Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Syrie : les islamo-fascistes tuent un prêtre chrétien néerlandais


7 Avril 2014

C’est un article de Georges Malbrunot, l’un des rares journalistes français à ne pas s’adonner à la propagande islamo-atlantiste, particulièrement depuis que Le Figaro est redevenu un quotidien de droite ! Cet article a été publié sous le titre de « Syrie : un père jésuite néerlandais sauvagement assassiné à Homs ». Le Vatican a rendu un hommage à l’un de ses « plus fidèles pasteurs », mais la communauté chrétienne attend de son Eglise un peu moins de diplomatie et un peu plus de vérité au sujet de la guerre par procuration que l’Occident livre contre la Syrie au nom des « droits de l’homme » et des valeurs chrétiennes, comme autrefois en Irak, où il ne reste quasiment plus de chrétiens !


Le père Frans van der Lugt, que Dieu ait son âme et qu'Il maudisse jusqu'à la fin des temps les mercenaires du Qatar, d'Arabie Saoudite et de Turquie.
Le père Frans van der Lugt, que Dieu ait son âme et qu'Il maudisse jusqu'à la fin des temps les mercenaires du Qatar, d'Arabie Saoudite et de Turquie.
Le père Frans, comme on l'appelait affectueusement en Syrie, avait choisi de rester sur place dans cette vieille ville de Homs, assiégée et bombardée par les forces du régime depuis deux ans. Ce jésuite néerlandais âgé de 75 ans refusait tout contact avec la presse, ne voulant tirer aucune gloire de sa courageuse ténacité.

«Cela fait deux ans qu'il tenait à rester auprès de la trentaine de vieillards chrétiens confinés eux aussi dans la vieille ville», nous déclare depuis Damas Elia Attieh, un Syrien originaire de Homs qui connaissait le père Frans, depuis plus de vingt ans.

Lundi matin, un homme armé a abattu ce prêtre néerlandais, qui avait passé les deux tiers de sa vie dans cette Syrie qu'il aimait tant - il y était arrivé en 1966.

Selon le témoignage de confrères jésuites, le père Frans a été emmené par deux hommes armés qui l'ont battu, puis tué de deux balles dans la tête, a indiqué à l'AFP le père Federico Lombardi. L'assassinat a eu lieu devant la résidence des jésuites de Homs dans le quartier de Boustan al-Diwan, tenu par les rebelles.

Que s'est-il passé? Le père Frans a-t-il été victime de radicaux opposés au projet de réconciliation actuellement à l'œuvre à Homs? «Il y a une semaine, il avait déjà été attaqué au visage, on l'avait menacé, mais les jésuites n'avaient pas voulu en parler», affirme une source contactée localement.

«Nous essayons de faire sortir son corps», déclare au Figaro un des ses amis, le père Michel Naaman. «Il représentait un grand symbole et sa mort entraîne beaucoup de répercussions», ajoute-t-il. Après la rencontre de Genève en février entre des représentants du régime et une délégation de l'opposition, un accord avait permis la sortie de plus d'un millier de personnes de la vieille ville de Homs.

«Un homme de paix est mort» a aussitôt réagi le Vatican, qui a rendu hommage à l'un de ses «plus fidèles pasteurs».

«Le peuple syrien m'a tant donné, tant de gentillesse, tant d'inspiration et tout ce que je possède. Maintenant qu'il souffre, je dois partager sa peine et ses difficultés», avait expliqué le père Frans en février à l'AFP via Internet. «Je suis le seul prêtre et le seul étranger à être resté. Mais je ne me sens pas comme un étranger, mais comme un arabe parmi les arabes», avait-il dit.

Un autre prêtre jésuite, un autre ami des arabes, ayant longtemps vécu à Homs comme le père Frans, a disparu il y a neuf mois dans la région de Raqqa où les djihadistes exercent parfois le pouvoir. Il s'agit du père italien Paolo dall'Oglio. On est depuis sans nouvelle de lui.

Georges Malbrunot, Le Figaro du 7 avril 2014

Dernier message vidéo du defunt père Frans van der Lugt, sous la menace des islamo-fascistes qui ont pris en otage tous les habitants de Homs. Il termine son message par "Nous aimons la vie et nous voulons vivre...". 

http://www.youtube.com/watch?v=MhQHg6ivGPg
 


           


1.Posté par Léon le 08/04/2014 00:07
@Georges Malbrunot: Voilà ceux que ton président a armé et avait même voulu engager l'armée française à leurs côtés.
Est-ce pour l'intérêt de la France et des français? Certainement pas! Alors pour qui? Je te laisse deviner comme un grand. Les chrétiens d'orient, bien plus démocrates que leur compatriotes musulmans, et même que leur coreligionnaires européens, savaient ce qu'ils faisaient quand ils refusaient d'appuyer les révolutionnaires (aux trois quart des rebelles étrangers à la Syrie).
Il y allait de leur survie. Mais, monsieur Hollande n'est pas au service de son peuple, ni au service des chrétiens, encore moins au service de la France, mais plutôt au service de ses employeurs.
Tout comme son prédécesseur, un v.....et traître qui a détruit la Libye et vendu Gaddafi à ses bourreaux. Peut-on faire confiance à celui qui faisait des accolades à Gaddafi deux années plus tôt pour le vendre, sachant pertinemment ce qui allait en advenir. La trahison des mesquins et des voyous.
La guerre de Libye a été préparée bien avant le début des événements en Tunisie (voir l'émission de la cinq sur le Qatar et la France, avec le témoignage d'un sous officier français dégoûté).
La France des grands présidents est finie avec Chirac. Même une o..... comme Mitterrand savait observer les limites que lui imposait la pudeur. Tuons des bougnoules, certes, mais il ne faut pas que ce soit trop visible (disons que c'est pour leur bien et pour les libertés comme en Irak, sic!).
Ils sont démasqués. La dernière tentative colonialiste new look, perpétrée par les pro-israéliens du monde entier via les chefs d'états pions et suppos (et la France n'en manque pas) a fait voter FN aux arabes. Ces derniers peuvent être cons, mais il ne faut pas trop pousser.
La donne mondiale est en train d'évoluer. Le Peuple de France ne se laissera pas faire par quatre énergumènes en guise de penseurs (BHL, Fine Quelle Crotte, and Co, pffffff!).
Continuez comme çà et ne vous étonnez pas de la montée des nationalismes; ceux-là mêmes que vous avez enterré après la deuxièmes guerre mondiale, gagnée sur le dos des tirailleurs musulmans, sénégalais et nord africains. Avec en guise de reconnaissance, l'une des terres d'Islam offerte aux juifs pour vous faire pardonner leur massacre. Peut-être qu'un jour les arabes leur offriront un pays européen. Un symbole de la Shoah par exemple!
Léon.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter