Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Tunisiens, vous êtes incultes, indignes et traîtres


1 Décembre 2013

Un billet décapant qui remet les pendules à l’heure du patriotisme. Une parole vraie, qui dit tout haut ce que beaucoup pense tout bas. Un billet qui exprime la douleur que tous les Tunisiens sincères et patriotes ressentent lorsqu’ils voient la décadence que leur pays a atteint en seulement trois ans. C’est Chiheb Essafi qui vient de le publier sur sa page facebook.


Tunisiens, vous êtes incultes, indignes et traîtres
Quel effet cela vous fait d'apprendre en se réveillant un jour qu'une base américaine a été installée au sud tunisien ? Probablement rien, comme bon nombre de tunisiens. On pourrait se dire qu'après tout, ce n'est pas une mauvaise chose avec l'impact positif d'une économie "induite". On aura l'assistance pour sécuriser le territoire ........

Mais il faut tout de même savoir que l'effet est exactement le même si on vous apprenait un jour que votre partenaire vous a trompé, que votre relation bâtie sur le pacte d'une fidélité éternelle, jusqu'à ce que la mort vous sépare a été trahie. Nos martyrs de l'indépendance ont sacrifié leur vie pour que s'érige sur cette terre une nation digne, fière et indépendante. Alors vous ressentez cette fois l'énormité des dégâts ? La faillite d'une vie, et de ses valeurs ? L'échec de l'espoir et l'avortement de l'ambition pour nos enfants ?

Si vous ne ressentez toujours rien, sachez que comme bon nombre de tunisiens, vous êtes incultes, indignes et traîtres. Cette terre ne vous mérite pas, pas plus que vous ne la méritiez. Je me battrai pour que son nom ne soit pas davantage sali et son honneur souillé, mais je ne me battrai pas à vos côtés. L'odeur nauséabonde que vous dégagez m'incommode. Je me battrai comme se sont battus les milliers d'hommes dignes, non pas pour renverser quelque irrémédiable tendance ; mais je me battrai pour permettre l'avènement d'un messie, celui qui par le hasard dont seule l'histoire à le secret, arrivera à fédérer, à soulever et à vaincre l'ignominie. Certainement pas dans les décennies à venir ..... mais pour des siècles.

Ma seule satisfaction, est d'avoir été témoin de pareil avènement, celui qui a vu Bourguiba bâtir après avoir fédéré, soulevé et vaincu. J'en suis d'autant plus fier que j'ai réussi à inoculer à mes enfants cette flamme que j'ai vu en lui. Il est certainement des compatriotes qui toujours dénigreront le "combattant suprême", mais il n'y a pas lieu de s'en faire, car ils font partie de ceux qui s'accommodent d'une "tromperie" de leur partenaire.

Chiheb Essafi

 
 


           


1.Posté par *rds* le 01/12/2013 19:17
Qu attendez vous d un un peuple d égoïstes initialement ignardé apolitisé.......... apatriotisé !et en fin subdivisé !!

2.Posté par slaheddine benismail le 01/12/2013 19:21
je suis totalement de votre avis je n'ai pas arrêté de le signaler et de l'écrire sur mon mur.j'ai tenu des propos humiliants à leur égard et à celui de l'opposition qui fait la danse du ventre devant les wahhabites qui se sont accaparés de ce pays avec le soutien des sionistes qui vont bientôt s'installer chez si ce n'est déjà fait.aucune fierté aucun patriotisme mais s'agissant de foot de chkoba et de sandwich "lablabi" ils répondent présents ces femmelettes.
il faut agir,agir,agir...notre pays se délite notre civilisation aussi et si on ne fait rien le seul pays, parmi les pays arabes, civilisé et possédant bon nombre d'élites va sombrer dans le chaos et la destruction comme le prévoit le plan machiavélique des wahhabo sionistes.

3.Posté par Jigoud le 03/12/2013 09:33
Ne jamais juger précipitamment un peuple doit être la devise consacrée.Le peuple n'adhère pas aux thèses de ses élites lorsqu'il ne leur fait pas confiance.
Pour le moment ,les charlatans menteurs d'Ennahda se présentent à lui sous le déguisement hypocrite de la piété et de la vertu. Laissez-lui le temps de les découvrir ;entre-temps faites votre devoir de conscientisation des foules par les moyens à votre portée.
Aux égyptiens ,il a fallu plus de 80 ans pour dévoiler leur duplicité aux islamistes .Ne demandez pas ,tout de suite , aux Tunisiens de démanteler l'une des théories politiques les plus crasses , notamment celle relevant de l'univers mentale rétrograde d'un Ghannouchi ou d'un Morsi .Il faut de la formation et du temps ...

4.Posté par Léon le 04/12/2013 09:05
Quand dès le lendemain de la révolution, je disais à mon entourage (commerçants, amis, certains proches,...) et à certains de mes collègues (des sois-disant intellectuels) s'ils ne craignaient pas une manoeuvre colonialiste, ils me regardaient avec des yeux gros comme çà! Des cons parfaits! Le bonheur de nos ennemis! J'ai appris par l'un d'entre-eux que certains me traitaient, dans mon dos, de fou qui imaginait plein de choses.
Je peux quand même me prévaloir fièrement d'avoir tout vu dès le début, si ce n'était que la fierté serait mal placée quand il s'agit de la souveraineté de notre pays.
Des choses non dites, que je n'arrête pas de chanter depuis belle lurette se diront un jour haut et fort: La haine, la jalousie et le régionalisme sont à l'origine de cette hystérie collective et de cette trahison collective d'un peuple qui n'a rien d'un grand peuple, malgré les années d'éducation, plus gros budget de l'état sous Bourguiba et Ben Ali.
Le régionalisme des classes aisées en quête de pouvoir ont détruit le pays. Réagissant comme jamais comme des gens tribaux malgré leurs diplômes et leur faces proprettes cachant une saleté d'esprit inégalée.
Comment arrêter ce fléau? Il faudra arrêter tout ce qui le nourrit et très particulièrement le football qui est le meilleur pourvoyeur de haines, de jalousies et de régionalisme. Je l'avais vu très tôt mais l'année 2008 devait me confirmer que le peuple pouvait se soulever après un match de foot (je vous rappelle que la guerre en Yougoslavie avait commencée à la sortie d'un match à Zaghreb).
Quand à la haine, il faut se rendre compte que l'on en bouffe dès les premiers jours d'école. En effet, TOUS les tunisiens étant mieux que TOUS les autres tunisiens (donc absurdes), l'école qui devait être un lieu d'épanouissement est devenue un lieu de concurrence dès les premiers pas des gamins. IL faudra trouver un système où la réussite sociale ne passe pas seulement par les diplômes qui vous en jettent pleins les yeux! Admirez d'ailleurs comment les diplômés ont été nuisibles.
Le diplôme a atteint un stade divin et toute chose terrestre qui atteint un stade divin est vouée à l'échec. D'ailleurs s'il y a deux chose que le gueux moyen vénère chez nous: Ce sont les études et son équipe de foot. Exactement là par où le mal est passé.
Ironie du sort: Malgré leur diplômes, les politiques actuels n'arrivent pas à faire le millième de ce qu'il était convenu d'appeler "les incultes" (sic!). Qui est l'inculte? Celui qui a réussi et qui a fait ses preuves ou bien celui qui a tout à prouver?
La prétention est une chose grave. Pour le tunisien (un injuste notoire parmi les nations), un non diplômé est un sous-hommes. Et ils veulent qu'il y ait des droits de l'homme chez nous!!!
C'est à se tordre de rire!
Le diplômé méprise et écrase le non diplômé.
Celui qui circule en voiture méprise circule à vélo.
Celui qui a de l'argent méprise le pauvre........
Vous êtes schizophrènes ou quoi. Mais regardez vous avant de donner des leçons aux autre nations. Celles pour lesquelles l'état naturel des choses est le respect mutuel. D'ailleurs, vous voulez de démocratie et êtes parti l'importer chez les enturbannés. Mais vous êtes conscients de ce que vous avez fait à votre pays ou pas?
Beaucoup de sont prêtés à ce jeu chez nous; toutes classes sociales confondues. Comment expliquer que les tunisiens, aujourd'hui très mélangés (dans le sens des régions) sont devenus plus régionalistes que du temps où chaque région visait en vase clos?
Quant au peuple et sa trahison, il fallait faire comme les quelques patriotes qui se comptent sur les doigts d'une main, dès le lendemain du 14 janvier, car maintenant il est trop tard: Dire haut et fort que l'on ne peut pas comparer (comme le faisait TOUT le monde) le sang de ceux qui ont libéré le pays du joug de la colonisation, abattus par les armes du colon, à celui d'insurgés (même si je respecte tout mort) qui voulaient la chute de l'état, chose à laquelle ils ont abouti avec les résultats que vous constatez aujourd'hui. Tous les politiques (sans exception) chantaient que la vraie libération était celle du 14 janvier. C'était sans compter avec la vengeance divine pour les martyrs qui sont tombés pour libérer la Tunisie de la colonisation.
Léon.
VERSET 112 de la SOURATE des ABEILLES.

5.Posté par moez le 04/12/2013 09:46
je suis pour le lancement d'une grande marche partie de Tunis ver notre territoire occupé ou bien vendu par les khwanjias.
TS pouvez vous jouez un tel rôle!
chiheb safi on demande les actions mais il parrait bien " LFOM LHAREK................"

6.Posté par Béchir le 06/12/2013 22:53
Publié sur Tunisie secret le 20.04.2013, je vous invite à lire cet article. Il est le constat d'une situation jugée inadmissible, mais figée. Vous ne vouliez pas de l'islamisme à outrance. Il fallait le direil y a 2 ans. Maintenant vous l'avez bel et bien. Quelle va être la suite ? A vous observer, je dirais la continuité, comme des moutons qui vont à l'abattoir sans le savoir. Je dis bravo. Et pendant ce temps il y en a encore qui vont se faire tuer au Mali et en Centre Afrique pour défendre les valeurs universelles de la démocratie. Un bien grand mot dans la bouche de nigauds qui n'ont pas encore compris qu'ils se sont fait avoir en beauté et en douceur.

http://www.tunisie-secret.com/Tunisiens-vous-n-etes-que-des-laches-prets-a-vous-enflammer-pour-n-importe-quelle-cause_a366.html

Je pensais naïvement que cet article aiderait à prendre conscience collectivement, de l’état de la Tunisie. Nous nous sommes tous trompés. L'Egypte nous a pourtant donné la marche à suivre. La Thaïlande également et de nombreux autres pays malades de la crise aussi. La Tunisie est malade de son pays, de ses dirigeants qui ne dirigent plus rien mais qui persistent, forts de leurs djihadistes et de leurs LPR dormantes. Pour en être arrivé à ce point, il aura fallu à ceux qui subissent en silence, une sacrée dose de lâcheté, mais surtout d’inconscience.
Je suis mort de rire, quand 57 ans après, j'entends encore des fanfarons vociférer sur la colonisation. Ils ont plusieurs guerres de retard. Ils feraient mieux de mettre cette verve au service de la patrie et de regarder autour d'eux ce qui se passe plutôt que regarder l'horizon pour ne rien voir.
Beaux parleurs, mais rien dans le caleçon. L’histoire, ils n’en ont rien retenu. C’est désolant

7.Posté par hafedh le 10/12/2013 13:30
Les dés sont jetés, circulez il n'a rien à voir.
le mal est déjà fait.
"wahlet el Menjel fi el kolla"
le sort de la Tunisie n'est plus entre les mains de ses enfants.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter