Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Tunisie : Trois Kamel et un couffin !


18 Septembre 2014

Il s’agit ici de Kamel Eltaïef, de Kamel Jendoubi et de Kamel Morjane, toute proportion gardée, bien évidemment entre cette dernière personnalité et les deux premiers individus, car rien ne peut rapprocher ou unir ce mercenaire, cet affairiste et ce diplomate chevronné si ce n’est l’affaire que voici.


Les deux Kamel qui se ressemblent et qui s'assemblent. Le troisième n'est pas sur la photo parce qu'il est d'une autre nature et d'un autre niveau.
Les deux Kamel qui se ressemblent et qui s'assemblent. Le troisième n'est pas sur la photo parce qu'il est d'une autre nature et d'un autre niveau.
D’abord une petite explication par rapport au titre que nous avons choisi pour cet article. « Trois hommes et un couffin » est un film français de 1985, qui a été réalisé par Coline Serreau et qui est devenu le plus grand succès de l’année au cinéma, avec plus de 10 millions d’entrées. « Trois Kamel et un couffin » est une tragi-comédie tunisienne qui a été réalisée par Rached Ghannouchi et Kamel Eltaïef, et dont les victimes ont été plus de 10 millions de Tunisiens. Ici s’arrête la comparaison et commence la conspiration.

Quand Kamel Morjane rompt l’omerta…

Le lundi 15 septembre 2014, Kamel Morjane, président du parti Al-Moubadara et candidat aux prochaines élections législatives et présidentielles, invité par Boubaker Ben Akacha dans son émission « Merci pour la présence » sur la chaîne de télévision Al-Wataniya, a publiquement déclaré que les élections du 23 octobre 2011 ont été falsifiées au désavantage d’Al-Moubadara et au profit de certains autres partis politiques.

Notre rédaction a depuis déjà longtemps révélé ce secret de polichinelle. Nous savions en effet qu’Al-Moubadara avait obtenu beaucoup plus que ce qu’on a bien voulu lui concéder, tout comme d’ailleurs Al-Aridha al-Chaabia de Hechmi Hamdi. Nous savons aussi que sans le soutien massif d’Ennahda et le bourrage des urnes, le CPR aurait obtenu un score inférieur à celui de Hamma Hammami. Nous savions dès 2012 que Kamel Jendoubi a joué un rôle déterminant dans cette mascarade électorale (ci-dessous nos articles d’archives).
     
Même s’il lui est arrivé d’y faire allusion précédemment, c’est la première fois que Kamel Morjane rompt aussi clairement l’omerta sur cette grande imposture électorale du 23 octobre 2011. Il a d’ailleurs étayé son propos par l’exemple hautement symbolique de la circonscription de Ben Arous, où le candidat d’Al-Moubadara Mongi Bhar, a gagné les élections et a même été félicité, avant que les résultats ne soient revus à la baisse. En effet, quatre jours après lui avoir annoncé la bonne nouvelle, les agents triple de l’ISIE on évoqué une erreur de calcul, que par conséquent, ce n’est pas Mongi Bhar qui a gagné le siège à l’ANC mais Maya Jeribi, la secrétaire générale du PDP, devenu depuis Al Joumhouri.

… C’est Kamel Jendoubi qui renoue avec le mensonge

Sans relation de cause à effet, le lendemain de la déclaration de Kamel Morjane, madame Maya Jeribi a fait un malaise et a été hospitalisée à l’hôpital de Ben Arous où elle a subi une opération couronnée de succès. Nous lui souhaitons un prompt rétablissement.

Mais au lendemain de l’émission de Boubaker Ben Akacha sur Al-Wataniya, il s’est passé autre chose de moins grave que le problème de santé de Maya Jeribi. C’est le tristement célèbre Kamel Jendoubi qui a eu l’insolence de se faire inviter par Wael Toukebri, dans son émission « La Matinale » de radio Shems Fm. L’éphémère président de l’Instance Supérieure Indépendante pour les élections (ISIE)a saisi l’occasion pour redorer son blason et tout a fait pour aller réagir aux déclarations de Kamel Morjane, la veille.

Le mercenaire et salarié de Kamel Eltaïef a estimé que « Ces accusations sont graves et irresponsables dans la mesure où elles remettent en cause la crédibilité de l’opération électorale », en ajoutant que « dans les propos qu’il a tenus, Kamel Morjane ne s’est basé que sur des racontars alors que dans ce genre de cas on ne peut se baser que sur des documents et des preuves solides ».

En effet, les propos, et non pas les « accusations », du président d’Al-Moubadara sont graves, pas pour Kamel Morjane, mais pour Kamel Jendoubi, qui doit avoir le courage d’assumer ses responsabilités et l’audace de reconnaitre la fraude, comme il l’a d’ailleurs fait il y a quelques mois. Mais les imposteurs ont toujours la mémoire courte. Fin avril 2013, déçu de n'avoir pas été reconduit par Rached Ghannouchi à la tête de l'ISIE, Kamel Jendoubi a déclaré que "La légitimité dont se targue le mouvement Ennahda est une légitimité mensongère, car les élections ont été traficotées"! 

Et pendant ce temps, Kamel Eltaïef tire toujours les ficelles

Nous saurons probablement toute la vérité sur la mascarade électorale du 23 octobre 2011, puisque le ministère public auprès du Tribunal de première instance de Tunis a annoncé, le mardi 16 septembre 2014 l’ouverture d’une enquête préliminaire relative aux « accusations » de fraude électorale, qui, ont été proférées par Kamel Morjane. Dans un communiqué officiel, le procureur de la République a précisé qu’une « enquête a été ouverte selon les dispositions de l’article 26 du Code pénal » et qu’elle « démontrera s’il y a eu ou non fraude au cours des élections d’octobre 2011 ».

Si les agents d’Ennahda et du CPR, ainsi que certains hommes de l’ombre ne dissuadaient pas la Justice d’aller jusqu’au bout de l’enquête, nous saurons qui a fait quoi en 2011 et pourquoi l’annonce des résultats définitifs de ces élections bidouillées a été retardée plusieurs fois ! Nous saurons alors quel rôle a joué Kamel Eltaïef et peut-être bien ses « amis » américains via leur ambassade et leurs myriades d’ONG présentes et agissantes au moment de cette mascarade électorale de 2011. Nous saurons enfin qui a payé qui, et qui a touché quoi et combien !

En attendant la vérité sur les élections de 2011, Kamel Eltaïef fait bouillir la marmite pour les élections de 2014 ! Il fait ce qu'il peut et avec les moyens qui lui restent, ayant perdu son obligé à la tête de l'ISIE, puisqu'Ennahda a refusé de reconduire Kamel Jendoubi. Si rien ne va plus entre lui et Béji Caïd Essebsi, qui l’accuse de l’avoir entrainé dans la chasse aux sorcières de certains anciens ministres et certains hommes d’affaire, tout va pour le mieux dans ses relations avec Kamel Morjane… en attendant de le poignarder à son tour. Son dauphin officiel pour les élections présidentielles est son proche parent Mustapha Kamel Nabli, un homme aux qualités morales et humaines indéniables, mais qui devrait se méfier des « fabricants de présidents » et s’en passer du soutien encombrant et compromettant d’un certain Kamel Jendoubi.

Bien avertis et expérimenté, il devrait plutôt bien réfléchir avant de contribuer involontairement à la dispersion des voix destouriennes, qui ont désormais trois candidats sérieux pouvant leur servir de catalyseur : Kamel Morjane, Mondher Zenaïdi et Abderrahim Zouari, qui annoncera demain vendredi sa candidature officielle (voir l’article de Lilia Ben Rejeb).

Nebil Ben Yahmed
 
Les articles que Tunisie-Secret a publiés dès 2012 :
  
Tunisie : Kamel Jendoubi : CV tronqué, scrutin truqué !

 Tunisie : Kamel Jendoubi : CV tronqué, scrutin truqué !  - 12/11/2012

Explosif / Elections tunisiennes : Ennahda, Ettakatol et le CPR doivent leur triomphe électoral à Kamel Jendoubi, l'usurpateur de l’ISIE. Inconnu des Tunisiens, l’homme dont la nomination à la tête de l’ISIE reste aussi mystérieuse que la naissance...Lire la suite





Kamel Jendoubi, le traître qui a livré la Tunisie à Ghannouchi

 Kamel Jendoubi, le traître qui a livré la Tunisie à Ghannouchi  - 24/05/2013

Ce carriériste dans le commerce des droits de l’homme a cru à un CDI avec la holding islamiste, il s’est trouvé avec un CDD financièrement juteux mais politiquement suicidaire. Salem Ben Ammar fait une lecture sans concession de la dernière...Lire la suite

    
 
 

 
 


           


1.Posté par Bel Wafa le 18/09/2014 21:36
Je sortirai de mon scielnce si on me le demande sur cette affaire!je suis une des première qui a parlé de ça et j'ai laissé des VDO ausi

2.Posté par Faïza Khiari le 19/09/2014 07:56
C'est pas un scoop parceque tout le monde sait que les élections ont été trafiqué et que Jendoubi a empoché beaucoup d'argent d'Ennahda pour le service qu'il leur a rendu. Ce type est une crapule intégrale.

3.Posté par Farouk Labassi le 19/09/2014 07:57
Kamel Jendoubi s'est fait des couilles en or et je sais très bien de quoi je parle. F.L

Nouveau commentaire :

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter