Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Tunisie-Libye : nous avons le choix entre Daech et l’OTAN, par Maher Haffani


11 Février 2016

La guerre sur la Libye est imminente et les hypothèses sur ses conséquences en Tunisie sont alarmantes. Maher Haffani, cadre de Nidaa Tounes, s'interrogent dans cette libre opinion sur la passivité des dirigeants tunisiens et rappelle la responsabilité du gouvernement "révolutionnaire" de 2011.


Maher Haffani, médecin pédiatre, cadre de Nidaa Tounes et dissident avant la vague de dissidence.
Maher Haffani, médecin pédiatre, cadre de Nidaa Tounes et dissident avant la vague de dissidence.
Sur tous les plateaux de télévision, on se pose les mêmes questions… Sommes-nous préparés à cette guerre ? Quelle conséquence aura le flux de réfugiés ? Quelles en seraient les conséquences de leur afflux ? Comment faire face aux risques sécuritaires et aux infiltrations terroristes ? Et beaucoup estiment qu'il faut rouspéter à l'international et même nous faire participer aux prises de décisions, promiscuité oblige.

Y'en a même qui prônent la fermeture des frontières comme les Algériens et Egyptiens l’ont fait et personne ne leur reproche rien et ne leur demande rien.

Oui, sauf que ce ne sont pas les Algériens ni les Egyptiens qui ont manifesté leur inquiétude aux Américains face à la menace du régime de Kadhafi et ce ne sont pas eux non plus qui ont poussé à l'intervention musclée pour faire tomber ce régime, en ce temps, belliqueux face à notre pays. C'est pour cette raison que nous avons accepté sans broncher les 800 000 refugiés de Dh'hiba et que nous allons continuer à assumer dans un silence humiliant les retombées du gouvernement "révolutionnaire" de 2011.

Encore une chose, nous sommes inquiets pour notre protection. Mais qu'avons nous fait pour nous en assurer ? Rien ! Nous ne sommes clair ni avec les uns ni avec les autres. La politique du non-alignement est partie depuis longtemps et aujourd'hui on a le choix entre DAESCH et l'OTAN.

Marzouki est un fou peut être ou même selon ceux qui l'ont connu de prêt et qui le confirment, il serait un tantinet soit peu dérangé mais il a au moins le mérite d'être clair dans ses engagements et fidèle à ses alliés et aux autres qui savent de quel côté ils se rangent.
Mais de quel côté sommes-nous aujourd'hui ? Il est temps que l'on se décide car le feu d'artifice va commencer et nous sommes dans la ZONE.

Maher Haffani


           


1.Posté par sofiane le 11/02/2016 19:09
daesh est un OTAN officieux!!son rôle consiste à garder l'influence des états unis partout ou il en a besoin!!les Russes,les chinois et iraniens ont compris ce jeu de dupe!!Maher Haffani joue la vierge effarouché!!Maher Haffani sait pertinament que la SYRIE SORTIRA dans les jours prochain victorieuse!!donc pour atténuer le retentissement de sa victoire,il est impératif de destabiliser l'Egypte et l'Algérie cette fois ci!!afin de retarder le plus tard possible leur défaite!!!notre pays est sous la coupe de cette confrèrie immonde!!la Russie a mis en garde 'Algérie et l'Egypte!!pourtant l'Egypte par son président nous avais mis en garde(nous,tunisiens)!!!peine perdue!!nos élites n'arrive même plus à voir la réalité,ils sont dépassé !!vouloir jouer dans la cours des grands n'est pas donner à n'importe qui!!à force d'obéir aux états unis,quatar et france sionniste,nous allons tout droit vers l'inconnu!!!

ps:Bashard Al Assad a mis à nu notre soit disant révolution de jasmin,qui n'est autre qu'un changement de régime laïc,contre une fausse religion archaïque avec à sa tête des repris de justice,tous rechercher par interpol!!!merci oncle Sam pour vos choix préjudiciable!!

2.Posté par Maher Haffani le 12/02/2016 08:11
Si Sofiane je comprends votre angoisse et apprécie votre lucidité mais cela ne justifie en rien votre agressivité envers des personnes que vous ne connaissez pas et dont vous n'avez aucune idée. Ceci dit je ne suis ni vierge ni effarouché. Je vous conseillerai de bien lire entre les lignes des articles et d'intervenir dorénavant pour nous enrichir par des faits et non des impressions.

3.Posté par concience1 le 13/02/2016 02:37
Notre diplomatie est à l'image de la gouvernance du pays, à savoir, un régime batard composé d'une alliance scélérate et contre nature entre Nidaa-Nahda, ces derniers soutiennent leurs coreligionnaires islamistes du gouvernement de Tripoli et rejettent le gouvernement de Toubrouk non islamiste mais tout autant traître à leurs nations puisque tout 2 ont été installé par l'OTAN. Donc, tant que notre gouvernement sera dirigé par cette alliance Nida-Nahda nous aurons aucune cohérence au niveau de la diplomatie et notre souveraineté jettée dans le canniveau depuis cette maléfique "révolution" du "Jasmin" qui n'a absolument aucune odeur de Jasmin si ce n'est l'odeur du sang.
Nous tunisiens ( mais surtout les libyens eux même) n'avons pas fini de payer (très) chère cette HAUTE trahison contre la Jamaharya libyenne en 2011.
Pour vaincre Daech, en Libye du moins, il aurait fallu libérer les anciens kadhafistes, tels Seif El Islam ou encore Baghdadi el Mahmoudi... que l'ex Troïka l'avait extradé chez les géoliers rebelles de l'OTAN et de BHL conformément aux injonctions du Qatar, lui même suit les injonctions de son maître américain.
Il faut donc militer pour que les anciens dirigeants kadhafistes reviennent à prendre les choses en main et la Libye renaitra de ces cendres ou laisser la Russie puissance militaire mondiale, l 'Algérie et l'Egypte puissances militaire régionales, ce faire. Car si l'OTAN revient en Libye, celà va être pire qu'aujourd'hui !!

4.Posté par El Gharbi riadh le 15/02/2016 20:02 (depuis mobile)
خوذ العلم السياسي من روس الفكارن
En fait cette 3ème guerre mondiale est différente des deix autres. Les différentes positions des pays qui y participent brouillent les cartes. On ne sait plus où on en est!

Nouveau commentaire :

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter