Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Tawakkol Karman se réjouit de la mort de Samir Kuntar


23 Décembre 2015

Cette activiste islamiste a obtenu le prix Nobel de la paix lorsque certains occidentaux misaient sur le triomphe des Frères musulmans partout dans le monde arabe. Le dernier tweet de cette « militante » des droits de l’homme, comme son ami Moncef Marzouki, a fini par dévoiler son vrai visage islamo-sioniste.


De gauche à droite, Imed Daïmi, Tawakkol Karman, Moncef Marzouki et Ayman Nour, à Istanbul le 16 septembre 2015, chez le grand Vizir des Frères musulman, Erdogan.
De gauche à droite, Imed Daïmi, Tawakkol Karman, Moncef Marzouki et Ayman Nour, à Istanbul le 16 septembre 2015, chez le grand Vizir des Frères musulman, Erdogan.
A la suite de l’assassinat de Samir Kuntar par l’armée israélienne, lors d’un bombardement aérien qui a visé l’immeuble dans lequel il se trouvait dans la banlieue de Damas, la figurine des Frères musulmans, copine de Moncef Marzouki et des cyber-collabos tunisiens, Tawakkol Karman a réagi par un tweet pour le moins abject lorsqu’on a été prix Nobel de la paix en 2011, même si ce prix n’a plus aucun sens depuis des années.

Sur son compte twitter et sa page facebook, Tawakkol Karman a écrit le 20 décembre dernier « Si vous voulez savoir comment certains finissent, regardez la mort de Samir Kunfar. Israël l’a éliminé en Syrie alors qu’il combattait le peuple syriens » ! En d’autres termes, bien fait pour lui.

Samir Kuntar ne combattait pas le peuple syrien mais les crapules intégristes qui sont du même acabit que Tawakkol Karman et qui voulaient prendre le pouvoir en Syrie comme ils l’ont fait en Tunisie et en Egypte avant d’être « dégagés » par Abdelfattah Al-Sissi. Il combattait auprès de l’armée arabe syrienne les islamo-terroristes afflués des quatre coins du monde pour détruire le dernier bastion de l’arabité et la dernière digue de la marée noire islamiste.

Ce commentaire moralement abject n’est pas surprenant de la part de cette mercenaire de l’organisation OTPOR et Freedom House, à l’instar de sa concurrente au prix Nobel, la tunisienne Lina Ben Mhenni et de l’ensemble des cyber-collabos du « printemps arabe ». En 2011, le service marketing du comité Nobel avait alors préféré la figurine voilée des Frères musulmans yéménites à la coqueluche des cyber-collabos tunisiens.
    
Rien ne nous étonne des Frères musulmans dont Tawakkol Karman n'a finalement fait qu'exprimer le fond de la pensée. Une position aux antipodes de la majorité des intellectuels et politiques musulmans, notamment Mohamed Hassanine Heykel et le Premier ministre libanais Tammam Salam, qui ont rendu un hommage vibrant au militant libanais d’origine druze qui a passé 28 ans dans les geôles israéliennes.

Comme l’indique l’article ci-joint, TS n’a pas attendu 2015 pour dévoiler le vrai visage de cette mercenaire patentée. Dès 2011, nous savions qui elle était et pour quel agenda impérialiste elle œuvrait.

Lilia Ben Rejeb

http://tunisie-secret.over-blog.com/article-qui-est-tawakkol-karman-la-nouvelle-prix-nobel-de-la-paix-86494735.html

Le poste de Tawakkol Karman.
Le poste de Tawakkol Karman.


           

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter