Connectez-vous S'inscrire

 

Rejoignez TunisieSecret sur facebook

| TS Via TunisieSecret


Violents combats aux frontières tuniso-libyennes


10 Décembre 2014

Fuyants les combats, plusieurs centaines de Libyens ont franchi les frontières au terminal de Ras Jedir. Parmi eux, les terroristes pourchassés par les forces loyalistes du général Khalifa Hafter, qui se sont fait passer pour des réfugiés. Ils sont désormais disséminés dans certaines villes et villages du sud tunisien.


Violents combats aux frontières tuniso-libyennes
Du 4 au 6 décembre dernier, les forces loyalistes du général Khalifa Hafter ont mené une offensive aérienne sur les terroristes qui se font appeler « Fajr Lybia ». Soutenus au sol par les forces spéciales d’un pays maghrébin, les chasseurs Mirage du général Hafter ont réussi à déloger ces terroristes de leurs campements situés à 3 Km des frontières tunisiennes.

Vendredi 5 décembre 2014, d’épaisses fumées noires se voyaient des deux côtés du terminal de Ras Jedir. De sources libyennes, ces bombardements intensifs visaient un camp militaire libyen situé à 5 Km des frontières tunisiennes, qui était sous le contrôle des terroristes. A Boukammèche, Touiret Ghazala et Zouara, villes très proches des territoires tunisiens, l’aviation du général Hafter, qui a violé l’espace aérien tunisien, a ciblé une caserne, un dépôt d’approvisionnement et une usine.

Simultanément, les troupes du général Hafter ont mené des attaques contre les positions terroristes à Derna, au sud de Tripoli (Bir al-Ghanam), au nord de Benghazi et à Sebrata. Plusieurs armes lourdes ont été détruites et un grand nombre de terroristes ont été éliminés. 

Côté tunisien, le porte-parole du ministère de la Défense Nationale, Belhassen Oueslati est intervenu sur les ondes de radio ShemsFM pour confirmer le bombardement des positions libyennes au portail libyen à 3 kilomètres de Ras Jedir en niant toute violation de l’espace aérien tunisien par les deux chasseurs Mirages. Belhassen Oueslati a déclaré : « Nous suivons de près l’évolution de la situation en Libye… ce qui se passe de l’autre côté des frontières est une affaire interne libyenne… nous avons pris toutes les dispositions nécessaires pour faire face à un éventuel afflux massif des réfugiés ».

Habitués à minimiser certains événements et à  en occulter d’autres, les autorités militaires tunisiennes présentes à Ras Jedir ont indiqué, mardi 9 décembre 2014, à la correspondante de l’agence TAP à Médenine, que « La situation aux frontières n’est pas préoccupante ». Ces autorités  parlent de « situation stable » et « non préoccupante », en affirmant que le flux de transit au terminal de Ras Jedir « se poursuit à un rythme normal ».

A un rythme « normal », c’est-à-dire à raison de 300 passages libyens par jours en temps ordinaire, un nombre qui s’est élevé à 1100 personnes du 4 au 6 décembre 2014, particulièrement des réfugiés de Zouara. Selon les informations du ministère de l’Intérieur, sur ces centaines de « réfugiés », il y a bien quelques dizaines de terroristes.

Toujours côté tunisien, le niveau d’alerte a été relevé, et un vaste déploiement combiné de militaires, de forces de l’ordre, et de douaniers, a été observé ces derniers jours. Selon Belhassen Oueslati, porte-parole du ministère de la Défense nationale, « le dispositif est censé faciliter le passage sur le territoire tunisien de centaines de familles libyennes réfugiées qui fuient les combats » !

Dans sa déclaration du 5 décembre 2014, le général Khalifa Hafter a affirmé que le poste de Ras Jedir « sera sous contrôle dans un délai maximal de 24 heures ». Ce n’est pas encore le cas aujourd’hui, mais l'on s'attend effectivement à la prise de Ras Jedir dans les heures qui viennent. 

Lilia Ben Rejeb


           


1.Posté par Rudy le 12/12/2014 09:53
Le résultat du fable R2P contre Kadhaffi, Nato renvoie la Libye en 4 ans dans la préhistoire !

Les libyens pleurent pour avoir Kadhaffi de retour !

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
< >

Actualités | International | Culture | Vidéo | Dossiers | Archives | Editorial | Amérique | Interview | Opinion | Qui sommes-nous ? | Maxime du jour | Portrait | Le Must




Suivez-nous
Facebook
Twitter
Google+
YouTube





Galerie
Robert Menard
Pierre Delval Waito
Rached GHANNOUCHI et Mustapha Ben Jaafar
Hamadi Jebali, Hédi Baccouche, Mohamed Ghannouchi
Ali Bennour s'attaque au Qatar
Je suis Charlie

Inscription à la newsletter