle sème dans les différents secteurs de l'administration par la rébellion de ses affiliés régionaux. La deuxième s'est la triste réalité de découvrir la manière brutale, incongru, indiscipliné et inintelligible dont use ses membres pour traiter des sujets sociaux en confusion temporelle de l'opportunité de l'occasion. N'en parlant pas de la bassesse et l’obscénité des moyens et langage usée carence de leur formation des techniques d’interlocuteur et de négociation.
M’instille le doute de penser à des connivences entre la centrale syndicale et le gouvernement aux dépens de sujets publics, au point que ce dernier évite toute confrontation de crainte de révélations qui risquent de scandaliser la scène politique. A mon avis la situation en est arrivée à un point ou chacun doit assumer ses responsabilités et qu’un gouvernement de taille ayant pris les rênes du pouvoir a l’obligation de mettre fin à ces fauteurs de trouble par les mécanismes de la lois, message de confiance aux Tunisiens sur la transcendance de leur gouvernement sur toutes ces organisations et associations qui cherchent à outrepasser les lois.

3.Posté par fhima Khemais le 28/02/2016 12:55 (depuis mobile)
Je suis parfaitement d''ccord avec tout ce gue vous venez de dire courageusement sur cet union destucteur de notre pays qui a ete bati par de vrais patriotes. Maintenant on attend une reaction intelligente du gouvernement conte cet union madit.

4.Posté par Jawhar le 01/03/2016 16:42
@Nebil Ben Yahmed
Le prix Nobel de la paix et remis par le roi de Norvège !

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter