Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Vincent Geisser traite la démocratie tunisienne de voyoucratie de l’ancien régime


24 Décembre 2014

L’ex- militant islamiste recyclé dans le marzoukisme, Vincent Geisser, a laissé échapper sa colère à la suite de la défaite électorale de Marzouki, son quatrième maitre à penser après son père Robert Geisser, lieutenant-colonel qui a fait la guerre d’Algérie, son père spirituel François Burgat et son frère en idéologie Tariq Ramadan. Déjà traumatisé par l’échec de ses amis islamistes aux élections législatives, cet agitateur qui se fait passer auprès de certains gueux pour Jean-Paul Sartre, a scribouillé sur sa page facebook un message d’injure aux Tunisiens à peine voilé.


Carthage le 8 décembre 2012. Vincent Geisser recevant un prix  pour services rendus à la patrie. On ne sait pas laquelle des deux !
Carthage le 8 décembre 2012. Vincent Geisser recevant un prix pour services rendus à la patrie. On ne sait pas laquelle des deux !
Sous le titre hautement intellectuel de, « Le président Marzouki redevient docteur Moncef », publié sur sa page facebook le 22 décembre 2014, le militant des droits islamistes dans le monde arabe et en France a réagi de façon épidermique à la débâcle du mercenaire No 1 du Qatar.
        
Selon ce chercheur en eaux troubles, Moncef Marzouki « va retrouver ses habits de résistant à l’autoritarisme (ce qu’il a toujours été), porté par un puissant mouvement populaire. Il n’est plus seul désormais. Entre une gauche tunisienne qui a prouvé encore une fois qu’elle préférait prospérer à l’ombre de ses parrains autoritaires et sous la tutelle des caciques de l’ancien régime et un parti islamiste Ennahda qui se complait dans l’illusion "makhzen" du compromis historique (avant le désenchantement), un espace de résistance démocratique est ouvert ».

Après ces deux fléchettes contre la gauche tunisienne et la droite islamiste auprès de laquelle il avait pourtant beaucoup appris, Vincent Geisser tient à « saluer l’attitude exemplaire des socio-démocrates tels que Mustapaha Ben Jaafar, d’un résistant historique comme Gilbert Naccache ou d’un islamo-démocrate comme Hammadi Jebali qui jusqu’au bout sont restés dignes et propres, refusant de rejoindre le troupeau des flatteurs et des contemplateurs du candidat autoritaire. A cotés des mandarins de l’Université qui jouent aux intellectuels démocrates lançant des appels pour soutenir la coalition autoritaire, notons l’attitude lucide de nombreux jeunes universitaires tunisiens tels que Héla Yousfi, Chokri Hmed, Nourredine Alaoui, Habib Bouajila, et bien d’autres encore… »

Reste une petit couche de démagogie pour envelopper sa pensée intrinsèquement condescendante : « Mais c’est surtout la résistance de millions de citoyens tunisiens qui du Nord au Sud, d’Est en Ouest, se sont levés pacifiquement pour dire « Non ! » au retour de la politique d’intimidation, de la corruption et de la voyoucratie de l’ancien régime. « Nous n’avons plus le droit d’avoir peur » clamaient haut et fort les résistants à la dictature de Ben Ali et les jeunes révolutionnaires de 2010-2011. Plus que jamais ce slogan prend tout son sens ».

Autrement dit, révoltez-vous, détruisez votre pays, pour que nous puissions nous autres, apprentis chercheurs, disserter sur les « révoltes arabes », servir de conseillers à vos futurs gouvernants et vendre notre littérature kleenex à des ignorants sensibles aux flatteries de l’homme blanc.

L.B.R

Vincent Geisser professant sa science révolutionnaire, à côté de Hélé Béji et du "grand intellectuel" franco-tunisien, Kamel Jendoubi.
Vincent Geisser professant sa science révolutionnaire, à côté de Hélé Béji et du "grand intellectuel" franco-tunisien, Kamel Jendoubi.


           


1.Posté par mourad G. le 24/12/2014 16:15
Ilme rappelle un certain massimo lombardi qui travaillait pour ben ali. Ils sont chichement payés ces gens là vous savez?

2.Posté par chokri le 24/12/2014 17:57
Le "président marzouki" redevient le docteur marzouki ( c'est volontairement que j'écris son nom sans majuscule) quel beau titre flatteur, bien plus qu'il n'en faut pour e personnage, eh bien qu'il commence par se soigner lui-même. Quant à ce mr Geisser, chercheur, qu'il aille chercher ailleurs. Quand les pays d’accueils se mettront d'accord pour permettre aux étrangers (qui paient leurs impôts) de participer légitimement aux élections municipales de leurs lieux d'habitations, il lui sera peut-être permis de se prononcer publiquement sur ce qui se passe dans le monde Arabe. Que ce soit lui ou un d'autres pseudos philosophes agitateurs, rien ne leurs donne le droit de immiscer dans les affaires d'une république souveraine, si ce n'est pour y semer le trouble avec bénédiction de leurs gouvernements qui ne désirent qu'une chose, démontrer l'incapacité de certaines populations à se prendre en charge et par conséquent intervenir en évoquant le droit d'ingérence (si cher à un autre French doctor, mr Kouchner ).

3.Posté par Les Pacifistes de Tunis le 25/12/2014 00:18
CELA S'APPELLE LE NEO-ORIENTALISME

L'auteur a un grand mérite et montre une intelligence rare quand il conclut:
"Autrement dit, révoltez-vous, détruisez votre pays, pour que nous puissions nous autres, apprentis chercheurs, disserter sur les « révoltes arabes », servir de conseillers à vos futurs gouvernants et vendre notre littérature kleenex à des ignorants sensibles aux flatteries de l’homme blanc. "

Cela s'appelle l'orientalisme (c'est-à-dire comment les "Occidentaux" veulent voir les "Orientaux" depuis toujours) et, dans ses habits nouveaux, le NEO-ORIENTALISME (avec ses nouveaux informateurs/agents qu'on trouve notamment dans toute la "classe politique": des partisans de Marzouki aux droitsdelhommistes avocassiers du "Front Populaire").

Il faut donc rester très vigilant car les méthodes des (néo-) orientalistes sont très sophistiquées aujourd'hui. C'est eux qui font basculer des gouvernements. Cuba, en 50 ans, a montré que des méthodes semblables, ne marchent pas quand un peuple est intellectuellement préparé.

Bourguiba avait dit qu'on avait été colonisés parce qu'on était colonisables. Avec la confusion marzoukiste et ses milliers de petits-copains du style Vincent Geisser, le terrain est encore propice. Attention.

Avant, à l'époque glorieuse du colonialisme, l'orientaliste vivait dans les sphères de l'Ambassade de la puissance coloniale (beaux quartiers, invitations aux banquets, accès à la bibliothèque, etc.).

Aujourd'hui, ils vont et viennent quand ils veulent dans des avions Charter. Ils ont plein de numéros de téléphone et de courrier électronique des "militants-de-la-société-civile" (à prononcer d'un seul trait) locale. Ils ont des comptes Facebook comme révèle l'article.

Ils se retrouvent éventuellement dans le Centre de recherches (en Tunisie par exemple l'IRMC que connaît bien Mr Geisser) indépendant de l'Ambassade. Mais c'est de la poudre aux yeux puisque le personnel est le même (sans parler des mariages endogames) et va et vient entre les deux.

Bref, ils font de la "révolution" (en fait de la "contre-révolution", qui préserve les couleurs, comme la lessive impérialiste DASH en Syrie) au nom de la démocratie contre les méchants "dictateurs" syrien, tunisien et libyen.

Que dire encore avant de finir?
1) Ils se disent "a-politiques" mais ils n'ont jamais été et ne sont pas du tout critiques de l'impérialisme. D'ailleurs, ce mot est tabou dans leur monde et langage "démocratiques".
2) Ils sont aussi les choux-choux des médias de leur pays d'origine qui les invitent systématiquement en les considérant comme des experts "qui connaissent bien le pays".

Merci pour ce cadeau de Noel.

4.Posté par Jim le 26/12/2014 16:22
@Mourad G : 3800.00 € / mois, pour ce qui est de l'IFPO

@LBR : creusez un peu, ne vous contentez pas de ce qui est en surface, éliminez les arguments de bas étage qui dénatureront la valeur de ce que vous allez trouver.

5.Posté par mks le 28/12/2014 11:45
Ce Vincent apparemment décoré par Marzouki dit son point de vue sur notre Democratie Naissante et nous sommes fier de notre voyoucratie M. Vincent et allez mettre un d'ordre ds la votre.Mais a blamer celui qui l'a invité comme beaucoup d'autres d'ailleurs et on doit se mefier de notre interieure comme Sihem, Marzouki et beaucoup d'autres (comme a predit Bourguiba) et beaucoup plus des etrangers qui n'ont de places ds notre TRES CHERE PAYS.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter