Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Tunisie : Bonjour tristesse


5 Septembre 2013

Un texte que Seifallah Blili a bien voulu nous adresser, et qui traduit le sentiment de désenchantement qui gagne les Tunisiens après l’hystérie pseudo-révolutionnaire de 2011.


Tunisie : Bonjour tristesse
Le temps s'écoule inexorablement, le monde se construit chaque jour malgré la crise, et la Tunisie reste figée victime du temps politique qui patine, la transformant à notre grand désespoir en un gigantesque théâtre de boulevard. Des scénarii rocambolesques et invraisemblables nous sont servis quotidiennement, différents et variés, au gré des circonstances et qui auraient fait exploser la notoriété des plus illustres dramaturges tels, Molière, Tennessee Williams ou autres Feydau et Achard.

Au gré des événements, nous passons tantôt de la tragédie à la tragi-comédie, voire le mélodrame, et tantôt c'est carrément du vaudeville et du burlesque qui nous sont offerts. Cela va du jet d'œuf qui finit au tribunal en passant par l'hôpital, à la paire de lunettes et le portable sur une table d'un salon parisien, qui ont fait le buzz des jours durant et sur lesquels se sont jetés nombre de nos médias pour faire leur choux gras, jusqu'à la convocation par la police et l'hospitalisation d'un provocateur né, patron de télé, qui a  gagné ses lettres de noblesse parce qu'il a nargué et défié jusqu'à l'obsession un pouvoir de plus en plus frileux.

Et nous autres Tunisiens, braves citoyens otages, en attendant de voir l'horizon s'éclaircir pour nous permettre de reprendre confiance, récupérer des forces et recommencer à espérer, il ne nous reste plus qu'à convertir ces mélodrames en réjouissances même si, l'œuvre est risquée car les dramaturges de talent ne courent plus les rues chez nous. La caméra cachée et autre zelzel diffusés récemment en sont l'illustration. Ou alors, peut être, nous trouver un Ernest Hemingway tunisien pour une nouvelle version de: Pour qui sonne le glas?Tunisie-Secret.com
 
Seifallah BLILI

 
 


           


1.Posté par Rached Mahbouli le 05/09/2013 19:51
La tristesse? Oui, elle existe depuis bien longtemps. Nous sommes lassés et dégoûtés. Plus de huit millions d'adultes tunisiens qu'on prend pour des enfants et qu'on tourne en bourriques. Tous les jours nous parviennent des informations pires que celles qui les précèdent. Faudra-t-il encore des morts pour nous sortir de ce tunnel?

2.Posté par Am Ahmad le 05/09/2013 22:01
L'expédition punitive hollandaise


http://www.lepoint.fr/invites-du-point/claire-gallois/hollande-et-le-syndrome-du-chameau-de-tombouctou-31-08-2013-1719757_1445.php

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter