Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Un « élu » de l’ANC accusé de complicité avec les terroristes de Chaambi


28 Mai 2014

A la suite du dernier carnage à Kasserine, le secrétaire général adjoint du syndicat de la police républicaine a accusé un membre de l’ANC «élu » sur la liste de Kasserine et dénoncé le mutisme de cette assemblée sensée représenter les Tunisiens. Il s’est exprimé sur les ondes de Shems FM dans un débat avec le député Mohamed Ali Nasri, qui a d'ailleurs donné ce soir, sur une TV locale, sa version et sa lecture de l'action terroriste à Kasserine Vérification faite, l’élu dont Habib Rachdi s'est abstenu de donner le nom est Walid Bennani, "élu" sur la liste d'Ennahda à Kasserine.


Walid Bennani, un islamo-terroriste devenu député à l'ANC!
Walid Bennani, un islamo-terroriste devenu député à l'ANC!
Lors d’un débat radiophonique sur Shems FM, le 28 mai 2014 (lien ci-dessous), entre Habib Rachdi, secrétaire général adjoint du Syndicat de la Police Républicaine, et Mohamed Ali Nasri, un « élu » de l’assemblée constituante sur la liste du CPR à Kasserine, on apprend qu’un autre « élu » de Kasserine était en relation téléphonique avec un terroriste qui avait rejoint les criminels de djebel Chaambi et que plusieurs cadres du ministère de l’Intérieurs qui ont été isolés ou mis à la retraite sont impliqués dans la « sécurisation » de la fuite de Seifallah Ben Hassine, Ahmed Rouissi et Boubaker al-Hakim, ainsi que dans l’organisation des réseaux des djihadistes en partance pour la Syrie. Habib Rachdi a précisé que ces cadres de l’Intérieur étaient en relations avec plusieurs partis politiques.

Le membre de l’ANC que désigne Habib Rachdi sans le nommer est Walid Bennani, et l’affaire de la communication téléphonique entre lui et un terroriste de Chaambi a été révélée dès mai 2013, sans susciter la réaction de l’opposition, ni du gouvernement de l’époque, ni de l’ANC.

C’est le journal Essour qui avait révélé à l’époque cette grave affaire. Pour ce journal bien informé, « le député d'Ennahdha Walid Bennani a été la dernière personne appelée au téléphone par Khalifa Yahyaoui, le terroriste islamiste qui était en relation avec les jihadistes de djebel Châmbi et qui a été arrêté par les forces de l’ordre ». Khalifa Yahyaoui était chargé d’assurer l’approvisionnement du groupe terroriste replié sur Chaambi et qui avait mené des opérations contre les soldats tunisiens. C’est son téléphone portable saisi par la police qui a révélé quelques secrets très compromettants pour Ennahda. Nessma TV a diffusé cette information à l’époque et a tout fait pour joindre Walid Bennani au téléphone afin qu’il s’explique sur sa relation avec Khalifa Yahyaoui. Mais en vain.

Dans le récent débat de Shems FM, Habib Rachdi a interpelé Mohamed Ali Nasri dans ces termes : « Je vous demande de nous dire pourquoi le terrorisme s’est installé et propagé en Tunisie ? Vous savez qu’il y a des députés qui sont responsables de l’implantation du terrorisme…Nous avons alerté l’ANC à l’époque mais elle n’a pas réagi… ». Et pour cause !

A la suite de la dernière attaque terroriste à Kasserine, qui a couté la vie à quatre jeunes et pauvres agents de police, Walid Bennani s’est rendu à Kasserine, sa ville natale, où il a été accueilli à coups de pierres et de crachats par les habitants de cette ville, qui connaissent son passé de terroriste et ses agissements depuis son retour en Tunisie en 2011.

Recherché par la police pour terrorisme, Walid Bennani s’est en effet enfui de la Tunisie en 1992. Après un court séjour en France, il s’est installé en Belgique où il a réussi à obtenir l’asile politique grâce à certains affairistes des droits de l’homme et à la propagande philo-islamiste de Beaudouin Loos, un journaliste du quotidien Le Soir. C’est en Belgique qu’il a retrouvé son frère en terrorisme, Tarek Maaroufi, l’organisateur de l’assassinat du commandant Massoud en septembre 2001 et le cerveau de l’action terroriste qui devait viser le marché de Noel à Strasbourg, pour laquelle il a été arrêté, jugé et condamné. En mars 2012, les autorités belges l’ont relâché et expulsé vers Tunis. Quant à Walid Bennani, il est rentré en Tunisie quelques mois auparavant, le 30 janvier 2011, dans le même avion qui ramenait le chef des frères musulmans tunisiens Rached Ghannouchi.

On sait ce que sont devenus Rached Ghannouchi et Walid Bennani : des « hommes politiques honorables » ! Mais l’on se demande toujours ce qu’est devenu Tarek Maaroufi. Et cette question, on la pose au ministre de l’Intérieur, Lotfi Ben Jeddou, aux traitres de l’ANC et à nos confrères à Tunis, qui peuvent très facilement mener l’enquête à Jendouba, la ville natale de ce dangereux membre d’Al-Qaïda.

Nebil Ben Yahmed

Le débat de Shems FM, diffusé le 28 mai 2014 :
http://www.shemsfm.net/ar/actualite/%D9%85%D9%83%D8%A7%D9%84%D9%85%D8%A9-%D9%87%D8%A7%D8%AA%D9%81%D9%8A%D8%A9-%D8%AA%D9%83%D8%B4%D9%81-%D8%AA%D9%88%D8%B1%D8%B7-%D9%86%D8%A7%D8%A6%D8%A8-%D9%85%D9%86-%D8%A7%D9%84%D8%AA%D8%A3%D8%B3%D9%8A%D8%B3%D9%8A-%D8%B9%D9%86-%D9%88%D9%84%D8%A7%D9%8A%D8%A9-%D8%A7%D9%84%D9%82%D8%B5%D8%B1%D9%8A%D9%86-%D9%85%D8%B9-%D8%A5%D8%B1%D9%87%D8%A7%D8%A8%D9%8A%D9%8A-%D8%A7%D9%84%D8%B4%D8%B9%D8%A7%D9%86%D8%A8%D9%8A-82271

Accrochage entre Walid Bennani et Béji Caïd Essebsi, sur Attounisiyya TV, fin décembre 2012 :
https://www.youtube.com/watch?v=1MiaPDyyBc0


           


1.Posté par VARETTE Ivan le 29/05/2014 10:36
Son visage, à l'instar de GHANNOUCHI et DJEBALI, exprime la fausseté ...

2.Posté par VARETTE Ivan le 29/05/2014 10:37
Même expression du visage, que GHANNOUCHI et DJEBALI : le mensonge, la tromperie . ..

3.Posté par Marekchi le 29/05/2014 11:29
Qu'attendz vous pour le ....

4.Posté par Hakym le 30/05/2014 13:21
D'après le témoignage de certains fonctionnaires de bonne foi du ministère de l'intérieur même, disent que cet homme Walid Bannani est impliqué dans le terrorisme contre l'état et le peuple tunisien, qu'attend-on pour l'arrêter et le faire passer devant les juges ???? au moins commencer par l'interroger pour apaiser notre angoisse et surtout le grand criminel Ali La3riadh, lui aussi mérite d'être interroger.
Où elles sont les décisions politiques ?????????????

5.Posté par triki .a le 06/06/2014 22:05
la Tunisie n'est pas encore gouvernée par des hommes , mais des traîtres et mercenaires

6.Posté par HNHN le 30/03/2015 14:31
C'est lui le premier qui s'est fait montrer a NESSMA, le soir de l'attentat du BARDO le 18 mars 2015.??????? POUR NE PAS ATTIRER L’ATTENTION SUR LUI ....هو ليس متهما بل متورطا فعلا

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter