Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Tariq Ramadan piège Edgar Morin et le Qatar en récolte les bénéfices


13 Novembre 2013

Indigné par la visite "philosophique" d'Edgar Morin à la "Cité idéale" du Qatar, Jacques-Marie Bourget réagit dans le Nouvel Obs, dans un article titré "Edgar Morin parle de profs "mondiologues" au Qatar : un suicide philosophique". Un remarquable article dans lequel l'auteur rappelle les crimes de l'émirat bédouin que Cheikh Edgar Morin a malheureusement honoré de sa présence. Jacques-Marie Bourget aurait pu lui rappeler la liste des prisonniers Français, arbitrairement retenus dans les geôles qataris, ainsi que le rapatriement in extremis du proviseur du lycée français Bonaparte, Hafid Adnani, dont l'épouse et les enfants sont toujours otages de la justice bédouine.


Tariq Ramadan piège Edgar Morin et le Qatar en récolte les bénéfices
C’est étonnant… Pourtant il est très connu, et aimé, et "émérite" même ; et personne n’a publié la nouvelle : le 29 octobre 2013, le philosophe, sociologue et historien Edgar Morin s’est suicidé. En public dans la salle du "Centre de la Charia et de la vertu islamique" à Doha….
 
Présent auprès de lui le révérend père Tariq Ramadan, plutôt que de le dissuader de son geste fatal, lui a tendu la cigüe. Que ceux qui aimaient, ou aiment encore Edgar Morin se rassurent, sauvé  in extremis le philosophe, sociologue et historien respire encore. Au bout du compte – celui qui s’égraine jusqu’à dix et marque le K.O. – le magicien Ramadan a su  invoquer un être suprême qui, bien luné, a laissé la vie au néo-suicidé. En fait l’homme exemplaire n’a fait que flinguer sa bonne réputation.
 
Il ne faut plus former des profs, mais des "mondiologues"
 
Vous ne rêvez pas, Edgar Morin, l’ami de la liberté s’est rendu au Qatar pour y cautionner un barnum baptisé "Wise 2013", qui est à l’éducation, disent ses promoteurs, ce que Davos est à la finance. Notons le parallèle : Davos le cercle de ceux qui dirigent le monde et le tuent, l’affament…
 
Ainsi, assis dans un angle de vision balisé par les longs cils de la cheikha Moza, nous avons pu voir Morin et Ramadan, ce dernier heureux et discret comme un chat qui sait qu’il mangera la souris. Morin a glosé sur la nécessité de ne plus former des profs ou des instits, mais des "mondiologues". Allons bon. Contre le prix de son billet d’avion et de son séjour, il fallait bien que le maître globalisé (philosophe, sociologue, historien), inventât un concept.
 
Face au frère Tariq qui riait donc dans sa barbe intérieure, le label Morin de la "complexité" a accouché :
 
"Plus largement, l'école doit faire réfléchir aux vertus et aux carences de la civilisation occidentale dominée par un individualisme forcené, qui envahit le monde. Sans cette formation, nous sommes désarmés"... "Si on n’est pas capable de comprendre les problèmes sociaux, on ne peut pas élaborer une pensée qui puisse lutter contre les risques de ce monde", prophétise-t-il. 
 
Remerciez moi d’abréger la citation tant le propos tient de la recette de barbe à papa, gris à l’extérieur avec du vent au dedans. Le vieil oracle, qui ignore visiblement qu’à Doha il est au cœur du cerveau de la "civilisation occidentale", a aussi délivré des bons points. Au Maroc par exemple, qui "est unique dans sa réaction au printemps arabe", "où l’activisme civil réformiste est à son apogée et il n’a eu d’égal que l’interaction positive et rapide de l’État avec ses revendications, ce qui a fini par faire éclore un modèle marocain unique en son genre dans le monde arabe".
 
Personne n'a osé dire à Morin qu'il était dans une dictature
 
Cet épisode de la vie de la pensée, qui masque si mal le visage de la dictature qatarie, cet engagement de Morin – qu’on a connu, du combat contre les nazis à son soutien au sort de Palestiniens, courageux et lucide –  ne peut rester sans explications.
 
La première, Ramadan étant face à lui, on a fait croire à Edgar, si distrait, qu’il était en Suisse… Ou encore à Oxford où Ramadan enseigne la charia dans une chaire financée par le Qatar. À savoir aussi qu'Edgar, trop coquet, hésite à porter ses lunettes. Cela peut expliquer sa fausse route. Si vous vous souvenez ce magnifique film allemand, "Good Bye Lénine ", vous comprendrez : personne n’a osé dire à Morin qu’il se trouvait assis dans les sofas d’une dictature.
 
Cher et bien aimé Edgar, savez vous qu’à quatre kilomètres du "Centre de la Sharia et de la vertu islamique" – condamné à vie (peine ramenée à 15 ans) – dort en prison le poète Mohamed Al-Ajami  ? Savez vous que sous vos fenêtres, près de deux millions de travailleurs immigrés sont traités en esclaves  et que, si le rythme des morts au travail continue, on atteindra 4000 cadavres pour l’ouverture du Mondial de foot en 2022 ?
 
Doha, dans ce doux paradis de fer
 
Savez-vous que l’enseignement au Qatar – même celui des universités américaines implantées ici pour éviter que les USA n’aient à accueillir trop d’étudiants bronzés sur leur territoire –, que l’enseignement est filtré à l’étalon de le règle islamique ?
 
Savez-vous que, contre leur gré, des hommes et des femmes, sans raison sauf celle du prince, sont retenus depuis des années ? Savez-vous que ce pays ne connaît ni le droit ni la comptabilité publique ? Savez-vous que le Qatar, en Afrique et ailleurs, après avoir étranglé les révoltes égyptienne et tunisienne et pillé la Libye, finance des djihadistes fort peu soucieux du droit humain ?
 
Savez-vous qu’en Afrique encore, le Qatar que vous cautionnez, achète des milliers d’hectares de terre, transformant ainsi les paysans pauvres, exploitants coutumiers de ces surfaces, en paysans sans terre ? Avant de prendre l’avion on vous a sûrement informé que le Qatar, au classement des démocraties dans le monde, évolue à la 138e place au coude à coude avec la Biélorussie ?
 
Merci donc, cher Edgar Morin, puisque chez vous l’engagement et l’acte ne font qu’un, d’avoir montré où pouvait s’exercer harmonieusement  le pouvoir des "mondiologues" : à Doha dans  ce doux paradis de fer. Mais, attention, si demain un autre prêcheur parvient à vous convaincre de participer à un autre "Wise" – cette fois à Pyonyang – réfléchissez, cette charmante ville n’est pas en Belgique mais en Corée du Nord.

Jacques-Marie Bourget, dans Le Nouvel Obs Plus du 10 novembre 2013

 
 


           


1.Posté par Tarek GUESMI le 13/11/2013 09:44
Je rejoint tous vos dires et cela me désole tant que de voir un si grand homme comme Edgar Morin tomber dans les filets d'un pays dont les dirigeants -Cheikhs- assoiffés de sang entraînent et financent les guerres contre les peuples.
Je suis Tunisien et je vois comme mes compatriotes ce que fait le Qatar dans nos pays, les dirigeants-Cheikh- de ce pays ont inventé une nouvelle forme de dictature, c'est la dictature d'autre peuples, ils s'accaparent des régimes entiers et entraînent l’appauvrissement de peuples entiers, se procurent les terres et les entreprises d'autres pays pour des miettes et font régner leurs lois. Ces jours mêmes, une loi est entrain d'être votée en Tunisie qui permettra de donner des ailes à des fondations (dont le financement Bédouin); ce mode de gestion a été aboli par la Tunisie depuis des dizaines d'années est entrain de renaitre pour les beaux yeux de Mouza.
...

2.Posté par mohamed kouka le 13/11/2013 09:58
le naufrage de l'âge .C'est douloureux de voir Morin se fourvoyer à ce point, lui le théoricien de la complexité.

3.Posté par Mourad le 13/11/2013 15:58
Que dire de plus que ce qui a été dit? Le qatar dirige, finance et glorifie ces terroristes assoiffés de sang tels des vampires que sont les jihadistes. Aprés les avoir déployés en Libye, puis en Tunisie ou ils sont encore sous couvert d'organisations tolérées par le parti au pouvoir ennahdha (ansar charia avant qu'elle ne soit classée enfin organisation terroriste suite aux pressions exercées sur ennahdha par le peuple,pseudos ligues de protection de la révolte populaire (pour ne pas dire révolution, mot que j'ai banni de mon vocabulaire pour l'instant) milices sous couvert du ministere de l'intérieur et sous commandement de rached khriji (pour ne pas dire ghanouchi de son faux nom usurpé)). Cette secte ennahdha (et non parti) est financée elle même par le qatar, ces derniers font la guerre actuellement en syrie ou le bilan est de 110000 Morts à ce jour depuis deux ans. Cette horde de sauvages, sous couvert d'un islam qu'ils ont sali et démoli sa réputation noble d'une religion prônant la paix et la tolérance et dont en réalité ils ne connaissent rien, saccagent tout sur leur passage. Pauvre syrie, qui au lieu d'être aidée par la communauté internationale sombre de jour en jour dans les ténêbres de l'enfer cautionné par les USA, Israel et la france et à sa tête françois hollande, laurent fabius, sioniste dans l'âme et le franco israélien bernard henry levy. Droits de l'homme? communauté internationale, dites vous? Ces deux entités n'existent plus hélas de nos jours sauf en théorie et ne font dans la réalité, que couvrir les horreurs perpétrées ci et là dans le monde arabe qui s'enlise de jour en jour dans la médiocrité, par sa prpre faute d'abord et par la faute de certains pays occidentaux qui ne jurent plus que par le qatar, complice dans ces destructions qui continuent de plus belle. Pour preuve et entre autres exemples de la décadence de ces pays, la tunisie, premier pays concernant les droits des femmes dans le monde arabe depuis plus de 50 ans a régréssé à la 6eme en l'espace de deux ans seulement, et si cela continue, il figurera peut être au même classement que celui de l'afghanistan. Cela dit tout sur la situation qui prévaut dans ces pays de l'hiver arabe.

4.Posté par khaled le 17/11/2013 08:24
L'inventeur de l'a-methode qui louait la deviance source de tout les prodiges se voit engouffrer par malchance dans les tenebre qu'il combattait mais qu'el sort

5.Posté par ODIN le 12/05/2014 16:06
Quelle aubaine !Et l'occasion est trop belle,pour flinguer Edgar Morin et lui faire payer ses prises de positions affirmées.Bourget se trouve,un peu plus,dans la lumière,grâce à ce même Edgar.
quel courage ! PAS un mot ou presque sur le rôle du prédicateur "professeur d'oxford".C'est moins risqué de tirer sur E.Morin.et ce dernier n'a cautionné ni fait l'éloge de cet émirat confetti.
Edgar morin restera lui même.Et il n'a que faire du terrorisme intellectuel "du nouvel obs" le plus et moins.
ps: gràce à lui,vous avez osé dénoncer pour la première fois,les turpitudes de ce petit état moyenâgeux et aux trois-quarts base militaire états-uniennes.

Nouveau commentaire :

France | Maghreb | Orient | Europe




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter