Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Syrie: des crucifixions de chrétiens?


20 Avril 2014

En reprenant une dépêche de l’AFP, Le Figaro a publié le vendredi 18 avril cet article qui montre au besoin le véritable visage barbare des islamo-fascistes que le Qatar et l’Arabie Saoudite financent et que la France soutient. Sur ces horreurs, pas un mot dans le premier quotidien islamo-atlantiste d’Europe : Le Monde ! Petite rectification à la fin de cet article, il n’y a pas de guerre civile en Syrie, mais une guerre de l’Internationale islamo-terroriste, soutenue par certaines démocraties occidentales, contre un peuple et son armée légitime.


Dans la première mise en ligne de cet article, par mégarde, nous avons repris cette photo pour illustrer l'histoire parfaitement authentique de la jeune syrienne chrétienne qui a été martyrisée par les terroristes islamistes. Après vérification, il s'avère que cette photo est l'oeuvre du maquilleur canadien Rémy Couture et elle est tirée de la série d'horreur "Inner Depravity". Il n'en reste pas moins vrai que la réalité des atrocités islamistes en Syrie dépasse de loin la fiction.
Dans la première mise en ligne de cet article, par mégarde, nous avons repris cette photo pour illustrer l'histoire parfaitement authentique de la jeune syrienne chrétienne qui a été martyrisée par les terroristes islamistes. Après vérification, il s'avère que cette photo est l'oeuvre du maquilleur canadien Rémy Couture et elle est tirée de la série d'horreur "Inner Depravity". Il n'en reste pas moins vrai que la réalité des atrocités islamistes en Syrie dépasse de loin la fiction.
Des chrétiens qui refusaient de prononcer la profession de foi musulmane ou de verser une rançon ont été crucifiés par des djihadistes en Syrie, a dénoncé aujourd'hui à Radio Vatican une religieuse syrienne.

Selon Sœur Raghid, qui a dirigé l'école du patriarcat gréco-catholique à Damas, et qui vit maintenant en France, "dans les villes ou villages qui sont occupés par les éléments armés, les djihadistes et tous les groupes musulmans extrémistes proposent aux chrétiens soit la chahada (la profession de foi musulmane) soit la mort. Quelques fois, on demande une rançon".

"C'est impossible, a-t-elle ajouté, de renier leur foi donc, ils subissent le martyr. Et le martyr d'une façon extrêmement inhumaine, d'une extrême violence qui n'a pas de nom. Si vous voulez des exemples, à Maaloula, ils ont crucifié deux jeunes gens parce qu'ils n'ont pas voulu dire la chahada. Ils disent « alors, vous voulez mourir comme votre maître en qui vous croyez. Vous avez le choix: soit vous dites la chahada, soit vous êtes crucifiés ».

"Il y en a un qui a été crucifié devant son papa. On a même tué son papa. Ce qui s'est passé par exemple à Abra, dans la zone industrielle, dans la banlieue de Damas", a-t-elle rapporté. Selon elle, après des massacres, des djihadistes ont parfois "pris les têtes et joué au foot avec elles", ont pris les bébés des femmes et "les ont accroché aux arbres avec leurs cordons ombilicaux".

Radio Vatican a publié cette interview le jour où l'Eglise commémore la crucifixion du Christ à Jérusalem.  Alors que la guerre civile donne lieu à des massacres commis par toutes les parties, la minorité chrétienne s'est en majorité prononcée pour le régime laïc de Bachar el-Assad, par crainte précisément des islamistes.

Le Figaro du 18 avril 2014.

Réactions des lecteurs du Figaro :

J-M.S-T
Si ce n'était pas rapporté par des témoins dignes de foi se serait incroyable ! Qui sont ces extrémistes monstrueux que la France veut aider ?? La dérive islamiste fanatique de cette rébellion l'a rendu totalement indéfendable aux yeux des honnêtes gens. On se croirait revenir aux persécutions ordonnées par les empereurs romains avant l'édit de Constantin ! Il est temps que les chrétiens dénoncent ces horreurs si les laïcs fond la sourde oreille.

Tartempion
Ces criminels sont les alliés des USA et de l'Europe et notamment France. Par conséquent, l'Europe (et notamment la France) sont les complices de ces crimes.

antonio
Une nouvelle fois seule face au système Ump-Socialiste, Marine Le Pen fait preuve de vérité, de lucidité et de réalisme sur la Syrie, en nous expliquant, depuis le début du conflit, pourquoi il est irresponsable de soutenir la rébellion islamiste!

Précision de TS:

Par mégarde, nous avons repris cette photo pour illustrer l'histoire parfaitement authentique de la jeune syrienne chrétienne qui a été martyrisée par les terroristes islamistes. Après vérification, il s'avère que cette photo est l'œuvre du maquilleur canadien Rémy Couture et elle est tirée de la série d'horreur "Inner Depravity". Que nos lecteurs veuillent bien nous en excuser. Il n'en reste pas moins vrai que la réalité des atrocités islamistes en Syrie dépasse de loin la fiction et que L’histoire de la jeune fille martyrisée par les fanatiques est authentique puisqu’elle a été confirmée par Sœur Raghida, une religieuse syrienne qui ne peut pas mentir.

 


           

Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

26.Posté par gilberty le 24/07/2014 07:03
J aimerai rappeler a AZIZ 23 , que la tunisie et le plus gros et pratiquement le seul pays exportateur de Prostituée vers la Syrie .

25.Posté par yam alias gavroche le 03/06/2014 19:35
certes la guerre des religions fait rage mais le montage d images ne fait qu,attiser la haine entrte les religions ,messieurs cessez de canarder les musulmans,et soyez nettement superieur àtous ceux qui font du mal.

24.Posté par c.i.a. le 11/05/2014 01:25
P.T.@ ,Parlez plutôt , des crimes de votre immonde charia, vous seriez plus crédible!

23.Posté par Les Pacifistes de Tunis le 07/05/2014 01:15
http://bit.ly/yd15JY

UN MUSULMAN NE DOIT PAS FAIRE DE MAL A UNE MOUCHE (Coran)

L'islam est la religion de la Paix (et de la Raison: voir les origines de la philosophie en Europe avec des gens comme Averroès et sa compagnie) tout comme le christianisme celle de l'Amoor et le judaisme celle de la Loi. Car il faut de tout pour faire un monde. Chacune a une fonction insépa-rable des autres. C'est pas une qui exclut l'autre.

S'il faut encore prouver, malgré toute la guerre psychologique des médias depuis l'invasion de l'Afghanistan en 1979, rappelons que un Musulman ne doit pas faire de mal à une mouche. Alors, comment pourrait-il en faire à des hommes?
Bien sur, tout le monde sait que dans Le Coran: "tuer un homme c'est comme tuer l'humanité en-tière".

Voyons ce qu'Il dit des animaux.

LA VACHE: Alors, il commence par le chapitre (sourate) de la Vache. Il y a une vache dans l'histoire et elle est tranquille mais un peu âgée et il faut la laisser tranquille.

LE CHAMEAU ET SA FEMME LA CHAMELLE: Les hommes donnent à boire à la chamelle mais c'est un exemple seulement.

LES FOURMIS (il y a une sourate qui porte ce nom). Alors là, le Coran il dit (presque directement) que le Musulman doit faire attention, quand il marche, de ne pas écraser les fourmis (c'est l'his-toire avec le roi Salomon et ses armées légendaires).

L'ARAIGNEE (il y a une sourate qui porte ce nom). Là, le Coran il raconte comment notre Bien Aimé Prophète a été protégé de l'ennemi par une toile d'araignée.

LES ABEILLES (il y a une sourate qui porte ce nom). Là, le miel il est très bon et il faut surtout pas écraser ces insectes même s'ils vous piquent.

On trouve aussi l'éléphant et d'autres animaux encore. Le Coran est l'ami des animaux comme la Société de la Protection des Animaux en France et il y a plein d'histoire encore. Note Bien Aimé Prophète, il aimait les chats aussi. Un jour, il a admonesté une femme qui chassait un chat et il lui a dit à peu près qu'elle n'était pas une bonne croyante.

Les Musulmans devraient en fait être tous végétariens. Mais pour pas mourir de faim dans des pays où il y avait pas beaucoup de lentilles et des légumes, il a dit que si vous devez tuer un gentil animal pour manger, alors sacrifiez le au Bon Dieu qui vous permet de manger ainsi et de ne pas mourir de faim. C'est cette Permission qu'on appelle le fameux "halal" (licite).

Donc, toutes ces histoires de "Allahou-Akbar!" et "Takh! Takh!" tu prends une rafale de mitraillette dans le ventre ou tu es pendu sur un cable électrique ou t'es crucifié, il y a beaucoup de cinéma derrière et les médias en guerre ils adorent ces trucs. Souvent ils les fabriquent eux-mêmes.

22.Posté par aziz23 le 05/05/2014 23:43
N'empêche que la Tunisie est le plus gros exportateur de terroristes vers la Syrie hommes et femmes

21.Posté par c.i.a. le 05/05/2014 20:08
Lorsque l'on donne , a des enfants de 4 et 6 ans , durand des manifestations , en pays démocratiques, des affiches avec l' inscription '' Décapiters , tous ceux ,qui insulte notre prophète '', en dit long , sur la mentalité primitive des musulmans!

20.Posté par Léon le 02/05/2014 11:46
@Nino G. Mucci, Évangélique:
As-tu lu les rapports de Rome, des illuminés de l'église, quatre siècles plus tard que l'avènement de l'Islam, sur l'arrivée des croisés en Orient. Ils se vantaient d'avoir brochés vivants des bébés arabes qu'ils avaient mangés (si tu n'y a pas accès, lis le livre de ton coreligionnaires Amin Maalouf, seul livre qui n'a pas été primé). Ce sont là leurs propres témoignages. On ne peut donc les remettre en cause.
Alors ne t'attache pas à ce point à la biographie de ce fils d'esclave affranchi qu'est Ibn Ishak, qui, en écrivant la Sira, un siècle et demi après la mort de Mohammad (SAW), a dû glisser quelques quenelles aux maîtres de son père, pour la postérité.
Autre chose: Pourquoi, à l'instar des hypocrites islamistes, ne cites-tu que les versets qui ont été révélé en temps de guerre contre des ennemis voulant étouffer l'Islam dans son berceau. Cite plutôt ceux qui en temps de paix, appellent au respect des autres religions et à la non violence. Un peu de bonne foi, mon cher Nino. Lis la sourate des araignées ou ce qui concerne "allathina aménou, wallathina hédou, wannaçara, wassabi-ina, man amana billéhi walyawmai'l akhiri", bref, à tous les gens du livre à qui Dieu a promis son paradis (Sourate Al Baqara).
Ecclésiatiquement Votre.
Léon.

19.Posté par Nino G. Mucci le 25/04/2014 11:01
Je me permets, après avoir longtemps réfléchi sur la dépravation et les multiples et incessants actes terroristes en cours en Syrie, dans un silence médiatique concerté par les associés multinationaux d'une entreprise de démolition étatique et de destruction communautaire à partir de l'agenda islamiste d'Obama, d'apporter mes éléments de réflexions sur ces faits.

Les réactions très émotives et fort déviantes que je viens de lire ici et là, peuvent s'expliquer par la cruauté de l'image choisie ci-dessus dans l'article. Pourtant la violence inouïe qui vient en général du monde musulman en termes de massacres et des mise-en scène macabres a été montré tout le long de l'histoire et bien avant que les Croisades en constituassent une forme de vindicte. Okba Ibnu Nafâa fit massacrer tous les soldats noirs qui étaient en Byzacène, province byzantine dans l'actuelle Tunisie, avant de trouver la mort par la main de héroïques résistants Berbères contre une invasion qui avait TOUT de la colonisation, y compris l'imposition violente d'une langue étrangère : l'arabe. C'est le grand historien Charles André Julien qui nous le dit, un cher ami d'Habib Bourguiba, dans son Histoire de l'Afrique du Nord. Nous sommes au premier siècle de l'islam.

Même la vie du prophète islamique est touchée par la violence aveugle, si nous prenons en considération le cas, par exemple, de la poétesse arabe Asma Bent Marouan, assassinée en pleine nuit, dans son sommeil, en ayant son bébé dans ses bras, sur ordre de Muhammad, selon plusieurs sources concordantes (y compris la Sirâ d'Ibn Ishaq, la SEULE biographie du Prophète) mais souvent réfutées par les savants musulmans. Ils n'ont qu'à BANNIR la Sirâ dans son intégralité ou une grande partie du Hadith, dans les écoles et le kouttab, pour s'en sortir du problème.

Mutilations horribles, éventrements de femmes et des bébés, même dans le lieu sacré de la maternité, se sont vérifiés par de soudains mouvements de haine sectaire , par exemple en Algérie, le massacre de Philippeville le 20 août 1955, avant même qu'une revendication politique intelligible soit affirmée, comme à Sétif en 1945, où en suite la répression française, qui appliquait la loi martiale à la sortie du conflit mondial, a été particulièrement cruelle en suivant l'exemple des répressions tribales du temps du Bey Ahmed en Tunisie avec la révolte de 1864, par exemple, ou bien avant du sultan Moulay Rachid au Maroc contre les confréries tribales maraboutiques. Des massacres de masse. La violence est habitude et -hélas- méthode pour imposer respect et autorité dans la vaste majorité des cultures musulmanes, comme accuse l'intellectuel et journaliste irakien Abdelkhalak Hussein.

Je ne peut pas résumer la panoplie de 14 siècles de violences qui perdurent dès nos jours et semblent même se multiplier, mais inviter à l'Histoire. Dans le contexte syrien actuel, le 24 mai 2012, le massacre d'al-Houla, commis par une horrible boucherie d'enfants dans le but dégoûtant d'accuser Al-Assad par le montage d'Al-Jazira, la bouche de la désinformation et de la propagande qatarie, a été l'oeuvre des islamistes d'Al-Qayda infiltrés dans l'"armée syrienne libre": naturellement libre de faire du terrorisme avec la permission d'Obama et de l'OTAN. Un des plus courageux accusateurs du montage et de l'escroquerie démagogique a été le prêtre et intellectuel Eduard-Marie Gallez, un insigne islamologue.

("Proche-Orient : on ne peut plus se taire", doc. disponible sur http://www.lemessieetsonprophete.com/annexes/edito_lmesp_2012-12.htm)

Dans la plus part de cas, ces crimes de terrorisme contre la population civile désarmée ont été commis en DÉPASSANT les limites de conduite guerrière ou de punition que le Coran prescrit. Reste néanmoins que la violence se banalise dans le milieu musulman même dans les affaires familiales, où la haine de race ou de religion prend une place considérable.

Les exemples, à l'instar de la photo ci-dessus, fictive mais proche de certaines reconstructions, ne manquent pas. Par exemple, c'est à cause de la religion, à cause du baptême d'une petite fille de quelques mois, qu'Elisabetta Leder, une femme italienne, déjà séparée de son mari marocain, devenu soudain un extrémiste islamique, a été horriblement égorgée avec la petite Arianna de seulement deux ans. La scène ensanglantée de cette affaire macabre dans la maison de cette pauvre femme qui vivait avec sa famille, absente au moment des faits, a choqué même la police, normalement habituée à des situations de crime. Le tueur islamiste a été en suite arrêté en fuite en ex-Yougoslavie et condamné par la justice italienne à la prison à perpétuité. Que dire encore du meurtre horrible de la jeune Fadimé Sahindal, par son père musulman kurde, commis en Suède? Que dire de l'exécution criminelle de la jeune Sadia Cheikh en Belgique, organisée par sa famille pakistanaise, qui ne tolérait pas sa relation avec un jeune belge de foi chrétienne? On tue au nom de l'islam, et on tue des femmes ainsi que des enfants complètement innocents. Beaucoup de musulmans se sentent justement blessés dans leur for intérieur car cette violence met en discussion l'autorité morale du Coran. Toute question de conscience toutefois est précieuse pour avancer dans sa propre foi et croissance dans la "vérité de conscience" que toute religion implique.

Nier que la violence se niche souvent et magistralement dans les versets du Coran même, est, je ne dit pas une tentative naïve et un peu puérile de cacher une évidence, mais à la longue un argument d'accusation contre ceux, qui ne veulent pas se pencher sur les problèmes textuels et interprétatifs. Personne peut nier que la crucifixion, en tant que pratique cruelle et inhumaine du Pharaon contre les Juifs de Moise, est d'abord condamnée dans le Coran à au moins trois reprises, la surate Al-A’râf, verset 124, la surate Ta-Ha, verset 71, et Ash-Shu’âra ("Les Poètes"), verset 49. Le problème se pose quand après le Coran ordonne de faire la même chose que faisait le Pharaon dans le verset 33 de la sourate al-Maîdah ("La table garnie")! Exactement le même type d’exécution et de punition dégradante contre la personne humaine, quel que soit son credo ou ses méfaits, il en reste à CLAIRES LETTRES la crucifixion et le démembrement contre ceux qui n'acceptent pas l'islam ("combattent Allah ET SON PROPHÈTE -Muhammad") et provoquent "de désordres" dans la terre. Relisez le verset ! il suffit de calquer sur les mots et sur les arguments, et la violence est prête! Il y a quelque chose de vraiment "troublant" dans cela, à part le fait que Nourredine Bhiri, ai rappelé le verset pour terroriser les protestataires et les grévistes à Tunis quand était ministre de la Justice et il se trouve encore que Me Sabri Ziadi ai été retrouvé pendu près de son domicile à Soliman, tout en ayant en étude des dossiers de corruption regardant ce sinistre personnage de la Nahda islamiste. Reconnaissons finalement que "les inspirations" venant du Coran ne sont pas toutes pacifiques.

Nino G. Mucci, Évangélique, activiste D. H.

18.Posté par Les Pacifistes de Tunis le 23/04/2014 01:18
LES "RIVIERES DE SANG" (SIC) DE L'ANCIEN TESTAMENT ET L'AMOUR DE LA MARTINE

Critiques et esprits libres, oubliez les vomissements du Figaro et de l'Agence Française de Propagande qui ne sont pas le centre du monde et regardez la Lumière ailleurs.

Sachez qu'il ne sert à rien de répondre à des islamophobes viscéraux avec des arguments tirés de la religion, notamment en citant des versets puisque on vit à une époque où le Coran est piétiné, brûlé et même jeté dans les toilettes.

S'il fallait citer des versets évoquant des "rivières de sang" (sic) et autres horreurs liées aux batailles innombrables (Hébreux tantôt contre les Yébousiens, Hébreux tantôt contre X, contre Y, tantôt contre Dieu lui-même…), c'est dans l'Ancien Testament qu'on les trouve et non pas dans le Coran. Evidemment, comme dirait le Christ, il est plus facile de voir le fétu dans l'œil du Musulman que la poutre dans celle des fous de Sion ou de la Maison Noire.

Le truc est bien connu. La manipulation consiste à extraire quelques versets versets du Coran évidemment (mais il faut toujours le répéter puisque c'est le centre du tour d'illusion) hors de leur contexte (économique, historique, social, politique, etc.) et de s'exclamer devant les masses qui n'ont jamais lu ni le Coran, ni l'Ancien et le Nouveau Testament, ni les Védas (mais qui connaissent toutes les présentatrices de France 24): "Regardez, vous voyez bien comment ce sont des gens violents par essence". Ca marche quand on a à sa solde des médias comme Le Figaro et l'AFP et des images disponibles sur des sites d'artistes canadiens ou autres.

Mais ça ne marche pas avec un esprit scientifique (on renvoie au philosophe Gaston Bachelard si vous voulez) qui, de la même façon ne répondait pas aux anticommunistes viscéraux comme Le Figaro en citant des versets des œuvres de Marx ou Lénine. L'esprit scientifique voit bien que les "crimes du communisme" (voir le fameux livre) sont en fait sans aucune commune mesure (et, bien sur, après correction) avec ceux du capitalisme (c'est-à-dire toutes ces horreurs quotidiennes que vous lisez et voyez chaque jour sur vos écrans! Et qui existaient avant le "communisme" et qui existent encore, et c'est naturel, après).

Aujourd'hui, il suffit de remplacer "communisme" par "islam" puisque, pour le Système capitaliste mondial (qui cherche à se sauver), l'Ennemi n'est plus, depuis 1991 et 2001, le communisme, mais l'islam.

A la rigueur, et pour faire vite, nous conseillons aux Musulmans, au lieu de perdre le temps à citer des versets, de répondre avec des citations de nombreux auteurs (juifs ou catholiques par exemple) qui ne peuvent être suspectés d'être des crypto-Musulmans. Par exemple (mais il y a beaucoup d'autres): ALPHONSE DE LAMARTINE (le poète, écrivain national et homme politique français) ou encore GEORGE BERNARD SHAW (le dramaturge irlandais pacifiste et prix Nobel de Littérature en 1925).

++ ALPHONSE DE LAMARTINE:

« Jamais homme ne se proposa volontairement ou involontairement un but plus sublime, puisque ce but surhumain : saper les superstitions entre la créature et le créateur, rendre dieu à l’homme et l’homme à dieu, restaurer l’idée rationnelle et sainte de la Divinité dans ce chaos de dieux matériels et défigurés de l’idolâtrie. »
« Jamais homme n’entreprit, avec de si faibles moyens, une œuvre si démesurée aux forces humaines puisqu’il n’a eu, dans la conception et dans l’exécution d’un si grand dessein, d’autre instrument que lui-même et d’autres auxiliaires qu’une poignée de barbares dans un coin de désert. »
« Enfin, jamais homme n’accomplit en moins de temps une si immense et si durable révolution dans le monde puisque, moins de deux siècles après sa prédication, l’islamisme, prêché et armé, régnait sur les trois Arabies, conquit la Perse, le Khorasan, la Transoxiane, l’Inde occidentale, la Syrie, l’Ethiopie, tout le continent connu de l’Afrique septentrionale, plusieurs des îles de la méditerranée, l’Espagne et une partie de la Gaule. »
« Si la grandeur du dessein, la petitesse des moyens, l’immensité du résultat sont les trois mesures du génie de l’homme, qui osera comparer humainement un grand homme de l’histoire moderne à Mohammed ? Les plus fameux n’ont remué que des armes, des lois, des empires ; ils n’ont fondé (quand ils ont fondé quelque chose) que des puissances matérielles écroulées souvent avant eux.
Celui-là a remué des armées, des législations, des empires, des peuples, des dynasties, des millions d’hommes sur le tiers du globe habité : mais il a remué, de plus des autels, des dieux, des religions, des idées, des croyances, des âmes ; il a fondé, sur un livre dont chaque lettre est devenue loi, une nationalité spirituelle qui englobe des peuples de toute race, et il a imprimé, pour caractère indélébile de cette nationalité musulmane, la haine des idoles et la passion du dieu unique. Ce patriotisme, vengeur des profanations du ciel, fut la vertu des enfants de Mohammed. L’idée de l’unité de Dieu, proclamée dans la lassitude des théogonies fabuleuses, avait elle-même une telle vertu, qu’en faisant explosion sur ses lèvres, elle incendia tous les vieux temples des idoles et alluma de ses lueurs un tiers du monde. »
« Cet homme était-il un imposteur ? Nous ne le pensons pas, après avoir étudié son histoire. L’imposture est l’hypocrisie de la conviction. L’hypocrisie n’a pas la puissance de la conviction, comme le mensonge n’a jamais la puissance de la vérité. »
« Si la force de la projection est, en mécanique, la mesure exacte de la force d’impulsion, l’action est de même, en histoire, la mesure de la force d’inspiration. Une pensée qui porte si haut, si loin et si longtemps est une pensée forte ; pour être forte, il faut qu’elle ait été bien sincère et bien convaincue… »
« Mais sa vie, son recueillement, ses blasphèmes héroïques contre les superstitions de son pays, son audace à affronter les fureurs des idolâtres, sa constance à les supporter quinze ans à la Mecque, son acceptation de scandale public et presque de victime parmi ses compatriotes, sa fuite enfin, sa prédication incessante, ses guerres inégales, sa confiance dans les succès, sa sécurité surhumaine dans les revers, sa longanimité dans la victoire, son ambition toute d’idée, nullement d’empire, sa prière sans fin, sa conversation mystique avec dieu, sa mort et son triomphe après le tombeau : plus qu’une imposture, une conviction. Ce fut cette conviction qui lui donna la puissance de restaurer un dogme. Ce dogme était double, l’unité de dieu et l’immatérialité de Dieu, l’un disant ce que dieu est, l’autre disant ce qu’il n’est pas ; l’un renversant avec le sabre des dieux mensonges, l’autre inaugurant avec la parole une idée !
« Philosophe, orateur, apôtre, législateur, guerrier, conquérant d’idées, restaurateur de dogmes, fondateur de vingt empires terrestres et d’un empire spirituel, voilà Mohammed.
« A toute les échelles où l’on mesure la grandeur humaine, quel homme fut plus grand ? »

++ GEORGE BERNARD SHAW (in "The Genuine Islam", 1936):

« Ce dont le monde a le plus besoin est un homme qui a l’esprit de Mohammed. Les hommes religieux dans le moyen-âge, par ignorance et par fanatisme, ont propagé une image obscure de la religion de Mohammed qu’ils ont considéré comme l’ennemi du christianisme.
Mais après avoir eu connaissance de l’histoire de cet homme, j’ai trouvé que c’est un prodige exceptionnel et j’ai conclu qu’il n’est pas l’ennemi du christianisme mais le sauveur de l’humanité. Selon mon opinion, s’il avait à se charger des affaires de ce monde actuel, il résoudrait tous nos problèmes et assurerait la paix et le bonheur que le monde entier espère (…) J’ai toujours eu haute estime pour la religion de Mohammad à cause de sa merveilleuse vitalité.
C’est la seule religion qui me semble posséder cette capacité d’assimilation aux différentes étapes de l’existence. J’ai étudié cet homme merveilleux qui, à mon avis, est loin d’être un Antéchrist, et qui devrait être appelé le Sauveur de l’humanité.
J’estime que si un homme comme lui devait exercer une hégémonie sur le monde moderne, il réussirait à résoudre ses problèmes de façon à lui apporter le bonheur et la paix. En parlant de la foi de Mohammad, j’ai prédit que cette dernière serait acceptée par l’Europe de demain comme elle est déjà acceptable par l’Europe d’aujourd’hui. »"

17.Posté par Léon le 22/04/2014 23:26
@BN et @ANK:
@BN: Concernant la photo: Vous défendez une noble cause dans votre valeureux journal et n'avez pas besoin des méthodes utilisées par les propagandistes d'Al-Jazeera (Al-Khinzira pour les intimes) ni des machines de propagandes occidentales. C'est une erreur fondamentale. J'accepte les excuses mais j'espère que de telles erreurs ne se répéteront pas (gardons une ligne de conduite).
@ANK: Arrête de sortir le versets de leur contexte et de ne citer que ce qui t'arrange (toujours hors contexte). Cela porte un nom, c'est l'hypocrisie.
Je peux t'en citer autant qui appellent le musulmans à ne pas "obliger" autrui. Sur ce, le seul et unique verset qui statue les conditions de combat (Al Qital) est le suivant:
"Combattez pour Allah (fi sabilillahi) CEUX QUI VOUS COMBATTENT et n'outre passez pas vos droits (wa lé ta3tadou), Dieu n'aime pas ceux qui outre passent leurs droits (inna Allaha lé you7iboou'l Mo3tadine)..." (Al Baqara). Une fois fixée cette règle, viennent certaines des sourates que tu cites. Alors stp, lis le Coran avec bonne foi et il 'éclairera. Lis-le avec mauvaise foi et il ne t'en rendra que plus aveugle.
Léon.

16.Posté par HANNIBAL le 22/04/2014 20:43
@ mabite ton commentaire est aussi ignoble que toi .Tu n'est que le reflet de ton gourou le premier criminel qui t'a embrigadé par le biais de son message de haine et d vengeance .Moi en tant que chrétien je ne souhaite pas ce que cette cette pauvre martyre a souffert à mon propre ennemi.Voila toute la différence entre un chrétien et un musulman!!! C'est dommage que Tunisie secret ait publié cette ignominie!!!

15.Posté par Madaglan le 22/04/2014 10:51
Je ne retrouve pas l'article originel dans le Figaro...

TS- Voici le lien du Figaro
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/04/18/97001-20140418FILWWW00393-syrie-des-crucifixions-de-chretiens.php

14.Posté par Rémy Couture le 22/04/2014 02:59
La photo de la femme avec le crucifix est une photo de mon travail et n'a rien à voir avec l'histoire qu'on essaie de lui coller et encore moins avec la jeune fille à côté.

Vérifiez donc vos sources avant de lancer de la propagande gratuitement.

La photo est tiré d'une série horreur macabre fictif nommé Inner Depravity.

Merci de bien vouloir remettre les choses dans leurs contextes.

Rémy

13.Posté par Mabite le 22/04/2014 01:40
Bien fé pour Elle
Il fo voir ce que vous faites a nos enfants en irak Afghanistan et la Palestine

12.Posté par le cathare81 le 21/04/2014 21:35
ce sont des sous humains ,des fanatiques de la religion a la solde de pays de fous,honte a eux et a leur descendant sur 100 generations

11.Posté par Faycal Aouij le 21/04/2014 19:09
So what ???
Remplacez la croix par un coran et vous aurez ce qui se passe actuellement et depuis 10 ans en Irak ou aujourd'hui en republique Centraficaine....les guerres de religion, ca existe depuis des siecles et cela continuera d'exister.....et je ne pense pas que les musulmans soient les plus barbares aujourd'hui, bien au contraire, ils ont juste moins acces a l'information...

10.Posté par Léon le 21/04/2014 17:47
RESPONSABILITÉS BIEN ORDONNÉES:
Il va de soi que les animaux qui ont fait cela sont à condamner et à combattre jusqu'au dernier. Ils désolent aussi bien leurs victimes chrétiennes que les musulmans que nous sommes et qui sommes contre ce type de pratiques.
Il va de soi que les premiers responsables sont ceux qui ont perpétré de tels actes. Mais qui sont-ils? Et qui les a payé et poussé à de tels actes? En Tunisie, ils sont connus et l'on oubliera jamais que le tarif du Jihad était de 20000 dinars par tête de pipes (on sait d'ailleurs pertinemment qui les paye). Pour savoir qui les paye, il suffit de voir comment ils ont été décorés par Mc Cain en Libye. C'est à dire par ceux-là mêmes qui s'emploient comme des malades à vouloir ternir l'image d'un Islam depuis belle lurette qui est bien au dessus de leurs mesquineries et de leurs faux calculs.
Venons-en aux faits pour ordonner les responsabiltés:
Qui a applaudi la révolution 2.0 de OTPOR et de Freedom House et les traîtres payés par ces deux organismes et par plusieurs chancelleries occidentales?
Est-ce moi qui ai applaudi la chute de Ben Ali et espéré celle de Bachar ou est-ce le congress américain, bien relayé par le nos traîtres locaux.
Est-ce moi qui ai envoyé et largué par tonnes des armes pour les islamistes ou bien Hollande, Sarkozi et Obama. Les barbus allant combattre en Syrie se faisaient décorer par Mc Cain (les photos sont encore sur ce site).
Est-ce moi qui ai voulu intervenir en Syrie au profit des insurgés ou les biens pensants du type BHL et autres philosophes de basse facture. Ceux sont les mêmes: Ceux qui ont détruit la Tunisie, la Libye, s'emploient de leur mieux à détruire la Syrie. Et n'eut été la carte russe que Dieu a brandi au dernier moment, le monde arabe serait déjà ouvertement colonisé. Aujourd'hui il ne l'est que discrètement.
C'est à tous ceux-là que les chrétiens de Syrie doivent en vouloir. Et non aux musulmans et encore moins à Bachar Al Assad qui a toujours protégé les minorités. J'en appelle aux peuples du monde chrétiens de se retourner contre leurs chefs qui ont encouragé et même financé cela.
Mais que vaut le sang chrétiens pour les sionistes et les défenseurs mordicus de l'état hébreux. RIEN du TOUT!
Ce sont eux vos vrais ennemis et croyez-moi.
Quant aux musulmans, je dis: Musulmans réveillez-vous! Vous êtes plus vulnérables que jamais! Avez-vous troqué votre cerveau contre une pierre hermétique pour en arriver à croire que la direction du Jihad est la Syrie. Mais vous êtes cons ou quoi?
Je n'ai jamais cru que nos peuples étaient si cons que cela. D'ailleurs quand le peuple est con je vous laisse imaginer ce que donne une démocratie!
Léon.
VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.

9.Posté par ANK le 21/04/2014 17:42
Mohamed Abdou, Arrête de faire la takkiya (mentir pour protéger l'islam), car ta réponse à Hannibal n'est que la takkiya recommandée par Mohamed et bien répandue par les hadiths ...

Voici la paix et l'amour que prônent l'Islam, Mohamed et Allah. Quelques sourates anti-juives et anti-chrétienne :

Coran : 9, 29 :
« Combattez ceux qui ne croient ni en Allah ni au Jour dernier, qui n'interdisent pas ce qu'Allah et Son messager ont interdit et qui ne professent pas la religion de la vérité, parmi ceux qui ont reçu le Livre, jusqu'à ce qu'ils versent la capitation par leurs propres mains, après s'être humiliés ».

Coran : 9, 123-124 :
« Ô croyants ! combattez les infidèles (juifs et chrétiens) qui vous avoisinent ; qu'ils vous trouvent toujours sévères à leur égard. Sachez que Dieu est avec ceux qui le craignent ».

Coran : 25, 52 :
« N'écoute pas les incroyants (juifs et chrétiens), combats-les rudement avec ce Coran ».

Coran : 33,61 :
« Ce sont des maudits, où qu'on les trouve, ils seront pris et tués de tuerie ».

Coran : 47, 4 :
« Quand vous rencontrez des infidèles, frappez-les à la nuque jusqu'à en faire un grand carnage. Puis, quand vous les avez dominés, enchaînez-les solidement. Ensuite, c'est soit la libération gratuite, soit la rançon, jusqu'à ce que la guerre dépose ses fardeaux. Il en est ainsi, car si Allah voulait, Il se vengerait Lui-même contre eux, mais c'est pour vous éprouver les uns par les autres. Et ceux qui seront tués dans le chemin d'Allah, Il ne rendra jamais vaines leurs actions. Il les guidera et améliorera leur condition, et les fera entrer au Paradis qu'Il leur aura fait connaître. Ô vous qui croyez ! si vous faites triompher la cause d'Allah, Il vous fera triompher et raffermira vos pas. Et quand à ceux qui ont mécru, il y aura un malheur pour eux, et Il rendra leurs œuvres vaines ».

Coran : 47, 37 :
« N'appelez point les infidèles à la paix quand vous leur êtes supérieurs, et que Dieu est avec vous »

Coran : 71, 27 :
« Si Tu les laisses (en vie), ils égareront tes serviteurs et n'engendreront que des pécheurs infidèles ».

La liste est non exhaustive, mais je m'arrête que par là.

Les musulmans, on vous connaît, vous ne pourriez plus vous cacher derrière la langue arabe, la Sauna et la Sira sont bien connues. La Takkiya ne passera plus.

8.Posté par Les Pacifistes de Tunis le 21/04/2014 16:24
LA FABLE DE LA FEMME QUI DIT A L'HOMME: "VIOLEZ-MOI"!

Le Figaro est une entreprise florissante puisque la loi française et l'idéologie journalistique en vigueur lui a permis d'adapter son fonds de commerce qui est passé, il y a 30 ans, de l'anticommunisme primaire à l'anti-islamisme le plus débridé.
Les plus consciencieux savent pour qui roule LE FIGARO et ce que vaut l'AFP.
Le conte de fées pour lecteurs du Figaro était presque parfait et la manipulation presque réussie.

En effet, raisonnons une seule seconde: comment un Chrétien (ou un musulman) pourrait-il sa foi en déclarant sous la menace quoi que ce soit devant des criminels armés? C'est contraire au pro-cessus même de la conversion. C'est comme si une femme disait à un homme: "VIOLEZ MOI!". Ce ne serait plus un viol, n'est-ce pas?

L'Histoire montre qu'il y a pu y avoir, à certains moments, des conversions forcées (très rares ce-pendant dans l'histoire de l'Islam et dues à des personnages mentalement malades) et qui étaient en fait souvent des conversions pour raisons économiques: permettant, par exemple, d'échapper à la misère (pour les ignorant, lire les livres d'histoire du Pr Mohamed TALBI, fondateur de l'Association Internationale des Musulmans Coraniens (c'est à dire qui ne reconnaissent d'autorité que du CORAN qui n'a rien à voir avec tous ces (faux-)-délires, et toute cette propagande de l'Empire). Ce qui n'est évidemment pas le cas dans la Syrie contemporaine où Chrétiens et Musulmans jouissent des mêmes droits depuis de très longs siècles.

Bref, il est évident qu'une quelconque déclaration orale conversion devant des tueurs n'a aucune valeur, ni sur le moment, ni après. C'est tout simplement ridicule et de la pure propagande digne des épisodes les plus noirs des croisades anticommunistes passées et bien connues du Figaro, qui est passé de la dénonciation du "goulag sybérien" à celle du "goulag syrien".

7.Posté par Adel Kammoun le 21/04/2014 12:34
Contrairement à certains arabo-musulmans, une Soeur chrétienne ne ment jamais.

1 2
Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 15 Septembre 2014 - 07:02 Présidentielles : Candidatures d’outre-tombe

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter