Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Tunisie: Sans les ONG américaines, les islamistes tomberont aux prochaines élections


13 Novembre 2012

« Rached Ghannouchi tombera dans les prochaines élections, mais je conseille aux Tunisiens de demander que ces élections soient placées sous le contrôle de l’ONU et pas des ONG américaines », déclare le célèbre chroniqueur d’une TV égyptienne, qui révèle par ailleurs l’existence d’une base américaine en Tunisie. Nous en déduisons que l’ISIE n’est pas une instance proprement tunisienne, mais un cheval de Troie de la CIA.


Tunisie: Sans les ONG américaines, les islamistes tomberont aux prochaines élections
Sans la corruption de l’ISIE et la complicité de Kamel Jendoubi, Ennahda n’aurait pas été majoritaire et le CPR aurait obtenu un score inférieur à celui du POCT. Les documents explosifs que nous venons d’obtenir et qui feront l’objet d’un dossier complet, nous permettent d’affirmer que les premières élections « transparentes » et « démocratiques » du 23 octobre 2011 ont été trafiqué.

L’ISIE, instance-écran de la NED

L’on peut d’ores et déjà avancer que l’ISIE n’était qu’une instance écran, crée à la hâte pour réaliser « les objectifs de la révolutions » selon l’agenda américain. Ceux qui ont préparé, financé et organisé les élections tunisiennes sont en réalité de pseudo ONG américaines, principalement l’International Foundation for Election Systems (IFES), qui est une ramification de la National Endowment For Democracy (NED), l’organisation secrète de la CIA qui a joué un rôle majeur dans le démantèlement de l’URSS, qui a été le laboratoire du « printemps arabe » et qui continue aujourd’hui à mener une campagne subversive contre la Chine, l’Iran, le Venezuela et Cuba. Joe Lieberman et John McCaïn en sont les principaux dirigeants.

Pour ne pas s’enfoncer dans les théories du complot, nous allons laisser un ancien haut fonctionnaire du Département d’Etat américain nous présenter cette ONG de bienfaisance, fondée par Ronald Reagan en 1983, qui, en amont (formation des cybers-collabos) et en aval (mainmise sur les différentes structures postrévolutionnaires), a restructuré le paysage politique tunisien. Dans son livre Rogue State : A guide to the World’s Only Superpower (Common Courage Press, 2001), William Blum écrit que le NED « allait pouvoir faire à peu près ouvertement ce que, pendant des années, la CIA avait fait en douce », en agissant « souvent dans le sens opposé à sa vocation proclamée ». Selon lui, le NED « intervient dans les affaires intérieures de pays étrangers de plusieurs façons. Il fournit fonds, savoir-faire techniques, entraînement, matériel didactique, ordinateurs…, à des organisations de citoyens, à des syndicats, à des mouvements de dissidents politiques ou d’étudiants, à des éditeurs, à des journaux et autres médias ».

La rencontre secrète du 25 octobre 2011

C’est donc cette ONG qui a pris le contrôle du processus « révolutionnaire » jusqu’à son aboutissement logique : les élections du 23 octobre 2011, qui ont consacré le triomphe d’Ennahda, du CPR et du Ettakatol. La Fondation Carter, plus crédible et bénéficiant de l’aura moral de son créateur, n’a été associée en tant qu’observateur que pour faire passer la pilule. Nous reviendrons sur le rôle trouble d’une autre ONG suédoise.

Selon les documents que nous avons reçus, une réunion secrète a eu lieu, le 13 août 2011 entre Rached Ghannouchi, Hammadi Jebali, Moncef Marzouki et Mustapha Ben Jaafar. Elle s’est déroulée dans la nuit du 13 août dans le domicile de Nasr Ali Chakroun.
C’est ce soir-là qu’a été décidé le partage du gâteau tunisien et la répartition des quotes-parts. Plus importante encore que cette réunion, la rencontre du 25 octobre 2011, dans un appartement au quartier Ennasr, avenue Hédi Nouira, entre Kamel Jendoubi (ISIE), Mohamed Abbou (CPR), Mohamed Bennour (Ettakatol), Ali Larayedh (Ennahda), et un certain Marc Zartmann, un américain dont nous n’arrivons pas encore à identifier la fonction, ni à délimiter le rôle exact qu’il a joué dans l’organisation des élections du 23 octobre. Pour nous, Marc Zartmann est un proche collaborateur de John McCaÏn au sein de la National Endowment For Democracy (NED). Nous en apporterons les preuves. Tout porte à croire donc que les résultats du scrutin ont été arrangé selon les exigences américaines et conformément à l’accord secret du 13 août 2011 entre les responsables de la future Troïka. Ce qui expliquerait d’ailleurs le retard de plusieurs jours avant de rendre public les résultats de ces « premières élections démocratiques » dans l’histoire de la Tunisie.

Une leçon pour l’avenir 

A notre avis, avec ou sans ces combines mafieuses entre partis, Ennahda aurait de toute façon gagné ces élections, pour des raisons tout à fait objectives : psychologie sociale d’une grande partie de Tunisiens qui voyaient dans l’islamisme un retour à la morale religieuse, décapitation préalable du RCD, métastase de partis parasitaires (plus de 120), dispersion des forces de gauche, financement occulte d’Ennahda par le Qatar…  L’enjeu n’était donc pas la victoire d’Ennahda, qui est acquise, mais le choix des partenaires qui devaient servir au décor démocratique.
                
Et ceci nous amène aux propos du chroniqueur égyptien Taoufik Okacha, qui semble bien informé. Ce dernier « conseille au peuple tunisien d’exiger le placement des prochaines élections sous le contrôle des Nations Unies et non point des organisations non gouvernementales…pour que ne se reproduise pas en Tunisie ce qui s’est passé dans les élections égyptiennes ». On notera que pour plusieurs observateurs égyptiens, celui qui aurait gagné les élections n’est pas le Frère musulman Mohamed Morsi mais le nassérien Hamdeen Sabbahi. Il a dû se passer en Egypte ce qui s’est passé en Tunisie le 23 octobre 2011, choix stratégique américain oblige !
http://www.tunisie-secret.com

Karim Zemerli

 
 



           


1.Posté par klila le 13/11/2012 21:00
POSSIBLE !
Mais si une révolution peut être provoquer il serait très difficile si non impossible à la contrôle et encore moins à prévoir son sort ..

2.Posté par Borgi le 15/11/2012 12:11
Je voudrais bien savoir le nom de cette NGO Suedoise puisque je suis citoyen Suedois d´origine Tunisienne.

3.Posté par dr.zaiane le 14/12/2012 00:29
Est-ce que les hommes politiques de l'opposition, tels que ceux de Nida Tounes lisent cet article. Ce serait intéressant de savoir ce qu'ils en pensent et comment vont-ils y réagir?.

4.Posté par Mahmoud Bedoui le 14/12/2012 10:31
Article très crédible qui va parfaitement avec le mien publié le 10 août chez Médiapart sous le titre "Lettre plombée au président Obama" où je dénonce la politique américaine qui est en train de réussir son complot contre la Révolution afin de mettre en place les islamistes wahhabites.

5.Posté par Jaimesavoir le 04/01/2013 14:07
Article tres interressant. Mais qui pourrait m'expliquer l'interet des americains a promouvoir un movement wahabite en Tunisie, voire dans d'autres pays. Ou est le deal et quel deal avec l'arabie saoudite? Merci.

6.Posté par Arnouba le 05/01/2013 20:11
LOL! Donc la NED serait une organisation secrète de la CIA? La NED, qui dépend de l'USAID et dont le budget est approuvé par le Congrès? Heureusement que le ridicule ne tue pas...

Ok, alors on l'accuse de quoi exactement la NED? d'"« [intervenir] dans les affaires intérieures de pays étrangers de plusieurs façons. [Fournir] fonds, savoir-faire techniques, entraînement, matériel didactique, ordinateurs…, à des organisations de citoyens, à des syndicats, à des mouvements de dissidents politiques ou d’étudiants, à des éditeurs, à des journaux et autres médias » dans ces grandes démocraties que sont la Chine, l’Iran, le Venezuela et Cuba??

Je ne vois rien de bien secret ou sinistre là dedans: son rôle c'est de proumouvoir la démocratie; forcément elle offrira des moyens humains, techniques etc à l'opposition et autres forces dans les pays qui ne sont pas démocratiques. J'ai raté quelquechose?

Donc pour les amateurs des conspirations à la Zemerli et encore les Bedoui et autres qui pensent que les Etats Unis sont bien servis par des islamistes wahhabites; c'est désolant combien Zaba a réussi a créer une génération intellectuellement perdue...

7.Posté par kais le 15/01/2013 15:16
@ Jaimesavoir - " Mais qui pourrait m'expliquer l'interet des americains a promouvoir un movement wahabite en Tunisie, voire dans d'autres pays. Ou est le deal et quel deal avec l'arabie saoudite? ".........Réponse : est-ce qu'il serait nécessaire d'etre professeur des sciences politiques pour comprendre quel interet ont les USA dans l'instauration de régimes de type wahabite comme ceux d'Arabie Séoudite et de Quatar....des régimes marionettes viscéralement inféodés et au service des interets américains et qui ne doivent leur survie qu'à l'oncle sam.......faut-il d'autres arguments mon ami ?

8.Posté par kais le 15/01/2013 15:28
Les Usa ne sont pas des enfants de choeur.....tout comme les parieurs avertis du tiercé , lorsqu'ils se rendent compte que leur poulain favori n'a plus la cote ,ils ne se contentent pas d'aller verser des larmes sur son sort , non , ils passent au suivant , celui qui leur semble le mieux mériter leur mise.....la politique c'est pas plus compliqué que ça.....hier ben ali , aujourd'hui ghanouchi et la vie contine....les américains n'ont aucun interet à ce que des régimes démocratiques s'installent dans le monde arabe , pour la simple raison que la démocratie engendre le progrés puis la capacité des Etats arabes à défendre leurs interets vitaux , or ça serait une vraie menace pour les interets des occidentaux et surtout d'Israel y compris sa sécurité....maintenir les peules arabes dans le sous-développement et la décadence par le biais de régimes rétrogrades et obscurantistes est la meilleure garantie pour les interets des USA de l'Europe et d'Israel.....les occidentaux sont des gens qui se servent de leur cerveau , et non de leur queue , pour réfléchir.........

9.Posté par kais le 15/01/2013 15:37
@ Arnouba - Je ne sais si c'est la mauvaise foi ou l'ignorance qui l'emporte chez toi , mais manifestement tu es à des annèes lumière de l'objectivité.....ainsi , il n'y aurait plus que toi au monde qui ignore que l'USAID est tout sauf une officine de bienfaisance....je trouve , enfin , que tu ne croyais pas si bien faire en choisissant ton sobriquet ( arnouba ) puisque le commun des mortels savent que plus sournois et plus stupide que le lapin il n'y a pas......

10.Posté par unimaghreb le 29/01/2013 16:18
L'arnouba, tu essayes de créer le doute par tes questions stupides mais sache que tout est claire maintenant et tout les tunisiens mesure les risques et les conséquences de notre révolutions non maîtriser pendant la phase de transition en 2011,maintenant chaque tunisien doit assumer sa responsabilité surtout les démocrate non les lâches (ettakatol&CPR) bien sur à participer selon ses moyens à protéger les prochaines élections des ONG et je suis d'accords de réclamer la protection de l'ONU .
BY BY ARNOUBA et n"essaye plus d'argumenter car tu ne fais que confirmé nos idées sur toi.

11.Posté par algerois le 05/02/2013 16:18
Reponse a @kais,@menouba
Les Etats unis et l’Europe en générale,favoriseront l’émergence des partis islamistes pour la simple raison qu'ils (les islamistes) n'ont aucune politique en matière de développement économique et social,aucun nationalisme,et qu'avec des islamistes incultes et hypocrites a la tete de ces pays,leurs gouvernements ne s'occuperont qu'a faire la chasse au femmes,et a leurs concitoyens qui n’obéissent pas au modèle wahhabiste qu'ils imposeront,et cela laissera le champ libre aux puissances impérialistes de pomper les richesses de ces peuples fanatisés jusqu’à l’épuisement!
Les islamistes n'ont pas droit a l'existence dans les pays musulmans et meme dans le monde,ce n'est qu"une secte sanguinaire,fachiste, extrémiste et dangereuse,qu'il faudra traiter telle que!!!!..c'est a dire l’éradication totale

12.Posté par Rudy le 29/04/2013 14:12
Si vous voulez avoir un état neutre de toute interventions étragère il faut surtout pas invité des NGO Américaine chez soi, le USAID et le NED son connu internationalement pour être des usines a fabriqué des révoltes et elections pro Americaine, regarde en ancienne yougouslavie ensemble avec outpor (fondé par eux) en Ukraine en Georgie, ils ont essayé au Venezuela ou les Venezolans les ont jeté a la porte, au Venezuela il ne veulent même plus un ambassadeur US, regardé ce que l'ambassadeur US, Ford a apporté a la Syrie des sont arrivé les escadrons de la mort sont apparué et on connait la suite regardé le guatemala et d'autres état de l'amerique central et du Sud et vous voyez quelle misère vous attend !

13.Posté par Rudy le 29/04/2013 14:42
L'ienterest des Americain à travailer avec des Wahabite, c'est un interest a court terme puisceque les Americains ne connaisent pas le long terme n' importe qui peut devenir leur ami ou collabo, pour autant il veut servir les interest des EUA et plus spécialement les interest du goevernement et les grand société sponseur au elections présidentielle, quand ils n'ont plus besoin de vous il te laisse tomber comme une pière, regarde tout les dictature et dictateurs dans le monde, en Asia en Amerique du Sud et centrale , regarde comme ils ont utilisé les Arabes des marais en Iraq et les Kurdes, leur ancien collaborateurs comme Noriega, Sadam Pinichet et plein d'autres, des que vous n'êtes plus un " point of interest" et les meilleurs examplest Osama, Moebarak, Marcos, Soeharto, Battista generaux du Vietnam du Sud etc etc ............

14.Posté par rasta le 06/05/2013 08:48
en plaçant des salafistes, pour qui les chiisme est plus dangereux que le sionisme, au pouvoir et en propageant leur doctrine dans les pays dits "arabes" ils peuvent remplacer l'antagoniste qu'est israel par l'iran qui représente le shiisme. ce qui pourrait, dans le meilleurs des cas, faire des pays arabes des alliés d'israel comme on est en train de le voir en syrie. ou bien au moins aider à réaliser deux califat au sein du monde musulman, de force à peu près égale, pour les laisser s'entre-tuer. et de ce fait continuer le projet initié par la grande bretagne pendant la 1ère guerre mondiale. et qui consistait à aider les arabes à ériger un califat aussi puissant que le califat ottoman et les laisser se battre entre eux pour le pouvoir. sauf que cette fois l'antagonisme encouragé n'est plus qu'ethnique mais aussi sur fond idéologique(chia-sunna). aussi, ce n'est qu'une étape du projet de réalignement des pays pro-soviétique sur un axe plusà l'ouest, et qui a commencé avec les révolutions colorées. l'islamisme cache très bien le fait qu'il prône une politique libéral. pour finir, l'islamisme n'a d'autres projets que la poursuite de la culotte. l'établissement d'un théocratie nuit au projet de développement des pays en focalisant toutes les énergies sur le bien fondé du cache-cheveux pour la femme, la taille réglementaire des barbes, le sexe des anges, qui a eu raison de tuer qui il y a 14 siècles...

15.Posté par Yasmina le 24/09/2014 21:08
Évidemment les élections ont été falsifiées avec la complicité de Kamel Jendoubi allie de la Nakba. La pseudo-révolution tunisienne élaboré et programmée par les USA via des associations, des étudiants ........et d'autres personnalités tunisiennes ...
Le mouvement islamiste date de plusieurs 50 ans inities par les USA et la GB, et qui s'est bien diversifié et amélioré aboutissant à l'EI, il s'agit bien évidemment de sunnites extrémistes. La formation de Chiites extrémistes est-elle en cours? Ceci plongera le monde musulman dans l'anarchie totale
Merci les USA, vous détruisez tout sur votre chemin, vous passez directement de la barbarie a la
décadence sans connaître la civilisation
Vous avez tout saccagé en Irak une des plus vielles civilisation, maintenant c'est la Syrie, peut être la prochaine étape l'Iran? L'Algerie???

Nouveau commentaire :

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter